Press Review

[PCINpact] La Quadrature du Net lance un nouvel appel aux dons

La Quadrature du Net, initiative connue pour ses positions envers ACTA, Hadopi, et l'IPRED notamment, a lancé hier un nouvel appel au soutien. […]

Pour l'année 2013, le budget de l'association est donc de 225 000 euros environ, dont près de 60 % en salaires et 30 % pour les débats, déplacements, etc. Ce budget, en augmentation par rapport à 2012, s'explique par une récente modification du fonctionnement de l'association afin de s'adapter aux sujets d'actualité. « La Quadrature du Net, en plus de ses nombreux contributeurs bénévoles, est désormais dotée d'une équipe de 5 permanents (et un stagiaire) articulée autour de ses trois domaines d'action : la campagne (Jérémie Zimmermann et Yoann Spicher), l'analyse et la veille législative et politique (Miriam Artino et Arthur Messaud) et le développement d'outils pour la participation citoyenne (Thomas Bouchet) » résume LQDN. […]

http://www.pcinpact.com/news/80765-la-quadrature-net-lance-nouvel-appel-...

[TV5Monde] Le journal du 24 juin 2013

Émission diffusée le 24 juin 2013 sur TV5 Monde avec Jérémie Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/programmes/p-80-s2-z73-lg0-TV5...

[DebatPublic] [Blog] Il est juste temps

Les sociétés européennes sont dans un drôle d’état. Une indignation sourde y enfle, contre l’injustice sociale, contre l’apathie sur les questions écologiques, contre les groupes dirigeants, leur économisme aveugle et leur liens d’intérêts croisés, contre la société de contrôle et de surveillance. En même temps, citoyens et collectifs sociétaux développent de nouvelles capacités d’expression et d’action. […]

La Quadrature du Net défend les droits fondamentaux et les libertés dans l’espace numérique et promeut les capacités de chacun à en faire un usage constructif. Ce n’est que l’un des chantiers de construction du futur, mais tous les autres en dépendent. […]

Mais il y a un si, un grand si. Tout cela ne sera possible que si le soutien des donateurs individuels accompagne ce nouvel élan, comme cela a commencé à être le cas à la fin de 2012. Nous avons choisi de représenter chacun de vos dons comme un pixel sur un logo qui se construira au fur et à mesure. Ce n’est pas qu’une image, c’est à vous de construire les libertés et les capacités numériques dont nous espérons être un des ressorts.

Soutenez La Quadrature du Net !

http://paigrain.debatpublic.net/?p=7415

[Boursorama] Espionnage, mais où peut bien être Edward Snowden ?

Émission diffusée le 24 juin 2013 sur BFM TV avec Jérémie Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.boursorama.com/actualites/bfm-story-espionnage-mais-ou-peut-b...

[blog][Korben] Soutenons La Quadrature du Net

La Quadrature du Net, qui travaille dur à la défense de nos libertés sur le net vient de réactiver sa campagne de dons pour l'année 2013. […]

Il faut les aider car avec l'EFF et d'autres associations du même acabit, ils sont les derniers remparts de nos libertés. Leur donner plus de moyens, c'est nous donner plus de chances de lutter contre les lois liberticides et de défendre la neutralité du net. […]

http://korben.info/soutenons-la-quadrature-du-net.html

[RTS] Forum - Le périple d'Edward Snowden pour échapper aux USA

L'ex-consultant informatique du renseignement américain Edward Snowden, celui qui a révélé l'ampleur de la surveillance électronique des personnes et des institutions par les Etats-Unis, est arrivé en milieu d'après-midi à Moscou, après avoir quitté Hong Kong où il s'était réfugié. Sa destination finale devrait être Caracas après un crochet par Cuba. Cet itinéraire aurait été choisi pour échapper aux poursuites des Etats-Unis. L'association Wikileaks, qui s'est notamment spécialisée dans la diffusion de documents diplomatiques secrets, épaule Edward Snowdown dans sa tentative d'échapper à la justice américaine. Par Frédéric Pfyffer, avec l'interview de Jérémie Zimmermann, co-fondateur de l'organisation La Quadrature du Net, mais surtout proche de Wikileaks.

Émission diffusée le 23 juin 2013 sur RTS avec Jérémie Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/forum/4989404-forum-du-23-06-2013.html

[LaVie] "J'espère que les agissements de Snowden inspireront aux quatre coins du monde"

Après les révélations d'Edward Snowden, selon lesquelles la NSA avait mis au point un système d'espionnage à l'échelle mondiale, Jérémie Zimmermann, co-fondateur de La Quadrature du Net, une organisation de défense des citoyens sur Internet, répond aux questions de La Vie sur ce nouveau type de « lanceurs d'alerte ». […]

En quoi ces "fuiteurs" (Snowden et Manning) sont différents de leurs aînés (Daniel Ellsberg ou Gorge Profonde par exemple) ?

Jérémie Zimmermann : La différence se situe dans le contexte. L'acte technique est devenu plus simple. […] Mais au fond la démarche est la même : citoyenne, patriote, et mue par un sentiment de justice, et la conscience qu'ils ont entre leurs mains, par leur accès, le pouvoir de faire éclater la vérité. […] J'ose espérer que le « courage est contagieux » [en référence au slogan de Wikileaks, « courage is contagious » ndlr] et que les agissements de Snowden et de tous ces lanceurs d'alerte inspireront aux quatre coins du monde.

http://www.lavie.fr/actualite/societe/jeremie-zimmermann-j-espere-que-le...

[FranceCulture] Place de la toile - Données, archives, oubli

Données, archives, oubli

Tout cela est très compliqué. Et se joue à des niveaux très différents. D’un côté, la Commission européenne est en train de revoir sa vieille directive sur la gestion des données personnelles. Elle date de 1995, depuis beaucoup de choses se sont passées, les entreprises de l’Internet collectent nos données personnelles, les utilisent, les revendent, il est temps de réguler tout ça. Mais voici que les archivistes français s’inquiètent de certaines solutions avancées, et notamment du droit à l’oubli. Ils ont lancé il y a trois mois une pétition qui a recueilli près de 40 000 signatures. Comment retracer des généalogies si les données sont, au bout de quelques années, anonymisées ? Comment faire de l’Histoire avec des documents sans nom ? Les technologies numériques créent donc une belle aporie : nécessité de se protéger contre l’exploitation de données personnelles d’un côté, nécessité de l’archive de l’autre. Nécessité de l’oubli d’un côté, nécessité de la mémoire de l’autre. Le travail mené par la commission permet-il de régler le problème ? La question n’est-elle pas, de toute façon, plus profonde ?

Émission diffusée le 22 juin 2013 sur France Culture avec Philippe Aigrain, co-fondateur de La Quadrature du Net.

http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-donnees-archives-...

[TomsGuide] Le gouvernement lancera une mission sur le téléchargement illégal

D’après les informations du site Ecrans.fr de Libération, la ministre de la culture, Aurélie Filippetti serait prête à relancer le débat autour du « partage non marchand ». En d’autres termes, quelques semaines après la remise du rapport Lescure, le gouvernement ouvrirait un nouveau débat sur la place du téléchargement illégal. [...]

Sur Twitter, Philippe Aigrain, fondateur de l’association de défense des internautes La Quadrature du Net, s’est toutefois montré réservé sur la volonté de la ministre : « Le partage non-marchand entre individus est un problème de droits et de politique culturel, pas juridique. Les juristes sont là pour étudier comment atteindre des objectifs d’intérêt public, pas là pour justifier l’impuissance des politiques ». [...]

http://www.tomsguide.fr/actualite/telechargement-illegal-gouvernement-fi...

[InternetActu] Pour une autre innovation

[…] Les scandales Prism et Verizon ne posent pas seulement la question de la surveillance d’Etat, mais de la surveillance tout court, celle dont nous sommes l’objet à l’heure des très grandes masses de données, des Big Data, des algorithmes et des traitements. Ce n’est pas seulement la confiance dans nos Etats qui est cause, mais également la confiance dans les grands opérateurs de l’internet et dans nos fournisseurs d’accès. C’est la confiance dans une société organisée par et pour la surveillance. […]

Comme le dit Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet :

nous sommes à un moment charnière de notre histoire, et nous devons questionner notre rapport, en tant que société tout entière, à la technologie. D’un côté, nous avons des technologies qui sont faites pour rendre les individus plus libres, par l’ouverture et le partage des connaissances : ce sont les logiciels libres (comme GNU/Linux, Firefox ou Bittorrent), les services décentralisés (que chacun fait tourner sur son serveur ou sur des serveurs mutualisés entre amis ou à l’échelle d’une entreprise, institution, etc.) et le chiffrement point à point (qui permet aux individus de protéger par les mathématiques leurs communications contre les interceptions).

De l’autre, nous constatons la montée en puissance de technologies qui sont conçues pour contrôler les individus […]”

http://www.internetactu.net/2013/06/20/pour-une-autre-innovation/

[LeMouv] Le Pitch - Watching You… ?

Comment fonctionne Prism, le système de la NSA permettant d'extraire des données à partir de Google, Facebook et consorts ? Quel est l'impact sur notre quotidien ? Félix Tréguer, un des membres fondateur de La Quadrature du Net répondra à nos questions.

Extrait diffusé le 15 juin 2013 sur Le Mouv avec Félix Tréguer de La Quadrature du Net.

http://www.lemouv.fr/diffusion-watching-you

[Ecrans] LobbyPlag, la plaie des groupes de pression

Quoi de mieux qu'un règlement européen sur la vie privée sur Internet pour montrer comment se prennent les décisions politiques à Bruxelles et Strasbourg ?

C’est à ce très vaste projet que s’est attaqué depuis le mois de janvier le site LobbyPlag, lancé par des activistes du web et du data journalisme […]

Sont ensuite venus s’ajouter des documents communiqués par des groupes de défense des internautes comme la française Quadrature du Net […]

LobbyPlag a ensuite mis au point un site qui permet de comparer les propositions d’amendements et les textes des lobbys…

http://www.ecrans.fr/LobbyPlag-la-plaie-des-groupes-de,16576.html

[Numerama] OVH copie et analyse tous les e-mails sortant de ses serveurs

Pour lutter contre le spam, OVH a décidé de mettre en place une analyse en temps réel du contenu de tous les e-mails sortant de ses serveurs. Dès qu'un spam est détecté, l'envoi d'autres mails par le serveur concerné est bloqué en quelques secondes seulement. Mais quelles garanties l'hébergeur apporte-t-il à la confidentialité des courriels envoyés par ses clients ? [...]

Spam et vie privée ne font pas bon ménage. Hier, nous rapportions que Facebook bloquait de nombreux utilisateurs du réseau anonyme Tor, parce que les adresses IP utilisées étaient les mêmes que celles utilisées par certains spammeurs. Aujourd'hui, comme nous le signale @vincib, c'est OVH qui décide de mettre en place une mesure potentiellement attentatoire à la vie privée de ses clients, pour lutter contre le spam. [...]

Tous les e-mails sont lus par une machine, qui recherche les éléments caractéristiques des spams, à commencer par certains mots clés. Mais ce que ne précise pas OVH, et qui semble pourtant inévitable, c'est qu'il faudra nécessairement un contrôle humain pour limiter les faux positifs, et affiner l'algorithme d'identification des messages. [...]

http://www.numerama.com/magazine/26297-ovh-copie-et-analyse-tous-les-e-m...

[FranceInfo] Notre vie privée est-elle encore protégée ?

Entre les réseaux sociaux qui archivent toutes nos données, les sites internet qui nous envoient des pubs en fonction de ce que l'on regarde sur le web, et l'observation directe de nos mails par les renseignements américains, comme l'a révélé une jeune informaticien exilé à Taiwan, notre vie privée ne l'est plus vraiment. […]

Extrait diffusé le 18 juin 2013 sur France Info avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

"Il y a une nécessité d'une approche politique et législative pour protéger les citoyens et leur mettre entre les mains des outils leur permettant de reprendre le contrôle de leur données", explique Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net (association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet).

"L'affaire Prism d'Edward Snowden démontre que l'on ne peut plus faire la différence entre la surveillance publique et la surveillance privée. Cela démontre aussi que l'on ne peut pas faire confiance à ces entreprises, Google, Facebook, Skype, pour protéger notre vie privée, et qu'il est essentielle de prendre des mesures."

http://www.franceinfo.fr/societe/dossier-du-12-14/notre-vie-privee-est-e...

[Atlantico] Google et Facebook, complices ou victimes de la NSA ?

D'après les révélations fracassantes du Guardian, les services de renseignements américains récolteraient les relevés téléphoniques aux États-Unis. L'administration Obama a confirmé l'existence d'un programme permettant à la NSA d'accéder aux données issues de Google, Microsoft et Facebook. […]

Benjamin Bayart : Sur le plan juridique, l’opération en question est parfaitement légale aux Etats-Unis. Facebook et Google ont l’obligation de procéder à ces échanges d’information avec la NSA suite aux lois misent en place sous l’ère Bush. Néanmoins, sur le plan moral, cette annonce ne dédouane en rien la responsabilité de ces entreprises. Le fait d’obéir aux ordres sous prétexte qu’ils sont légaux ne dédouane pas de réfléchir a ce que l’ont fait. C’est assez hypocrite de leur part. Ces lois sont objectivement liberticides. […]

À mes yeux Facebook et Google ne sont ni complices ni victimes, ils se sont montrés convenablement obéissants à la loi américaine. La situation est la même lorsque l’on reproche à Yahoo de coopérer avec les autorités chinoises pour localiser des dissidents, on leur reproche la même chose : coopérer avec une puissance publique. […]

http://www.atlantico.fr/decryptage/google-et-facebook-complices-ou-victi...

[RTBF] Le Grand Huit

Émission Le Grand Huit diffusée le 17 juin 2013 sur RTBF avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.rtbf.be/lapremiere/emissions_le-grand-huit-du-week-end?emissi...

[LeProgres] Tous surveillés, tous écoutés, tous fichés

Ed Snowden, cet agent de l’agence américaine de sécurité nationale réfugié à Hong Kong promet de nouvelles révélations sur le système de surveillance Prism. [...]

Le débat est ouvert sur l’encadrement législatif de ces activités d’espionnage. Les actions de la NSA mais aussi une partie du cadre légal dans lequel elles sont opérées sont couvertes par le secret absolu. [...]

La France n’est pas épargnée, évidemment. Jérémie Zimmermann, fondateur de la Quadrature du net, explique que « les officines françaises bénéficient elles aussi de pouvoirs dérogeant au droit commun ». [...]

http://www.leprogres.fr/politique/2013/06/17/tous-surveilles-tous-ecoute...

[Liberation] UE : la vie privée contre l’envie de Facebook

Le projet de directive européenne sur les données personnelles pourrait réintroduire la notion de « droit à l’oubli » et forcer les sites à rendre explicite pour l’internaute la collecte d’infos, au grand dam du lobby des géants du Web. […]

« Les géants d’Internet redoutent qu’un plus grand contrôle donné aux utilisateurs amoindrisse les quantités de données qu’ils traitent », analyse l’association française la Quadrature du Net. Et leurs arguments sont entendus.

http://www.liberation.fr/medias/2013/06/17/ue-la-vie-privee-contre-l-env...

[LeMonde] "Pourquoi stocker toutes nos vies sur des serveurs aux Etats-Unis ?"

Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, était l'invité d'un chat avec les lecteurs du Monde.fr, mercredi 12 juin. […]

Jérémie Zimmermann : Le Congrès savait pour Prism, mais n'a rien dit. Désormais on a des preuves irréfutables, c'est ce qui manquait pour que puisse éclater un vrai débat public, condition indispensable à ce que l'on puisse revenir en arrière sur ces délires ultra-sécuritaires et à ce que les citoyens puissent reprendre le contrôle de ces institutions. […]

La culture du secret de ces institutions est une grande partie du problème. Dans une société démocratique, il est admis que des services puissent être secrets, mais ils doivent rendre des comptes aux citoyens, après que les actions ont été menées. Ici, il s'agit de pans entiers de politiques publiques qui sont tenus secrets, complètement hors d'atteinte des citoyens. C'est un problème grave, surtout lorsque les citoyens du monde entier sont concernés. […]

Le problème sous-jacent est bien la centralisation de nos données. Pourquoi stocker toutes nos vies, tous nos contacts, toutes nos affinités, toute notre intimité, sur les serveurs de ces entreprises, situés aux Etats-Unis ? Nous sommes en train, plus ou moins consciemment, de bâtir ces gigantesques agrégats de données, de nous fliquer volontairement... Pourquoi ? Cette centralisation est par nature contraire à l'esprit même d'Internet, dans lequel chacun peut lire et accéder à l'information, mais également publier, participer, pour être un acteur du réseau à part entière. […]

Nous avons tous, entre les mains, les moyens de participer à changer les choses, à peser sur le débat et les politiques publiques. Pour certains d'entre nous, nous avons même accès à des informations, tenues secrètes, qui prouvent que les gouvernements et les entreprises agissent parfois de façon contraires aux principes démocratiques et à l'intérêt général. Comme Winston dans 1984, nous avons le devoir d'user de notre sens de la justice pour aider à faire éclater la vérité. C'est pour cela que Julian Assange, Bradley Manning et Edward Snowden doivent être reconnus et protégés et servir d'inspiration aux citoyens aux quatre coins du monde.

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/06/12/pourquoi-stocker-t...

[Mediapart] Espionnage électronique : « Briser la carapace du secret »

[…] L’éventail des données collectées avec Prism est très large : e-mails, chats audio et vidéo, photos, historiques de connexion… Pratiquement, cela couvre à peu près tout ce qu’on peut faire en ligne, y compris une recherche sur Google. L’échelle de cette entreprise d’espionnage généralisé est colossale : un document de la NSA montre qu’en mars 2013, l’agence a récolté 97 milliards d’éléments d’information sur les réseaux informatiques mondiaux. En clair, les services de renseignement des États-Unis ont aujourd’hui les moyens de surveiller une part significative du trafic Internet mondial. Au nom de la lutte contre le terrorisme, mais au risque d’empiéter gravement sur les droits civiques.

Comment les citoyens peuvent-ils résister à cette dérive sécuritaire ? La question est au cœur de la démarche de La Quadrature du net, organisation de défense des libertés sur Internet. Son porte-parole, Jérémie Zimmermann, est co-auteur du dernier livre de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, Cypherpunks, en français Menaces sur nos libertés. Il revient, dans cet entretien, sur les conséquences des révélations de Snowden et les enjeux du combat démocratique contre les abus de la surveillance électronique. […]

Jérémie Zimmermann : Cette inflation du secret et de la surveillance des citoyens porte en germe une dérive anti-démocratique. C’est pourquoi il est si important d’avoir la preuve irréfutable de l’existence de cette surveillance : cela va peut-être permettre d’ouvrir un débat public sur cette politique sécuritaire paranoïaque qui fait le jeu des terroristes et des marchands de canons. Le monde entier doit faire pression sur les États-Unis pour les pousser à faire le ménage, à reprendre le contrôle de ces agences de renseignement et à briser la carapace de secret. […]

http://www.mediapart.fr/journal/international/140613/espionnage-electron...

[RTS] Le journal du matin - Edward Snowden, Julian Assange et la transparence numérique

Ces sont des traîtres pour les uns, des chevaliers de la transparence numérique pour les autres. Edward Snowden et Julian Assange sont les deux dans le collimateur de la justice américaine notamment. Le fondateur de Wikileaks est d'ailleurs toujours réfugié - depuis un an maintenant - dans l'ambassade de l'Équateur de Londres.

Émission Le journal du matin diffusée le 17 juin 2013 sur RTS avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/le-journal-du-matin/4972385-edward-...

[France5] C dans l'air - Qui espionne qui ?

Émission C dans l'air diffusée le 13 juin 2013 sur France 5 avec Benjamin Bayart, porte-parole de FDN, et Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/international/qui-espionne-qui-39118

[FranceInter] Tous surveillés ?

Après les révélations d'Edward Snowden, ancien employé de la NSA, la Commission européenne s'est dite "préoccupée" par Prism, le programme américain de surveillance électronique qui permet à la NSA d'accéder aux données d'étrangers, notamment européens.

Émission Le 7/9 diffusée le 13 juin 2013 sur France Inter, avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.franceinter.fr/emission-le-79-tous-surveilles

[LesEchos] Affaire Prism : les géants du Net sur le banc des accusés

Facebook, Google, Apple démentent donner à la NSA un accès direct. Mais les interceptions de sécurité ne sont pas une nouveauté. […]

Les documents qui ont « fuité » montrent que le programme Prism a commencé dès 2007 avec Microsoft, puis Yahoo!, Google, Facebook, PalTalk, Youtube (acquis par Google), Skype (acquis par Microsoft), AOL, puis, dernièrement, en octobre, Apple. […]

En effet, pour espionner les internautes, la NSA se sert des portes dérobées que les équipementiers de réseau comme Cisco ont l’obligation d’installer dans leurs routeurs destinés au marché américain, depuis la loi Calea de 1994. Par ailleurs, pour déchiffrer les données qui sont cryptées dans le réseau, la NSA doit obtenir les clefs de cryptage auprès des opérateurs télécoms – une exigence qui ne se discutait plus après le 11 septembre 2001. […]

Pour Benjamin Bayart, président de la fédération des fournisseurs d’accès FDN, ces révélations n’en sont pas vraiment : « C’est dans le droit-fil du programme précédent, Echelon, qui lui n’avait pas fait de bruit », souligne-t-il. Dans les années 1990, un journaliste avait révélé que plusieurs pays anglo-saxons avaient mis sur pied un réseau mondial d’interception des communications. Les « grandes oreilles » de la NSA y jouaient un rôle clef. Pour cet activiste, l’impact médiatique de Snowden est donc juste la preuve que la société numérique grandit : « Nous sommes en train de changer de mode de fonc­tionnement. Les gens nés avec Internet sont habitués à faire circuler l’information, à des rapports non hiérarchiques, à la transparence. »

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/02028197051...

[ArretSurImages] "Pour une fois que la Commission travaille pour la protection du citoyen !"

Il y a des batailles menées très loin qui nous échappent totalement. Très loin comme Bruxelles par exemple. Actuellement, et depuis des mois, les députés planchent pour mettre au point le règlement européen sur la protection des données personnelles. Et, d’ici, on n’imagine pas les forces en jeu entre les entreprises qui souhaitent commercer et les citoyens qui souhaitent être protégés. Pour l'heure, le projet, au départ très protecteur des citoyens, est en train de se réduire à peau de chagrin. […]

A ce jour, la protection des données est encadrée par une directive européenne qui date de 1995. On est d’accord : c’est vieillot. D’autant qu’en vingt ans, les usages ont sensiblement évolué. […]

C’est dire si l’ambiance est chaud-bouillante dans les couloirs de Bruxelles. La Commission chef, celle de Jan Albrecht, n’a toujours pas voté le texte, un vote prévu initialement fin mai, puis mi-juin, puis juillet mais qui sera probablement reporté à la rentrée. Selon les bruits de couloirs, l’élu vert va sûrement manger son chapeau. Voire renoncer à mettre son nom sur le rapport si vraiment il ne correspond plus aux idées qu’il défend. Zimmermann est amer : "on passe à côté d’une formidable opportunité. L’Europe aurait pu créer les conditions de confiance pour voir émerger un nouveau marché". Euh… ce n’est pas l’avis des entreprises qui y voient une entrave au commerce des données. "C’est sûr, ces entreprises exigent l’open-bar sur les données ! D’ailleurs, celles qui râlent contre le règlement me font penser à l’industrie automobile qui s’opposait à la ceinture de sécurité au nom de la liberté d’entreprendre et celle des utilisateurs… au bout du compte, tout le monde y a gagné par la confiance accrue des utilisateurs dans l’auto. On aurait pu créer un label européen pour les sites vertueux et voir les internautes délaisser les géants actuels pour des services européens plus soucieux de la vie privée. Mais on en est en train de laisser filer l’occasion. A moins d’une grande prise de conscience citoyenne" soupire Zimmermann. On peut toujours rêver.

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=5887

[LePoint] Zimmermann : "Faire confiance à Google ou Facebook, c'est être à  poil sur Internet"

Que penser des milliards d'informations personnelles collectées ces dernières années par la NSA, agence de sécurité américaine ? La question revient tout simplement à se demander si on doit encore avoir confiance dans l'Internet que nous connaissons, lorsqu'on découvre la confession ahurissante d'Edward Snowden, un ancien employé de 29 ans à l'origine de ces révélations. Décryptage avec Jérémie Zimmermann, cofondateur et porte-parole de La Quadrature du Net, une organisation de défense des droits et des libertés des citoyens sur Internet […]

Le Point.fr : Que pensez-vous des récentes révélations sur les écoutes massives réalisées aux États-Unis ?

Jérémie Zimmermann : Tout le monde s'en doutait, mais il y a désormais des preuves tangibles. Depuis 2003, des lanceurs d'alerte comme Mark Klein chez AT&T ou comme William Binney et Thomas Drake, qui se trouvent être des anciens de la NSA, ont sonné l'alerte sur les pouvoirs disproportionnés que s'est octroyés l'agence. […]

Ce qui apparaît dangereux ici, c'est la centralisation des données. Elle n'a jamais été aussi importante. Un très grand nombre d'utilisateurs d'Internet ont en réalité la plupart de leurs données personnelles (messages, contacts, affinités, photos, etc.) stockées chez ces entreprises américaines. La question de fond est d'ailleurs de faire confiance à des entreprises privées (qu'elles soient situées aux États-Unis ou non) pour protéger ses libertés fondamentales, comme sa liberté d'expression ou la protection de sa vie privée. Tant que les utilisateurs feront aveuglément confiance à Google ou Facebook, sans réaliser la valeur de leurs données personnelles et le caractère crucial de leur protection, ils resteront exposés à cette surveillance, qu'elle soit dans un but purement sécuritaire, politique ou commercial. […]

http://www.lepoint.fr/technologie/zimmermann-faire-confiance-a-google-ou...

[DebatPublic] [Blog] Le partage est un droit culturel, pas un échec du marché

Une série sans fin de projets législatifs, de politiques contractuelles et d’accords commerciaux ou traités continue à essayer d’éradiquer ou d’empêcher le partage non marchand d’œuvres numériques. De nouvelles stratégies misent sur les incitations et les menaces pour que les intermédiaires techniques fassent la police de l’internet et protègent les modèles commerciaux fondés sur la rareté de la concurrence de l’abondance. Tout serait donc inchangé ? Et bien non.

Il y a des indications importantes que les citoyens et les organisations défendant les droits dans l’univers numérique ont dépassé « le débat sur le piratage ». Pendant de nombreuses années, ils ont bien souligné les dommages causés par la guerre contre le piratage à l’internet, aux libertés et aux droits fondamentaux. Mais beaucoup semblaient avoir oublié que les initiateurs de partage de fichiers l’appelaient… partage de fichiers. Ils ont eu peur de défendre explicitement la légitimité de ce partage, et ont recherché des mécanismes qui permettraient d’acheter la paix dans la guerre contre le P2P. Ils ont ainsi défendu des mécanismes de licence globale (optionnelle ou obligatoire) qui compenseraient les torts supposément causés à un ensemble limité d’industries (cinéma, industrie phonographique et à un moindre degré audiovisuel) par le partage non autorisé. […]

Dans le reste de ce billet, je voudrais souligner ce qu’on gagne a défendre le partage comme un droit culturel et à rejeter l’économisme qui pousse à considérer le partage comme un échec du marché, échec à corriger par la promotion d’une « offre légale » plus attractive. L’existence d’une offre légale plus attractive serait certainement une bonne chose, mais elle ne peut d’aucune manière être considérée comme « un solution au problème du partage ». […]

http://paigrain.debatpublic.net/?p=7343

[FranceCulture] Sécurité et droit civique

Émission La Grande Table diffusée le 12 juin 2013 sur France Culture, avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-1ere-partie-securit...


Jérémie Zimmermann : On peut faire le parallèle entre Edgar Snowden et Bradley Manning, puisqu’il s’agit dans les deux cas d’un citoyen qui constate des agissements qui lui semblent en totale contradiction avec les valeurs démocratiques qu’il est censé défendre, et qui se dit qu’il a entre les mains le pouvoir de faire éclater la vérité. Il est animé par un sentiment de justice et utilise cette technique (vielle comme le monde) qui est celle du lancement d’alerte. Par un geste courageux, il éclaire les citoyens pour permettre un débat public. Donc il y a une très forte similarité. Dans les deux dossiers également, on parle d’une extrêmement forte concentration de pouvoir aux mains de quelques uns, et la volonté d’individus de redistribuer, de ré-horizontaliser ce pouvoir verticalisé.

Mathieu Potte-Bonneville : Ce qui est tout à fait frappant dans ces différentes affaires récentes, c’est effectivement le grand retour (à supposer qu’il est jamais disparu) de l’Etat et des logiques d’Etat. (…) Cette idée d’un grand passage du mur à la transparence a organisé une certaine manière de raconter l’histoire du pouvoir contemporain. (…) Mais on s’aperçoit que la transparence n’a pas supprimé les murs, et qu’au fond on a beaucoup moins affaire à une succession chronologique qui irait d’un pouvoir d’Etat central (avec des logiques qui sont au fond héritées de l’âge classique) à quelque chose de diffus, de décentralisé, de postmoderne, etc. En fait, c’est une vraie complémentarité fonctionnelle entre les deux. C’est-à-dire que les logiques d’Etat sont aujourd’hui massives. La concentration des systèmes de prélèvement d’information est absolument avérée, là même où dans le même temps sont sollicités, mobilisés, des instruments qui sont effectivement totalement différents, car beaucoup plus intégrés à la manière dont les individus communiquent.

Marc Weitzmann : La différence entre Assange et Snowden aujourd’hui est que Snowden a sélectionné très attentivement les documents qu’il a mis sur la place publique, contrairement à WikiLeaks où il y avait dans le public une injection massive de documents. Snowden a une démarche très réfléchie. Sur la question du pouvoir aussi, il y a une différence. La NSA a une tentative de captation maximale d’information. La question est de savoir ce qui fonde ces informations.

☙❦❧

[TV5] Internet sous haute surveillance, comment se protéger ?

Le lanceur d'alerte Edward Snowden a prouvé avec la révélation d'un système secret d'espionnage d'internet aux États-Unis que des partenariats existent entre des géants du web comme Google ou Facebook et les services secrets gouvernementaux. A quelles données personnelles des internautes ont-ils accès ? Comment lutter ? Réponses avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de l'association La Quadrature du net de défense des droits et des libertés des citoyens sur internet. [...]

PRISM démontre que les pouvoirs de ces agences ont été étendus dans des proportions alarmantes et sans aucun contrôle démocratique. Et que donc, il est urgent d’avoir un débat public sur ces questions pour tenter de reprendre le contrôle par les citoyens sur ces agences. On entend Barack Obama dire : « Il faut sacrifier des libertés pour plus de sécurité. » Benjamin Franklin disait qu’ « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre et finit par perdre les deux. » [...]

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redact...

[France24] Le débat du 10 juin 2013

Émission Le Débat diffusée le 10 juin 2013 sur France 24 avec Philippe Aigrain, co-fondateur de La Quadrature du Net.

Première partie :

Deuxième partie :

http://www.france24.com/fr/

[PublicSenat] Journal de 19h du 10 juin 2013

Aux Etats-Unis, les ramifications du programme de cyber surveillance PRISM ne cessent de s'étendre après les révélations d'Edward Snowden, ancien agent de la CIA de 29 ans basé à Hong-Kong. L'homme a remis au quotidien britannique The Guardian de nombreux documents qui mettent en lumière des pratiques de cyber écoute héritées de l'ère Bush. Sommes-nous tous écoutés au téléphone et surveillés sur Internet ? La sécurité nationale justifie-t-elle ce genre de pratiques ?

Extrait du journal de 19h de Public Sénat diffusé le 10 juin 2013, avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.publicsenat.fr/vod/le-19h/133117

[CanalPlus] La Nouvelle Édition - 10 juin 2013

Extrait de l'émission La Nouvelle Édition diffusée le 10 juin 2013 sur Canal Plus avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3847-c-la-nouvelle-edit...

[PCINpact] En Australie, un site bloqué, 250 000 surbloqués

L’Australian Securities & Investments Commission (ASIC) vient de décrocher la médaille d'argent du surblocage. Lors d’une audition devant le Sénat australien, le régulateur financier a admis avoir surbloqué accidentellement 250 000 sites alors qu’elle n’en ciblait qu’un. Un nouvel exemple des dangers de cette réponse technique aux problèmes juridiques. […]

Si l’EFF salue la volonté de l’ASIC de rendre désormais un peu plus de comptes ou de se rapprocher avec les opérateurs pour mieux aiguiser ses demandes, l’organisation réclame l’arrêt immédiat de cette procédure « jusqu’à ce que l’ASIC apprenne comment le système d’adressage fonctionne. ». À tout le moins, elle sollicite l’intervention préalable du juge avant toute demande de blocage. […]

Ces points noirs du blocage ont été signalés de long en large par de nombreux rapports, tel celui intitulé « Filtrage d’Internet - Equilibrer les réponses à la cybercriminalité dans une société démocratique » (rapport), la note de Christophe Espern un des co-fondateurs de La Quadrature du Net, ou l'étude d'impact de la Fédération française des télécoms (FFT).

http://www.pcinpact.com/news/80342-en-australie-site-bloque-250-000-surb...

[Atlantico] Panorama des techniques qui permettent de ne pas se faire repérer sur Internet

Les événements en Turquie poussent certains contestataires à communiquer sur le web en masquant leur adresse IP par différentes techniques. Plus généralement, c’est aussi le cas dans de nombreux régimes soumis à la censure, lors des révolutions arabes ou encore même… en France. Quels sont ces moyens de surfer sur le web de façon anonyme ? […]

Jérémie Zimmermann : « Avant de répondre, je tiens déjà à préciser qu’il n’y a pas d’anonymat total sur le web. C’est une illusion, tout comme l’est la notion de sécurité absolue. » [...]

Est-ce légal en France ? Quels en sont les usages dans des pays démocratiques où la liberté d’expression est garantie ? […]

Jérémie Zimmermann : « Pour quels usages ? La parole anonyme fait partie intégrante de la liberté d’expression et à ce titre doit être protégée, ces outils-là peuvent donc servir en ce sens. De tout temps dans l’histoire de l’écriture, on a eu des textes publiés soit anonymement, soit sous pseudo et qui ont été des contributions essentielles au débat public. » […]

http://www.atlantico.fr/decryptage/navigation-privee-panorama-techniques...

[BugBrother] Du droit à violer la vie privée des internautes au foyer

Les sites web que vous visitez, les recherches que vous faites sur Google, une bonne partie de ce que vous partagez sur Facebook en particulier, et l’Internet en général, sont des données personnelles qui relèvent de votre vie privée. […]

La Quadrature du Net a très bien résumé les tenants et aboutissants de ce combat autour de la notion de "consentement explicite" : "Exiger un consentement explicite ne porterait atteinte qu'aux entreprises qui ne respectent pas notre vie privée. Les autres, en revanche, ne pourraient que bénéficier du gain de confiance résultant du véritable contrôle donné aux utilisateurs." […]

http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2013/06/05/du-droit-a-violer-la-vie-pr...

[20minutes] Bruxelles précise ses plans pour la neutralité du Net

La commissaire européenne, Neelie Kroes, veut empêcher le blocage ou le ralentissement de certains services mais ses détracteurs l'accusent de faciliter la création d'un Internet à deux vitesses...

Dans les grandes lignes, le discours de Neelie Kroes visant à « garantir la concurrence et un Internet ouvert en Europe » va dans le bon sens. Mais quand on parle de neutralité du Net, le diable se cache dans les détails. Et selon ses détracteurs, le plan de la commissaire européenne en charge du numérique cède trop de terrain aux acteurs des télécoms alors que le temps presse avant les élections européennes de mai 2014. [...]

« Si vous avez acheté un système de vidéoconférence, vous voudrez sans doute une offre vous garantissant un débit de qualité constante. Si vous êtes prêts à payer davantage pour cela, aucune règle européenne ne devrait vous en empêcher », dit Kroes. Traduction: elle propose une voie rapide payante, garantie sans bouchons. Pour l'association La Quadrature du Net, la commissaire a « cédé sous la pression des opérateurs ». [...]

http://www.20minutes.fr/high-tech/1168071-20130605-bruxelles-precise-pla...

[Mediapart] Accord « transatlantique » : il n'y a pas que l'exception culturelle !

Après le vote enthousiaste d'une majorité d'eurodéputés, le 23 mai à Strasbourg, il reste peu d'obstacles politiques à l'ouverture des discussions entre les États-Unis et l'Union européenne, censées déboucher, à terme, sur la plus grande zone de libre-échange au monde. Sauf rebondissement, les États membres de l'UE devraient donner leur feu vert le 14 juin, et permettre aux autorités bruxelloises d'ouvrir de périlleuses négociations avec Washington. […]

Nous avons interrogé des associations de la société civile, pour dresser l'inventaire de leurs inquiétudes. « À ce stade, nous ne pouvons formuler que des inquiétudes, puisque nous n'avons accès à aucun document, et que ces discussions se déroulent dans une complète opacité », regrette Céline Grillon, responsable du plaidoyer international au sein d'Act Up-Paris. […]

L'accord commercial anti-contrefaçon (ACTA) avait été massivement rejeté par les eurodéputés en juillet 2012. Mais certaines associations s'inquiètent de voir des dispositions d'ACTA resurgir dans les négociations commerciales avec les États-Unis. « On redoute un ACTA ++, un ACTA aux hormones, qui ferait le jeu des maximalistes du copyright », prévient Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net. D'autant que, pour ce dernier, « rien n'a bougé dans la tête des négociateurs de la commission, malgré le rejet d'ACTA ».

Cette association se méfie en particulier du retour de deux articles du traité. Le premier prévoit des sanctions pénales en cas de contrefaçon « à échelle commerciale ». « Avec ce critère, on introduit du droit pénal dans un accord commercial, alors que le droit pénal fait partie intégrante de la souveraineté des États… Il n'y a pas besoin d'être bac + 8 pour comprendre que c'est fumeux », juge Jérémie Zimmermann. Autre épouvantail de l'époque ACTA : la notion d'« efforts coopératifs », censée permettre une coopération entre États et entreprises privées, pour renforcer la lutte contre la contrefaçon. […]

Des dizaines de collectifs en Europe avaient signé en mars un texte exhortant à « sortir la propriété intellectuelle » du futur accord entre l'Union et les États-Unis (« No IP in TAFTA! », en VO dans le texte). Mais ils n'ont pas été suivis, en mai, par les eurodéputés, qui se sont contentés d'appeler la commission à « prévoir une protection solide » de ces secteurs – sans l'exclure du mandat de négociation. Peu probable que l'affaire évolue d'ici le 14 juin. […]

http://www.mediapart.fr/journal/international/020613/accord-transatlanti...

[FranceInfo] Données personnelles : faut-il oublier "le droit à l'oubli numérique" ?

L'Europe cherche actuellement à se doter d'un nouveau règlement sur la protection des données personnelles. Mais comment protéger ces données ? […]

Pour La Quadrature du Net, la solution serait d'"encourager le contrôle souverain des individus sur leurs données. Qu'ils aient vraiment le moyen de refuser leur exploitation, martèle Philippe Aigrain. Ça passe par la loi, par le contrôle. Et par l'éducation des internautes". La Quadrature du Net d'ailleurs participe à la campagne européenne Nakedcitizens.eu, soustitrée "Take control of your data".

Mais l'association se fait peu d'illusions sur l'issue des débats, face au "lobbying forcené des Google, Facebook, mais aussi des banques ou sites de vente qui veulent exploiter nos données sans contrainte". […]

http://www.franceinfo.fr/europe/donnees-personnelles-l-impossible-droit-...

[PCINpact] Propriété intellectuelle : l'accord TAFTA, un drôle de TTIP

La version consolidée de l’accord Trans-Atlantic Free Trade Agreement (TAFTA) visant à instaurer une zone de libre-échange entre l’Europe et les États-Unis est désormais connue. Le texte voté par les eurodéputés milite bien pour l’exclusion de l’audiovisuel des débats. [...]

Toutefois, dans l’alinéa suivant, les mêmes auteurs du texte expliquent que « la propriété intellectuelle est l'un des moteurs de l'innovation et de la création ainsi qu'un des piliers de l'économie de la connaissance », de fait, « l'accord devrait prévoir une protection solide de secteurs précisément définis des droits de propriété intellectuelle ». Les différents efforts pour accentuer la protection de la propriété intellectuelle, notamment dans son versant pénal, pourraient donc être de la partie. C’est cette petite ligne-là qui fait craindre à des associations comme la Quadrature du Net, un retour par la fenêtre de l’accord ACTA. Pour le coup, aucun verrou particulier n’a été placé pour éviter cet appel d’air, alors que les parlementaires avaient pourtant rejeté massivement l’accord ACTA le 4 juillet 2012. [...]

http://www.pcinpact.com/news/80137-laccord-tafta-drole-tipp.htm

[Clubic] Le CSA se dit légitime sur le Web mais « refuse de porter le képi »

Le Conseil Supérieur de l'audiovisuel ne serait pas vraiment enclin à se voir attribuer les pouvoirs de sanctions liés à la riposte graduée. En revanche, son président se montre tout à fait favorable à un élargissement de ses compétences à l'Internet. [...]

Selon Le Figaro, le gouvernement semble s'être rangé du côté d'Olivier Schramek et ne serait plus vraiment enclin à suivre les recommandations du rapport Lescure quant à l'attribution de pouvoirs de sanctions au CSA. Il plancherait en ce moment sur un « projet alternatif » afin de confier le pouvoir de sanction au juge. Les dossiers litigieux seraient alors transmis au juge par l'intermédiaire d'une nouvelle commission, rattachée administrativement au CSA (structure ad hoc).

Ce qui risquerait d'alourdir le dispositif de la riposte graduée, que la commission Lescure comme le gouvernement souhaitaient initialement fluidifier. [...]

http://pro.clubic.com/legislation-loi-internet/actualite-562084-csa-gend...

[Ecrans] Rapport Lescure : la Quadrature du Net lâche ses coms

Alors que Pierre Lescure l'a frontalement taclée cette semaine dans les médias en l'accusant de prendre trop de place dans le débat, la Quadrature du Net — association de défense des libertés en ligne — rappelle qu'elle a mis en ligne un outil qui permet à tous les internautes de commenter et prolonger en commun la synthèse du rapport sur l'adaptation du monde de la culture à l'économie numérique. [...]

Ce à quoi Jérémie Zimmermann a longuement répondu sur son compte Twitter, puis chez PC Inpact, où il rappelle que la Quadrature n’est pas une représentante des internautes mais un groupement de juristes et activistes du réseau. Dans ce sens, elle « ne représente qu’elle-même. Elle crée des outils pour permettre à chacun de mieux se représenter et défendre ses libertés ». [...]

Le lancement d’une discussion collaborative autour des 80 propositions du rapport Lescure va dans cette même direction citoyenne, au-delà d’un échange de mots doux entre Pierre Lescure et la Quadrature du Net.[...]

http://www.ecrans.fr/Rapport-Lescure-la-Quadrature-du,16441.html

[Ecrans] Rapport Lescure : le CSA se voit déjà en régulateur soft du web

Olivier Schrameck, le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), a plaidé aujourd’hui en faveur d’une « autorégulation » de l’Internet, quelques semaines après la remise du rapport Lescure qui propose notamment de supprimer l’Hadopi en tant qu’autorité administrative indépendante et de confier la lutte contre le téléchargement illégal au CSA qui deviendrait le nouveau « régulateur de l’offre numérique culturelle ».

Certains acteurs de l’Internet, dont la Quadrature du net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur le web, ont émis de vives critiques sur cette évolution, qui fait craindre une automatisation des amendes pour téléchargement illégal et un verrouillage accru des contenus en ligne sous l’autorité d’un CSA renforcé. […]

http://www.ecrans.fr/Rapport-Lescure-le-CSA-se-voit,16436.html

[Slate] La Cnil, futur juge d'Internet

Selon nos informations, l'institution pourrait devenir l'autorité du Net français dont tout le monde parle depuis des lustres, mais que personne n’a jusqu’ici fait émerger. Quitte à récupérer quelques patates chaudes (blocage de sites) dont sa présidente ne veut pas. […]

Certaines des nouvelles fonctions voulues par le gouvernement pourraient bien faire passer la Cnil du statut enviable de protectrice des citoyens à celui bien moins sympathique de contrôleur du Net. […] « Il n’est pas absurde qu’elle soit l’autorité administrative qui dise si oui ou non il est légal et proportionné de bloquer tel ou tel site », nous explique un membre du gouvernement […]

Cette mise en garde trouve écho au sein de La Quadrature du Net, qui estime que « le gouvernement se moque du monde s’il refile le bébé du filtrage administratif de la Loppsi à la Cnil, après avoir annoncé un moratoire ». « Tout continue comme sous Sarkozy », poursuit Félix Treguer, juriste et membre de l’association, pour qui le blocage des sites Internet est par ailleurs « illégitime, car inefficace et dangereux ». [...]

Mais si contrôler le blocage des sites Internet ne provoque pas vraiment un tollé à la Cnil, il y a en revanche une autre fonction dont elle ne voulait surtout pas se voir échoir : la riposte graduée. […] Là encore, question de cohérence. Et certainement de symbole. Vision qui a fini par l'emporter dans les arbitrages interministériels : déjà identifié comme le boloss du Net, qui rêve d'appliquer aux tuyaux les mêmes règles valant pour les tubes cathodiques, le CSA devrait bel et bien se voir refourguer le bâton merdeux de la réponse graduée dont personne ne voulait. [...]

http://www.slate.fr/story/72815/cnil-futur-juge-internet

[France5] Médias, le magazine - 26 mai 2013

Extrait de l'émission Médias, le magazine diffusée le 26 mai 2013 sur France 5 avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.france5.fr/emissions/medias-le-magazine/diffusions/26-05-2013...

[PCINpact] Représentativité : la Quadrature du Net réplique à Pierre Lescure

Les propos de Pierre Lescure à l’égard de La Quadrature du Net n’ont pas été au goût de son co-fondateur. Dans une pluie de tweets, Jérémie Zimmermann répond à l’ex-numéro un de Canal, qui juge les membres de l’association « très très fiers d’eux-mêmes  » et n'ayant « pas la science infuse ». [...]

Fait amusant, dans la vidéo diffusée lors de l’émission, Jérémie Zimmermann s’est simplement contenté de pomper les chiffres de la Hadopi pour affirmer lui aussi que les internautes qui téléchargent sont aussi ceux qui achètent le plus. À Lescure, il répond surtout que la Quadrature « ne représente qu'elle-même. Elle crée des outils pour permettre à chacun de mieux se représenter et défendre ses libertés. ».

http://www.pcinpact.com/news/80014-representativite-quadrature-net-repli...

Voir l'extrait de l'émission.

[PCINpact] Selon Pierre Lescure, La Quadrature du Net n’a « pas la science infuse »

Pierre Lescure ne semble pas avoir apprécié le lapin que lui a posé La Quadrature du Net en septembre dernier ni les critiques à l'égard de son récent rapport. Invité hier sur France 5, l'ancien PDG de Canal+ a vivement attaqué l'association de défense des libertés numériques, jugeant qu'il s'agissait de gens « très très fiers d’eux-mêmes » et n'ayant « pas la science infuse ». [...]

Mais qu’est-ce qui a bien pu valoir à La Quadrature du Net de telles piques de la part de l’ancien PDG de Canal+ ? Il faut reconnaître que les relations sont loin d’être au beau fixe entre les protagonistes, surtout depuis que le « grand prêtre » Philippe Aigrain a décidé de ne pas participer aux auditions de la mission Lescure. [...]

Contacté par PC INpact en décembre dernier, Philippe Aigrain avait maintenu ses critiques à l’égard de la légitimité de la mission Lescure. À l’époque, il affirmait que « toute la stratégie de ce que vont être les recommandations de la mission Lescure, c’est de continuer par tous les moyens de lutter contre le partage non-marchand entre individus, simplement en n’attaquant pas directement les internautes, mais en attaquant ceux qui constituent un moyen pour eux de pratiquer ce partage ». [...]

http://www.pcinpact.com/news/80004-selon-pierre-lescure-la-quadrature-ne...

Voir l'extrait de l'émission.

[LesEchos] Culture et Internet : la timidité du rapport Lescure

Plus de dix ans après l'irruption d'Internet à haut débit dans les foyers français, l'acte II de l'exception culturelle a le mérite d'embrasser tous les aspects du problème. Mais ne constitue en rien une rupture. [...]

D'une façon générale, les réactions à ce rapport ont été presque sans surprise : le monde de la création l'a globalement applaudi, la presse anglo-saxonne a ironisé sur la frénésie de taxes, les opérateurs télécoms aussi, la Quadrature du Net a dénoncé la poursuite de la répression et les majors du disque ont déploré l'affaiblissement des sanctions contre les pirates… Rien de vraiment surprenant pour un acte II moins trépidant que le premier acte.

http://www.lesechos.fr/opinions/analyses/0202776119461-culture-et-intern...

[Mediapart] Le CSA est-il en train de faire main basse sur le net ?

Sur l’Internet français, l’homme à suivre du moment n'est pas un énième gourou du web, mais un énarque, ancien directeur de cabinet du Premier ministre Lionel Jospin, et depuis janvier 2013 nouveau président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) : Olivier Schrameck. […]

Le 13 mai dernier, la mission Lescure rendait en effet un rapport proposant non seulement de transférer les pouvoirs de l’Hadopi au CSA, mais également de l’autoriser à passer des conventions avec des sites internet sur le modèle du « donnant-donnant ». […]

Des inquiétudes partagées par La Quadrature du Net qui a publié une analyse du rapport Lescure particulièrement critique. Pour le porte-parole de l’association de défense des internautes, Jérémie Zimmermann, ce projet de renforcement des pouvoirs du CSA est « à la fois absurde et dangereux. Absurde car le CSA a été au départ institué pour réguler l’attribution des fréquences hertziennes dans un contexte de rareté. Avec un nombre de canaux et de plages horaires limités, il fallait effectivement répartir les fréquences en fonction de certains critères, gérer les temps de parole, etc. Mais avec Internet, on a totalement changé de contexte. Il n’y a plus de rareté à gérer ni à organiser. Au contraire, Internet, c’est l’abondance ».

« C’est ensuite dangereux, poursuit Jérémie Zimmermann, car les règles du CSA ne sont pas du tout adaptées au Web : on s’en remet à de vieux dinosaures liés aux grands groupes de l’audiovisuel. Il suffit de lire l’article 1er de la loi de 1986, qui liste une série d’exceptions à la liberté de communication, pour se rendre compte de la dangerosité de ce projet. »

http://www.mediapart.fr/journal/economie/240513/le-csa-est-il-en-train-d...

[Clubic] TAFTA : l'exception culturelle épargnée mais les craintes persistent

Ce jeudi, les députés européens ont voté l'exclusion de l'audiovisuel du mandat de la Commission dans le cadre de l'accord de libre-échange avec les Etats-Unis, qui devrait commencer à être négocié en juin. [...]

« Le Parlement européen pourrait être sur le point d'adopter un mandat autorisant explicitement la Commission européenne à inclure dans les négociations de TAFTA ce qu'ils ont rejeté avec ACTA, la version actuelle de la résolution votée mercredi proposant une protection solide de secteurs précisément définis des droits de propriété intellectuelle », écrivait vendredi La Quadrature du Net. [...]

http://pro.clubic.com/legislation-loi-internet/actualite-560838-exceptio...

[PCINpact] TTIP-TAFTA : l’audiovisuel épargné mais ACTA non évincé

Grande satisfaction dans le milieu de la culture. Après une intense campagne, le Parlement européen a fini par voter la résolution qu’il souhaitait : le retrait de l’audiovisuel des négociations sur la zone de libre-échange entre l’Europe et les États-Unis. Toutefois, l’accord souffre d’un manque de verrou pour empêcher un retour d’ACTA par la petite porte, voire pour éviter une perturbation sur l’actuelle réforme du règlement sur les données personnelles. [...]

La Quadrature du Net ne dit pas autre chose : « les députés européens ont donné leur feu vert à la Commission pour inclure dans TAFTA des dispositions renforçant la protection du droit d'auteur et des brevets, contrairement aux demandes des organisations européennes et internationales. Cette décision est le premier pas vers un nouvel accord commercial susceptible de porter atteinte à nos libertés fondamentales et à un Internet libre au nom de la protection des intérêts de l'industrie du divertissement. D'un point de vue démocratique, pour que les négociations à venir soient transparentes et respectueuses des droits fondamentaux, il est indispensable que nous, les citoyens, prenions part au processus. »

http://www.pcinpact.com/news/79940-ttip-tafta-l-audiovisuel-epargne-mais...

[LeMonde] Audiovisuel : des acteurs du Net s'inquiètent du futur rôle du CSA

C'est un sujet qui est passé sous le radar : le gouvernement envisage d'élargir les pouvoirs du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) sur Internet. Et cette volonté ne se limite pas à confier à l'autorité la gestion du téléchargement illégal, jusqu'ici dévolue à la médiatisée et controversée Hadopi, comme le propose le rapport Lescure […]

Le CSA ne régule actuellement que les chaînes de télévision hertziennes et leurs services de vidéo à la demande […]

"C'est la pierre angulaire, l'aspect le plus dangereux du volet répressif du rapport Lescure", n'hésite pas à réagir Jérémie Zimmermann, de la Quadrature du Net, collectif de défense des libertés sur le réseau. […]

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2013/05/21/audiovisuel-de...

[FranceCulture] Le rapport Lescure : un nouveau regard sur le paysage sociologique d'Internet ?

Émission La Grande Table diffusée sur France Culture le 21 mai 2013, avec Philippe Aigrain, co-fondateur de La Quadrature du Net.

http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-1ere-partie-le-rapp...

[Atlantico] La concentration des acteurs du web est-elle en train d'en tuer l'esprit

Le géant du web Yahoo !vient de racheter le service de blogging Tumblr pour la coquette somme de plus d’un milliard de dollars. Conçu sur la base d’un réseau égalitaire entre pairs, valorisant la collaboration et la gratuité, que reste-t-il de l’esprit du web à l’heure de tels mouvements d’acquisitions et de concentrations ? [...]

Benjamin Bayart : « Si Internet est uniquement structuré par le rapport de force entre des grands groupes, alors on peut être certain de deux choses. D'abord le réseau va profondément changer, ce qui se traduira par une perte des libertés. Ensuite, il n'y aura plus ni innovation ni croissance en lien avec le réseau.

Sur la perte des libertés, c'est assez simple. Ça passera par les atteintes à la neutralité du réseau, et donc à la liberté d'expression, ça passera par la perte de contrôle des utilisateurs sur leur vie privée, ça passera par l'approche habituelle d'Apple: c'est la machine qui contrôle l'utilisateur et pas le contraire. » [...]

http://www.atlantico.fr/decryptage/yahoo-rachete-tumblr-faut-craindre-co...

[Ouest-France] Piratage et partage sur Internet : que vaut le rapport Lescure ?

Les propositions de Pierre Lescure, ancien patron de Canal +, pour lutter contre le piratage, sont-elles pertinentes, face aux nouveaux modes de « consommation » de musique et de cinéma sur Internet ? [...]

La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, ne voit dans ces propositions qu’un « catalogue de mesures répressives », et estime que les décisions envisagées pour lutter contre le piratage profiteront plus à l’industrie du divertissement qu’aux artistes eux-mêmes. [...]

La Quadrature du Net ironise sur « l’opération marketing » du transfert des pouvoirs de l’Hadopi au CSA, et dénonce surtout le caractère « répressif » des contrôles et sanctions envisagés par le rapport Lescure pour lutter contre le piratage : « Des mesures archaïques, inadaptées aux réalités de l’Internet d’aujourd’hui, et dangereuses pour les libertés individuelles », résume Jérémie Zimmermann.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Piratage-et-partage-sur-Interne...

[France5] Le Vinvinteur : menaces sur les Internets !

Extrait de l'émission Le Vinvinteur diffusée le 19 mai 2013 sur France 5 avec Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

La version longue de l'interview :

http://www.france5.fr/videos/82377879

[PCINpact] L'Europe au chevet de vos données personnelles

Profilage des internautes, droit à l’oubli, transferts des données personnelles hors du territoire de l’UE… Les questions soulevées par le chantier du règlement et de la directive sur les données personnelles sont d’une importance capitale. Le Parlement européen a organisé un colloque cette semaine. PC INpact, seul média français sur place, vous en propose un compte rendu. [...]

« Le cloud, c’est faire confiance à quelqu’un d’autre pour faire votre travail. En réalité, personne ne sait comment tout cela marche. Dans 10 ans, qui peut dire ce que fera Facebook de son océan de données glanées à coup de "J’aime" et de liens "d’amitié" ? » questionne le cofondateur de La Quadrature, « tout ce qu’on pourrait faire, c’est leur faire confiance ? ». Pour l’association, le mot transparence est trop souvent un écran de fumée dans la bouche de l'industrie pour éviter la réglementation. Cette industrie aurait ainsi tout intérêt à gommer au maximum les barrières : « Leur business modèle est de vous faire croire que vous êtes sur une sphère de confiance avec vos amis, alors qu’en réalité, tout le monde est sur Facebook… ». Des zones de confiance, en réalité des bulles où sont enfermées, traitées et exploitées vos goûts, vos relations, vos affections, vos divergences, etc. personnelles.

Ces questions de confiance rappellent aussi les lacunes dont souffre le secteur : par exemple, sur le fait de rendre publiques les éventuelles violations de données personnelles. « Il y a toute une pression de l’industrie pour diluer les obligations de notification des violations de sécurité » commente encore Jérémie Zimmeramn. [...]

https://www.pcinpact.com/news/79773-dossier-pci-l-europe-au-chevet-vos-d...

[France24] Entre satisfecits et critique farouche, le rapport Lescure fait son petit effet

Annoncé comme le nouvel acte de "l’exception culturelle" française, le rapport Lescure a le mérite de mettre d’accord les acteurs du monde culturel. Il est cependant vertement critiqué par des associations de défense des internautes. [...]

Quant aux adeptes d’une "libre circulation de la connaissance" sur Internet comme l’association la Quadrature du Net, celle-ci s’en prend surtout à la survie d’Hadopi sous une nouvelle forme. "On répare l’Hadopi pour l’optimiser et la rendre plus répressive", critique Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net, interrogé par FRANCE 24. [...]

http://www.france24.com/fr/20130513-internet-satisfecits-critique-farouc...

[PCINpact] Les eurodéputés sur le point de rouvrir une fenêtre à ACTA

L’accord TAFTA organisant une zone de libre-échange entre les États-Unis et l’Europe sera-t-il le nouveau trou de serrure où s’engouffrera ACTA ? C’est ce que les organisations citoyennes craignent alors qu’un vote important aura lieu la semaine prochaine au Parlement européen. [...]

Le vote mercredi prochain sera donc suivi comme le lait sur le feu. En dernière ligne droite, avance la Quadrature, « les députés européens pourraient encore exclure du mandat de négociation toute mesure relative aux brevets, droit d'auteur et droit des marques ». Dans le cas contraire, ils laisseront le champ libre à un tour de vis aux législations nationales sur le terrain des sanctions ou du rôle des intermédiaires techniques. [...]

http://www.pcinpact.com/news/79811-les-eurodeputes-sur-point-rouvrir-fen...

[LeMouv] La Quadrature du Net vs Lescure

La Quadrature du Net avait refusé de participer à l'acte 2 de l'exception culturelle ou comment sauver la culture française à l'heure du numérique. Neuf après, le rapport est pondu et qu'est-ce qu'ils en pensent ? Réponse avec Philippe Agrain de La Quadrature.

http://www.lemouv.fr/diffusion-la-quadrature-du-net-vs-lescure

[TF1] Journal de 20h du 13 mai 2013

Extrait du Journal de 20h du 13 mai 2013 diffusé sur TF1 à propos du rapport Lescure avec Jérémie Zimmermann.

http://videos.tf1.fr/jt-20h/le-20-heures-du-13-mai-2013-7960663.html

[FranceCulture] L'exception culturelle française à l'épreuve du numérique

Extrait de l'émission Les Matins de Marc Voinchet du 14 mai 2013 sur France Culture, avec Jérémie Zimmermann.

http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-l%E2%80%99exception-cult...

[DebatPublic] [Blog] « Approfondir la réflexion sur la légalisation des échanges non marchands », chiche ?

Pour l’essentiel, les commentaires sur le rapport Lescure se divisent en deux catégories. Ceux qui sont séduits par les longs passage d’analyse faisant preuve d’ouverture d’esprit. Et ceux qui, bien que reconnaissant quelques avancées sur le domaine public, le remix et le mashup, soulignent que la très grande majorité des recommandations sont dans la continuité de la lutte contre le partage des œuvres numériques et présentent de graves dangers d’effets sur les libertés et le caractère de bien commun de l’internet. J’appartiens clairement à la seconde catégorie, mais cela ne m’autorise pas à ignorer certains leviers importants qui peuvent être exploités pour faire avancer le débat institutionnel. [...]

Mais tout cela sera vite oublié, et la nécessité d’explorer la possibilité d’une légalisation du partage non marchand, elle, restera. Comment procéder ? La recommandation est judicieuse quand elle suggère de « préciser les contours [du partage non marchand » et de définir les modalités de leur reconnaissance juridique ». Il devra donc s’agir d’un effort de conception de la meilleure solution possible pour reconnaître le partage non marchand [...]

http://paigrain.debatpublic.net/?p=7236

[NouvelObs] "Une contre-histoire de l'Internet" sur Arte, le docu qui réhabilite enfin les hackers

Arte a diffusé mardi soir "Une contre-histoire de l'Internet", un documentaire relatant la construction et l'extension du réseau par ses acteurs principaux (à revoir ici). Jérémie Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de la Quadrature du Net, y a participé. Il explique ici pourquoi une remise à plat était nécessaire. [...]

« L'éthique de l'Internet libre repose donc sur le contrôle de la technologie, mais aussi sur le partage des connaissances. De cette démarche découle la capacité universelle d'accès, mais aussi la capacité universelle de participation au réseau, qui apporte tous les bénéfices sociaux, culturels et économiques que nous connaissons d'Internet. » [...]

« Voilà pourquoi depuis une quinzaine d'années on constate que les réflexes de contrôle de la classe politique envers Internet coïncident avec ceux des vieilles industries (télécom, divertissement, etc.). Tous voient d'un très mauvais œil ce contre-pouvroir, cette concurrence, jugée illégitime. Par conséquent et de manière plus ou moins consciente, on voit apparaître un empilement de législations qui portent atteinte aux libertés et à un Internet libre. » [...]

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/861359-une-contre-histoire-de-l...

[LaMarseillaise] « Celui qui partage sans but lucratif, consomme plus que les autres »

La Quadrature du net rassemble des citoyens engagés et vigilants sur l’ère numérique. Entretien avec Philippe Aigrain, cofondateur du collectif. [...]

« Il a pris en compte un champ vaste. Chaque sujet commence avec des discussions ouvertes et intéressantes. Le problème est dans les propositions, qui elles sont limitées. Prenons la taxe des smartphones : dans quel but ? Financer des services en ligne, ceux qui assurent la distribution commerciale. Or, ce ne sont pas les acteurs qui souffrent le plus de la transition numérique. » [...]

« Les échanges sans but lucratif nuisent-ils au commerce des œuvres ? Toutes les enquêtes y compris celles réalisées par Hadopi montrent que non. D’une part parce que le contexte a évolué : avec l’ère numérique, il y a de plus en plus de créateurs, de plus en plus d’œuvres mais pas plus de public ni plus de temps disponible. Donc, indépendamment du partage, l’audience d’une œuvre est divisée. Les études montrent aussi que ceux qui partagent sont aussi ceux qui consomment le plus de produits culturels. Parce que le partage se fait notamment dans un but de collectionneur, que l’on n’écoute ou ne regarde pas tout ce que l’on télécharge, tout de suite. » [...]

http://www.lamarseillaise.fr/analyse-de-la-redaction/analyse-dossier-du-...

[Europe1] Des clics et des claques - 13/05/2013

Des clics et des claques de Bérengère Bonte avec Jérémie Zimmermann à propos du rapport Lescure.

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Des-clics-et-des-claques/

[LePoint] Documentaire : l'immanquable contre-histoire du Net

Arte diffuse mardi soir un documentaire qui démonte les croyances populaires sur la création d'Internet. Vous croyiez que c'était l'armée américaine ? […]

La liste des personnes interrogées pendant le documentaire donne le vertige. John Perry Barlow et Richard Stallman côtoient notamment Julian Assange, fondateur de WikiLeaks ; Benjamin Bayart, pionnier du Net français ; Rickard Falkvinge, fondateur du parti pirate suédois ; Philip Zimmermann, inventeur du système de chiffrement PGP ; Valentin Lacambre, fondateur d'Altern.org puis de Gandi ; Bernard Benhamou, délégué aux usages de l'Internet auprès du ministère de la Recherche ; le hacker français Bluetouf ; Jean Guisnel, journaliste spécialisé et collaborateur du Point ; ou encore Jérémie Zimmermann, cofondateur du collectif La quadrature du Net. Sans oublier les deux auteurs, eux aussi des références. […]

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/documentaire-...

[Netzpolitik] [DE] Three-Strikes in Frankreich: Hadopi ist tot, lang lebe der CSA!

Am Montag wurde der langerwartete Bericht Lescure (fr) veröffentlicht, über den wir bereits hier berichteten. Der ehemalige Chef von Canal+ macht nun in über 700 Seiten 80 Vorschläge, um Frankreich’s Kampf gegen Urheberrechtsverletzungen effektiver zu gestalten. [...]

Ziel ist es, eine privatisierte Zensur im Namen des Kampfes gegen Urheberrechtsverletzungen einzuführen, wie zum Beispiel Filter und Sperr-Mechanismen. Da es jedoch nach europäischem Recht illegal wäre, solche Maßnahmen rechtsverbindlich zu machen, möchte Pierre Lescure sie jetzt durch Softlaw, Vertragsrecht oder Drohungen an Unternehmen durchsetzen” erklärt Jérémie Zimmermann, Sprecher der Quadrature du Net. [...]

https://netzpolitik.org/2013/three-strikes-in-frankreich-hadopi-ist-tot-...

[PCInpact] Pierre Lescure peu inspiré par la légalisation des échanges non-marchands

Pour l'heure, la légalisation des échanges non-marchands n'est pas considérée par Pierre Lescure comme une « réponse crédible à la problématique du piratage ». Lui trouvant de nombreux et « indéniables » avantages, la mission Acte 2 soulève effectivement de sérieux obstacles, notamment juridiques, pour écarter cette piste. Afin de sauver la face, les conclusions du directeur du théâtre Marigny préconisent néanmoins d'approfondir la réflexion sur ce sujet. Une façon de ne pas fermer complètement cette porte. […]

[…] Pierre Lescure rappelle que la légalisation des échanges non-marchands, qui est portée notamment par des organisations telles que La Quadrature du Net, consisterait à « créer un droit positif d’usage, hors de tout contexte commercial ou rémunérateur, qui sécuriserait les internautes dans leurs échanges sans but lucratif, sans faire obstacle à l’application des droits exclusifs de propriété intellectuelle pour les usages commerciaux et professionnels ». Sauf que les ayants droit, qui ont le monopole d'exploitation de leurs oeuvres, ont toujours refusé d'entrouvrir un tant soit peu ce sujet. […]

De son côté, La Quadrature du Net estime que malgré une introduction de cette problématique « intéressante » au sein du rapport Lescure, « les arguments avancés pour la rejeter retombent dans les pires effets rhétoriques ». […]

http://www.pcinpact.com/news/79700-pierre-lescure-peu-inspire-par-legali...

[LeMonde] Rapport Lescure : les milieux culturels applaudissent, les opérateurs font la grimace

Le rapport Lescure, qui a été rendu au gouvernement lundi 13 mai, et propose 80 pistes de réforme pour préserver l'exception culturelle à la française, a, logiquement, suscité un concert de satisfaction du côté des sociétés de gestion des droits d'auteurs. […]

La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM), celle des compositeurs dramatiques (SACD) et la Société civile des auteurs multimédia (SCAM) se sont aussi félicités, lundi 13 mai […]

A contrario, le collectif d'activistes de l'Internet, La Quadrature du Net, regrette "la fuite en avant répressive" contenue dans le rapport Lescure.

http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/05/14/rapport-lescure-les-mil...

[01net] Pour la Quadrature du Net, le Rapport Lescure est « un catalogue répressif »

Les militants de la Quadrature du net épinglent vertement le rapport de la Mission Lescure. Ils estiment que la neutralité et les droits fondamentaux sur Internet sont mis en cause. […]

La Quadrature précise qu’en « pérennisant les missions répressives de la Hadopi, notamment au travers du maintien du délit de « négligence caractérisée » et des sanctions pécuniaires, et en encourageant la censure privée sur Internet sous couvert d'en appeler à « l'autorégulation » […], le rapport Lescure représente une grave menace pour la protection des droits fondamentaux sur Internet. » […]

http://www.01net.com/editorial/594997/pour-la-quadrature-du-net-le-rappo...

[MyTF1News] Rapport Lescure sur le numérique : les mesures qui coincent

A peine remis au gouvernement, le rapport Lescure sur la réorganisation de l'offre numérique et la lutte contre le piratage suscite de nombreuses réactions inquiètes : certains évoquent les dangers pour la neutralité du web, d'autres regrettent l'absence de mesures pour favoriser l'offre payante. [...]

Une inquiétude partagée justement par la Quadrature du net, un collectif de défense des droits et libertés des citoyens, qui accuse la mission de procéder à un "mauvais remake" de l'ancien dispositif, sans mettre un terme à la politique répressive. "Au contraire", explique son porte-parole Jérémie Zimmermann, contacté par MyTf1News : "En supprimant l'Hadopi, on fait disparaître un mauvais symbole qui marchait très mal et on renforce en même temps le système de ripostes graduées qui n'aura plus aucun encadrement juridique. Ce qui garantissait jusqu'ici une relative protection des citoyens", dénonce-t-il.

Et le collectif va encore plus loin en accusant la mission de servir essentiellement les intérêts de l'industrie musicale. "Quand il s'agit de partage sur Internet, on passe à la copie conforme des politiques réclamées par les industriels de la distribution de contenus", estime ainsi le porte-parole de la Quadrature du Net. In fine, Jérémie Zimmermann voit dans l'une des mesures du rapport un danger terrible pour la "neutralité du net" : "Ils veulent faire participer les acteurs du web à la lutte contre le piratage en les transformant en auxiliaires de police du copyright", s'inquiète-t-il, allant jusqu'à imaginer qu'un fournisseur d'accès pourrait à l'avenir être incité à bloquer certains sites... [...]

http://lci.tf1.fr/high-tech/rapport-lescure-sur-le-numerique-les-mesures...

[Marianne] Hadopi est mort, vive Hadopi !

Cinq ans après la mission Olivennes sur ce sujet, le rapport Lescure, remis hier, se place davantage dans la continuité que dans la remise en question. Le changement, c’est maintenu ? […]

Jérémie Zimmermann, l’un des animateurs du site (ndlqdn: www.laquadrature.net) pointe surtout trois éléments du rapport. « Primo : Hadopi meure, mais pas sa mission. C’en est fini de la coupure à internet, juridiquement délicate puisque judiciaire, mais c’est pour passer à un registre administratif : l’amende. Résultat, le système de sanction est optimisé. […]

http://www.marianne.net/Hadopi-est-mort-vive-Hadopi-_a228839.html

[Liberation] « C’est un catalogue de mesures répressives »

La Quadrature du Net, collectif de défense des libertés numériques, a refusé dès le départ de participer aux consultations de la mission, dénonçant les conflits d’intérêts de Pierre Lescure. Son porte-parole, Jérémie Zimmermann, n’est pas tendre avec les conclusions du rapport. « Pour avoir l’air progressiste, on met en avant la suppression de l’Hadopi, mais ce n’est qu’un écran de fumée. C’est un catalogue de mesures répressives. […]

http://www.liberation.fr/medias/2013/05/13/c-est-un-catalogue-de-mesures...

[Libération] Rapport Lescure : grand flou, va !

Mission . Hier, l’ancien patron de Canal+ a remis à François Hollande et Aurélie Filippetti ses 80 propositions pour adapter l’économie culturelle au numérique. Un inventaire tous azimuts dans lequel l’Etat va devoir faire son marché. [...]

Un rapport prêt-à-appliquer, en quelque sorte, mais sans cap politique, flou, fouillis. François Hollande a évoqué une «mise en œuvre […] dans les meilleurs délais» et «une première série de mesures d’ici l’été». Par un biais législatif ? Pas seulement. Mais alors que les différentes décisions sur l’audiovisuel (retour de la nomination des présidents du service public dans les mains du CSA, réforme dudit CSA et le résultat du rapport Lescure) devaient faire l’objet d’une grande loi au printemps 2013, elle est désormais scindée. La première partie, sur le CSA, dans les jours à venir. La deuxième partie, une fois les propositions de Lescure arbitrées, semble, à force de tergiversations, devoir attendre 2014, mais avec quoi dedans ? [...]

http://www.liberation.fr/medias/2013/05/13/rapport-lescure-grand-flou-va...

[PublicSenat] Rapport Lescure : « Une sorte de petit musée des horreurs de mesures répressives », selon La Quadrature du Net

Le rapport Lescure, remis à François Hollande, propose de supprimer l'Hadopi. Faux, répond La Quadrature du Net, qui dresse un réquisitoire.« Sa mission est renforcée car le rapport propose de réparer une Hadopi qui ne fonctionnait pas », selon Jérémie Zimmermann, porte-parole de l’association de défense des libertés sur Internet. [...]

« Les missions d’Hadopi seraient confiées au CSA. Cela va peut-être détruire l’institution mais c’est cosmétique. Étendre le pouvoir du CSA à Internet est extrêmement dangereux. L’industrie audiovisuelle le demande. C’est extrêmement dangereux car ce seront 7 ou 9 vieux machins dans leur bocal de formol, directement intéressés à la production audiovisuelle, qui ont pour rôle d’organiser l’encadrement d’une rareté des canaux de télévision. Ces mécanismes ne peuvent pas fonctionner avec un outil qui se trouve dans l’abondance. Appliquer les réflexes centralisateurs à l’Internet amène inévitablement à un réflexe de censure. » [...]

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/rapport-lescure-une-sorte-petit-...

[LExpansion] Ce qu'ils pensent du rapport Lescure sur le numérique

En 80 propositions et plus de 700 pages, le rapport de la mission présidée par Pierre Lescure s'attache à redéfinir la politique culturelle française à l'ère des contenus numériques. [...]

Au final, les principales critiques à l'encontre des propositions du rapport Lescure sont à rechercher du côté des utilisateurs d'internet. La Quadrature du Net, qui se présente comme une association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, dénonce ainsi "un processus politique vicié démontrant l'influence néfaste à tous les échelons de groupes industriels". Pour Jérémie Zimmermann, porte-parole de l'organisation, "Pierre Lescure recommande au gouvernement de mettre en oeuvre les politiques de pression directe et indirecte sur les intermédiaires déjà présentes dans le traité ACTA rejeté par les citoyens et le Parlement européen". La Quadrature du Net a d'ailleurs publié ses propres propositions pour la réforme du droit d'auteur et des politiques culturelles. [...]

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/ce-qu-ils-pensent-du-rapport-les...

[HuffingtonPost] Hadopi: Pierre Lescure, médiateur en mission

Chargé par le gouvernement d'une mission de concertation sur l'avenir de la culture à l'ère du numérique, Pierre Lescure a remis lundi 13 mai son rapport au gouvernement, après neuf mois de travail, près d'une centaine d'auditions et un vaste chantier allant du cinéma à la musique en passant par le net. [...]

Dans une tribune publiée en septembre dernier par Libération, Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir, François Nowak, représentant du syndicat Samup et Philippe Aigrain, cofondateur de la Quadrature du Net expliquaient pourquoi ils n'allaient pas participer à la mission Lescure.

Parmi les arguments avancés notamment, le choix de Pierre Lescure en meneur de troupe: "pour la troisième fois en cinq ans, la mission de définir les orientations des politiques portant sur la culture et Internet est confiée à une personne fortement impliquée dans les intérêts privés de la production, distribution et promotion des médias." [...]

http://www.huffingtonpost.fr/2013/05/13/hadopi-pierre-lescure-mediateur_...

[l'Humanite] Rapport Lescure : quelques bonnes intentions mais davantage de déceptions

Après neuf mois de consultations le rapport Lescure propose plusieurs dizaines de propositions. « Rien de révolutionnaire » avait prévenu son auteur. Le rapport commence en effet sur de belles intentions avant de céder définitivement à la pression des industriels et ne proposer qu’une Hadopi rhabillée aux couleurs d’un CSA tout puissant. […]

A l’exception des majors, le rapport fait de nombreux déçus. La Quadrature du Net souligne bien « quelques bonnes intentions, sans effet », mais met aussi en garde contre des dangers bien réel. Son porte-parole dénonce des « mécanismes privatisés de censure, filtrage ou empêchement de communication au nom de la lutte contre la contrefaçon sur Internet. Compte tenu du caractère illégal au regard du droit européen et des droits fondamentaux de la mise en œuvre de la plupart de ces mesures, Pierre Lescure compte les faire passer par des pressions indirectes sur les entreprises du Net pour les transformer en une police privée du droit d'auteur. »

http://www.humanite.fr/culture/rapport-lescure-quelques-bonnes-intention...

[Europe 1] Vu du Net - du 13 mai 2013 au matin sur le rapport Lescure

Annonce de la remise du rapport Lescure sur Europe 1 dans l'émission Vu du Net. Durée : 2'15".

[Actualitté] La Quadrature du Net défend une autre idée du droit d'auteur

Alors que le rapport Lescure sera connu le lundi 13 mai, la Quadrature du net entend bien faire valoir ses idées. Les propositions en question sont déjà connues, mais c'est l'occasion de les regarder à nouveau. Le document est sur le site de la quadrature et s'intitule « Elements pour la réforme du droit d'auteur et des politiques culturelles liées ». [...]

Pour la Quadrature, comme il est dit dans le document qui fait état de leurs propositions (consultable ici), il est possible « d'installer un nouveau cadre réglementaire et politique pour l'ère numérique. » En d'autres termes, faire évoluer la législation de concert avec les évolutions technologiques, au lieu de vouloir plaquer une législation qui renvoie à un ancien ordre culturel. [...]

Enfin, citons Philippe Aigrain, cofondateur de l'organisation, qui estime qu'il est temps de mettre sérieusement ces questions sur la table : « Il est temps de prendre en compte les propositions de ceux pour qui Internet ne se réduit pas à un canal de distribution pour les produits des industries culturelles du passé ».

http://www.actualitte.com/legislation/la-quadrature-du-net-defend-une-au...