Réforme du droit d'auteur : la Commission européenne pouvait-elle faire pire ?