Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[Slate] Projet de loi contre le terrorisme: une étrange sensation de déjà-vu dès que l'on parle d'Internet

Qui a dit: «Vous me dites: “Ce n’est pas bien, parce que vous le faites par l’intermédiaire du juge administratif, qui assurera le contrôle de la décision administrative prise par vous, et non par le biais du juge judiciaire.”» Bernard Cazeneuve ou Brice Hortefeux?

Comme une étange sensation de déjà-vu. A l'écoute (et à la relecture, par ici) des débats entamés à l'Assemblée nationale ce lundi 15 septembre autour du projet de loi contre le terrorisme, se dégage l'impression tenace d'avoir déjà assisté à la scène. […]

La preuve avec le blocage administratif des sites Internet. Proposé pour contrer les sites faisant l'apologie du terrorisme aujourd'hui, adoptée au motif de lutte contre la pédopornographie en 2010 avec la Loppsi, ou glissé dans un amendement en raison de la simple inquiétude suscitée par les promesses d'Internet en 1996, cet exemple prouve que la France est coincée dans une boucle temporelle. […]

http://www.slate.fr/story/92203/projet-de-loi-terrorisme-deja-vu

[LExpress] Loi contre le terrorisme: les cinq contradictions du gouvernement

Les députés débattent cette semaine à l'Assemblée du projet de loi contre le terrorisme. Le point sur les contradictions du volet consacré à internet, critiqué par la société civile et une minorité de députés. […]

Sans rentrer dans le fond de toutes les modifications qu'entraînera cette loi, certaines de ses dispositions, notamment celles de l'article 9 qui porte sur la provocation et l'apologie du terrorisme sur internet, posent des questions de cohérence. Nous avons relevé ces contradictions. […]

Tant d'efforts pour défendre une disposition que l'on sait d'avance quasi-inopérante, cela relève du sacerdoce. D'autant que "80% des contenus qui seraient 'à bloquer' sont diffusés via des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Youtube etc.)", note la Quadrature du Net, et qu'on ne peut pas bloquer ces plateformes-là. […]

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/loi-contre-le-terrorisme-les-cin...

[Telerama] Les 10 meilleures déclarations à l’emporte-pièce autour du projet de loi antiterroriste

Depuis lundi, les députés débattent en petit comité d'un projet de loi antiterroriste particulièrement contesté. Nous avons suivi leurs délibérations nocturnes, en pyjama, un bol de pop-corn à proximité. Il aurait été dommage de passer à côté de certaines déclarations particulièrement fracassantes, que nous avons décidé de compiler ici (le florilège penche clairement à droite, mais le projet de loi a été élaboré par un gouvernement de gauche) : […]

Alain Marsaud, toujours, glisse une petite dédicace devant un texte qu'il juge bien trop mou (15 septembre)
« Je crains que l’on ne soit en train de réinventer l’Hadopi du terrorisme. » […]

Pierre Lellouche, inévitable, sort la muleta, les yeux injectés de sang. Fin du bal. (16 septembre)
« Même s’ils sont Français, s’ils sont nés ici et s’ils ont fréquenté l’école de la République, des gens égorgent, et ils n’hésiteront pas à vous tuer ni à tuer vos enfants. » […]

http://www.telerama.fr/medias/les-10-meilleures-declarations-a-l-emporte...

[Le Point] Projet de loi antiterroriste : quand Cazeneuve votait contre la censure du Net

Lors de précédents débats en 2010, le ministre de l'Intérieur, alors député, avait voté contre la mesure qu'il défend aujourd'hui. Absurde. […]

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/projet-de-loi...

[20minutes] Projet de loi antiterroriste: Journalistes, militants et Anonymous doivent-ils s'inquiéter ?

SECURITE - Le texte est en discussion ces jours-ci à l’Assemblée...

Une justice d’exception encore plus exceptionnelle? Le projet de loi antiterroriste, examiné ces jours-ci à l’Assemblée nationale, est qualifié de «liberticide» et de «sécuritaire» par ses détracteurs. Dans un souci «explicatif», un collectif a même créé pour l’occasion un site internet, «présumés-terroristes.fr».

Ces opposants viennent essentiellement de la sphère internet, comme la Quadrature du Net, Renaissance numérique ou encore April. Mais d’autres organisations de défense des libertés publiques ont pris part à la critique: la Ligue des droits de l’Homme (LDH), Reporters sans frontières et le Syndicat de la magistrature. Quels sont leurs arguments? […]

http://www.20minutes.fr/societe/1444967-20140917-projet-loi-antiterroris...

[Liberation] Laure de la Raudière : « Sur le filtrage d'Internet, on a l'impression de radoter »

INTERVIEW La députée UMP de l'Eure-et-Loir s'oppose à la proposition de blocage des sites jihadistes présente dans le projet de loi sur la lutte contre le terrorisme. Pour elle, ces dispositifs sont au mieux inefficaces, au pire liberticides. […]

Que ce soit lors du vote de la loi Loppsi 2 sur la sécurité intérieure sous la droite, ou plus récemment la loi contre le proxénétisme, les différents gouvernements estiment indispensable de pouvoir contrôler ce qui est diffusé sur le Net.

Problème, ils semblent manifestement ignorer les sérieux doutes émis par les experts techniques autant que les protestations des défenseurs de la liberté d’expression (voir le site créé pour l’occasion par la Quadrature du Net, presumes-terroristes.fr). Grande connaisseuse du sujet numérique – et, cette fois-ci en tout cas, un peu seule contre tous à l’Assemblée Nationale –, la députée UMP de l’Eure-et-Loir, Laure de la Raudière, a tenté lors de son intervention d’alerter ses collègues sur les problèmes liés principalement à l’article 9, qui cherche à instaurer un filtrage des sites jihadistes. Elle revient sur la teneur de son intervention pour Libération. […]

http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/09/17/laure-de-la-raudiere-sur-l...

[NextINpact] Blocage des sites : Bernard Cazeneuve « ne comprend pas »

Hier, lors de la discussion générale sur le projet de loi un échange a opposé Laure de la Raudière et le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Celui-ci veut imposer un blocage administratif des sites, quand la première juge la mesure inopportune, inefficace et liberticide.

Sans surprise, la députée UMP s’est opposée à ce dispositif en se référant notamment sur l’avis du directeur de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) qui a récemment taclé l’efficacité de ces mesures. « Vous ne trouverez pas un seul expert en cybersécurité pour défendre votre mesure de blocage des sites Internet. Telle est la réalité ! insistera-t-elle, en effet, le diagnostic sur les techniques de blocage et de filtrage fait l’objet d’un consensus : ces techniques sont totalement inefficaces, et vous le savez ». […]

Pour balayer le discours de Laure de la Raudière, le ministre évitera aussi le débat technique. Il prendra l’exemple d’une manifestation dans la rue brandissant des pancartes sur lesquelles figurent les photos […] Comparaison est-elle raison ? Le fait est que la députée n’a pas dit qu’il fallait éviter d’agir, mais s’abstenir de faire n’importe quoi en évitant la case du juge. […]

Si Cazeneuve « ne comprend pas d’où vient le raisonnement » de la députée, la réponse est toute simple : il suffit de se replonger dans les débats sur la LOPPSI 2 qui proposait déjà un blocage administratif. À l’époque les parlementaires socialistes avaient voté contre ce texte après des heures de débat à l’Assemblée nationale, dénonçant un texte liberticide et inefficace. Et parmi les députés ayant voté contre, un certain Bernard Cazeneuve.

http://www.nextinpact.com/news/89918-blocage-sites-bernard-cazeneuve-ne-...

[Blog Philippe Aigrain] La haine de l'espace public

Les débats en cours sur le projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme sont instructifs. Ils jettent un éclairage cru sur la volonté d’une partie importante de la classe politique de contrôler ou mettre sous l’éteignoir l’espace public numérique. Ils éclairent plus encore l’immense frustration qui saisit ces politiques quand ils ne parviennent plus à maîtriser les débats dans l’espace public.

La volonté de contrôle et parfois de censure se manifeste dans les dispositions du projet de loi lui-même bien au-delà du périmètre de la lutte contre le terrorisme […]

http://paigrain.debatpublic.net/?p=8920

[LeMonde] Loi antiterrorisme : les lobbies des télécoms ont l'oreille des députés

Dans le cadre des travaux de la commission des lois, le rapporteur du texte à l’Assemblée, Sébastien Pietrasanta, a reçu la plupart des FAI au mois de juillet. Il a également pu entendre les doléances du Conseil national du numérique, qui a rendu un avis très critique de l’article 9, celles du groupement citoyen La Quadrature du Net, très opposé à cette loi, ou encore celles de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information, chargée de la sécurité informatique de l’Etat. […]

Il est très courant de recevoir des propositions d'amendements ou des textes de question au gouvernement tout faits, selon plusieurs députés et sources au sein des télécoms. Un constat partagé par Tangui Morlier, administrateur du collectif Regards citoyens, qui milite notamment pour davantage de transparence à l'Assemblée. « La grande majorité des amendements viennent des administrations de l'Etat ou des lobbies », explique-t-il, et ce dans tous les domaines du législateur :

« Les parlementaires, qui disposent de ressources humaines limitées, n'ont pas les moyens d'écrire des amendements qui tiennent la route juridiquement. »

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/09/16/loi-antiterrorisme-les-l...

[Rue89] Loi antiterroriste : eh, les députés, réveillez-vous !

Quand Sécurité et Liberté sont dans un bateau, hélas, Liberté tombe à l’eau. C’est souvent le cas. Dans ce couple-là, quand il y a conflit, c’est la seconde la plus fragile.

Prenez le projet de loi « renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme », actuellement en discussion à l’Assemblée. Il est destiné à accroître les moyens pour repérer les apprentis djihadistes et lutter plus efficacement contre les éventuels poseurs de bombe. Mais les mesures qu’il autorise sont autant d’accrocs à nos libertés, dans l’indifférence de la plupart des députés.[...]

Tout se passe comme si le monde numérique était distinct du monde réel : dans le second, nous serions protégés contre le risque de « société policière », mais pas dans le premier. […]

http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/15/loi-antiterroriste-eh-les-deputes-...

Syndiquer le contenu
Soutenez La Quadrature du Net!