La Quadrature du Net a encore besoin de vos dons

Posted on


Nous voici à la fin de la campagne de dons annuelle de La Quadrature du Net : cinq semaines que nous avons vécues au rythme des évènements thématiques organisés et des belles rencontres qu’ils nous ont permis de faire.

Nous y avons parlé des sujets qui sont au cœur de nos actions : la lutte contre la censure et la surveillance mais aussi contre l’emprise des GAFAM et de l’économie de l’attention sur nos vies.

Nous avons aussi parlé de ce qui nous guide au jour le jour : la vision d’un Internet libre, neutre et décentralisé, vision partagée par nombre de nos ami·es, à qui nous avons essayé de donner un peu la parole dans cette campagne, à travers diverses vidéos.1Pour voir, revoir ou diffuser autour de vous ces vidéos :
« Soutenons notre Internet »
« Contre la censure, la décentralisation »
« Notre Internet, nos câbles »
« Nos données ne sont pas des marchandises »
« Résistons à la surveillance »

Nous avons enfin beaucoup parlé d’un sujet crucial tant il menace l’Internet que nous aimons : la censure sécuritaire au prétexte de la lutte anti-terroriste.

Si la série d’évènements que nous avons organisés s’est achevée hier avec une inspirante soirée littéraire,2Pour retrouver les captations de plusieurs de ces soirées :
« Quel avenir juridique pour les hébergeurs ? »
« Capitalisme de surveillance »
« Soirée littéraire « le futur d’Internet »
les attaques contre nos libertés fondamentales se multiplient.
La lutte ne s’arrête donc pas là : ce dossier « censure sécuritaire » mais aussi les projets de « smart cities » technopolicières qui fleurissent partout dans le monde, et notamment en France, dessineront ce que seront les combats de La Quadrature du Net pour l’année à venir.

C’est pourquoi La Quadrature du Net a besoin de vous encore une fois. Notre objectif de campagne est loin d’être atteint : nous en sommes aujourd’hui à 45%, et la vie de l’association est assurée jusqu’en juin 2019. Ensuite, c’est flou. Les années précédentes, des événements d’actualité très forts, comme l’état d’urgence contre lequel nous étions très impliqués ou comme notre action collective contre les GAFAM ont relancé les dons en cours d’année, ce qui nous avait permis de boucler le budget. En 2019, nous partons en campagne contre la volonté de la France et de l’Union européenne d’augmenter la censure du Web sous prétexte de lutter contre le terrorisme. L’année sera difficile. Et sans votre aide nous ne pourrons pas mener à bien ce pour quoi nous sommes là : défendre au quotidien les libertés de chacune et chacun !

References   [ + ]