Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[LesEchos] Le Syntec Numérique réaffirme son opposition au projet de loi sur le renseignement

Le Syntec numérique s’oppose au projet de loi sur le renseignement. Interrogé au soir des premiers débats parlementaires, son président, Guy Mamou-Mani dénonce « un climat de suspicion qui va décourager toute transformation numérique ». [...]

Comme les hébergeurs, qui se sont réunis sous la bannière Ni Pigeons Ni Espions et se posent la question de délocaliser leurs infrastructures , le Syntec Numérique craint de briser le lien de confiance que les entreprises du numérique entretiennent avec leurs clients et utilisateurs. « On fait tout pour décourager les consommateurs numérisés », tranche Guy Mamou-Mani. Comment inciter à l’utilisation de services en ligne si s’y connecter équivaut à exposer une partie de sa vie privée ? « J’écoute le Premier ministre quand il dit que la surveillance ne s’appliquera qu’à 3.000 personnes dangereuses. Mais il ne faut pas être naïf : ces technologies permettent la surveillance de masse », craint le professionnel. [...]

http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/0214937394-loi-renseig...

[LePoint] France : terribles révélations sur la surveillance massive

C'est bien pire que ce que l'on craignait. Selon les informations du Monde, la France a mis en place depuis 2007 un système de surveillance massive qui dépasse les pires craintes des défenseurs des libertés. La plateforme nationale de cryptage et de décryptement (PNCD), installée « pour l'essentiel » dans les bâtiments du siège de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) à Paris, dispose des plus puissants calculateurs de France et intercepte puis stocke « des milliards de données françaises et étrangères ». [...]

« Cette consultation ne se fait sans aucun filtre, ni ceux des ministères de tutelle, ni celui de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS) », écrit le quotidien du soir. Au nom de l'intégration, les services de renseignement intéressés ont même installé des agents directement au siège de la DGSE pour mieux piocher dans les millions de téraoctets d'informations stockées, et déchiffrées par les calculateurs lorsqu'elles sont protégées. [...]

Dans les deux cas, la tentative d'opération transparence du gouvernement est totalement discréditée, et l'objectif de la loi sur le renseignement, c'est-à-dire fixer un cadre légal aux pratiques clandestines, tombe à l'eau, puisqu'il restera un monstre caché dans l'ombre : la PNCD. [...]

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/france-terrib...

[LeMonde] L'examen de la loi sur le renseignement débute dans une Assemblée presque vide

« Une loi dangereuse ? Comment peut-on affirmer de telles contre-vérités ? » C'est notamment en fustigeant cette question posée dans l'après-midi à la une du Monde que le premier ministre Manuel Valls, a ouvert, lundi 13 avril, l'examen par les députés du projet de loi sur le renseignement. Face à lui, à peine une trentaine de députés, selon l'envoyé spécial du Monde à l'Assemblée nationale. [...]

Plus tôt, quelque 200 personnes (selon la police) s'étaient rassemblées devant l'Assemblée nationale pour dire leur opposition au texte, accusé d'être liberticide. [...] Plusieurs associations, regroupées dans l'Observatoire des libertés et du numérique, avaient appelé à cette manifestation. Parmi elles, le Syndicat de la magistrature, le Syndicat des avocats de France, Amnesty International, Attac, la Ligue des droits de l'homme, le Syndicat national des journalistes-Confédération générale du travail (SNJ-CGT), Syndicat national des journalistes (SNJ), Solidaires, la Quadrature du Net ou Droit au logement. [...]

Selon l'Observatoire des libertés et du numérique, ce projet « entérine les pratiques illégales des services » de renseignement et légalise « des méthodes de surveillance lourdement intrusives », évoquant « des moyens de surveillance généralisée comparables à ceux de la NSA [National Security Agency] dénoncés par Edward Snowden ». Le défenseur des droits, Jacques Toubon, a renouvelé lundi ses « réserves sur certains points majeurs du texte » dans un communiqué. [...]

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/04/13/loi-sur-le-renseignement...

[20Minutes] Manifestation contre le projet de loi sur le Renseignement

Non à la surveillance de masse", "Protégez nos libertés": plusieurs dizaines de personnes ont manifesté lundi 13 avril à quelques pas de l'Assemblée nationale, contre le projet de loi sur le Renseignement, au premier jour de son examen par les députés.
Durée: 01:17

http://www.20minutes.fr/tv/afp-actus/167194-manifestation-contre-le-proj...

[Libération] Manifestation contre la « loi liberticide » sur le renseignement

Quelques centaines de personnes se sont réunies ce lundi à Paris pour s'opposer au projet de loi présenté à l'Assemblée par le gouvernement, accusé de permettre la surveillance généralisée. [...]

Quelques écharpes tricolores d’élus côtoient d’inévitables masques d’Anonymous. Sur un banc transformé en tribune, Adrienne Charmet-Alix, de la Quadrature du Net, dénonce au porte-voix «une mise sous surveillance généralisée de la population». La Quadrature fait partie des associations, regroupées au sein de l’Observatoire du numérique et des Libertés, ayant appelé au rassemblement. Tout comme le syndicat de la magistrature, représenté par sa secrétaire générale Laurence Blisson, qui se demande tout haut si «les parlementaires ont une perception très claire de ce que les technologies prévues dans la loi vont impliquer». [...]

Maryse Artiguelong, de la Ligue des droits de l’homme, critique quant à elle à une «loi liberticide» présentée par le gouvernement qui «avait dit le 11 janvier [au lendemain des attentats, ndlr] qu’il n’y aurait pas de Patriot Act». Et de pointer l’instance de contrôle mise en place par la loi, qui «aura moins de pouvoirs» qu’aujourd’hui. [...]

http://www.liberation.fr/societe/2015/04/13/manifestation-contre-la-loi-...

[FranceTVInfo] L'article à lire pour comprendre le projet de loi sur le renseignement

Surveillance de masse, renforcement des moyens contre le terrorisme, libertés individuelles et sécurité… Francetvinfo démêle pour vous le texte qui arrive à l'Assemblée nationale. [...]

Cette loi autorise les services de renseignement à faire des écoutes bien plus intrusives que précédemment. Si ce projet est adopté en l'état par le Parlement, les services pourront poser des micros dans un appartement ou un véhicule, installer des balises GPS ou écouter des communications téléphoniques, sans l'accord d'un juge. Ils pourront également utiliser des IMSI-catchers, un dispositif qui permet d’écouter toutes les communications (téléphoniques comme électroniques) dans un rayon de 500 mètres à un kilomètre. [...]

Malgré les dénégations du gouvernement qui jure qu’il ne s’agit pas d’une surveillance de masse, la formulation extrêmement vague du comportement suspect ou même des motifs de surveillance possibles font craindre aux opposants que cette loi puisse être utilisée pour surveiller l’ensemble de la population. Car si les "boîtes noires" ne font remonter que les comportements suspects, elles analyseront tout le trafic internet. [...]

Cette surveillance de masse est précisément un des points clés de la manifestation organisée lundi 13 avril par les opposants à cette loi devant l’Assemblée nationale. [...] [Les opposants au texte] luttent également pour obtenir des garanties plus importantes face à l’étendue des nouveaux moyens confiés aux services. Et notamment qu’un juge procède au contrôle des écoutes. Car, dans le projet de loi actuel, les nouveaux moyens des services de renseignement pourront être mis en œuvre sans le contrôle d’un juge. Plus précisément, le contrôle est laissé à la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) qui ne dispose que d’un avis consultatif. Le vrai pouvoir de décision reste entre les mains du Premier ministre. [...]

http://www.francetvinfo.fr/politique/loi-sur-le-renseignement/larticle-a...

[BFMTv] Projet de loi sur le renseignement : la surveillance de masse en question

Les députés débutent ce lundi l'examen du projet de loi sur le renseignement. Le texte, examiné en procédure d'urgence, vise à lutter contre le terrorisme en renforçant la surveillance sur Internet. Mais la question des contre-pouvoirs fait débat. [...]

La surveillance étendue d'Internet et la possibilité d'intercepter les communications des téléphones portables sont les points qui concentrent les craintes d'une surveillance de masse. [...]

Mais ces méthodes inquiètent. « Quand on greffe quelque chose sur un opérateur de téléphone, quand on dispose d'un IMSI-catcher, des gens qui n'ont rien de malhonnête vont forcément se trouver pris dans la nasse », estime Jean-Marie Delarue, le président de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS), interrogé par 20minutes. [...]

http://www.bfmtv.com/societe/loi-sur-le-renseignement-la-surveillance-de...

[AFP] Manifestation contre le projet de loi sur le Renseignement

Reportage diffusé le 13 avril 2015 par l'AFP avec Adrienne Charmet, coordinatrice des campagnes de La Quadrature du Net.

[CorseMatin] Manifestation contre le projet de loi sur le Renseignement

« Non à la surveillance de masse », « Protégez nos libertés » : plusieurs dizaines de personnes ont manifesté lundi midi à quelques pas de l'Assemblée nationale, contre le projet de loi sur le Renseignement, au premier jour de son examen par les députés. […]

« Nous sommes aujourd'hui du bon côté de la démocratie. Notre courage est le même que celui des Assange et des Manning » a fait valoir Jérémie Zimmermann, co-fondateur de la Quadrature du Net, en référence à ces lanceurs d'alerte. « Cette loi est faite pour qu'il n'y ait plus d'affaire des fadettes, pour qu'on ne puisse plus prendre les services (de renseignement) les doigts dans le pot de confiture quand ils font quelque chose d'illégal ». […]

Selon l'Observatoire des libertés et du numérique, ce projet « entérine les pratiques illégales des services » et légalise, « des méthodes de surveillance lourdement intrusives », évoquant « des moyens de surveillance généralisée comparables à ceux de la NSA dénoncés par Edward Snowden ». […]

http://www.corsematin.com/article/france/manifestation-contre-le-projet-...

[LeMonde] Ce « Big Brother » dissimulé au cœur du renseignement

C’est un sigle impersonnel, « PNCD », mais il cache un secret sur lequel la République a réussi, depuis 2007, à maintenir un silence absolu. Derrière ces quatre lettres se dissimule la Plateforme nationale de cryptage et de décryptement, un système complexe et occulte de recueil massif et de stockage de données personnelles étrangères et françaises dans lequel les services de renseignement français puisent à leur guise et sans aucun contrôle autre que leur propre hiérarchie. [...]

La DGSE, qui opère en théorie en dehors du territoire français, n’est pas contrainte par les lois s’y appliquant. Mais elle est prise au piège, selon certains de ses membres, à cause du partage de ses moyens techniques. Le projet de loi sur le renseignement tente de combler les trous béants créés par la PNCD au regard de la loi. Dans le chapitre 4 de l’article 3, qui concerne la DGSE, le gouvernement entend légaliser la surveillance des communications « émises et reçues à l’étranger », ce qui revient, de façon curieuse, à officialiser l’espionnage du reste du monde, y compris nos alliés européens. [...]

Enfin, le projet de loi ne dit rien non plus sur une autre entorse majeure au régime légal du traitement des données personnelles des citoyens français. La DGSE échange, en effet, dans le cadre de trocs avec certains alliés, ce qu’elle appelle des « blocs » de données. L’Agence nationale de sécurité américaine (NSA), le plus puissant service de renseignement technique au monde, et son homologue britannique, le GCHQ, s’adressent ainsi régulièrement à la DGSE pour récupérer des « blocs » concernant des régions du monde particulièrement surveillées par la France. La NSA demande ainsi régulièrement plusieurs mois de flux de données de communications venant du Sahel. Ce bloc contient de très nombreux identifiants français, souvent non décryptés, livrés tels quels aux Américains. [...]

http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2015/04/11/ce-big-brother-diss...

Syndiquer le contenu