Le Parlement européen retourne sa veste et abandonne la défense des communications sans-fil libres