[Liberation] Streaming : une liste noire en zone grise

[Liberation] Streaming : une liste noire en zone grise

Pour tenter de mettre fin aux plateformes de streaming illégales, le ministère de la Culture a annoncé vouloir mettre en place une « liste noire ». Une mesure qui soulève un bon nombre de questions. [...]

Mais la mesure pose plusieurs questions. Car elle laisse présager des limites, et des abus. Pour Lionel Maurel, membre de la Quadrature du net, joint par Libération, la mesure est réalisable autant qu’elle est contournable. En effet, le blocage de sites existe déjà, « ça se passe entre les ayants-droit, les régies publicitaires et les sites de paiement en ligne type Paypal, ce qui permet d’assécher les sites de streaming ». Là où le projet du ministère de la Culture innove, c’est que le blocage devient extrajudiciaire et donc administratif. [...]

« A la Quadrature du net, on n’est pas favorable aux sites de streamings et de DDL [Direct downloading ou téléchargement direct], en revanche, on est dérangés par l’aspect extrajudiciaire de cette liste », ajoute Lionel Maurel. Une liste noire gouvernementale n’est normalement pas publique. Il est donc impossible pour les citoyens de savoir quels sites y figurent. Plusieurs questions se posent : « Comment contrôle-t-on ce qui est bloqué ? Y aura-t-il des procédures contradictoires prévues ? Quels droits pour les sites bloqués ? » énumère-t-il. Olivier Iteanu renchérit : « L’enfer est pavé de bonnes intentions. Il ne faudrait pas que le schéma de censure mis en place par les listes noires se généralise. » [...]

http://www.liberation.fr/futurs/2018/05/01/streaming-une-liste-noire-en-...