Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[Neteco] La Quadrature du Net : acte de résistance ?

« Alors que le projet de loi Olivennes visant à instaurer la riposte graduée doit être voté avant l'été, un groupe de citoyens lance « la Quadrature du Net » pour alerter sur ce projet du gouvernement, d'autres tout aussi inquiétants, et faire des propositions alternatives. »

http://www.neteco.com/130648-quadrature-net-acte-resistance.html

[Ecrans] Piratage : le chasseur chassé

Dix mois après ses débuts, l’affaire Logistep semble enfin s’approcher de sa conclusion. Fin mars 2007, quelques centaines d’internautes français recevaient un courrier d’avocat les intimant de régler 400 euros sans délai, sous peine de procès pour avoir téléchargé un jeu vidéo illégalement. Pour identifier les internautes, Techland, l’éditeur de jeux ayant mandaté le cabinet d’avocat, avait eu recours à l’entreprise suisse Logistep. Celle-ci a pour spécialité de relever les adresses IP (un identifiant unique de connexion pour chaque machine sur Internet) des internautes qui téléchargent sur les réseaux de peer-to-peer. Logistep revend ensuite ses listes d’adresses relevées aux entreprises dont les produits ont été piratés. Etape suivante : l’éditeur réclame aux fournisseurs d’accès français l’identification des abonnés correspondants et transmet les adresses obtenues à son cabinet d’avocat.

En attendant, le verdict concernant Logistep est sans appel : selon le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence , l’entreprise suisse « ne respecte pas les principes fondamentaux de la Loi sur la protection des données » et ajoute qu’il n’existe « aucun motif suffisant permettant de justifier un tel traitement de données. » Le PDPDT « recommande » donc à Logistep de cesser tout traitement et relevé de données sous 30 jours. En cas de refus, le PDPDT pourrait porter l’affaire Logistep devant les tribunaux fédéraux suisses.

http://www.ecrans.fr/Piratage-le-chasseur-chasse,3085.html

[LeMonde] Denis Olivennes : "Notre objectif était de rendre complique le piratage"

Le patron de la FNAC, qui a présidé la mission sur la lutte contre le téléchargement illicite, estime dans un chat sur Le Monde.fr qu'"il n'est pas trop tard" pour contrer le piratage.

http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3246,55-982007,0.html

[écrans] Pirater plus pour acheter plus

Bonne surprise pour les adeptes du téléchargement : pour une fois, un gouvernement ne va pas leur taper dessus. Selon une étude commissionnée par le ministère canadien de l’Industrie, les liens entre le piratage et la baisses des ventes de CD sont loin d’être aussi nets que l’affirme l’industrie du disque. L’étude se base sur des entretiens avec 2100 ménages canadiens, mélangeant des internautes pratiquant le téléchargement illégal et d’autres pas du tout.

[...] résultat principal de l’étude : les passionnés de musique téléchargent plus et achètent plus, tout simplement.

http://www.ecrans.fr/Pirater-plus-pour-acheter-plus,2499.html

[Ecrans] Les téléchargeurs sous surveillance renforcée

Le Conseil d’Etat autorise la détection automatisée des utilisateurs de réseaux « peer to peer ».

Le débat sur la lutte contre le piratage par la surveillance privée des réseaux est relancé. En annulant la décision du 18 octobre 2005 de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) qui refusait à quatre sociétés d’auteurs (Sacem et SDRM) et de producteurs (SCPP et SPPF) la mise en place d’un dispositif de détection automatisée d’utilisateurs illicites des réseaux peer to peer, le Conseil d’Etat remet au goût du jour une idée chère à ces représentants des ayants droit : aider activement les autorités à dissuader et, si possible, à sanctionner les adeptes des réseaux de peer to peer (P2P). La Cnil avait jugé qu’une collecte massive des données personnelles des adeptes des réseaux P2P n’était « pas proportionnée à la finalité poursuivie ». Elle s’inquiétait notamment que les plaignants puissent être à la fois procureurs et parties, en organisant leur propre police des réseaux. « Erreur d’appréciation », a tranché en fin de semaine dernière le Conseil d’Etat, selon lequel l’ampleur de la pratique des échanges de fichiers sur les réseaux P2P ne rend pas « disproportionnés » ces procédés automatisés, basés sur des sondages portant sur 10 000 fichiers musicaux.

http://www.ecrans.fr/Les-telechargeurs-sous.html

[Numerama] Affaire Techland (Call of Juarez) : la FAQ de Ratiatum [MAJ 4]

L'affaire Techland que nous avons révélée jeudi prend une ampleur que nous n'aurions pas imaginée. Vous êtes très nombreux à avoir été mis en demeure de payer 400 euros pour éviter un procès en contrefaçon pour avoir téléchargé le jeu Call of Juarez... même lorsqu'il s'agissait parfois uniquement d'une démo. Voici une première FAQ pour répondre aux questions les plus pressantes.

http://www.numerama.com/magazine/4357-Affaire-Techland-Call-of-Juarez-la...

[Numerama] SCOOP : les méthodes de la RIAA déjà exploitées en France !

Il n'y a pas qu'aux Etats-Unis que l'on fait pression sur les P2Pistes pour les contraindre à payer des dédommagements sans passer par la case "tribunal". Ratiatum a appris qu'une avocate parisienne envoyait des formulaires de paiement à des P2Pistes qui souhaiteraient signer le chèque plutôt que d'affronter un jugement pénible et coûteux. Explications.

Nous avons beaucoup glosé sur les méthodes de la RIAA, qu'un professeur d'Université américain qualifiait cette semaine de "mafieuse". L'organisation qui défend les intérêts des majors de l'industrie du disque aux Etats-Unis a monté un site Internet pour automatiser le processus de règlement des litiges sans passer par des tribunaux qui se montrent de moins en moins favorables aux poursuites aveugles de la RIAA (voir ici, , par ici ou encore là). Le message est clair : acceptez de payer maintenant et moins cher, ou affrontez les tribunaux et prenez le risque de payer beaucoup plus encore. Face à ce que certains n'hésitent pas à qualifier de "chantage", la plupart s'exécutent.

Evidemment, ce sont les Etats-Unis. Un tel système ne peut pas arriver en France, pas vrai ? Et bien si, ou presque.

http://www.numerama.com/magazine/4340-SCOOP-les-methodes-de-la-RIAA-deja...

Syndiquer le contenu