Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[Nouvel Obs] Lancement d'une pétition contre le projet de loi Olivennes

Le magazine informatique SVM a lancé mercredi 21 mai une pétition en ligne contre le projet de loi "Hadopi", qui prévoit de sanctionner les internautes accusés de téléchargement illégal, mécanisme dit "riposte graduée". Le texte, qui pourrait être présenté au conseil des ministres le 11 juin, est issu des travaux de la commission Olivennes.

[...]

L'interruption de la connexion est jugée "disproportionnées" pour les pétitionnaires, qui estime que cette "nouvelle loi ne va pas punir des pirates, elle va punir le public".

[...]

Le texte a déjà reçu 4.000 signatures. Des politiques Daniel Cohn-Bendit, Alain Lipietz, Noël Mamère (Verts), Vincent Peillon, Patrick Bloche (PS), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) figurent sur la liste. Mais aussi des artistes, des associations, des experts, des chefs d'entreprises, des journalistes et des essayistes.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/medias/20080522.OBS5157/lancem...

[Ecrans] Riposte graduée : une pétition contre le projet de loi

La commission Olivennes va enfin accoucher d’un projet de loi contre le piratage numérique. La ministre de la Culture, Christine Albanel, a annoncé mardi que le projet de loi sera examiné le 11 juin en conseil des ministres. « La démarche est d’abord pédagogique, préventive, et très accessoirement répressive », a précisé la ministre. Problème : ce n’est pas du tout ce qu’indiquent les versions du texte qui circulent actuellement, et où la part belle est faite à la « riposte graduée ».

[...]

Hier, c’est le magazine informatique SVM qui a pris position, consacrant sa couverture (« Téléchargement : mobilisation contre la future loi ») au sujet. Le magazine a mis en ligne une pétition contre le projet de loi, qui a déjà attiré un peu plus de 4 000 signataires. Parmi les premiers, on trouve des députés européens (Guy Bono, Vincent Peillon, Daniel Cohn-Bendit, Alain Lipietz) et français (Martine Billard, Patrick Bloche, Nicolas Dupont-Aignan, Noël Mamère, Christian Paul), des associations (l’Aful, l’April, les collectifs EUCD.info et La Quadrature...), des personnalités du net (Tristan Nitot, président de Mozilla Europe, Daniel Kaplan...) et de très nombreux internautes.

En février 2005, une pétition du même genre (« P2P, nous sommes tous des pirates ») avait été lancée contre la loi DADVSI par le Nouvel Observateur, et avait recueilli plus de 46 000 signatures. Ironie du sort : l’Obs va être très bientôt dirigé par un certain Denis Olivennes...

http://www.ecrans.fr/Riposte-graduee-une-petition,4153.html

[the Inquirer] Le magazine SVM s’engage contre la loi HADOPI

Nos confrères de SVM France viennent de mettre en ligne une pétition contre la future loi visant à réprimer le téléchargement de fichiers (loi HADOPI). Une cinquantaine de personnalités ont déjà signé la pétition des journalistes du magazine pendant que ces derniers appellent les députés à corriger le projet de loi.
Louable combat que celui des journalistes de SVM qui lancent une pétition pour alerter l’opinion publique sur les dangers de la future loi anti-téléchargeurs baptisée HADOPI.

[...]

On imagine déjà les retombées sur les élus locaux de tout bord lorsqu’un internaute verra son accès coupé sans possibilité de s’y opposer.
“Comment déclarer mes impôts via Internet car mon accès est coupé ?” entendront peut-être les fonctionnaires en charge de la perception. Drôle de situation.

Il faut aussi noter que depuis plusieurs mois, diverses associations/organisations ont rencontré les représentants de l’industrie du disque qui semble - enfin - évoluer vers de nouveaux modèles (webradios, jukebox en ligne,etc.). Comment est-il possible de voter une loi qui ne fera que gâcher tous ces efforts.

Chacun est libre de se faire une idée sur ces mesures que SVM résume dans un sujet sur son site internet en marge de sa pétition.
Peut-être pourrait-on suivre et lancer un sondage pour se demander s’il fait encore bon vivre en France. Et pendant ce temps la soyez rassuré, Big Brother is watching you.

http://www.theinquirer.fr/2008/05/21/le_magazine_svm_sengage_contre_la_l...

[Generation NT] Albanel défend de tout son coeur le projet de loi Olivennes

Arguant qu’à l’instar de la musique, l’avenir du cinéma passe par Internet, Albanel s’est félicitée du projet de loi Création et Internet, et d’en appeler à tous les artistes et créateurs afin qu’ils défendent ce texte pour ne pas que leurs droits soient " solubles dans l’Internet ". Pour Albanel, grâce à ce texte, Internet ne sera pas le " fossoyeur des droits d’auteur " que la France a toujours défendu, prenant l’exemple de l’apparition de la cassette vidéo, du DVD.

Au cours de son discours, Albanel a également réagi au terme liberticide qui est parfois utilisé pour qualifier la loi Création et Internet. " Mais à quelles libertés porte-t-elle atteinte ? A la liberté de se servir sur Internet comme dans les rayons d’un vaste supermarché de la culture enfin débarrassé des caisses ? " Pas de liberté sans droits, avec le droit de propriété et le droit moral des créateurs ainsi que le droit au respect de la vie privée des internautes.

[...]

Pour encore plus légitimer ce processus pédagogique, la Ministre a indiqué qu’une solution similaire mise en place aux Etats-Unis a montré que 70 % des internautes renoncent au téléchargement dès réception du premier message d’avertissement, et 85 à 90 % après réception du deuxième.

" Le projet de loi Création et Internet s’oppose à des nouveaux comportements que l’on cherche à maquiller en libertés fondamentales, il défend des droits que l’on cherche à faire passer pour des anachronismes à visées uniquement corporatistes, il ne cède pas au discours démagogique qui consiste à dire que puisque tout le monde le fait, c’est que ce n’est pas un crime. "

http://www.generation-nt.com/albanel-olivennes-droits-auteur-internet-te...

[Le Journal du Net] Viviane Reding approuve la coupure d'accès pour les pirates

Interrogée sur une éventuelle déclinaison d'une loi Olivennes en Europe, Viviane Reding a indiqué qu'il y aurait "au moins une discussion sur la possibilité d'aller dans ce sens-là [...] Je crois qu'il faut faire le juste équilibre entre la liberté de l'Internet, la liberté d'accès et la protection des œuvres et des créateurs", a expliqué la commissaire. "Il faut vraiment en discuter et arriver à un consensus entre ceux qui veulent la liberté absolue qui n'existe pas et ceux qui veulent la protection absolue qui n'existe pas non plus. Je crois qu'il doit y avoir un chemin médian où les deux doivent se retrouver."

http://www.journaldunet.com/breve/27139/viviane-reding-approuve-la-coupu...

[SVM] SVM contre la loi sur le téléchargement illégal

Plus de 50 personnalités signent avec nous un appel contre le projet de loi né de la "mission Olivennes". Cette loi va instituer une autorité de surveillance et de répression dans l'espoir d'enrayer l'échange illégal et massif d'œuvres culturelles par Internet.

[...]

Des députés européens et français, des artistes, des spécialistes des nouvelles technologies, des juristes, des associations, des journalistes, des chefs d'entreprises, tous s'associent à SVM pour demander une re-discussion du texte impliquant, cette fois, les utilisateurs et leurs représentants.

Il existe d'autres voies pour combattre le téléchargement illégal. Nous faisons plusieurs propositions dans notre dossier. Et nous espérons que le gouvernement étudiera toutes les solutions alternatives aux mesures purement répressives envisagées dans le projet dit Hadopi.

http://www.svmlemag.fr/actu/02939/svm_contre_la_loi_sur_le_telechargemen...

[France Info] Loi Olivennes : tempête en vue

Baptisé « Création et Internet » mais surnommé loi Olivennes ou loi Hadopi du nom de la « Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet » qu’il est censé instaurer, ce projet découle de la mission Olivennes sur le téléchargement. Il prévoit d’améliorer les offres légales de musique et de films mais aussi de renforcer la lutte contre le piratage en instaurant un système de riposte gradué. Tout abonné surpris en train de télécharger illégalement recevra d’abord des avertissements puis sa connexion Internet pourra être coupée.

[...]

Cette loi est la énième du genre pour tenter de canaliser les pratiques des internautes. Ce que les opposants lui reprochent c’est de tout miser sur la surveillance et la répression et de défendre un système économique ancien sans chercher à s’adapter aux nouvelles technologies. L’idée qui consiste à suspendre la connexion Internet d’un abonné soupçonné de téléchargement illégal a suscité récemment un vote de défiance du Parlement européen. Le projet a été élaboré sous la pression du lobby des ayants droits de la musique et du cinéma.

http://www.france-info.com/spip.php?article137908&theme=81&sous_theme=109

[LCI] Piratage - SVM en croisade contre la loi antitéléchargement

Haro sur la loi Hadopi. Le magazine SVM tente de liguer élus, artistes, chefs d'entreprise et, bien entendu, internautes contre un texte en préparation au gouvernement visant à décourager le téléchargement illégal de produits culturels. Une pétition, adressée aux députés et déjà signée par une cinquantaine de personnalités, est lancée dans le numéro de juin et sur le site du magazine www.svmlemag.fr.

[...]

De nombreux internautes "téléchargent peut-être sans souci du droit d'auteur", reconnaît le magazine. Mais, "c'est l'évidence", le téléchargement illégal est "le résultat d'une politique économique et culturelle à contre-courant", estime SVM, qui assure, dans sa pétition, que seront "traqués" "les petits utilisateurs, ceux qui aiment la culture, achètent des disques, paient la redevance pour copie privée et assistent en masse aux concerts."

Le magazine dénonce surtout "la surveillance sans pareille des activités des internautes", ce qui n'est pas "digne d'une société dans laquelle nous aimerions vivre." Une surveillance, rappelle SVM, "confiée à des organismes de droit privé" et qui implique la constitution de fichiers. Enfin, le magazine épingle le risque d''une sanction administrative, automatique et aveugle, sans possibilité de défense réelle devant un juge."

http://tf1.lci.fr/infos/high-tech/0,,3855056,00-svm-croisade-contre-loi-...

[NetEco] Loi Hadopi : devant le conseil des ministres mi-juin

Le projet de loi contre le piratage, inspiré des conclusions de la mission Olivennes remises fin novembre au gouvernement, devrait être présenté le 11 juin prochain au conseil des ministres, indique cette semaine l'AFP. Actuellement en cours d'examen par le Conseil d'état, ce texte qui prône la mise en place d'un dispositif de riposte graduée, a déjà suscité de nombreuses réactions au niveau français et européen, avant même d'avoir été débattu à l'Assemblée nationale.

[...]

« La coupure d'un accès internet est une mesure disproportionnée au regard des objectifs. C'est une sanction aux effets puissants, qui pourrait avoir des répercussions graves dans une société où l'accès à l'internet est un droit impératif pour l'inclusion sociale », avait objecté le député européen Guy Bono, qui a fait voter début avril par le Parlement européen un amendement invitant les états membres à éviter l'adoption d'une telle mesure. Christine Albanel, ministre de la Culture, qui soutient le projet, aurait selon l'AFP fait part de son intention d'aller « dissiper certains malentendus » devant le Parlement européen.

http://www.neteco.com/140624-loi-hadopi-conseil-ministres-mi.html

[20 Minutes] Christine Albanel est pressée de voir la loi anti-piratage mise en place

Christine Albanel, la ministre de la Culture, a annulé le point presse prévu à Cannes ce mardi matin à 10h. A la place, elle a tenu, toujours à Cannes, un discours à l’occasion de la présentation du bilan du Centre national de la cinématographie (CNC).

[...]

Aussitôt, la ministre de la Culture a orienté son discours sur l’irruption du Web, et sur la régulation du piratage, à l’orée de l’examen du projet de loi au «Conseil d’Etat dans quelques jours, (…) en Conseil des ministres durant la première quinzaine de juin et en première lecture au Sénat». On sent une certaine urgence à faire passer cette loi. «Nous en somme tous convaincus: l’avenir du cinéma passe aussi par Internet. Et nous devons tout faire pour que l’avènement de ce nouveau support soit synonyme d’un véritable renouveau, et non d’une mort programmée du droit d’auteur, sans lequel il n’y a pas de création possible.» Il faut donc réconcilier «droit de propriété et le droit moral des créateurs, aujourd’hui bafoués, et droit au respect de la vie privée des internautes».

[...]

«On nous dit que c’est parce que l’offre légale n’est pas assez riche, que le consommateur devient pirate, explique Christine Albanel dans son discours. L’offre légale – j’insiste sur ce point – s’est pourtant considérablement enrichie au cours des dernières années. Plusieurs milliers de films sont désormais disponibles, et le coût pour le consommateur a fortement diminué.» Selon la ministre, il faut laisser la concurrence se développer entre plateformes, ce qui fera baisser les tarifs, et compter sur la suppression des DRM (les verrous numériques mis sur les fichiers).

http://www.20minutes.fr/article/231875/Cannes-Christine-Albanel-est-pres...

Syndicate content