La France persiste et signe la censure administrative du Net