[LeMonde] Comment des experts traquent les dérives des logiciels de surveillance

[LeMonde] Comment des experts traquent les dérives des logiciels de surveillance

De plus en plus d’experts en cybersécurité s’intéressent aux attaques informatiques pratiquées par les gouvernements contre la société civile. [...]

Peu d’organisations traditionnelles de défense des droits de l’homme se sont intéressées de près au sujet des menaces informatiques, mais la tendance est en train de s’inverser. « C’est une bonne tendance, parce que de plus en plus de choses se passent en ligne, et que la boîte à outils d’un activiste est désormais son ordinateur », estime Bill Marczak.

Autre figure importante de ce domaine, Claudio Guarnieri se bat sur tous les fronts. Ce jeune Berlinois, collaborateur du Citizen Lab, étudie pour Amnesty International les liens entre technologie et droits de l’homme. Il a rejoint l’ONG en juin, et il a récemment lancé – avec plusieurs experts – l’organisation Sécurité sans frontières. [...]

Pour l’instant, le Citizen Lab n’a pas encore découvert de cas d’abus pratiqués par les gouvernements européens, alors qu’il dispose de preuves que certains pays comme l’Italie et le Luxembourg – par exemple – ont acheté des logiciels espions. Mais avec le vote de plusieurs lois faisant entrer l’usage de ces outils de surveillance dans un cadre légal (comme en France avec la loi sur le renseignement), ces questions vont continuer à prendre de l’importance, assure Claudio Guarnieri. « Dans le futur, les logiciels de surveillance vont devenir mainstream. »

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/03/28/comment-des-experts-traq...