Soutenons La Quadrature du Net !

Exigeons la Neutralité du Net

Paris, 15 février 2011 - La Neutralité du Net fait en même temps l'objet d'agressions gouvernementales et d'efforts de protection législative. Après l'attaque en règle conduite par Éric Besson, l'Assemblée nationale va débattre jeudi d'une proposition de loi qui affirme fortement les principes de neutralité. La Quadrature de Net appelle ses soutiens à contacter leurs députés pour qu'ils défendent cette proposition afin de protéger un Internet libre.


"Internet libre et « Internet »
(CC) BySa La Quadrature du Net

Après les déclarations d'Éric Besson 1 attaquant frontalement la Neutralité du Net, les parlementaires auront jeudi l'occasion de rappeler leurs prérogatives lors du débat sur une proposition de loi d'initiative parlementaire dont le rapporteur est le député Christian Paul (PS).

Préparée par un processus de débat exemplaire avec les acteurs de la société civile2, cette proposition de loi affirme avec netteté un certain nombre de principes garants de la neutralité et de l'équité d'Internet. Son contenu laisse ouverte la possibilité d'exceptions encadrées pour les besoins de la sécurité ou d'usages spécialisés, dans les seuls cas où ces adaptations ne risquent pas de porter atteinte aux qualités fondatrices de l'Internet dans son ensemble. Cette proposition sera débattue en séance publique à partir du jeudi 17 février 2011. La Quadrature du Net appelle les députés à montrer leur engagement en faveur des principes fondateurs de l'Internet en l'adoptant.

« En votant aussi massivement que possible pour la proposition parlementaire de loi sur la Neutralité du Net, les parlementaires ont l'occasion d'envoyer un message fort au gouvernement : l'Internet n'est pas à vendre, et il n'est pas une zone de non-droit où toutes les discriminations seraient possibles. » déclare Philippe Aigrain, co-fondateur de La Quadrature du Net.

« Nous avons tous l'occasion de participer à ce débat essentiel, afin de sauver cet Internet que nous aimons. Un internet pour tous sur lequel nous exprimer et innover, plutôt qu'un internet discriminé, à la merci des opérateurs télécoms. Chacun peut participer en contactant son député3 afin de l'inviter à défendre la proposition de loi de Christian Paul. » conclut Jérémie Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de l'organisation citoyenne.