Soutenons La Quadrature du Net !

Censure politique et judiciaire de Copwatch

Paris, 14 octobre 2011 - Le Tribunal de Grande Instance de Paris à ordonné le blocage du site Copwatch Nord-Paris IDF, accusé par le gouvernement de porter atteinte à l'honneur et à la sécurité des fonctionnaires de police.

« L'affaire Copwatch montre que le blocage de sites Internet, même s'il est mis en œuvre au prétexte de la lutte contre la diffusion de représentations d'agressions sexuelles sur mineurs ou de jeux en lignes illégaux, est en fin de compte un outil de censure politique d'Internet.

Après la LOPPSI, l'ARJEL ou les propos tenus contre WikiLeaks, cette décision judiciaire illustre une nouvelle fois la volonté manifeste du gouvernement de contrôle et de censure de la nouvelle sphère publique citoyenne.

Une décision de l'autorité judiciaire est une maigre protection contre le risque que font peser ces mesures draconiennes sur la liberté d'expression, à travers le sur-blocage de sites parfaitement légitimes.

En pratique, Claude Guéant a lancé une grande campagne de marketing viral pour Copwatch. Ce site était peu connu avant, et alors qu'il restera accessible grâce aux douzaines de moyens triviaux de contourner la censure, il bénéficie désormais d'une attention et d'une couverture médiatique internationales ! » déclare Jérémie Zimmermann, porte-parole de l'organisation citoyenne La Quadrature du Net.