Soutenons La Quadrature du Net !

[RTS] Ecran Total : Interview de Jérémie Zimmermann sur l'ACTA le 7 juillet 2012

Interview de Jérémie Zimmermann à propos de l'ACTA sur Radio Télévision Suisse le 07 Juillet 2012. Extrait de 3min 05s :


Alejo Vidal-Quadras : El acuerdo ha sido rechazado

Speakerine : L'accord est refusé.

Les mots du Vice-président du Parlement européen. Nous sommes à Strasbourg, mercredi, les députés européens enterrent définitivement ACTA, l'accord commercial anti-contrefaçon qui visait entre autre à défendre les intêrets économiques des entreprises victimes du piratage sur Internet, des députés se lèvent, ils brandissent des pancartes, on peut y lire "Hello Democracy, Goodbye ACTA".

J.Z. : "Cette victoire de l'ACTA est un symbole politique d'ampleur globale"

Speakerine : Jérémie Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de la Quadrature du Net, une organisation qui s'est battue contre ACTA pendant quatre ans, notamment parce que l'accord aurait permis aux fournisseurs d'accès Internet de donner aux ayants-droits les adresses IP des internautes soupçonnés de téléchargement illégal.

« Quelque part c'est une victoire pour la démocratie, mais c'est aussi une victoire pour la citoyenneté et évidemment une victoire pour les libertés individuelles sur Internet. C'est cette sphère publique en réseau, cette sphère publique globale, qui toute entière s'est élevée contre l'ACTA et qui a démontré qu'elle pouvait être plus puissante que certaines des plus puissantes industries du monde et 39 gouvernements qui étaient unis pour attaquer nos libertés sur Internet. Donc quelque part, c'est une façon de se réapproprier en tant que citoyens, la démocratie, la citoyenneté et les politiques publiques. »

Cela va bien au-delà du rejet d'un traité international pour vous, c'est la nouvelle ère démocratique 2.0.

« Voilà, j'espère qu'au-delà de la victoire de l'ACTA, ce sera le début de quelque chose d'autre. De quelque chose d'autre parce que l'ACTA n'est qu'un avatar de cette spirale sans fin de la répression au nom d'un copyright obsolète, dépassé qui n'est plus adapté aux pratiques culturelles et aux technologies d'aujourd'hui. Donc, ce que l'on appelle de nos voeux c'est qu'au travers de la victoire de l'ACTA les eurodéputés et les législateurs de par le monde commenceront la réflexion sur une réforme positive du droit d'auteur dans laquelle nos pratiques culturelles sur le partage et le remix [seront intégrées coupe la speakerine] seront reconnues plutôt que vainement combattues avec pour dommages collatéraux nos libertés en ligne et la structure même d'un Internet libre. »

Donc il faut que les internautes, les citoyens internautes, puissent participer à l'élaboration des lois qui touchent et qui concernent l'utilisation d'Internet ?

« J'irai même plus loin, je pense qu'il est de notre devoir de citoyen lorsque l'on voit les structures du pouvoir et la façon dont l'influence de grands groupes industriels a parfois la mainmise sur les politiques publiques, il est de notre devoir de citoyen d'intervenir, et avec Internet, tous, interconnectés, on a désormais une occasion phénoménale de le faire et la bataille de l'ACTA est la démonstration, quelque part, que "YES WE CAN !", on peut, nous, citoyens globaux, citoyens de l'internet, changer le monde et je suis sûr que l'on ne va pas s'arrêter là. »

ACTA lui, s'arrêtera là, le texte n'ira pas plus loin non plus en Suisse car le Conseil Fédéral avait déjà suspendu sa ratification.

☙❦❧

http://www.rts.ch/audio/la-1ere/programmes/forum/4108587-ecran-total-l-a...