Soutenons La Quadrature du Net !

[LesEchos] Espionnage téléphonique des Etats : les révélations chocs de Vodafone

[…] L'opérateur téléphonique mondial Vodafone, aux près de 400 millions d'abonnés, publie un rapport choc sur la surveillance téléphonique orchestrée par les 29 Etats dans lesquels il opère. Baptisé "Law Enforcement Disclosure Report", ce rapport de 40.000 mots révélé par le journal britannique "The Guardian" révèle l'existence de "câbles secrets" ("secret wires") permettant aux agences gouvernementales de certains des pays dans lesquels il opère d'écouter, en direct ou en différé, et d'enregistrer des conversations privées tenues par ses utilisateurs. Voire même de les tracer en obtenant de nombreuses métadonnées (comme les lieux précis ou les dates à laquelles sont passés les appels), sans que les autorités aient besoin de fournir de mandats légaux pour y accéder. […]

Vodafone, qui affirme que ces câbles ont été directement connectés à son réseau ainsi que ceux d'autres opérateurs concurrents dans six pays du monde, est pour l'heure le premier à oser exposer cette surveillance de masse au grand jour. […]

Selon le rapport global rédigé par Vodafone pour les 29 pays dans lesquels il est présent, c'est à Malte et en Italie que la surveillance téléphonique est la plus forte, avec respectivement 3.773 et 606.000 demandes d'accès aux métadonnées des appels passés sur son réseau. Douze mois après les révélations d'Edward Snowden sur la surveillance à grande échelle de la NSA, les révélations de Vodafone jettent à nouveau la lumière sur la protection de la vie privée de nos citoyens.

http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0203548421871-espionnage-tel...