Soutenons La Quadrature du Net !

Économie numérique : la tête ou la queue ?

Après avoir dépouillé le vote des eurodéputés français, la Quadrature du Net a analysé le vote du 10 avril 2008 par pays et l'a croisé avec l'indice NRI. Il apparaît clairement que le projet français de riposte graduée, voulu par Nicolas Sarkozy, a été condamné par les pays les plus prompts à s'adapter à l'économie numérique.

Le NRI (Networked Readiness Index) mesure la capacité d'une nation à embrasser l'ère du numérique à partir de données économiques, d'environnement et d'usage. Il est établi par l'INSEAD en partenariat avec le World Economic Forum. 127 pays sont étudiés chaque année.

L'étude réalisée montre clairement que les députés des pays les mieux classés ont très majoritairement condamné explicitement la riposte graduée (c'est à dire qu'ils ont voté les deux parties de l'amendement Bono/Fjellner).

  • 8 pays parmi le top 10 européen ont condamné le projet français.
  • Parmi ce peloton de tête, les eurodéputés des 4 pays européens classés dans le top 10 mondial ont rejeté ce projet, les trois premiers à plus de 80%.
  • À l'inverse, 7 pays sur les 10 pays européens les moins bien classés par le World Economic Forum s'y sont refusés.
  • Au total, sur les 12 pays s'étant refusés à condamner ce projet, 10 ont un NRI inférieur à celui de la France (classée 21ème au niveau mondial).

Cette étude disponible en anglais et en français est librement redistribuable. N'hésitez pas à l'envoyer à votre député et à votre sénateur pour lui faire prendre conscience des enjeux et du fait que jamais des pays comme le Danemark, la Suède, la Finlande, entre autres, ne suivront la France dans sa voie régressive. Il en va notamment de leur compétitivité dans la société de l'information.

À l'approche de la présidence française de l'Union Européenne, les parlementaires français ne feraient qu'inquiéter encore d'avantage certains de nos partenaires européens, s'ils ne prenaient pas en compte le rejet massif du modèle français exprimé par les eurodéputés. 94% d'entre eux ont finalement voté la résolution le condamnant.

Fichier attachéTaille
comparative-summary-vote-april-10-nri-by-la-quadrature-du-net-04202008.pdf258.7 Ko
comparatif-vote-10-avril-nri-par-la-quadrature-du-net-20042008.pdf259.29 Ko