Les libéraux européens rejoignent les sarkozystes sur la répression du Net