Soutenons La Quadrature du Net !

Guide du « black-out » HADOPI

La Quadrature du Net a appelé à un black-out contre la loi HADOPI ou « Création et Internet ». Cette campagne d'information et de sensibilisation des élus aux enjeux de cette loi inefficace, inapplicable, et dangereuse, a suscité de nombreuses interrogations propices au débat. En voici quelques unes :

black-out pourquoi?

Cette opération est un hommage à une opération similaire menée en Nouvelle-Zélande contre une loi similaire, votée en douce.

Elle poursuit plusieurs objectifs :

  • Créer un symbole créatif de protestation contre la loi HADOPI.
  • Informer et susciter le débat autour des enjeux de la « riposte graduée »; démontrer la méconnaissance flagrante des réalités de l'environnement numérique qu'elle révèle.
  • Motiver ainsi des citoyens à se saisir du dossier et agir en contactant leurs députés (par courriel, au téléphone, et de visu).

Il est évident que la seule utilisation de bannières et autres images sur le web ne suffira pas à faire repousser cette loi. Cette action participera cependant peut-être à créer un contexte médiatique et politique dans lequel tout peut arriver...

Cette campagne pourrait par ailleurs donner une légitimité aux députés qui porteront nos positions en hémicycle.

black-out comment ?

Les modalités de mise en œuvre de l'opération sont volontairement souples. Aucune consigne précise n'a été donnée, et seules des suggestions ont été formulées, pour laisser libre cours à la créativité et à l'intelligence de chacun.

« Peindre leurs sites, blogs, profils, courriers, commentaires ou avatars de la couleur noire du « black-out », au besoin en utilisant les images mises à leur disposition »

Un seul thème : le black-out, et la couleur noire, symbole de la déconnection d'Internet et de l'obscurantisme dans lequel le projet de loi pourrait plonger le Net français.

Chacun est libre d'exercer son black-out comme il l'entend :

Chacun est invité à venir contribuer par ses idées et créations sur la page black-out du wiki.

Dans tous les cas, il est utile d'annoncer les motifs de votre protestation, et d'inviter vos lecteurs à faire de même.

C'est l'occasion idéale pour contacter son député et l'informer sur les enjeux et menaces de cette loi, et solliciter un entretien.

black-out quand?

Lorsque l'opération a été lancée, la date de début de l'examen à l'Assemblée nationale n'était pas encore connue. Officiellement le 4 mars, puis repoussé au 10, il se pourrait désormais qu'il ne commence que le 11 mars −ou après ? − cela dépend de la loi sur l'Hôpital qui pourrait bien se moquer de la charité faite aux industries du divertissement :-).

Il était donc difficile, dans ce contexte fluctuant, d'indiquer une date précise pour l'action, ou d'y fixer un début et une fin.

Laissons faire le réseau et ses acteurs ! Montrons qu'ils sont responsables, intelligents, capables d'organiser, de s'auto-organiser, de créer. C'est également un but de cette opération.

Toutefois, et comme certains ont pu le suggérer, il est efficace de marquer le jour du début des débats par un point d'orgue. Par exemple un rideau noir bloquant l'accès au site (porteur d'un message court, efficace et engageant, invitant par exemple à aller regarder les débats en direct via les informations fournies sur la "feuille jaune" de La Quadrature et les commenter en direct dans le salon de discussion de La Quadrature.

black-out ressources


black-out presse

black-out combien?

Le Blackout du net français : combien de divisons ? De même que Staline méprisant le pape de l'époque sur son absence d'armée, certains prétendent que notre action de blackout ne concerne que quelques rares blogaillons inconnus des confins du web français.

Voici donc nos statistiques des derniers jours, dont nous mettons à disposition sur demande une version développée.

  • Ont été analysés tous les logs depuis la début de l'opération
  • Ont été extraits le nombre uniques d'URLs de provenance des visiteurs qui :
    • liaient directement pour afficher nos images depuis notre serveur sur leur site (pratique qui est peut-être minoritaire parmi les réutilisateurs de nos images. ne prend pas en compte la vaste multiplicité des utilisateurs d'autres images)
    • avaient une telle image ou une autre dont la destination était notre "tableau de bord HADOPI" (là encore, ça n'est pas *toutes* les formes de black-out qui avaient cet objectif : 2nd life, avatars, twitter, images qui liaient plutôt vers l'Assemblée ou tor, ou The Pirate Bay, etc. )
  • tri sur l'unicité des données.

le nombre d'URLs uniques est d'environ 535 000 (au 9 mars 2009).

cela comprend par exemple les différentes URLs d'un même site qui aurait affiché son image noire sur toutes ses pages.

mais cela comprend également plusieurs sites qui partageraient un même domaine (ie http://machin.blogschtroumpf.fr/JeanJean, et /PauPaul ou http://mespagesperso.monfai.com/XYZ par exemple)

le nombre de domaines distincts est d'environ 12 200 (au 9 mars 2009)

Ce sont donc les mesures de ce que nous savons être qu'une partie de l'iceberg (nous espèrons/pensons/estimons qu'il s'agit de l'émergée, car Internet fonctionne beaucoup sur le principe des phénomènes émergents..)

la réalité est donc quelque part entre 12 200 et 535 000.

(pour information, sur blackout hadopi Google nous sort près de 616 000 résultats ...)

Soutenez La Quadrature du Net!