[Slate] Prism: comment les Français sont écoutés par la NSA, et par des services bien de chez nous

Avant Prism, le système massif d'écoutes «découvert» vendredi, il y avait Echelon. Et la France n'est pas la dernière à ouvrir ses « grandes oreilles »: pnij, écoutes adminstratives, DPI, Hadopi... [...]

Le scandale vaut donc son pesant de cacahuètes, sans compter qu’il s’appuie sur une base parfaitement légale aux Etats-Unis : une loi, le FISAAA (Foreign Intelligence Surveillance Act Amendments Act), et en particulier son article 1881 qui autorise depuis 2008 « la surveillance de masse ciblée uniquement sur les données personnelles en dehors des Etats-Unis ». [...]

Par confort, habitude et peut-être lassitude, nombre d'entre nous ne s'offusquent pas (ou plus) de l'existence de tels outils, qui permettent de tripoter les données qui nous concernent comme de la pâte à modeler, sans assurer les garde-fous essentiels à la protection de notre vie privée. Finalement, « le vrai problème de Prism, c'est sa base légale, conclut Cédric Manara. Qu'un outil aussi puissant soit autorisé et utilisé par un Etat. Prism a juste prouvé qu'en matière de surveillance, nous avons pris des réflexes funestes. »

http://www.slate.fr/story/73741/prism-nsa-francais