Soutenons La Quadrature du Net !

Lettre ouverte aux gouvernements après l'attaque de Charlie Hebdo

La Quadrature du Net republie ici une lettre ouverte co-signée par de nombreuses associations européennes exhortant les dirigeants du monde à respecter la liberté d'expression et la vie privée au lendemain des attaques à Paris

Paris, le 30 janvier 2015 — Après la tragédie de Charlie Hebdo, les signataires appellent les dirigeants politiques du monde entier à faire respecter les droits de l'Homme définis dans les conventions internationales. Il est plus que jamais important que nos gouvernements œuvrent à la protection des journalistes, activistes et citoyens, sans accroître la portée ou l'échelle des intrusions dans nos vies privées.

Le 11 janvier 2015, des millions de citoyens et de nombreux dirigeants politiques du monde entier se sont rassemblés à Paris pour une marche de solidarité, et pour soutenir la liberté d'expression sous la bannière « Je suis Charlie ». Il est maintenant temps pour ces dirigeants de respecter leur engagement envers les droits de l'Homme. Les droits à la liberté d'expression et au respect de la vie privée sont intimement liés, et l'un ne peut être respecté quand l'autre est menacé. Nous exhortons tous les gouvernements du monde à ne pas accroître leurs mesures de surveillance, et à ne pas violer les droits de l'Homme suite à cette tragédie.

De pareilles circonstances requièrent des réponses efficaces et réfléchies, et non pas une augmentation restrictive et imprudente des pouvoirs des gouvernements et de la police. Déjà, des gouvernements, de Canberra, en passant par Bruxelles, et jusqu'à Washington, ont commencé à étendre leurs pouvoirs de surveillance ou à ajouter de nouvelles limites à la liberté d'expression à la suite de cette tragédie.

Mais plus de surveillance n'est pas nécessairement synonyme de meilleure surveillance, et augmenter la portée et l'ampleur de l'espionnage par le gouvernement ou son interférence avec la liberté d'expression ne sont pas la réponse à tous nos problèmes de sécurité ou de société. Les responsables français ont admis qu'ils avaient en leur possession des renseignements antérieurs à cette attaque, ce qui suggère que, d'une part, une surveillance inadéquate n'a pas contribué à ces terribles attaques, et, d'autre part, qu'une surveillance augmentée n'aurait pu les empêcher.

Les récents échecs des politiques de sécurité, survenus en dépit de l'expansion importante des moyens de surveillance, montrent que l'heure n'est pas à l'élaboration de nouvelles lois sécuritaires. À la place, il est temps de défendre des mesures de sécurité efficaces qui contribuent à protéger les droits de l'Homme sans les mettre en danger. C'est pourquoi nous vous exhortons à :

  • Inviter le gouvernement français à conduire une évaluation approfondie des politiques applicables, avant de mettre en œuvre/voter de nouvelles lois et politiques qui pourraient nuire aux droits fondamentaux ;
  • Assurer la sauvegarde et la défense des dispositifs nationaux de protection des droits de l'Homme, en particulier la liberté d'expression et le droit à la vie privée, en ligne comme hors ligne ;
  • Engager les citoyens et les institutions dans un dialogue public visant à proposer des solutions concrètes qui puissent aider à protéger la société tout en respectant les droits de l'Homme ;
  • Défendre une société libre et ouverte où les droits de l'Homme sont non seulement protégés, mais aussi célébrés. Une société où tous les points du vue peuvent être exprimés, y compris sous la forme satirique affectionnée par Charlie Hebdo, en ligne comme hors ligne.

Il n'existe pas de solutions faciles ou rapides. Dans des moments difficiles comme celui-là, nous devons être fermes sur les valeurs de la société dans laquelle nous voulons vivre, ou nous risquons de saper ces valeurs au nom de leur sauvegarde. Rejoignez-nous pour travailler ensemble à un monde meilleur où liberté d'expression, vie privée, et droits de l'Homme peuvent prospérer.

Sincèrement,

  • Access
  • Advocacy for Principled Action in Government
  • Alternative Informatics Association
  • Article 19
  • Asociatia pentru Tehnologie si Internet - ApTI
  • Constitutional Alliance
  • ContigenteMX
  • Digitalcourage
  • Electronic Frontier Foundation
  • Enjambre Digital
  • European Digital Rights
  • FITUG e.V.
  • Fundacion Karisma
  • Fundacion Via Libre
  • Hiperderecho
  • Initiative für Netzfreiheit
  • IT-Political Association of Denmark
  • La Quadrature du Net
  • Open Rights Group
  • Panoptykon Foundation
  • PEN American Center
  • PEN International
  • Vrijschrift