[ZDNet.fr] Hadopi 2 validé : Sarkozy se réjouit d'un dispositif "innovant"...

L'Elysée savoure la fin de ce feuilleton parlementaire mais oublie un peu vite que cette loi risque d'être au mieux difficile à appliquer, au pire, inefficace.

Pour [Nicolas Sarkozy], "[HADOPI] privilégie l'information et la prévention des internautes, les sanctions étant graduées et proportionnées. (...) Ces lois dessinent un cadre et offrent une protection".

Ils sont pourtant nombreux à croire le contraire. Pour la Quadrature du Net, "cette décision de laisser quasiment intacte la loi HADOPI 2 est incompréhensible, tant il est évident que le texte néglige les libertés fondamentales, notamment le droit à un procès équitable et la présomption d'innocence, pour un bénéfice nul."

Même tonalité de la part de Patrick Bloche, du Parti socialiste : "Hadopi 2 n'est plus que la queue de comète d'un projet de loi mort-né, tant les solutions se situent plus que jamais ailleurs". [...]

En tout cas, le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a expliqué que la nomination des membres de la nouvelle autorité de contrôle aura lieu "dans le courant du mois de novembre" et que l'envoi des premiers messages d'avertissement aux abonnés se fera "dès le début de l'année 2010".

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39710156,00.htm