Soutenons La Quadrature du Net !

[PCINpact] La Licra déclare « la guerre » aux propos haineux sur le Net

« Haine sur internet : la guerre est déclarée ». Voilà le titre de la tribune publiée ce matin par Daniel Makonnen, responsable de la communication de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). L'occasion pour nous de revenir sur les efforts engagés par l'exécutif sur ce dossier, de même que sur les critiques que cela soulève. La Quadrature du Net vient ainsi de réagir en regrettant que la Licra continue, au même titre que d’autres associations de lutte contre le racisme ou l’antisémitisme, de prôner une « promotion de la censure privée sur Internet ». […]

Dans une longue tribune publiée en novembre sur Médiapart, le co-fondateur de l’association de défense des libertés numériques, Félix Tréguer, expliquait pourquoi les différentes associations de lutte contre le racisme et l’antisémitisme faisaient fausse route. « À notre sens, en faisant d’Internet leur bête noire, ces associations se trompent de cible. Ce moyen de communication n’est que le reflet des tensions qui habitent notre société. Même s’il peut parfois s’en faire une caisse de résonance, il n’en est en rien la cause ». […]

Aujourd’hui, aux yeux de La Quadrature du Net, il est ainsi « regrettable que la Licra persévère dans la promotion de la censure privée sur Internet ». Joint par PC INpact, Félix Tréguer affirme que « pour encadrer la liberté d'expression en ligne tout en respectant l'État de droit, il faut impérativement réaffirmer la place du juge judiciaire. Au-delà, il faut cesser de se bercer de l'illusion qu'une répression accrue puisse être efficace pour combattre les sentiments d'intolérance et de haine ». Mais alors, que faire ? « Il faudrait plutôt utiliser Internet pour engager une large mobilisation citoyenne contre le racisme et les préjugés, quels qu'ils soient, où qu'ils se trouvent, c'est-à-dire pas seulement sur Internet mais aussi dans les médias traditionnels ou dans les milieux politiques. Et ce non pas pour encourager la délation et les censurer, mais avant tout pour les déconstruire et défendre la valeur de la pluralité et des différences dans la République ». […]

Mais en attendant les prochains pas du gouvernement, La Quadrature du Net craint le pire, surtout eu égard à l’adoption du projet de loi de programmation militaire, qui consacre l’avènement d’un véritable « Patriot Act à la française ». « Alors même que l'exécutif est censé préparer un projet de loi pour protéger les libertés en ligne, il vient de faire adopter les mesures de surveillance extra-judiciaire parmi les plus radicales de l'après 11 septembre, remet régulièrement en cause le droit à l'anonymat (comme l’illustrent les récentes déclarations de François Hollande) et ne cesse de reprendre à son compte la rhétorique sarkozyste consistant à stigmatiser Internet » affirme Félix Tréguer. Selon lui, « tout cela n'augure rien de bon quant à la tenue d'un débat serein et constructif pour faire en sorte que, s'agissant d'Internet, le droit français respecte les standards internationaux en matière de droits de l'homme ».

http://www.pcinpact.com/news/85184-la-licra-declare-guerre-aux-propos-ha...