Le parlement européen frappé par un ridicule dogmatisme du copyright