Soutenons La Quadrature du Net !

black-out : et après.

Paris, le 5 mars − La Quadrature du Net remercie les dizaines de milliers d'internautes qui relaient le « black-out »1 et se livrent à une formidable campagne d'information sur les enjeux de la loi HADOPI2. L'examen de la loi à l'Assemblée nationale devrait débuter le 10 mars, qui sera le point d'orgue de la campagne. La Quadrature invite les citoyens à se mobiliser en demandant à leur député de prendre position en hémicycle pour le rejet du texte et de voter pour les amendements qui exposent des atteintes aux droits dans cette loi inepte.

La Quadrature du Net vient de publier un « Guide du black-out »3 précisant les enjeux et les buts de cette campagne citoyenne d'information et de sensibilisation des élus. Y sont également présentés des outils permettant de facilement faire passer cette information par les sites, blogs et réseaux sociaux.

« Le « black-out » révèle l'étendue du refus de la loi, au dela des clivages. Les enjeux de la « riposte graduée », ses dangers et ses fondements injustifiables s'étalent sur des centaines de milliers de sites, blogs, messages sur les forums et réseaux sociaux, etc. Partout, des citoyens discutent de cette loi d'un autre âge. Il leur faut sereinement aller à la rencontre des élus pour les sensibiliser, et intensifier les actions jusqu'au vote final du texte à l'Assemblée. » déclare Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature.

Hadopi by Jackf

Une galerie du « black-out »4 a également été mise en ligne, présentant un échantillon de milliers de sites et d'avatars peints en noir, parmi les dizaines de milliers que l'on peut trouver par les moteurs de recherche5. Ils sont représentatifs de l'inventivité et de la diversité des acteurs de ce réseau que le gouvernement s'entête à vouloir désespérément réprimer.

« Le travail des députés qui examinent sérieusement le texte a déjà fait apparaître une telle accumulation d'atteintes aux droits fondamentaux que la seule solution raisonnable serait de le rejeter en bloc, à l'occasion des votes sur l'irrecevabilité et la question préalable. » note Philippe Aigrain, co-fondateur de La Quadrature.

La Quadrature appelle ses soutiens à contacter sans relâche leurs députés6, pour :

  • solliciter un entretien et leur demander de prendre position contre ce texte en hémicycle ;
  • leur recommander de voter pour les amendements exposant et corrigeant les nombreuses failles du texte, par exemple les amendements des députés UMP Tardy, Le Fur et Suguenot ;
  • leur signaler que, comme de nombreux internautes, ils regarderont la séance en direct sur Internet et analyseront les votes7 ; leur demander des tickets de séance pour venir assister aux débats à l'Assemblée nationale8.

hadopi, une usine à gaz
L'usine à gaz

« Grâce aux actions des citoyens les débats démontreront la dangerosité du “machin” arbitraire “HADOPI” et l'absurdité de sa logique répressive. Il est important de montrer aux députés que nous observons ce qu'ils disent et votent, pour le leur rappeler lorsque l'HADOPI s'écroulera sous son propre poids. Si les atteintes aux droits fondamentaux subsistent dans le texte, la seule solution sera le rejet. Ce texte est déjà obsolète et ne parviendra jamais à empêcher la culture et la création de s'enrichir par le partage. », conclut Zimmermann.


hugobiwan.zolnir et les animateurs de la Bibliothèque francophone de Second Life en black-out