Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[LeMonde] Directive sur le droit d’auteur : une victoire du lobbying des GAFA, vraiment ?

[LeMonde] Directive sur le droit d’auteur : une victoire du lobbying des GAFA, vraiment ?

Les défenseurs du texte, rejeté en l’état jeudi par le Parlement, accusent les géants du Web d’avoir eu recours à un lobbying massif. Mais la réalité est nettement plus nuancée. [...]

Les opposants à la directive formaient une coalition hétéroclite : on y trouvait effectivement les géants du Net, Google en tête, mais aussi de très nombreuses associations de défense des libertés, des figures fondatrices du Web, certaines versions nationales de Wikipedia… Autant de groupes qui s’opposent par ailleurs sur de nombreux sujets.

En France, la Quadrature du Net, qui appelait à voter « non » à la directive, est l’une des associations les plus critiques de Google et de Facebook. Cet attelage peu courant, décrit par la SACD comme l’alliance « des grandes plates-formes commerciales de l’Internet et les libertaires du Net », a mené des campagnes séparées, avec des outils très différents – lobbyistes professionnels pour les géants du Net, campagnes « de terrain », incitant les citoyens à contacter leurs élus pour les associations. [...]

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/07/06/directive-sur-le-droit-...

[FranceInter] Et si on quittait les réseaux sociaux ?

[FranceInter] Et si on quittait les réseaux sociaux ?

Ces derniers mois beaucoup de personnes hésitent à quitter les réseaux sociaux, pour fuir les trolls, pour gagner du temps ou pour arrêter d'en perdre. Faux mouvement ou vraie réflexion, nos rapports aux réseaux sociaux évoluent. [...]

Sans doute parce que ça n'a pas de sens de partir tout seul si tout les autres restent. Parce qu'on risque d'être oublié(e), dans bien des situations. Parce que de très nombreux professionnels ont besoin des réseaux sociaux pour le boulot. Et surtout parce que le sevrage de like est difficile. Les réseaux sociaux activent les circuits de la récompense dans notre cerveau, c'est une histoire de dopamine qui nous rend accro. [...]

On en débat avec :

  • Nadia Daam, journaliste victime de cyber-harcèlement
  • Stéphanie Laporte, directrice de l'agence OTTA, spécialiste en publicité ciblée sur les réseaux sociaux
  • Arthur Messaud, juriste pour la Quadrature du Net
  • Jérôme Colombain, journaliste à France Info, auteur du livre Faut-il quitter les réseaux sociaux ?

https://www.franceinter.fr/emissions/le-debat-de-midi/le-debat-de-midi-0...

[LeMonde] En Allemagne, série de perquisitions chez des défenseurs des libertés numériques

[LeMonde] En Allemagne, série de perquisitions chez des défenseurs des libertés numériques

Dresde, Augsbourg, Berlin… Le 20 juin, la police allemande a mené une série de perquisitions dans les locaux et au domicile de plusieurs administrateurs d’une association allemande de défense des libertés numériques, Zwiebelfreunde, peut-on lire dans un communiqué de cette même association mercredi 4 juillet.

Zwiebelfreunde – littéralement « les amis de l’oignon », en référence au mode de fonctionnement au système de navigation anonyme Tor – est bien connue en Europe. Elle apporte notamment un soutien technique et financier à plusieurs projets importants liés à l’anonymat en ligne et à la sécurité informatique, dont le réseau Tor ou le système d’exploitation ultrasécurisé Tails.

Les perquisitions étaient liées à un autre projet, Riseup, qui fournit des services de messagerie anonymes et sécurisés. La police allemande cherchait à obtenir l’identité du gérant d’un site Web qui cherchait à organiser une manifestation contre la tenue du congrès de l’AfD, le parti d’extrême droite allemand, à Augsbourg (Bavière). Selon la police, le site appelait à la violence et risquait de créer des troubles à l’ordre public. Le seul contact du site était une adresse e-mail gérée par Riseup. [...]

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/07/05/en-allemagne-serie-de-p...

[CNETFrance] Enceintes connectées et vie privée : des assistants un peu trop à l’écoute

[CNETFrance] Enceintes connectées et vie privée : des assistants un peu trop à l’écoute

Votre enceinte connectée, qu’il s’agisse d’Amazon Echo, de Google Home ou du Homepod d’Apple, n’est pas qu’un gentil petit assistant personnel à domicile, mais aussi un espion potentiel. Car ne l’oubliez jamais : ces appareils sont constamment à l’écoute. [...]

La Commission nationale de l'informatique et des libertés a déjà mis en garde les utilisateurs sur les dangers potentiels des enceintes intelligentes pour la vie privée. Dans un “guide” publié en décembre 2017, elle conseille ainsi aux gens de ne pas partager trop de données personnelles avec leurs assistants vocaux, rappelant que “les requêtes vocales sont enregistrées dans le cloud, de la même manière qu’elles le seraient s’il l’utilisateur les tapait au clavier dans certains moteurs de recherche”, et que ces appareils sont en “veille permanente” (et donc susceptibles de nous enregistrer). [...]

Outre le flou entourant le traitement ou non de vos requêtes vocales par des opérateurs humains chargés d’améliorer le système - Google, Apple et Amazon ne communiquent rien sur ce sujet, mais sur le site de La Quadrature du Net, une jeune femme témoigne de l’utilisation par des “transcripteurs” d’enregistrements en provenance de Cortana, l’assistant de Microsoft -, et au-delà de l’utilisation de vos données par les “GAFAM”, subsiste le risque, assez évident, de vous faire pirater. Et ainsi de voir vos appareils devenir de parfaits mouchards, aux mains de personnes malintentionnées. [...]

https://www.cnetfrance.fr/news/enceintes-connectees-et-vie-privee-des-as...

[Numerama] RGPD : l’UFC-Que Choisir dénonce les stratagèmes des géants du net pour manipuler l’internaute

[Numerama] RGPD : l’UFC-Que Choisir dénonce les stratagèmes des géants du net pour manipuler l’internaute

L'UFC-Que Choisir se tourne vers la CNIL pour lui signaler les tactiques de Google, Facebook et Microsoft pour orienter l'usager quand il se trouve dans les réglages des paramètres de confidentialité. [...]

Ces stratagèmes de design et de vocabulaire ont été mis en lumière par l’équivalent norvégien de l’UFC, dans une enquête ciblant Facebook, Google et Microsoft et dont l’association française se fait l’écho en reprenant les points principaux. Dans celle-ci, il est relevé que les messages relatifs à la confidentialité « affichent un design, des symboles et des mots délibérément choisis pour détourner les utilisateurs des options les plus respectueuses de leur vie privée ».

L’UFC-Que Choisir a donc décidé de solliciter l’autorité en la matière, la Commission nationale de l’informatique et des libertés. Elle lui demande si l’approche suivie par les géants du net est bien compatible avec l’une des grandes mesures du Règlement, à savoir l’obligation de faire du « privacy by design » par défaut, c’est-à-dire en tenant compte des enjeux de vie privée dès la conception. [...]

https://www.numerama.com/politique/390881-rgpd-lufc-que-choisir-denonce-...

[RadioNotreDame] Nos données personnelles sont-elles vraiment protégées avec le RGPD ?

[RadioNotreDame] Nos données personnelles sont-elles vraiment protégées avec le RGPD ?

Depuis le 25 mai dernier, le règlement européen pour la protection des données personnelles est entré en application ! Il se nomme le RGDP et était dans les cartons depuis près de 6 ans ! Q’implique t-il pour les consommateurs et pour les organismes devant le mettre en application ? Ce nouveau règlement est censé procurer aux citoyens européens une protection maximale de leurs données. Mais qu’est ce qu’une donnée personnelle ? A quoi s’engage t-on quand on accepte les conditions de traitement de nos informations ? Quelle marge de manoeuvre et de liberté pour le citoyen ? Réponses et explications au micro de Sophie Nouaille avec :

  • Camille Gruhier : journaliste à la rédaction d’UFC Que choisir, elle a écrit un article sur ce sujet.
  • Maître François Coupez : avocat à la cour, associé du cabinet d’avocats ATIPIC. Il est titulaire du Certificat de spécialisation en Droit des nouvelles technologies, de l’informatique et de la communication.
  • Benoit Piédallu (alias Klorydryk) : il représente la Quadrature du Net [qui] est une association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet fondée en 2008. Elle intervient dans les débats concernant la liberté d’expression, le droit d’auteur, la régulation du secteur des télécommunications, ou encore le respect de la vie privée sur Internet.

https://radionotredame.net/emissions/enquetedesens/22-06-2018/

La transcription de l'émission par l'équipe Transcriptions de l'APRIL : https://www.april.org/nos-donnees-personnelles-sont-elles-vraiment-prote...

[Numerama] Des associations attaquent la rétention généralisée des données par les opérateurs

[Numerama] Des associations attaquent la rétention généralisée des données par les opérateurs

Les associations passent à l’attaque contre la rétention généralisée des données que les opérateurs de téléphonie et d’Internet appliquent. Lundi 25 juin, une coalition de 62 organisations, provenant de 19 États membres de l’Union européenne, a adressé une lettre ouverte à la Commission pour protester contre cette conservation, illégale. En parallèle, des plaintes ont été déposées à l’encontre de 17 États membres, dont la France, pour leur irrespect du droit européen. [...]

Or, cette conservation n’est pas acceptable, en tout cas sous cette forme actuelle. Et ce ne sont pas les associations de défense des libertés dans l’environnement numérique qui l’ont jugé ainsi : ou, plutôt, elles ne sont plus les seules. La Cour de justice de l’Union européenne a eu l’occasion de se prononcer par deux fois sur cette mémorisation pour dire que le cadre qui a été mis en place ne va pas : une fois le 8 avril 2014 et une autre fois le 21 décembre 2016. [...]

En 2016, rebelote. Dans un autre arrêt, cette fois impliquant le gouvernement suédois à l’opérateur Tele2, la Cour considère que les États ne peuvent pas imposer une « conservation généralisée et indifférenciée » des données de connexion. Celle-ci doit se faire de façon ciblée, limitée et avec des garde-fous solides. La nouvelle avait alors été saluée par La Quadrature du Net, qui est parmi les signataires de la lettre ouverte, et conduit à des questionnements sur les conséquences pour la France. [...]

https://www.numerama.com/politique/390387-des-associations-attaquent-la-...

[Mediapart] Renseignement: la loi ouvre les vannes de la surveillance internationale

[Mediapart] Renseignement: la loi ouvre les vannes de la surveillance internationale

À l’occasion du vote de la loi de programmation militaire pour 2019-2025, le gouvernement a fait passer un amendement permettant aux services de renseignement intérieurs de consulter, sous certaines conditions, les données collectées par les services de renseignement extérieurs. [...]

« Ni le gouvernement, ni la CNCTR, ni le Conseil d’État n’ont donc de problème à s’asseoir sur les arguments qu’ils invoquaient il y a tout juste trois ans pour justifier l’instauration d’un régime dérogatoire pour la surveillance internationale, à savoir que celle-ci ne concernait que des personnes situées hors du territoire, et donc échappant a priori au pouvoir coercitif de l’État », a dénoncé l’association de défense des libertés numériques La Quadrature du Net dans un communiqué. « Avec cet amendement, il devient par exemple possible de retracer d’un seul coup l’historique des communications d’un résident français en remontant quatre ans en arrière, là où le régime de surveillance nationale permettait de récolter des métadonnées vieilles d’un an maximum auprès des opérateurs et de quantité d’hébergeurs », pointe l’association. [...]

https://www.mediapart.fr/journal/france/290618/renseignement-la-loi-ouvr...

[NextINpact] Renseignement : le gouvernement décloisonne les frontières de la surveillance

[NextINpact] Renseignement : le gouvernement décloisonne les frontières de la surveillance

Dans le projet de loi de programmation militaire (LPM) pour 2019 à 2025, le gouvernement a introduit en dernière ligne droite un amendement visant à faire tomber des murs entre surveillance internationale et renseignement national. Le texte a été adopté hier à l’Assemblée.

Le 18 mai, le gouvernement a déposé un amendement à la LPM pour tirer « les conséquences de l’intensification des menaces pesant sur les intérêts fondamentaux de la Nation ». Le texte est dense, ardu, mais non sans conséquence pour les libertés fondamentales. [...]

Mais que prévoit exactement cette disposition, signalée par la Quadrature du Net et Libération notamment ? Essentiellement, la possibilité pour les services du renseignement international de consulter des numéros techniques rattachables au territoire national dans le stock des données glanées au-delà de nos frontières. [...]

https://www.nextinpact.com/news/106768-renseignement-gouvernement-decloi...

[NouvelObs] Renseignement : le gouvernement offre aux services une surveillance étendue

[NouvelObs] Renseignement : le gouvernement offre aux services une surveillance étendue

Les données captées à l'international pourront être exploitées par les services de renseignement intérieur. Un discret amendement accepté par les parlementaires accorde un champ accru à la surveillance. [...]

L'association La Quadrature du Net (LQDN) porte un regard à l'opposé sur cette mesure. Dans un billet de blog, son cofondateur Félix Tréguer affirme que « loin d'être anecdotique, l'amendement transforme radicalement les fameux 'équilibres' de la loi renseignement ».

Alors que la surveillance hors des frontières est déjà plus étendue, son régime est maintenant en voie de banalisation au dedans : « Non seulement le régime de la surveillance internationale tient bon, mais il est en fait en train de devenir le dénominateur commun pour l'ensemble du champ du renseignement. » [...]

https://www.nouvelobs.com/politique/20180620.OBS8473/renseignement-le-go...

Syndiquer le contenu