Support La Quadrature du Net!

[LeMonde] Espionnage de masse : des sociétés françaises au service de dictatures

Les deux journalistes du Wall Street Journal sont entrés avec précaution, le 29 août 2011, dans le vaste hall de l'immeuble. Il s'ouvre sur une grande salle déserte, propre et obscure ; une photo géante et souriante de Mouammar Kadhafi pend de travers dans un couloir. – le régime est tombé une semaine plus tôt, le Guide est en fuite quelque part, il n'y a plus grand monde au centre de surveillance libyen, un bâtiment de six étages au coeur de Tripoli. [...]

La Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) et la Ligue des droits de l'homme ont déposé plainte à Paris contre les quatre sociétés du groupe Amesys le 19 octobre 2011, pour « complicité de torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants » –– les juridictions françaises sont compétentes si une personne physique ou morale, accusée d'atrocités quelque part dans le monde, « se trouve en France ». « Amesys a nécessairement eu conscience de l'aide et de l'assistance portée au régime libyen, indique la plainte, et n'a cessé sa collaboration avec ce dernier non pas pour mettre un terme à des crimes, mais en considération du renversement d'alliance entre la France et la Libye. » [...]

La FIDH et la Ligue des droits de l'homme ont déposé une nouvelle plainte, le 25 juillet, auprès du parquet de Paris, qui vise Qosmos pour la fourniture de matériel de surveillance au régime de Bachar Al-Assad. [...]

http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2013/10/28/espionnage-de-masse...