Soutenons La Quadrature du Net !

Citoyens, artistes et consommateurs pour la reconnaissance du partage

Paris, le 28 juin 2011, La plateforme Création Public et Internet (CPI), à laquelle participe La Quadrature du Net réunit des organisations de consommateurs, d'artistes et de citoyens. Elle lance aujourd'hui une campagne pour la reconnaissance du droit au partage de fichiers entre individus sans but lucratif et la mise en place de financements mutualisés, justes et gouvernés démocratiquement de la création numérique.

Le communiqué de presse 1 de Création-Public-Internet s’indigne de la poursuite de la marche forcée de la France à contresens de l’histoire numérique et adresse aux candidats à l’élection présidentielle une demande d’« engagement pour un accès élargi à la création », et en particulier pour la légalisation du partage de tout fichier numérique entre individus sans but lucratif.

Deux ans après l’installation de la plateforme Création-Public-Internet en réaction à la liberticide HADOPI, le collectif « Pour le Cinéma », la Quadrature du Net, le SAMUP et l'UFC-Que Choisir continuent leur engagement pour que l’accès à la culture devienne effectif à travers un droit au partage de fichiers numériques respectueux du droit des artistes. Le contexte est plus que jamais favorable à cette évolution, puisque la logique répressive n’a pas généré un seul euro supplémentaire de revenus pour les artistes et les créateurs.

La proposition de la plateforme Création-Public-Internet2 couvre l'ensemble des médias, y compris ceux natifs d'Internet et toutes les œuvres numériques qui ont été distribuées, que ce soit commercialement ou non, y compris bien sûr les œuvres déjà volontairement partagées. Elle repose sur une contribution de 5 euros par mois et par abonné à Internet, qui dégagerait chaque année 1,3 milliard d’euros par an de revenus et de financements pour de nouvelles œuvres.

« Une occasion remarquable s'ouvre de rompre avec l'obscurantisme qui refuse aux individus le droit de partager entre eux la culture numérique, et de créer de nouvelles conditions de soutenabilité pour les activités d'un nombre sans cesse accru de créateurs. » déclare Philippe Aigrain, co-fondateur du collectif citoyen La Quadrature du Net.

Soutenez La Quadrature du Net!