Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[NextINpact] De plus en plus d'acteurs en faveur d'une réforme du droit d'auteur

img

Le récent projet de rapport de Julia Reda, eurodéputée du Parti Pirate, n’a pas reçu qu’une pluie d’orties des ayants droit et du ministère de la Culture. Il a été aussi très favorablement accueilli par des acteurs d’horizons très divers. […]

Du côté des acteurs de l’Internet, l’Association des sites Internet communautaires (l’Asic, avec Microsoft, Dailymotion, Deezer, Ebuzzing, Exalead, Priceminister, Skyrock, Yahoo, Spotify, Google, Facebook, etc.) juge ce document préliminaire « équilibré », très satisfaite qu’il ne remette pas en question la responsabilité des intermédiaires techniques, contrairement aux assauts actuels du ministère de la Culture et des ayants droit. […]

Le 20 janvier dernier, la Quadrature du Net applaudissait également les premières pierres de cette future résolution européenne. « Il est temps de prendre la mesure de la révolution des usages impulsée par le numérique et d'adapter le droit d'auteur en conséquence » déclarait alors Lionel Maurel, membre du Conseil d'Orientation Stratégique de LQDN. […]

http://www.nextinpact.com/news/93039-de-plus-en-plus-dacteurs-en-faveur-...

[FranceCulture] Chiffrement

img

Le « chiffrement », également appelé « cryptage », désigne un procédé par lequel on rend la compréhension d’un document ou d’un message impossible à qui ne détient pas la clé pour le déchiffrer. A l’heure du piratage et de l’espionnage sur le web, le chiffrement représente un enjeu décisif de la protection de la vie privée. Jérémie Zimmermann, co-fondateur de La Quadrature du Net, spécialiste de la défense des droits du citoyen sur internet, nous éclaire sur le sens et les enjeux de la notion.

http://www.franceculture.fr/emission-l-alphabet-numerique-chiffrement-20...

[RSLNmag] Admettons-le : on l'a pas vu venir...

img

Quand je dis « on », j'entends « l'Internet Canal Historique ». Les vieux geeks barbus, hippies, activistes anarcho-techno-béats qui pensions (car j'en suis) que ce nouvel outil allait changer - pour le mieux - les relations humaines, les hiérarchies et la politique, et faire du monde une utopie du faites-l'amour-pas-la-guerre. […]

Parce que non seulement le modèle décentralisé a disparu, rendant possible la censure privée, la création (par les Etats eux-mêmes, qui semblent ne pas demander mieux que d'abdiquer leurs fonctions régaliennes) de polices privées (le principe du « droit à l'oubli », par exemple, donne à Google le droit de décider de ce qui doit être oublié ou non), mais aussi la surveillance généralisée (car pour une NSA il est beaucoup plus simple d'écouter toute la population quand celle-ci utilise un service central), mais encore le contrôle de la liberté d'expression par n'importe quel régime politique liberticide qui déciderait, ça s'est déjà vu, de ne plus laisser ses opposants débattre publiquement du bien fondé de sa politique. […]

Et dès lors s'ouvrent de fabuleux nouveaux marchés, au-delà du contrôle gouvernemental, de la surveillance et du reste : nos données de santé, nos opinions, notre consommation d'énergie, j'en passe et j'en oublie, pourront très vite faire l'objet d'un business bien juteux vis à vis de, qui sait, nos assurances, nos représentants politiques, nos fournisseurs d'énergie, pour que ces derniers puissent à loisir adapter qui ses tarifs, qui sa clientèle et qui encore son discours, pour mieux nous plaire, nous sélectionner, ou nous punir. […]

http://www.rslnmag.fr/post/2015/02/10/On-lavait-pas-vu-venir.aspx

[LeMonde] Surveillance de la NSA : la justice américaine donne raison au gouvernement

img

C'est une défaite pour les opposants de l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine. Une cour d'appel de Californie a donné raison, mardi 10 février, au gouvernement dans une affaire portant sur la surveillance menée par la NSA. […]

L'Electronic Frontier Foundation, l'association américaine de défense des libertés numériques qui conseille les plaignants s'est dite déterminée à « continuer à combattre la surveillance illégale et inconstitutionnel d'Américains ordinaires par le gouvernement » et rappelle que cette décision « ne signifie pas que la surveillance de la NSA est légale ».

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/02/11/surveillance-de-la-nsa-l...

[EurActiv] Le bras de fer se durcit sur la surveillance des passagers aériens

Les eurodéputés verts et libéraux s'opposent à une base de données paneuropéenne des passagers aériens, malgré des pressions politiques de plus en plus forte à la veille d'un Sommet européen consacré à la lutte contre le terrorisme. […]

Jan Philipp Albrecht, eurodéputé allemand et rapporteur fictif des verts sur ce dossier, a réitéré son opposition au projet. « La période de conservation [des données] de cinq ans proposée va à l'encontre des jugements des cours européennes de Strasbourg et du Luxembourg. Si elle était adoptée, cette mesure enfreindrait les dispositions des traités. Nous ne dépasserons pas cette ligne », a-t-il indiqué. […]

Le soir du 5 février, des spécialistes de la sécurité des États membres ont rencontré des personnalités importantes de la commission des libertés civiles, dont le rapporteur britannique, Timothy Kirkhope (CRE), pour leur expliquer comment l'accès aux dossiers passagers pourrait les aider. Les eurodéputés des verts et de l'ALDE n'ont toutefois pas été convaincus. […]

http://www.euractiv.fr/sections/societe-de-linformation/le-bras-de-fer-s...

[LeMonde] La France fera-t-elle revenir l'Europe sur son accord controversé avec le Canada ?

Après des mois de silence embarrassé, le gouvernement français est enfin sorti du bois dans l'un des dossiers les plus brûlants du moment sur la scène européenne : la question de l'arbitrage privé dans les grands accords de libre-échange négociés par l'Union européenne avec le Canada (CETA) et les Etats-Unis (TTIP ou Tafta).

Le 21 janvier, dans un communiqué commun avec ses homologues allemands, le secrétaire d'Etat au commerce extérieur,Matthias Fekl, a appelé à revenir sur le texte du CETA, pourtant finalisé à l'automne 2014, pour « apporter des réponses aux préoccupations exprimées » sur le chapitre le plus controversé de l'accord, qui instaure un mécanisme de règlement des différends investisseurs-Etats (ISDS).
[...]

http://transatlantique.blog.lemonde.fr/2015/02/03/la-france-fera-t-elle-...

[LInformaticien] L’Arcep sceptique quant au blocage administratif des sites

L’autorité a rendu un avis sur le décret, alors en projet, relatif au blocage administratif des sites faisant l’apologie ou incitant au terrorisme. L’Arcep se montre critique et considéré que le premier texte manquait de clarté… Son avis n’a été que très partiellement suivi par le ministère de l’Intérieur. […]

Or, souligne l’Arcep, il se trouve que cette technique peut aisément être contournée par les internautes. Se pose alors la question de l’obligation d’empêcher « par tout moyen approprié l’accès ou le transfert aux services fournis par ces adresses ». En d’autres termes, un FAI pourra se voir contraint d’avoir recours à d’autres techniques afin d’interdire le contournement du blocage d’un nom de domaine. L’autorité considère que la mise en œuvre de moyens de blocage exceptionnels « ne serait ni raisonnable ni proportionnée ». […]

http://www.linformaticien.com/mobiles/id/35660/l-arcep-sceptique-quant-a...

[NextINpact] Terrorisme : Paris veut accentuer la responsabilité des intermédiaires en Europe

Sur l'autel du terrorisme, le gouvernement arrivera-t-il à obtenir ce que les ayants droit n'ont pu, pour l'heure, décrocher ? Lors d’une réunion du Conseil européen à Bruxelles, le 12 février prochain, la France va en effet promouvoir une législation unique pour tous les États membres, visant à impliquer plus encore la responsabilité des intermédiaires techniques. Il s'agira cette fois de faciliter la suppression des contenus en ligne faisant l’apologie du terrorisme ou incitant à ces actes. […]

Il faut surtout s'attendre à un grand tour de vis sécuritaire. Par exemple, sur le terrain des abus de la liberté d’expression, la France compte aussi faire sortir du droit de la presse (la loi du 29 juillet 1881) les injures et diffamations à caractère raciste, antisémite ou homophobe pour les faire tomber dans le Code pénal. Ceci permettra de porter la prescription des actions à trois ans, en plus de la convocation par procès-verbal ou de la comparution immédiate. Et sans doute, Internet sera une circonstance aggravante comme c'est le cas pour l'apologie du terrorisme. […]

http://www.nextinpact.com/news/92989-terrorisme-paris-veut-accentuer-res...

[NextINpact] La France active le blocage des sites sans juge. Une première.

Le ministère de l’Intérieur a publié ce matin au Journal officiel le décret sur le blocage administratif des sites faisant l’apologie ou provocant au terrorisme et ceux diffusant des contenus pédopornographiques. Une bonne occasion de faire le point sur ce sujet sensible. […]

La technique de blocage frappera « les adresses électroniques  ». En pratique, la liste noire comportera soit un nom de domaine (DNS), soit un nom d'hôte caractérisé par un nom de domaine précédé d'un nom de serveur. Le blocage peut théoriquement débuter dès demain, mais en réalité, il faut surtout que la CNIL désigne maintenant une personnalité qualifiée afin de contrôler en interne le bon déroulement de ces opérations. C'est après cette désignation que la mesure pourra entrer en vitesse de croisière. […)

http://nextinpact.com/news/92978-la-france-active-blocage-sites-sans-jug...

[NextINpact] La Quadrature du Net réclame l'annulation du décret sur le blocage sans juge

La publication du décret permettant de bloquer administrativement des sites, et donc sans intervention préalable d’un juge, va ouvrir les vannes de plusieurs actions devant le Conseil constitutionnel. C’est en tout cas l’un des vœux esquissés par la Quadrature du net. [...]

L’association dénonce en effet cette France qui persiste « dans le contournement du pouvoir judiciaire, trahissant la séparation des pouvoirs pour attenter à la première des libertés en démocratie qu'est la liberté d'expression ». Historiquement opposée à ces mesures de blocage administratif, elle rappelle aujourd’hui, comme le faisait d’ailleurs hier le PS, que «  le blocage est inefficace, car facilement contournable. Il est aussi disproportionné, du fait du risque du surblocage de contenus parfaitement licites, d'ailleurs accru par la technique de blocage retenue par le gouvernement » (blocage par DNS). Par la voie de Félix Tréguer, membre fondateur, La Quadrature du Net assure qu’« il faut désormais porter ce décret devant le Conseil d'État pour en obtenir l'annulation. » [...]

http://www.nextinpact.com/news/93007-la-quadrature-net-reclame-l-annulat...

Syndiquer le contenu