Soutenons La Quadrature du Net !

[PCINpact] Comment le renseignement anglais a traqué les Anonymous et LulzSec

Les documents dérobés à la NSA par Edward Snowden ont montré de nombreux aspects des activités de surveillance de l’agence de sécurité américaine. Plus rarement, ils impliquent le GCHQ, son équivalent anglais. Or, voilà que NBC publie des informations sur la manière dont des agents secrets britanniques ont infiltré des salons de discussions pour repérer et traquer des membres des mouvances Anonymous et LulzSec. [...]

Selon les informations récupérées par NBC, le GCHQ considère réellement l’opération comme un succès. Elle a notamment permis de mener à l’arrestation d’Edward Pearson, un pirate âgé d’une vingtaine d’années et condamné à 26 mois de prison pour le vol de huit millions d’identités et des informations de 200 000 comptes Paypal entre le 1er janvier 2010 et le 31 aout 2011.

Ces documents sont intéressants à plus d’un titre. Ils offrent tout d’abord une vision interne de la lutte contre des mouvances qui ont été très actives ces dernières années. On se souvient particulièrement des attaques de LulzSec contre la CIA ou encore le Congrès américain. Peu après, le porte-parole de LulzSec et Anonymous, Jake David, était arrêté (juillet 2011). Il était alors surtout connu par son pseudonyme : Topiary. Mais ces mêmes documents montrent comment les opérations du GCHQ peuvent prendre plusieurs formes, allant de la traque des individus dans des salons de discussions au déclenchement d’attaques DDOS. [...]

http://www.pcinpact.com/news/85815-comment-renseignement-anglais-a-traqu...