[Liberation] Cybersécurité : l’Etat appelle les télécoms à la rescousse

[Liberation] Cybersécurité : l’Etat appelle les télécoms à la rescousse

L’article 19 du projet de loi de programmation militaire prévoit d’autoriser les opérateurs à surveiller ce qui transite sur leurs réseaux pour aider les autorités à détecter les cyberattaques. Une extension inédite de leurs prérogatives qui soulève des inquiétudes. [...]

[...] Coprésident de la fédération française des fournisseurs associatifs d’accès à Internet (FFDN), Benjamin Bayart juge qu’en tout état de cause, des dispositifs intrusifs ne peuvent pas être mis en œuvre « sans le consentement de l’utilisateur : on ne peut pas admettre la fin du secret des correspondances ». Sans compter qu’une fois les outils techniques déployés, leurs finalités peuvent évoluer. « Les gouvernements et les lois changent », soulignait fin février dans Libération Alexandre Archambault, avocat spécialiste du numérique et ancien de Free, qui voit dans l’article 19 une « boîte de Pandore». [...]

« C’est finalement, pour des objectifs différents, la même chose que les "boîtes noires" de la loi renseignement », juge Philippe Aigrain, l’un des fondateurs de l’association la Quadrature du Net, qui s’interroge sur l’efficacité du contrôle et sur les « divisions techniques » qui en auront la charge. Le régulateur des télécoms n’a d’ailleurs pas manqué, dans son avis, d’insister sur le sujet [...].

http://www.liberation.fr/france/2018/03/04/cybersecurite-l-etat-appelle-...