général

Information générale

Newsletter #48

Édito

Bonjour à toutes et à tous !

La révision du règlement européen concernant la protection des données à caractère personnel, initiée par la Commission européenne en 2012, est actuellement en cours de discussion au Parlement européen. De nombreuses entreprises, principalement américaines, mènent depuis des semaines une intense campagne de lobbying auprès des députés européens afin d'éviter un renforcement du cadre juridique relatif à ces questions, qui leur a déjà permis de remporter une première victoire en commission « consommateurs » (IMCO). Le site LobbyPlag met clairement en évidence comment certains députés reproduisent mot pour mot les propositions des lobbies dans leurs propositions d'amendements. La Quadrature du Net consacre un dossier à la vie privée et aux données personnelles, et vient de démarrer une nouvelle campagne piphone, un outil permettant d'appeler gratuitement les députés européens. Avant les prochains votes en commission « industrie » (ITRE) et « emploi » (EMPL), il est indispensable que les citoyens fassent entendre leur voix, et appellent dès lundi les membres du Parlement européen à protéger leurs libertés fondamentales en mettant en place des barrières solides pour protéger leur vie privée.

Du côté de CETA (l'accord commercial Canada-UE), Karel De Gucht, le commissaire européen au Commerce et l'un des principaux négociateurs d'ACTA, s'est rendu la semaine dernière au Canada afin de finaliser l'accord commercial. Comme l'a montré la version fuitée de février 2012, les mesures répressives que la Commission européenne et Karel De Gucht tentaient d'imposer dans ACTA, telles que les sanctions pénales, ont été reproduites dans CETA. Malgré les nombreux appels de citoyens, de représentants élus et d'organisations, les négociations continuent dans l'opacité, et il n'existe toujours aucune preuve tangible démontrant que les mesures dangereuses pour nos libertés ont été retirées de la version actuelle du texte. Au cours de son voyage, Karel De Gucht s'est également rendu aux USA, afin d'entamer les négociations d'un autre accord commercial, TAFTA, entre les États-Unis et l'Europe. Il y a fort à parier que TAFTA contiendra des mesures inspirées d'ACTA et CETA et portant atteinte à nos libertés. Cette tendance à inclure des mesures s'attaquant à Internet et à nos libertés dans des textes négociés plutôt que débattus de manière démocratique et transparente est extrêmement inquiétante et doit être dénoncée par les citoyens et leurs représentants.

Dans le domaine de la neutralité du Net, Neelie Kroes, la commissaire européenne chargée du Numérique, a invité à la création d'un Internet à la découpe dans une tribune publiée par Libération. En ignorant volontairement que des offres différenciées nuiraient à la participation démocratique et à l'innovation, Neelie Kroes fait le choix de défendre les intérêts des opérateurs télécoms plutôt que celui des citoyens. Alors que la Commission européenne et le BEREC (le régulateur européen des télécoms) doivent formuler des propositions de mesures pour la qualité de service, la concurrence et la transparence dans les mois à venir, ces déclarations laissent craindre le pire.

En France, la table ronde organisée par le gouvernement en réponse aux restrictions d'accès imposées par les opérateurs n'a abouti qu'à la saisie du Conseil national du numérique, une obscure commission créée par Nicolas Sarkozy. Alors que l'Assemblée nationale appelle le gouvernement à légiférer, que les preuves démontrant l'augmentation des restrictions s'accumulent depuis des années, et que François Hollande promettait de garantir la neutralité du Net pendant la campagne présidentielle, Fleur Pellerin, la ministre de l'Économie numérique, botte en touche et reporte à nouveau toute ambition de projet de loi défendant les citoyens dans ce domaine. La décision définitive de garantir ou non la neutralité du Net dans la loi est attendue pour la fin du mois de février.

Enfin, La Quadrature du Net fêtera ses 5 ans lors du quadr'apéro du 15 février. Cette soirée sera l'occasion de nous rencontrer, de discuter des dossiers en cours et, surtout, de faire la fête. Comme d'habitude, rendez-vous à partir de 19 h, au 19 rue Richard Lenoir (11e arrondissement - Paris).

Datalove <3

mediakit

Le CNN n'est que gesticulation politicienne

Paris, 27 avril 2011 - La Quadrature du Net a refusé l'invitation de l'Élysée pour l'installation du Conseil national du numérique. Le CNN n'est qu'un écran de fumée pour tenter de faire oublier le bilan calamiteux de Nicolas Sarkozy en matière d'Internet à l'approche des élections.

Soutenez la Quadrature pour 2011 !

La Quadrature du net1 lance une campagne de financement2 pour lui permettre de boucler son budget prévisionnel 2011. Les soutiens recueillis jusqu'à présent ne permettent en effet de poursuivre les actions que jusqu'au 14 février 2011.

  • 1. La Quadrature du Net est une organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet. Elle promeut une adaptation de la législation française et européenne qui soit fidèle aux valeurs qui ont présidé au développement d'Internet, notamment la libre circulation de la connaissance.
  • 2. Adresse de la campagne de financement http://lqdn.fr/soutien

Liste des soutiens

Voici une liste des individus soutenant La Quadrature (et ayant manifesté leur souhait d'apparaître ici) :

~ Autres ~

Nous leur renouvelons nos plus chaleureux remerciements ! ;)

Lectures essentielles

Quelques pistes de lectures essentielles pour approfondir vos connaissances et analyses sur les sujets abords par La Quadrature du Net

Livres

?Sharing: Culture and the Economy in the Internet Age? de Philippe Aigrain

couverture du livre "SharingParution le 1er Fvrier 2012 chez Amsterdam University Press.

Annulation

Votre don a bien t annul, bientt.

Logos de La Quadrature du Net

La Quadrature du Net
La Quadrature du Net

Merci de votre inscription/dsinscription.

Pour la confirmer, il suffit de cliquer sur le lien qui vient d'tre envoy sur votre adresse de messagerie.

Retour la page d'accueil



Hier, suite l'audition des Commissaires le mois dernier, le Parlement europen a approuv la nouvelle Commission europenne.

La nouvelle Commission, dirige par Jos Manuel Barroso, a lanc des initiatives dterminantes pour le futur de la lgislation europenne relative Internet (voir par exemple les commentaires de La Quadrature du Net sur la consultation EU 2020, sur la consultation i2010, la consultation "contenus cratifs en ligne" et la communication sur l'application des "droits de la proprit intellectuelle").

Dans ce contexte, la Quadrature du Net a envoy une lettre aux Commissaires Neelie Kroes (Agenda numrique), Vivane Reding (Justice, Droits fondamentaux et Citoyennet) et Michel Barnier (March intrieur et Services), qui se partageront la responsabilit des dossiers relatifs Internet. La Quadrature les flicite pour leur nomination et les appelle protger et tendre les droits et liberts des utilisateurs d'Internet au travers d'une rglementation favorisant la socit de la connaissance.

Le manifeste pour le domaine public

La Quadrature du Net est l'un des signataires du Manifeste pour le domaine public. Ce texte a t labor par les membres du rseau europen COMMUNIA pour le domaine public financ par la Commission europenne.

Victor Hugo - Droit d'auteur

Le principe est double, ne loublions pas. Le livre, comme livre, appartient lauteur, mais comme pense, il appartient -le mot nest pas trop vaste- au genre humain. Toutes les intelligences y ont droit. Si lun des deux droits, le droit de lcrivain et le droit de lesprit humain, devait tre sacrifi, ce serait, certes, le droit de lcrivain, car lintrt public est notre proccupation unique, et tous, je le dclare, doivent passer avant nous.

Le gouvernement voulait traiter le piratage par la pdagogie ; il me semble que c'est le Parlement qui a fait de la pdagogie en rejetant ce texte.

Patrick Bloche, dput PS - Interview au Point, le 9 avril 2009.

Syndiquer le contenu