Soutenons La Quadrature du Net !

La présidence italienne soutiendra-t-elle la neutralité du Net ?

Paris, 9 mai 2014 — La voix de la présidence italienne au Conseil de l'Union européenne pourrait trancher parmi les discours gouvernementaux fustigeant le vote sur la neutralité du Net au Parlement européen ! Selon le portail d'information Euractiv, elle serait favorable au texte voté par les eurodéputés et prête à le défendre devant les gouvernements européens et les industries des télécoms. À l'approche de la publication du rapport d'orientation du Conseil de l'Union européenne sur ce sujet, prévu pour les 5 ou 6 juin, La Quadrature du Net salue cette prise de position encourageante, et appelle les citoyens européens à pousser leur gouvernement à suivre cet exemple.

Le 2 mai, le portail d'information Euractiv a rapporté la position de la présidence italienne du Conseil de l'Union européenne à propos de la réforme du Paquet Telecom votée par le Parlement européen le 3 avril dernier. Alors que les acteurs dominants des télécommunications et plusieurs gouvernements, dont la France, se sont déclarés opposés à ce texte, qui risque d'être sérieusement remanié dans un sens malheureusement contraire à la neutralité du Net lors de son passage au Conseil de l'Union européenne, cette prise de position tranche et constitue un signal encourageant.

Marco Peronaci, représentant permanent adjoint de l'Italie auprès de l'Union européenne, a ainsi déclaré lors d'une conférence organisée par ETNO : « Nous comprenons les préoccupations de l'industrie, mais nous pensons toujours que le [texte] doit faire l'objet d'une analyse sérieuse ». Une source diplomatique citée par Euractiv avance même que l'Italie, qui va prendre la présidence de l'Union européenne pour 6 mois à partir du 1er juillet prochain, voudrait défendre le texte tel qu'adopté par le Parlement européen. Tandis que plusieurs gouvernements semblent céder aux lobbies des télécoms pour réintroduire dans le texte les mesures autorisant les discriminations commerciales et revenir sur les avancées votées par les eurodéputés, les citoyens doivent soutenir de telles prises de position respectueuses du vote du Parlement européen et de la neutralité du Net.

« Cette prise de position de l'Italie est intéressante et encourageante. Elle montre que la neutralité du Net est un enjeu de société de plus en plus pris en compte politiquement, au plus haut niveau. Le gouvernement français, et notamment madame Lemaire en charge du numérique, doit suivre l'exemple de l'Italie et clarifier la position que la France va défendre lors des prochaines étapes législatives. Sans attendre, les citoyens doivent agir et appeler leur gouvernement à agir et à porter la voix citoyenne du Parlement européen et des défenseurs de la neutralité du Net.  », déclare Adrienne Charmet-Alix, coordinatrice des campagnes à La Quadrature du Net.