Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[PCINpact] Le P2P, un outil marketing international pour la musique

De nombreux groupes de musique ont réussi par le biais du téléchargement à se faire un nom, voire à profiter de ce marketing viral pour toucher une cible qui ne les aurait sans cela jamais découverts.

Bien que la majorité des artistes sous contrat avec des majors soit opposée au partage de fichiers, le groupe canadien Great Lake Swimmers estime bien plutôt que le P2P est un bouche à oreille mondial. Et de se féliciter même de ce que le piratage leur a apporté un public plus large.

http://www.pcinpact.com/actu/news/52816-partage-musique-marketing-mondia...

[Freenews.fr] Internet et rhétorique, quand Jérémie Zimmermann et Philippe Aigrain répondent à Franck Louvrier

Franck Louvrier, conseiller du président chargé de la communication, avait publié une tribune au sein du Monde qui avait fait grand bruit. Dans celle-ci, il s’appuyait sur une rhétorique étrange à base de démocratie et de Twitter pour défendre la pertinence de la loi Hadopi 2.

De nombreux internautes avaient d’ailleurs décortiqué et démonté son discours, comme par exemple dans cet excellent billet de Maître Eolas.

Dans le Monde de vendredi dernier, Jérémie Zimmermann et Philippe Aigrain 1, co- fondateurs de la Quadrature du Net, ont répondu à la tribune de Franck Louvrier sous le titre Internet et rhétorique.

http://www.freenews.fr/spip.php?article7027

  1. 1. Le Monde avait à l'origine publié cette tribune sous la signature de Jérémie Zimmermann seulement. Il a publié un rectificatif à notre demande.

[LeMonde.fr] Internet et rhétorique, par Jérémie Zimmermann (et Philippe Aigrain)

Dans Le Monde daté du 22 août, Franck Louvrier, conseiller du président de la République, nous livre ses pensées sur les relations entre Internet et la démocratie. Comme de nombreux autres commentateurs, il salue l'importance d'outils et de services comme Twitter pour permettre l'expression démocratique massive des individus. [...]

C'est alors que se révèle le véritable objet de la tribune de M. Louvrier : présenter les lois Hadopi comme une protection de l'espace public démocratique. On s'attendait à plus de modestie après la décision du Conseil constitutionnel du 10 juin [...]

On aurait aimé trouver une justification détaillée des nouvelles atteintes à ces droits qu'instaurerait la seconde loi Hadopi, dont ce même Conseil constitutionnel sera bientôt saisi. [...]

Voilà les sanctions automatiques prononcées par des juges, dont la fonction est réduite à néant, croulant sous la masse des procédures préparées par des agents privés et une machinerie administrative bancale, qualifiées de "sens de notre vie en commun dans une démocratie". [...]

(ndlqdn L'article fut co-écrit par Jérémie Zimmermann et Philippe Aigrain tous deux co-fondateurs de La Quadrature Du Net.)

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/08/28/internet-et-rhetorique...

[SudOuest.com] Le retour d'Hadopi

Après la censure partielle du Conseil constitutionnel, la loi contestée sur le téléchargement illégal va revenir au Parlement à la mi-septembre.

Nouvel épisode d'un long feuilleton aux coups de théâtre nombreux, la loi Hadopi contre le téléchargement illégal revient devant le Parlement dès le début de sa session extraordinaire, à la mi-septembre.

Les députés seront appelés - sans doute le mardi 15, au lendemain de leur rentrée - à voter solennellement Hadopi 2, cinq articles destinés à compléter le premier texte. Désormais surnommé Hadopi 1, celui-ci ambitionnait d'adapter le droit d'auteur à l'ère numérique, en détaillant les étapes de sanctions graduées contre les « pirates » (terme que réfutent les adversaires de ces dispositifs) partis à l'abordage de musique et d'images.

Mais le Conseil constitutionnel avait largement désarmé la haute autorité ad hoc créée par cette loi, en réservant au juge la punition suprême, considérée comme attentatoire au droit fondamental de communication : la coupure d'abonnement à Internet. [...]

« Justice expéditive », proteste l'opposition. Déclaration d'urgence, examen estival au Sénat, puis à l'Assemblée : le gouvernement espérait voir le bout du tunnel avant les grandes vacances. Mais non : les députés se sont séparés après avoir bouclé un débat de 40 heures, mais sans avoir voté.

http://www.sudouest.com/accueil/actualite/france/article/686698/mil/5022...

[PCINpact.com] Singapour : une riposte observée plutôt qu’une riposte graduée

Contrairement à ce que le laissait entendre le site Straits Times, Singapour n’envisage pas encore l’application de la riposte graduée. Dans un email, l’Intellectual Property Office of Singapore, a rectifié le tir, affirmant que « l’Ipos n’envisage pas l’introduction d’une telle disposition à ce jour. Peu de pays ont introduit pareilles mesures et nous continuerons à surveiller comme les choses évoluent avant d’envisager une éventuelle introduction ici » a expliqué l’un des porte-paroles.

http://www.pcinpact.com/actu/news/52690-riposte-graduee-singapour-france...

[Écrans.fr] De citoyen à internaute, des libertés oubliées

Avocat spécialisé dans le droit de l’Internet, C.M. s’inquiète de l’évolution du monde numérique au regard du respect de nos libertés. Symptomatique de ce danger, la substitution du terme « citoyen » par « internaute » crée, selon lui, une citoyenneté numérique de seconde zone. Et certaines garanties ou libertés ne pourront survivre sans intervention législative, et sans la reprise en mains d’Internet, son auto-régulation, par les internautes eux-même. [...]

« La substitution du terme « citoyen » par « internaute » est symptomatique et dangereuse » [...]
« La loi Création et Internet est la première loi réellement liberticide » [...]
« Il faut nous éduquer nous-mêmes » [...]
« Les sociétés, fictions juridiques, n’existent que parce que la loi le permet. » [...]

Reprenons le contrôle, n’oublions jamais l’origine du pouvoir, construisons une société intelligente, ouverte, et respectueuse. Faisons-le avant que notre seule alternative soit la servitude volontaire ou la révolution. Inventons des lois intelligentes, prenons en compte les nouveaux paradigmes, afin, qu’à nouveau, la loi libère.

http://www.ecrans.fr/De-citoyen-a-internaute-des,7921.html

[DN.se] Guide: Så håller du koll på våra EU-parlamentariker på nätet

Nu börjar jobbet för de 18 svenska politiker som röstades in i EU-parlamentet i juni. Men håller de vad de lovat? Hur röstar de i dina hjärtefrågor? Och hur kommer man i kontakt med dem? DN tipsar om hur du kan följa på dem på nätet.

För den som är särskilt intresserad av frågor som rör internet kan den franska sajten La Quadrature du Net rekommenderas (stora delar av den finns även på engelska). La Quadrature är en organisation som försvarar användarnas frihet och medborgerliga rättigheter på nätet. De är förvisso en politisk aktör i dessa frågor men sajten innehåller likafull mycket matnyttigt oavsett om man delar deras åsikter eller ej.

På deras sida ”Political memory” kan du också se hur parlamentarikerna har röstat. Dessutom rankas i vilken mån ledamöternas ställningstaganden stämmer överens med La Quadratures åsikter. Här finns också möjlighet att läsa dokument om telekompaketet och följa lagstiftningsprocessen i detta ärende.

http://www.dn.se/fordjupning/europa2009/guide-eu-parlamentarikerna-pa-na...

[Maitre-Eolas.fr] Prix Busiris pour Franck Louvrier

Décidément, pour être récipiendaire du prestigeux prix, il y a mieux qu’être ministre, il y a conseiller du président.

Et aujourd’hui, c’est le conseiller à la présidence de la République pour la communication et la presse qui est récompensé, pour cette tribune dans Le Monde, intitulée Internet et son potentiel démocratique. [...]

L’affirmation juridiquement aberrante consiste à assimiler le mensonge à la contrefaçon en jouant sur l’ambiguïté du mot faux. [...]

La mauvaise foi consiste d’une part dans l’assimilation du combat des opposants iraniens à la protection des intérêts pécuniaires des artistes français. Non que cette cause soit méprisable ; mais ce n’est décidément pas la même. Et d’autre part dans le rappel grandiloquent de l’importance de l’internet dans la vie démocratique et de la protection que le Conseil constitutionnel lui a donné en oubliant que c’est précisément contrele projet HADOPI que ce droit a été proclamé. Lire dans cet article que le niveau de contrôle de l’accès à l’internet est un étalon du niveau démocratique pour promouvoir un projet de loi visant à priver en masse de l’accès à l’internet pour protéger des intérêts privés expose au lumbago intelelctuel, tant le lecteur n’a pas l’habitude de tordre la logique avec cette rapidité. [...]

http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/08/23/Prix-Buiris-pour-Franck-Louvr...

[Slate.fr] BD: Donald Duck contre Hadopi

Le canard, qui télécharge illégalement, est le dernier des grands rebelles contre la bourgeoisie et le capitalisme. [...]

Le site Actua BD rapporte que le volatile vient de créer la polémique en Suède, car notre héros est favorable au téléchargement illégal de musique. Résumé de l'affaire [...]

http://www.slate.fr/blog/9455/donald-duck-contre-hadopi-BD-Picsou

[@SI] Un proche de Sarkozy défend Hadopi... en glorifiant Twitter

Etrange tribune de Franck Louvrier, le conseiller média de Nicolas Sarkozy, dans le Monde publié aujourd'hui. Il commence par y chanter les louanges des réseaux sociaux sur internet, puis, par un audacieux tête-à-queue, explique que la loi Hadopi défend justement tout ce qui donne du prix aux témoignages personnels sur le net. Un raisonnement pour le moins alambiqué...

Louvrier encense d'abord Twitter. Après l'élection contestée d'Ahmadinejad en Iran, il rappelle que "depuis les rues de Téhéran, les témoignages en temps réel ont afflué sur Twitter pour étancher la soif d'expression des jeunes Iraniens, et combler l'appétit d'information de médias classiques empêchés de faire leur travail sur place". [...]

Dans un glissement aventureux, le conseiller de l'Elysée passe des manifestants iraniens aux chanteurs français, dépositaires eux aussi "d'un témoignage personnel mis à la disposition de tous", au "le caractère singulier et inaliénable". Le rôle de la Hadopi, selon Louvrier, serait alors de garantir que l'auteur de ce témoignage soit reconnu comme tel. Et donc, si l'on suit bien le raisonnement, rémunéré en fonction du nombre de fois que sa chanson est téléchargée...

En conclusion, l'auteur s'offre une échappée un brin lyrique [...]

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=5159

Syndiquer le contenu
Soutenez La Quadrature du Net!