Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[LeMonde] Trois ans après les révélations Snowden, la surveillance de masse se porte bien

[LeMonde] Trois ans après les révélations Snowden, la surveillance de masse se porte bien

« Le Royaume-Uni vient de légaliser la surveillance la plus extrême de l’histoire des démocraties occidentales. Elle va plus loin que certaines autocraties. » Trois ans et demi après ses révélations sur la surveillance de masse exercée par la NSA américaine mais aussi le GCHQ britannique, le lanceur d’alerte Edward Snowden a exprimé sa déception après l’adoption, par le Parlement britannique, d’une nouvelle loi sur le renseignement jeudi 17 novembre. [...]

Alors que les révélations Snowden avaient provoqué une onde de choc en 2013 serait-on en train de s’habituer, comme le laisse entendre le quotidien britannique, à la surveillance de masse ? Et de l’accepter, quitte à tirer un trait sur notre vie privée ? Dans ce contexte de lutte contre le terrorisme, le Royaume-Uni n’est pas le seul à avoir fait passer une loi élargissant la surveillance. L’an dernier, la France a elle aussi fait passer une nouvelle loi sur le renseignement, dont l’une des dispositions les plus contestées, les fameuses « boîtes noires », consiste à imposer aux fournisseurs d’accès à Internet de détecter en temps réel ou quasi réel les personnes ayant une activité en ligne typique de celle des terroristes. Un dispositif impliquant l’analyse des données de navigation de tous les Français, dans le but de repérer quelques individus. [...]

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/11/24/trois-ans-apres-les-reve...

[NextINpact] État d’urgence : le nouveau régime des perquisitions informatiques devant le juge constitutionnel

État d’urgence : le nouveau régime des perquisitions informatiques devant le juge constitutionnel

Une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) vise le nouveau régime de l’exploitation des données informatiques, celles glanées sur les lieux perquisitionnés car fréquentés par une personne présentant une menace « pour l’ordre et la sécurité publics ».

Un tel régime avait déjà été la cible d’une procédure similaire en février dernier, conclue par une censure. Et pour cause, la loi sur l’état d’urgence de 1955, modifiée après les attentats du Bataclan, avait encadré a minima, si ce n’est pas du tout, cette intrusion dans la vie privée. Après le massacre de Nice, le législateur avait corrigé sa copie en prévoyant cette fois l’intervention du juge administratif pour autoriser, après saisie, l’exploitation des données.

Mais est-ce que le nouveau régime opère une conciliation suffisante entre vie privée et impératif de sécurité ? La question est sensible dans le contexte de l’état d’urgence, mais Me Amandine Dravigny en doute. [...]

https://www.nextinpact.com/news/101678-etat-d-urgence-au-conseil-constit...

[LeMonde] Surveillance : ce que contient la nouvelle loi sur le renseignement britannique

[LeMonde] Surveillance : ce que contient la nouvelle loi sur le renseignement britannique

Le Parlement britannique a voté, la semaine dernière, une nouvelle loi sur le renseignement. Cet « Investigatory Powers Act » aura force de loi dès sa promulgation par la reine, dans quelques jours.

Surnommé « Snoopers’ Charter » (« charte des fouineurs »), le projet a suscité à ses débuts, l’an dernier, de vives inquiétudes, tant de la part des défenseurs des libertés publiques et de la vie privée que des géants du Web. [...]

Le Guardian a évoqué « un large éventail d’outils pour espionner et pirater sans égal dans les autres pays d’Europe de l’Ouest, ni même aux Etats-Unis ». « Le Royaume-Uni vient de légaliser la surveillance la plus extrême de l’histoire des démocraties occidentales. Elle va plus loin que certaines autocraties », a réagi le lanceur d’alerte Edward Snowden, jeudi 17 novembre, à l’adoption du texte. [...]

Très critiqué à son lancement, le projet de loi n’a finalement rencontré aucune difficulté lors de son adoption définitive par le Parlement britannique. Le Guardian explique ce passage en douceur par « l’apathie du public et une opposition en lambeaux », dans un contexte de crise terroriste. [...]

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/11/21/surveillance-ce-que-cont...

[Liberation] Six mois ferme pour avoir consulté le site d'un chercheur sur le jihadisme

[Liberation] Six mois ferme pour avoir consulté le site d'un chercheur sur le jihadisme

La sanction est lourde : six mois ferme, expulsion à sa sortie de prison et interdiction du territoire pendant dix ans à l’issue. Ouahid, un Marocain de 22 ans, a été condamnée mercredi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Senlis (Oise) pour avoir consulté un « site djihadiste » à 212 reprises, rapporte le Parisien. Le site en question, selon le tribunal de Senlis contacté par Libération, n’est autre que Jihadology.net, tenu par… un chercheur américain spécialiste du sujet, travaillant pour un think-tank, le Washington Institute for Near East Policy. Ce projet, que l’universitaire Aaron Y. Zelin présente comme personnel, consiste à rassembler la production de propagande des groupes jihadistes.

Selon le récit de l’audience fait par le Parisien, le prévenu a tenté de se justifier : « Je suis arrivé sur ce site par un lien Twitter d’un journaliste de France 24 », en l’occurrence Wassim Nasr. Ce dernier, spécialiste des mouvements jihadistes, a réagi sur Twitter en soulignant le « remarquable travail académique » fait par Jihadology.net. Pour la procureure, visiblement peu familière du sujet, « ce site prône la guerre sainte et demande à s’engager pour devenir un héros.» [...]

http://www.liberation.fr/france/2016/11/18/six-mois-ferme-pour-avoir-con...

[NextINpact] Le Parlement britannique adopte une « loi Renseignement » très musclée

[NextINpact] Le Parlement britannique adopte une « loi Renseignement » très musclée

De la collecte massive des données de navigation au piratage de n'importe quel ordinateur, le « Snooper's Charter » britannique est un modèle de loi sécuritaire. Si de nouveaux garde-fous sont bien mis en place, ils rappellent à certains égards ceux de la loi Renseignement française, qui ont leurs limites.

La mode des lois sécuritaires n'en finit pas de toucher l'Europe. Après la loi Renseignement française, c'est au tour du Royaume-Uni de se doter de nouvelles armes en matière de surveillance. Les deux chambres du parlement britannique ont adopté la loi sur les capacités d'enquête (Investigatory Powers Bill), aussi connue comme le « Snoopers' Charter ». Après promulgation par la Reine, elle deviendra effective. [...]

Officiellement, il s'agit d'aider les autorités dans leur lutte contre le crime organisé et (bien entendu) le terrorisme. Poussé depuis 2012 par Theresa May, récemment devenue premier ministre, le texte a provoqué une large levée de boucliers de la part des associations de défense des libertés, comme Privacy International.

https://www.nextinpact.com/news/102196-le-parlement-britannique-adopte-l...

[NextINpact] Le CNNum demande la suspension du fichage de 60 millions de Français

[NextINpact] Le CNNum demande la suspension du fichage de 60 millions de Français

La publication du décret baptisé Fichier Monstre sur les réseaux sociaux n’a pas laissé insensible le Conseil national du numérique. Dans un communiqué publié voilà quelques minutes, l'institution demande la suspension immédiate de ce texte administratif, passé sans l'ombre d'un débat.

D’une « ampleur inégalée ». Après la CNIL, le Conseil national du numérique se montre plus que réservé sur l’avènement de ce fichier le long week-end dernier de Toussaint. Un fichier va rassembler en une seule et même base 60 millions de Français. [...]

Le CNNum, qui s’est saisi du dossier en fin de semaine, après d’ailleurs une réunion avec la CNIL, va ausculter plus en avant les alternatives techniques à cette base centralisée. Dans un vent de démocratie ouverte, il sollicite d’ailleurs toutes les personnes désireuses de l’aider à le contacter (info@cnnumerique.fr).​ En attendant, il demande au gouvernement de suspendre la mise en œuvre de ce fichier.

[...]

L’exécutif semble de son côté pressé à accélérer le pas. Au Journal officiel du 5 novembre, il a déjà publié un arrêté visant à appliquer dans les Yvelines le fameux super fichier. Sa mise en œuvre est programmée pour le 8 novembre. [...]

https://www.nextinpact.com/news/102013-le-cnnum-demande-suspension-ficha...

[NextINpact] Avec le Fichier TES, « la France franchit un pas » selon la CNIL

[NextINpact] Avec le Fichier TES, « la France franchit un pas » selon la CNIL

Hier, Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL, a été auditionnée par la Commission des lois au Sénat. L’objet ? Encore et toujours TES, ce fichage de 60 millions de Français organisé par un décret en Conseil d’État publié à la Toussaint. Et c’est peu de le dire, ses doutes, regrets et critiques ont été lourds et nombreux. [...]

Autre souvenir de son avis, « on a surtout souhaité que le Parlement soit saisi de la question. Non pour des questions juridiques, mais parce que la question de TES est d’intérêt collectif, nécessitant que la représentation nationale prenne une décision en toute connaissance de cause ». Le tableau peint par IFP est simple : un traitement d’une telle ampleur – « une base de toute la population, ça n’existe pas jusqu’à présent » -, des données extrêmement exhaustives, un objet vulnérable sur le plan informatique. Cela fait un peu beaucoup à ses yeux…

Le point est ici philosophique plus que juridique. « En constituant cette base, on franchit un pas dans le type de société qui est la nôtre. La menace terroriste est évidente (…) Mais est-ce que pour autant cette menace justifie que l’État constitue un fichier qui enregistre de manière permanente et indélébile des données biométriques sur l’ensemble de la population, ceci permettant le cas échéant d’identifier les personnes ? ». Ambiance. [...]

https://www.nextinpact.com/news/102140-avec-fichier-tes-la-france-franch...

[NextINpact] Premiers recours contre le décret fichant 60 millions de Français

[NextINpact] Premiers recours contre le décret fichant 60 millions de Français

« Nous allons faire un recours, encore un !, au Conseil d'État contre le décret #FichierTES » a annoncé dès le 8 novembre le compte Twitter des Exégètes amateurs. Ce recours, en phase d’analyse, sera officiellement porté par la Quadrature du Net. « Les détails seront évidemment expliqués plus tard, le décret n'est pas facile à attaquer » a concédé Adrienne Charmet, coordinatrice des campagnes pour l’association.

La Ligue des droits de l’Homme a également prévu une procédure similaire devant les juridictions administratives. C’est Me Patrice Spinosi qui a été choisi pour « engager un recours devant le Conseil d’État contre le décret portant création du fichier TES ». Il faudra là aussi attendre quelques jours pour apprécier les moyens soulevés.

Dernier en date, le think tank GenerationLibre a sur sa rampe un recours pour excès de pouvoir (REP), toujours devant la même juridiction. « On considère notamment que la loi Informatique et Libertés ne suffit pas à fournir base légale au décret, lequel rentre dans des considérations pénales qui lui sont étrangères » nous esquisse Me Rubin Sfadj, membre de GL. [...]

https://www.nextinpact.com/news/102080-premiers-recours-contre-decret-fi...

[FranceInfo] Mégafichier TES : la Quadrature du Net souhaite déposer un recours au Conseil d'État

[franceinfo] Mégafichier TES : la Quadrature du Net souhaite déposer un recours au Conseil d'État

L'association la Quadrature du net a annoncé mardi 8 novembre, via Twitter, vouloir déposer un recours devant le Conseil d'État contre le mégafichier TES (titres électroniques sécurisés). Jointe par franceinfo, l'organisation affirme ne pas avoir encore fixé de calendrier précis à cette démarche. [...]

La Quadrature du net est à l'origine de nombreuses démarches concernant les données personnelles. Le 21 octobre 2016, elle a obtenu gain de cause au côté d'autres associations auprès du Conseil constitutionnel.

Ce dernier a jugé attentatoire à la vie privée un article de loi sur le renseignement de juin 2015 concernant la surveillance des communications hertziennes.

http://www.francetvinfo.fr/internet/securite-sur-internet/megafichier-te...

[Mediapart] Le gouvernement autorise un fichage sans précédent des Français

[Mediapart] Le gouvernement autorise un fichage sans précédent des Français

Un décret autorise la création d’un fichier regroupant les informations biométriques des détenteurs de passeport ou de carte d’identité âgés de plus de 12 ans. Soit près de 60 millions de Français n’ayant commis aucune infraction. Officiellement, il s’agit de lutter contre la fraude et la falsification de documents. [...]

Ses détracteurs évoquent déjà un « fichier monstre », un « fichier des gens honnêtes », dans lequel serait inscrit chaque citoyen, à l’exception des mineurs de moins de 12 ans. [...]

« Quand un outil existe, il est très dur d’en limiter l’usage à des fins de surveillance délimitées », rappelle Félix Tréguer, membre de l’association de défense des libertés numériques La Quadrature du Net ainsi que des Exégètes amateurs, un collectif menant une guérilla juridique contre les textes sécuritaires. « C’est quelque chose que l’on a bien vu ces dernières années, notamment avec la loi renseignement qui “légalisait” des pratiques déjà existantes. Ce décret s’inscrit dans la même fuite en avant technicienne. On autorise une nouvelle technique, un nouveau fichier, tout d’abord dans un cadre technique précis. Et ensuite, on l’élargit peu à peu », estime-t-il. [...]

https://www.mediapart.fr/journal/france/031116/le-gouvernement-autorise-...

Syndiquer le contenu