Soutenons La Quadrature du Net !

Soutiens internationaux pour la Quadrature du Net

Paris, 28 avril 2008 - Les fondateurs de la Quadrature du Net sont heureux d'annoncer le soutien de 15 organisations non gouvernementales françaises,européennes et internationales, dont l'Electronic Frontier Foundation, l'Open Society Institute et Privacy International.[1]

Ces ONG rejoignent la Quadrature du Net dans son combat contre la riposte graduée, une nouvelle loi qui bannirait d'internet les utilisateurs dont l'accès aurait été utilisé pour copier sans autorisation. Le collectif craint particulièrement que la France pousse cette approche répressive d'un autre âge pendant sa présidence de l'Union Européenne, qui débute le 1er juillet.[2]

La nature des soutiens montre que cette inquiétude est partagée par des acteurs majeurs du web associatif français et des créateurs indépendants, et que l'attention portée par les ONG de défense des libertés dépasse largement l'Hexagone. Aux côtés des ONG françaises et internationales, des organisations allemandes, anglaises, danoises, espagnoles soutiennent la Quadrature du Net.

Il faut dire que l'industrie du disque s'est récemment félicitée dans l'International Herald Tribune que Nicolas Sarkozy soit son meilleur porte-parole à l'international [3] et que la ministre de la Culture, Christine Albanel insiste pour faire adopter la riposte graduée avant l'été, malgré l'avis défavorable du Parlement européen.[4]

« Il est clair que les producteurs veulent pouvoir prendre en exemple « le pays des droits de l'Homme » et mise sur la présidence française pour étendre des mesures extrémistes. La France est en train de devenir le cheval de Troie de lobbies rétrogrades. Cela inquiète nos voisins plus modernes et respectueux de la démocratie.» résume Christophe Espern, un des fondateurs du collectif.

Dans une lettre récente adressée au Premier Ministre, la Quadrature du Net a donc demandé de nouveau à François Fillon de ne pas répondre à la demande de Christine Albanel, mais aussi de prolonger les Assises du Numérique [5] afin qu'un débat digne des enjeux ait lieu.[6]


À propos de la Quadrature du Net

La Quadrature du Net est un collectif de citoyens français qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés publiques et le développement économique et social à l'ère du numérique.

La Quadrature du Net sensibilise les citoyens, les pouvoirs publics, les associations, les entreprises sur ces menaces. Elle travaille sans exclusive à l'élaboration de solutions alternatives équilibrées.

La Quadrature du Net est soutenue par des organisations françaises, européennes et internationales, dont l'Electronic Frontier Foundation, l'Open Society Institute et Privacy International.


Appel à soutien

Les fondateurs de la Quadrature du Net appellent toutes les associations et entreprises à les rejoindre. [7] Ils invitent les citoyens à contacter leur député et leur sénateur pour leur demander d'interpeller aussi le Premier Ministre sur ces questions, et à afficher sur leurs sites les logos, bannières et dessins de la semaine du collectif.[8]


Références

[1] Ils soutiennent la Quadrature du Net

http://www.laquadrature.net/fr/ils-soutiennent-la-quadrature-du-net

[2] La France va-t-elle introduire la guillotine numérique en Europe ?

http://www.laquadrature.net/fr/guillotine-numerique

[3] Internet providers wary of being cybercops, International Herald Tribune,14/04/08

http://www.iht.com/articles/2008/04/13/business/ISP14.php

[4] Le Parlement Européen rejette la riposte graduée

http://www.laquadrature.net/fr/le-parlement-europeen-rejette-la-riposte-...

[5] Le site des Assises du Numérique

http://www.tic-croissance.com/

[6] « L'organisation de ces Assises est étonnante » précise Christophe Espern. « La méthode et les objectifs affichés sur le site web changent chaque jour. Les acteurs privés autorisés à s'exprimer lors du lancement sont avant tout les grandes entreprises ayant payé leur place. Quant à prétendre collecter et analyser les contributions des différents acteurs du numérique entre juin et juillet, c'est pour le moins spécieux.» Rien ne serait pourtant pire pour l'image de la France qu'un simulacre de concertation visant à justifier a posteriori des projets existants hautement polémiques (cf : http://www.laquadrature.net/fr/dossier)

[7] Associations, entreprises, pour soutenir, écrivez à soutien(at)laquadrature.net, en fournissant une description de votre structure (français/anglais), un logo (si possible haute-definition), une adresse de contact, éventuellement une citation expliquant les raisons de votre soutien

[8] Citoyens, comment participer ?

http://www.laquadrature.net/fr/participer