Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[Zataz.com] La quadrature: le debat est ouvert

Les internautes peuvent se tenir informés en s'abonnant à la liste d'information et participer plus directement à l'initiative.

http://www.zataz.com/communique-presse/16805/La-Quadrature-du-Net_-loi-O...

[LinuxFR] La Quadrature du Net - Citoyens contre un Internet Big Brother

Pour informer efficacement les pouvoirs publics et les internautes sur les enjeux de ces textes, des citoyens inquiets viennent de lancer l'initiative "La Quadrature du Net"

http://linuxfr.org/2008/03/31/23921.html

[Agence Bretagne Presse] En français Big Brother se traduit par CSA

Pour la 3e fois le gouvernement essaie d'étendre la juridiction du CSA (Conseil Supérieur de l'Audio-visuel) à l'internet.

Une télévision internet serait alors soumise à des autorisations préalables du CSA. Pire, 48 millions de sites webs seraient alors sous l'épée de Damoclès du CSA ! On connaît le rôle du CSA dans l'interdiction de TV régionales en France, alors que tous les autres pays européens en sont dotés. Patrick Le Lay, bien que patron de TF1, n'avait pas pu obtenir de fréquences hertziennes pour sa chaîne TV Breizh [...]

Le site La Quadrature du Net rapporte que « Dès 2001 c'est le CSA lui-même qui réclame l'extension de son pouvoir. Dominique Baudis, alors président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, déclarait dans une interview à 01net vouloir que le CSA contrôle l'activité des médias en ligne. »

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=10229

[Numerama] EXCLUSIF - Affaire Techland : l'avocate condamnée !

L'affaire avait été révélée par Numerama. L'avocate Elizabeth Martin qui avait demandé le paiement de 400 euros à des centaines ou des milliers d'internautes suspectés d'avoir téléchargé le jeu Call of Juarez vient d'être sanctionnée par ses pairs. Elle a été condamnée par le Conseil de l'Ordre du Barreau de Paris.

Epilogue dans l'affaire Techland/Logistep, qui montre qu'on ne peut pas faire n'importe quoi au nom de la lutte contre le téléchargement illégal.

http://www.numerama.com/magazine/8745-Affaire-Techland-l39avocate-condam...

[Gravure-News] Tribune : la quadrature du Net

Or ces textes sont en décalage avec la réalité des usages et des techniques. À peine votés, ils sont obsolètes, inapplicables, inopérants. Les juristes en perdent leur latin. C'est la quadrature du Net : le diable ne veut pas rentrer dans la boîte !

Et si le diable était la boîte ?

http://www.gravure-news.com/visunews.php?n=2914

[PCInpact] Interview de Christophe Espern (EUCD.info, April)

Par rapport à la directive EUCD ou la loi DAVDSI, voyez-vous là une suite logique, quasi naturelle ou un tournant nettement plus inquiétant ?

Ce texte va beaucoup plus loin que l'EUCD. Il impose en creux aux internautes d'installer des dispositifs de filtrage listés par l'État ce que la directive n'exige pas. C'est même sans doute contraire au droit communautaire. Le texte prévoit de plus la création d'une structure administrative chargée de mener des campagnes d'intimidation et de répression de masse, en partenariat avec des sociétés privées. Ceci n'existe nulle part ailleurs en Europe.

http://www.pcinpact.com/d-121-1-christophe_espern_interview.htm

[Clubic] La Quadrature du Net : acte de résistance ?

Le projet Oliviennes, principale cible de l'initiative, vise à instaurer la riposte graduée: une coupure d'un an, sans procès, telle une coupure EDF, de la connexion internet des pirates récidivistes. Une solution pour responsabiliser les internautes et protéger la création artistique ? [...] Espérons que la Quadrature du Net saura dénoncer les dérives sans pour autant tomber dans de vaines polémiques.

http://www.clubic.com/actualite-130648-quadrature-net-acte-resistance.html

[PCInpact] Tribune de Christophe Espern : La Quadrature du Net. Le net encerclé

Le Parlement débattra bientôt d'un projet de loi « relatif à la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet ». Ce projet de loi sidérant, élaboré dans des conditions qui le sont tout autant – a-t-on jamais confié une mission sur les OGM à Monsanto ? – est révélateur d'une fuite en avant dangereuse pour la démocratie, la société et l'économie.

http://www.pcinpact.com/actu/news/42701-christophe-espern-quadrature-net...

[Neteco] La Quadrature du Net : acte de résistance ?

« Alors que le projet de loi Olivennes visant à instaurer la riposte graduée doit être voté avant l'été, un groupe de citoyens lance « la Quadrature du Net » pour alerter sur ce projet du gouvernement, d'autres tout aussi inquiétants, et faire des propositions alternatives. »

http://www.neteco.com/130648-quadrature-net-acte-resistance.html

[Ecrans] Piratage : le chasseur chassé

Dix mois après ses débuts, l’affaire Logistep semble enfin s’approcher de sa conclusion. Fin mars 2007, quelques centaines d’internautes français recevaient un courrier d’avocat les intimant de régler 400 euros sans délai, sous peine de procès pour avoir téléchargé un jeu vidéo illégalement. Pour identifier les internautes, Techland, l’éditeur de jeux ayant mandaté le cabinet d’avocat, avait eu recours à l’entreprise suisse Logistep. Celle-ci a pour spécialité de relever les adresses IP (un identifiant unique de connexion pour chaque machine sur Internet) des internautes qui téléchargent sur les réseaux de peer-to-peer. Logistep revend ensuite ses listes d’adresses relevées aux entreprises dont les produits ont été piratés. Etape suivante : l’éditeur réclame aux fournisseurs d’accès français l’identification des abonnés correspondants et transmet les adresses obtenues à son cabinet d’avocat.

En attendant, le verdict concernant Logistep est sans appel : selon le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence , l’entreprise suisse « ne respecte pas les principes fondamentaux de la Loi sur la protection des données » et ajoute qu’il n’existe « aucun motif suffisant permettant de justifier un tel traitement de données. » Le PDPDT « recommande » donc à Logistep de cesser tout traitement et relevé de données sous 30 jours. En cas de refus, le PDPDT pourrait porter l’affaire Logistep devant les tribunaux fédéraux suisses.

http://www.ecrans.fr/Piratage-le-chasseur-chasse,3085.html

Syndiquer le contenu