[Écrans.fr] ACTA : le gouvernement français reste muet, l’Europe se rebelle

Novembre 2008. Un article publié sur ce même site, titré Libertés et vie privée : Acta, la menace fantôme, pointait le manque absolu de transparence entourant cet obscur Anti-Counterfeiting Trade Agreement (comprendre Accord commercial anti-contrefaçon). Depuis 2007, à l’initiative des Etats-Unis, cet accord est négocié dans le plus grand secret par de nombreuses nations, comme l’Australie, le Japon, le Canada et les 27 pays membres de l’Union Européenne. Et le problème, c’est qu’en dehors de fuites plus ou moins fiables publiées sur le Net, notamment via le site Wikileaks, le citoyen lambda (et ses représentants politiques, comme les députés européens) n’a officiellement aucune connaissance du contenu de l’ACTA. [...]

C’est la raison pour laquelle Act Up, l’April (association de promotion et de défense du logiciel libre) et la Quadrature du Net ont publié hier, pour la première fois, un communiqué en commun interpellant les pouvoirs publics sur ce silence gênant. Des représentants des trois associations ont rencontré hier à Bercy des membres de la DGTPE (direction générale du trésor et de la politique économique), qui dépend du Ministère de l’Economie. A cette occasion, ils présentaient dans le communiqué trois questions dont ils espéraient obtenir quelques éléments de réponse [...]

http://www.ecrans.fr/ACTA-le-gouvernement-francais,9476.html

Soutenez La Quadrature du Net!