Pourquoi répondre à la consultation sur le commerce électronique ?