Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[Ip-Watch] L’ACTA ne serait pas conforme au droit communautaire

Un groupe d’experts en droit de la propriété intellectuelle [...] a conclu que l’[ACTA] récemment finalisé n’est pas entièrement conforme au droit communautaire et qu’il va au-delà du droit international sur certains aspects.

Alors même qu’il contient des dispositions bien plus détaillées sur la protection étendue de la propriété intellectuelle, l’ACTA omet les garanties plus explicites fournies par le droit communautaire et, plus largement, par le droit international.

Les signataires de la déclaration [...] appellent les institutions européennes et les législateurs nationaux à ne pas se prononcer sur l’ACTA tant que ce traité n’a pas été rendu conforme au droit communautaire.

http://www.ip-watch.org/weblog/2011/02/07/l%E2%80%99acta-ne-serait-pas-c...

[Numerama] La lutte contre le terrorisme victime de l'Hadopi

[...] les industries du divertissement ont poussé de nombreux internautes lambdas à s'armer pour continuer à télécharger en toute sécurité. Or, ces armes - composées d'outils de chiffrement pour sécuriser leurs communications - sont les mêmes que celles utilisées par des individus autrement plus dangereux.

[...] Le chiffrement des données "est un vrai casse-tête pour les autorités. Et la France n'est pas au bout de ses peines. Car l'avènement d'Hadopi, gendarme des droits d'auteur sur Internet, a le don d'agacer l'allié américain" écrit Le Figaro.

http://www.numerama.com/magazine/17977-la-lutte-contre-le-terrorisme-vic...

[Numerama] Le piratage des dessins animés japonais favorise les ventes, selon une étude

Une étude conduite par un institut japonais conclut que le piratage des dessins animés japonais n'a pas un effet négatif sur la vente et la location de DVD. La diffusion sur les réseaux P2P et sur les plates-formes comme YouTube peut même servir à promouvoir une série, conduisant des internautes à l'acheter ensuite dans le commerce.

Les conclusions de RIETI ne sont pas vraiment surprenantes. Par le passé, il a été constaté que le piratage pouvait être un formidable outil promotionnel pour une œuvre culturelle. [...]

http://www.numerama.com/magazine/17969-le-piratage-des-dessins-animes-ja...

[01net.] Couper Internet en France : possible ou pas ?

Le scénario égyptien d’une coupure quasi totale de l’accès à Internet est-il transposable en France ? [...]

Premier élément de réponse : « Il n’y a pas de point d’accès unique permettant de couper d’un seul coup l’ensemble des accès à Internet en France, explique Stéphane Lelux [...] Cela existe dans certains pays comme la Birmanie, la Sierra Leone ou dans de nombreux pays d’Asie centrale et d’Afrique qui mettent en place une Gateway internationale unique. »

[Olivier Iteanu, avocat spécialisé] note cependant une tendance récente à « considérer les FAI comme des collaborateurs de l’autorité public », dans le cadre de mesures de surveillance mises en place par la loi Hadopi.

Et ce ne serait qu’un début. Pour Jérémie Zimmermann, du collectif La Quadrature du Net : « L'article 4 de la Loppsi, en instrumentalisant la lutte légitime contre la pédopornographie sans attaquer le problème à la source, impose le filtrage du Net et ouvre la porte à sa généralisation. »

http://www.01net.com/editorial/527741/couper-internet-en-france-possible...

[RomandieNews] Egypte: rétablissement au moins partiel d'internet au Caire

"Le trafic a repris, on ne sait pas encore si c'est total ou non, mais il y a un gros pic vers 9h30 environ", a indiqué de son côté Jérémie Zimmermann, co-fondateur de l'organisation citoyenne La Quadrature du Net.

Il s'agissait de la première coupure internet "autoritaire" d'une ampleur aussi importante, avaient indiqué des experts, précisant que les ruptures d'accès précédentes, en Birmanie en 2007 ou en Iran en 2009 lors de protestations populaires, n'avaient été que temporaires ou très ciblées.

http://www.romandie.com/infos/news2/110202124047.opr2gxgi.asp

[Numerama] Rojadirecta : jugé légal en Espagne, saisi par les USA

Pour s'attaquer à Rojadirecta.org, les autorités américaines ont utilisé la seule prise à leur portée : le domaine de premier niveau .org, géré par la société Afilias. [...] Le site web appartient à une entreprise espagnole et l'hébergement est assuré par une société située hors des États-Unis.

Les efforts du département de la justice et de l'ICE ont cependant montré leurs limites dans cette affaire. En effet, seul le nom de domaine .org a été saisi. [...]

De façon plus générale, cette affaire est l'occasion pour les responsables de Rojadirecta de dénoncer l'emprise qu'ont les autorités américaines sur les noms de domaine génériques (.com, .org, .net). Pour eux, il n'y a aucune raison légitime permettant à la vision américaine du droit d'auteur de surclasser celle d'un autre pays, comme l'Espagne. [...]

http://www.numerama.com/magazine/17946-rojadirecta-juge-legal-en-espagne...

[Numerama] "Qui a dit que les artistes devaient faire de l'argent ?" s'interroge Coppola

[...] Francis Ford Coppola a tenu des propos très largement à contre-courant du discours des industries culturelles. Alors que ces dernières s'inquiètent des effets néfastes du piratage pour leurs affaires, le cinéaste américain conteste l'idée qu'un artiste doit vivre et faire de l'argent avec son art. Pour lui, cette parenthèse est peut-être en train de se refermer.

[...] Parce que nous entrons dans un nouvel âge, l'art sera peut-être gratuit. Peut-être que les étudiants ont raison. Ils devraient être en mesure de télécharger de la musique et des films. Je vais sans doute être fusillé pour avoir dit cela. Mais qui a dit que l'art devait coûter de l'argent ? Et surtout, qui a dit que les artistes devaient faire de l'argent ?"

http://www.numerama.com/magazine/17950-qui-a-dit-que-les-artistes-devaie...

[LePoint.fr] EXCLUSIF - Ce rapport parlementaire qui veut protéger le Web

[...] Le Point.fr s'est procuré une préversion de ce document, qui définit son objet comme "le principe selon lequel est exclue toute discrimination à l'égard de la source, de la destination ou du contenu de l'information transmise sur les réseaux".[...]

[...] Les députées suggèrent d'imposer "une qualité de service suffisante sur Internet" afin notamment d'éviter la "dégradation ciblée de la qualité de service". Les opérateurs devraient publier régulièrement un indicateur de qualité de service, sous le contrôle du gendarme des télécoms (Arcep) dont les pouvoirs seraient renforcés. Les abonnements ne permettant qu'un accès restreint au Net, qui sont légion notamment pour les smartphones, devraient être clairement identifiés comme tels.

http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/exclusif-ce-rapport-parlementai...

[LeMonde.fr] Streaming : pour Peter Sunde, une technologie centralisée qui peut être censurée

[...] La centralisation est un important problème du réseau, j'espère donc que nous verrons apparaître d'autres solutions ! [...] Les services de téléchargement direct ont une importante faiblesse, cependant : comme ils sont centralisés, ils peuvent facilement être contrôlés.

[...] Nous voulons attirer l'attention des gens sur le fait que la structure actuelle d'Internet, avec quelques nœuds centraux [...] est dangereuse et peut facilement être bloquée par quelqu'un.

Toutes les formes de P2P ont un rôle à jouer sur Internet. Je pense que dans les années à venir, nous verrons plus ou moins toutes les utilisations possibles adaptées au P2P, qui permet de mieux gérer les problèmes d'échelle que les services centralisés

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/01/31/peter-sunde-la-str...

[AFP] Internet: des solutions via l'étranger pour contourner la coupure en Egypte

Coupé pour tenter de contrecarrer la mobilisation anti-Moubarak, internet reste inaccessible en Egypte mais des solutions s'improvisent depuis l'étranger, où de petits fournisseurs d'accès et des groupes d'activistes mettent à disposition leurs réseaux bas débit.

"Mais la nouveauté, c'est que comme le réseau RTC est toujours accessible, il suffit d'un bon vieux modem bas débit -ceux qu'on utilisait avant l'ADSL-, un numéro de téléphone à l'étranger et un mot de passe pour qu'un internaute égyptien puisse se connecter", explique M. Zimmermann.

Pour Benjamin Bayart, "on ne se permettrait pas d'avoir une opinion politique sur ce qui est bon ou pas bon pour l'Egypte, par contre les gens ont le droit à une liberté fondamentale qui est la liberté d'expression, et internet sert à cela. On répare donc comme on peut".

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gcV5bl7fGucM4fNCk8gnJ...

Syndiquer le contenu