Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[Slate] Tor, de plus en plus partagé

Boosté par les scandales de surveillance numérique, le réseau d'anonymisation enregistre depuis un an un afflux conséquent d'utilisateurs. Ce changement d'échelle et de périmètre pose à ses développeurs des défis complexes. [...]

Tor est également, à l'heure actuelle, la solution la plus robuste et la plus facile d'accès pour quiconque souhaite se mouvoir en ligne sans laisser de traces, d'où son statut assez particulier de «bête noire» des agences de renseignement. De quoi, aussi, en faire la cible de critiques régulières et de reportages généralement alarmistes. Pour la directrice du développement, Karen Reilly, « le sensationnalisme, ça n'aide pas » : « Si Tor disparaissait, ça ne poserait aucun problème aux criminels. L'Internet en tant que tel n'a rien à voir avec la pédopornographie ou le trafic de drogue! L'anonymat, c'est une manière de faire face à certains problèmes. Nous travaillons avec des journalistes, des militants, des victimes de violences conjugales... Ce que nous faisons, c'est renforcer des droits humains fondamentaux. » [...]

En quelques années, Tor a changé d'échelle comme de périmètre. Outil de contournement de la censure sous les régimes les plus répressifs, il est devenu, aux yeux des défenseurs des libertés en ligne, une pierre angulaire de la préservation de la vie privée sous nos cieux plus sereins. Mais ses moyens augmentent moins vite que les missions qu'il s'assigne. Le Tor Project compte une dizaine de salariés et une vingtaine de contractants, auxquels s'ajoutent quelques centaines de bénévoles. « Tant de choses à faire, entre les mains de si peu de monde », soupire Linus Nordberg. [...]

http://www.slate.fr/story/89673/tor

[NextINpact] Une charte pour les photos dans les musées et leur partage en ligne

« Tous photographes ! » C’est par cette interjection que le ministère de la Culture a annoncé voilà quelques jours la signature d’une charte avec l’ensemble des musées et monuments nationaux. L’enjeu ? Faciliter et encadrer la prise de photos dans ces endroits et leur partage sur les réseaux sociaux. [...]

Cette charte est moins restrictive que sa version antérieure où le ministre de la Culture n’autorisait les prises de vue que pour « un usage strictement privé ainsi que leurs reproductions ».

Une restriction qui avait fait sursauter le blogueur Lionel Maurel (@Calimaq) : « ce point est compréhensible en ce qui concerne les photographies d’œuvres toujours protégées par le droit d’auteur. En vertu de l’exception de copie privée, consacrée par le Code de Propriété Intellectuelle, un visiteur peut toujours réaliser une photo d’une œuvre, même si elle protégée par un droit d’auteur, à condition qu’il fasse la photo avec son propre matériel et qu’il réserve le cliché à son usage personnel. L’accès aux œuvres exposées dans un musée constitue bien "une source licite" au sens du CPI. Mais cette même recommandation devient hautement problématique en ce qui concerne les œuvres appartenant au domaine public. Rien ne s’oppose à ce qu’un visiteur non seulement prenne en photo une œuvre du domaine public, mais aussi la rediffuse publiquement y compris sur Internet, ou en fasse un usage collectif (pédagogique par exemple), ou même commercial ». [...]

http://www.nextinpact.com/news/88697-une-charte-pour-photos-dans-musees-...

[LeMonde] Antiterrorisme : des mesures contre le piratage et la propagande sur Internet

Bloquer les sites web faisant l'apologie du terrorisme pour limiter « l'autoradicalisation » : c'est la mesure phare du volet numérique du projet de loi antiterroriste que doit présenter le ministre de l'intérieur, mercredi 9 juillet, en conseil des ministres. L'article 6 du texte prévoit la possibilité d'un blocage administratif – imposé aux fournisseurs d'accès à Internet – des sites faisant l'apologie du terrorisme.

Ce type de mesure avait déjà donné lieu à un vaste débat au moment de la loi sur la sécurité intérieure Loppsi 2, qui prévoyait un blocage administratif des sites pédopornographiques. A l'époque, les députés socialistes, dans l'opposition, avaient décrié une mesure potentiellement liberticide – des poids lourds du PS, dont un certain Manuel Valls, avaient saisi sans succès le Conseil constitutionnel pour contester notamment cette partie du texte. [...]

Juridiquement, ce type de mesure peut se révéler fragile. La jurisprudence de la Cour de justice de l'Union européenne accorde une grande importance à la protection de la liberté d'expression. Validera-t-elle une loi qui aurait pu permettre que le site de Batasuna, organisation politique basque proche d'un mouvement armé, puisse être bloqué sans débat devant un tribunal, et avec des possibilités de recours incertaines ? [...]

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/08/antiterrorisme-des-mesu...

[NextINpact] Un rapport parlementaire encourage au développement des logiciels libres

Un récent rapport sénatorial vient d’apporter un soutien de poids au développement des logiciels libres en France. Il y est en effet préconisé d’encourager le déploiement de ces programmes dont l'étude, la reproduction et la modification est autorisée, et ce à la fois « par leur intégration dans les marchés publics et par l’imposition de standards ouverts ». Ce coup d’accélérateur pourrait avoir lieu à condition toutefois « de développer les compétences pour l’utilisation de ces logiciels et standards ». [...]

Dans la droite lignée de Jérémie Zimmermann, l’ancien porte-parole de La Quadrature du Net (qui a été auditionné dans le cadre des travaux préparatifs à ce rapport), Catherine Morin-Desailly conclut qu’il faut « promouvoir l’open source et les logiciels libres ». D'après le rapport de la sénatrice, notre pays dispose « d’importantes ressources et compétences dans le domaine du logiciel libre, qu’il lui faut aujourd’hui pousser davantage pour maintenir et conforter cet atout économique autant que stratégique ». [...]

http://www.nextinpact.com/news/88675-un-rapport-parlementaire-encourage-...

[NextINpact] Droit à l’oubli sur Google : premiers retours de la CNIL

En un mois, Google a déjà absorbé plus de 14 000 demandes de droit à l’oubli adressées par des Français qui souhaitent dégommer du moteur des résultats les mentionnant. Next INpact a été l’un des premiers sites visés en France par ces demandes. Nous avons donc profité du tremplin de ce dossier pour interroger la CNIL sur ces procédures. [...]

Comme lot de consolation, la CNIL nous confirme que c’est la seule association d’un nom avec une page web litigieuse qui disparait, non l’article dans son intégralité. Nous étions arrivés à cette conclusion après quelques tests : Google opère bien un traitement chirurgical des demandes. Conclusion, « l’article peut toujours réapparaitre en tapant d’autres requêtes sur le moteur de recherche » [...]

Les autorités exigeront-elles une extension de ce déréférencement même sur les versants non européens des moteurs ? « Le problème est bien identifié, il pose celui de l’effectivité de la décision » constate Gwendal Le Grand. La CNIL n’a pas de réponse à nous apporter à ce jour puisque le sujet sera abordé avec ses homologues européens la semaine prochaine. [...]

http://www.nextinpact.com/news/88564-droit-a-l-oubli-sur-google-premiers...

[NextINpact] Ligne par ligne, découvrez le projet de loi contre le cyberterrorisme

Le projet de loi « Police et sécurité : dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme » va muscler les armes juridiques au ceinturon des autorités. Outre le blocage administratif, ce texte déposé à l'Assemblée nationale prévoit de créer un nouveau délit, celui de la provocation ou l’apologie des actes de terrorisme. Next INpact vous propose un panorama des dispositions touchant au secteur des nouvelles technologies. [...]

Cet article instaure deux obligations : les FAI et les hébergeurs devront mettre en place un dispositif pour que les internautes puissent les alerter de la présence d’un site provocant aux actes de terrorisme ou en faisant l’apologie. Ils devront à leur tour alerter la plateforme policière Pharos et devront mécaniquement supprimer l’accès aux contenus manifestement illicites.

Rappelons que le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes prévoit d’étendre cette obligation à l’incitation à la haine à l’égard de personnes en raison de leur sexe, de leur orientation ou de l’identité sexuelle ou de leur handicap. Mais l’article ici va nettement plus loin. Il organise également le blocage administratif des sites. C’est la deuxième obligation : « l’autorité administrative » pourra notifier des listes d’adresses de sites aux intermédiaires qui devront en empêcher l’accès sans délai. [...]

http://www.nextinpact.com/news/88664-ligne-par-ligne-decouvrez-projet-lo...

[NextINpact] Blocage administratif des sites : « la volte-face du PS est incroyable ! »

Bernard Cazeneuve a présenté officiellement en Conseil des ministres son projet de loi contre le terrorisme. Le texte veut instaurer en France un nouveau cas de blocage administratif. Alors qu’on attend toujours l’avis du Conseil national du numérique, la mesure désole déjà la députée Laure de la Raudière qui se souvient combien le PS était vent debout face à de telles mesures. [...]

La députée UMP prépare les barricades parlementaires : « Je me suis opposée à l'article 4 de la LOPPSI 2, et je continue de penser que le blocage administratif est attentatoire aux libertés individuelles et s’avère totalement inefficace ». Celle-ci observe aussi « que le décret d'application de l'article 4 de la LOPPSI, qui institue un filtrage administratif de la pédopornographie en ligne, n'est jamais paru. S'il n'est jamais paru, c'est qu'il est compliqué à écrire... Donc je trouve ça insensé de mettre les mêmes dispositions dans cette loi sur le terrorisme sans avoir eu la parution du décret de la LOPPSI 2, parce qu'on ne sait pas ce que prévoit de faire l'exécutif. Il se moque de la représentation nationale ! » Pour répondre à ces critiques, le ministre de l'Intérieur a déjà promis de publier un décret commun à ces deux textes (pédopornographie et terrorisme).

Entre les murs de l’Assemblée nationale, Laure de la Raudière promet en tout cas des amendements « pour supprimer ces dispositions attentatoires aux libertés. Il y aura 4-5 députés dans l'hémicycle qui vont également lutter contre ces dispositions, mais si c'est dans le texte initial de la loi, ça va être comme pour la loi pour l’égalité femmes-hommes, ça va être voté avec de mauvais motifs du gouvernement, et après on aura beaucoup de mal à revenir en arrière... »

http://www.nextinpact.com/news/88622-blocage-administratif-sites-volte-f...

[ArretSurImages] Des négociations internationales secrètes sur les services, dévoilées par Wikileaks

Un traité international négocié discrètement entre 50 pays, qui vise à libéraliser le marché des services et empêcher toute régulation du secteur financier ? Après TAFTA, les Etats-Unis et l'Union Européenne vous présentent TiSA. Vous n'en avez jamais entendu parler ? Pas étonnant : les débats sont confidentiels et aucun grand média ne s'était encore penché sur la question, à laquelle L'Humanité consacre sa Une d'aujourd'hui. [...]

Plusieurs ONG dénoncent ainsi les effets pervers qu'un tel accord pourrait avoir sur les services... publics. Pour la fédération syndicale de l'Internationale des Services Publics (ISP), TiSA s’inscrit ainsi "dans cette nouvelle vague inquiétante d’accords commerciaux et d’investissement, reposant sur des pouvoirs juridiquement contraignants qui institutionnalisent les droits des investisseurs et interdisent toute intervention des États dans un large éventail de secteurs indirectement liés au commerce". [...]

La semaine dernière, Wikileaks a toutefois permis d'en savoir un peu plus, en publiant une annexe de cet accord. Son principal enseignement est que TiSA engloberait les services financiers, empêchant de fait leur régulation. Surtout, le secret de l'accord est entièrement assumé : l'annexe est classée confidentielle pour une durée de cinq ans et doit être "conservée dans un bâtiment, une pièce ou un contenant verrouillé ou sécurisé". [...]

http://www.arretsurimages.net/articles/2014-06-25/Des-negociations-inter...

[NextINpact] Pluie de critiques contre le blocage administratif des sites terroristes

Hier, en fin de journée, la Commission du numérique à l’Assemblée nationale n’a pas examiné le projet de loi sur le terrorisme. Le sujet a été reporté au 17 juillet prochain. Cependant les premiers échanges ont donné lieu à une pluie de critiques contre les dispositions poussées par le ministre de l’Intérieur. [...]

Myriam Quemener, magistrate au parquet général de la cour d'appel de Versailles, estime déjà que le texte en question « suscite des interrogations ». Selon elle en effet, le blocage « évoque une certaine idée de censure ». Pourquoi ? « Autant, il est assez simple d’identifier un site à caractère pédopornographique, en matière de terrorisme, qualifier un site de ‘terroriste’, c’est beaucoup plus complexe ! Cela peut être de l’information sur l’Islam. Il faut être assez prudent parce qu’il y a un risque d’atteinte à la liberté d’expression qui est à prendre en compte ». [...]

[La] démarche ne convainc pas Philippe Aigrain: « c’est assez étonnant comme raisonnement, parce que cela revient à prendre comme argument le fait que le blocage des sites dans sa principale forme ne fonctionne pas, pour justifier une méthode et l’appliquer de façon plus automatique ». Le cofondateur de la Quadrature du net soulignera au surplus qu’il faut faire attention aux textes rédigés sous le coup de l’émotion. Certes on parle de sites djihadistes, mais le terrorisme ne se limite pas seulement à eux. De même, « Incitation, apologie et terrorisme sont trois mots dont les frontières nécessitent une extrême rigueur dans la définition, et nous en sommes loin ».

Aigrain regrettera par ailleurs que « nous raisonnions sous le coup d’émotion que nous partageons tous, et par petites touches successives, nous adoptons progressivement un édifice de droit ». Il prendra appui sur l’exemple du blocage des pédopornographique, contre lequel le PS s’était à l’époque opposé jusqu’aux portes du Conseil constitutionnel. [...]

http://www.nextinpact.com/news/88638-pluie-critiques-contre-blocage-admi...

[Mediapart] La Parisienne Libérée et Jérémie Zimmermann : « Datalove <3 »

La lecture d'un article qui change notre perception du monde, une découverte sur Wikipedia, une discussion en ligne ou un mail qui nous bouleversent, une photographie frappante... Il arrive que nos vies numériques soient soudain emplies d'émotion. Il n'y avait pas de mot pour dire cela, jusqu'à ce que quelques passionnés inventent la notion de Datalove et sa notation en forme de cœur typographique incliné : <3

Les autres chansons du projet Datalove sont en ligne ici :

http://www.mediapart.fr/journal/france/100714/la-parisienne-liberee-et-j...

Syndiquer le contenu
Soutenez La Quadrature du Net!