[FranceCulture] Aaron Swartz : "Celui qui pourrait changer le monde"

[FranceCulture] Aaron Swartz : Celui qui pourrait changer le monde

A qui le prix de la désobéissance civile ? Si vous avez un nom à proposer, c'est le moment. Début mars, le célèbre MIT, le Massachusetts Institute of Technology, a ouvert les candidatures pour son nouveau prix : 250 000 dollars pour récompenser une personne engagée dans "une logique de désobéissance profitant à la société", que cela soit dans le domaine de la recherche scientifique, de la liberté de parole ou de la liberté d'innovation.

Justement, dans le Manifeste pour une guérilla en faveur du libre accès, écrit en 2008, on peut lire : "Il est grand temps pour nous, dans la grande tradition de la désobéissance civile, de manifester haut et fort notre opposition à la confiscation de la culture publique par les organismes privés. Il nous faut nous emparer du savoir où qu'il soit, effectuer et des copies et les partager avec le reste du monde." Mais impossible de proposer le nom de son auteur, Aaron Swartz : le MIT demande que les prétendants au prix soient vivants. Or Swartz, lui, s'est suicidé en janvier 2013. Il avait alors 26 ans. C'était deux mois avant la tenue d'un procès où il encourrait 35 ans de prison et un million de dollars d'amende. Il était poursuivi par le MIT précisément, pour s'être introduit dans l'une de ses salles de serveurs et avoir copié près de 5 millions d'articles scientifiques, dans le but de les rendre accessibles au grand public. [...]

https://www.franceculture.fr/emissions/le-numerique-et-nous/aaron-swartz...