Press Review

[PCINpact] Modalités de blocage : les réactions contrastées à l'arrêt à « Kino » de la CJUE

Hier, la Cour de justice de l’Union européenne a rendu un arrêt très attendu (PDF), puisqu’il concernait les conditions dans lesquelles un juge peut imposer à un FAI le blocage d’un site Internet portant atteinte au droit d’auteur. Interprétant la directive 2001/29/CE, les magistrats ont considéré qu’il était tout à fait possible pour un juge national d’ordonner ce type de mesure, même sans que les moyens à mettre en œuvre pour arriver à un tel résultat (blocage d’IP, de DNS, etc.) soit définis par la juridiction. […]

Dans son analyse de la décision, La Quadrature du Net regrette qu’en « acceptant qu'une obligation de moyens soit imposée aux FAI dans des termes généraux, la CJUE autorise les juges à déléguer le choix difficile du type de mesure adéquat aux FAI sur la base de deux conditions qui n'apportent à ces derniers aucune sécurité juridique ». Pour l’organisation citoyenne, la Cour reste trop vague dans les conditions qu’elle pose, de telle sorte que les opérateurs ne sauront jamais véritablement à quoi s’en tenir pour ne pas voir leur responsabilité engagée.

« Alors que le blocage de sites Internet met directement en cause la liberté d'expression, cet arrêt ne résout rien à l'insécurité juridique des FAI, voire l'aggrave, et conduit à une procéduralisation inutile » conclut LQDN. Pour l’organisation, la CJUE aurait dû a minima « contraindre les juridictions nationales à prescrire des mesures détaillées dans leurs ordonnances de blocage plutôt que se défausser sur les FAI ». Ces derniers seront en effet passibles de sanctions si jamais un internaute estimait que son droit à l’information était illégitimement bafoué par son opérateur, ou bien si un ayant droit victime considérait que les mesures étaient au contraire insuffisantes. […]

http://www.pcinpact.com/news/86757-modalites-blocage-reactions-contraste...

[PCINpact] Les députés brésiliens adoptent une loi en faveur de la neutralité du Net

Discuté depuis de longs mois déjà, le « Marco Civil da Internet » a été adopté mardi soir par la Chambre des députés du Brésil. Ce projet de loi, relancé par l’exécutif suite aux révélations d’Edward Snowden, contient des dispositions visant notamment à garantir la neutralité du Net dans ce pays d'Amérique du Sud. Soutenu au niveau international par WikiLeaks, La Quadrature du Net ou Tim Berners-Lee, le texte est l'objet de nombreuses attentions. Désormais, il doit cependant obtenir l’approbation du Sénat. […]

Si le Brésil adoptait définitivement cette loi, il deviendrait l’un des rares pays au monde à intégrer la neutralité du Net dans son édifie normatif. Jusqu’ici, seuls les Pays-Bas, la Slovénie et le Chili sont connus pour s'être engagés sur cette voie. En France, le Conseil national du numérique avait affirmé il y a quasiment un an jour pour jour qu’il conviendrait également de légiférer sur ce point, après que l’exécutif lui a demandé son avis. Mais le dispositif proposé avait eu du mal à convaincre […]

http://www.pcinpact.com/news/86722-les-deputes-bresiliens-adoptent-loi-e...

[Europe1] Données personnelles : pourquoi s'attaquer aux géants du web ?

Le contexte. Après les menaces, l’UFC-Que Choisir est passé aux actes : l’association française de défense des consommateurs a assigné en justice les principaux réseaux sociaux, Facebook, Twitter et Google+, pour dénoncer leurs conditions générales d'utilisation qu'elle juge "abusives" et "illicites". Cette plainte est censée faire pression sur ces géants du web, mais pas que. […]

Cet appel à la mobilisation ne vise pas vraiment Google, Facebook & co, pour qui une telle initiative a des effets bien plus limités qu’une procédure judiciaire. Le vrai destinataire de cette pétition se trouve en réalité à Bruxelles car les institutions européennes sont en train de préparer une nouvelle loi sur la protection des données personnelles. […]

Le Parlement a adopté le 21 octobre 2013 un texte bien plus protecteur pour les citoyens européens. Sauf que les associations de défense des internautes, dont La Quadrature du Net, redoutent que cette première version soit, sous l’influence de lobbies nationaux ou privés, détricotée par la Commission européenne et le Conseil Européen, qui regroupe les 27 gouvernements de l’UE. D’où une pétition pour maintenir la pression, qui plus est à quelques semaines des élections européennes. […]

http://www.europe1.fr/High-Tech/Donnees-personnelles-pourquoi-s-attaquer...

[JeuneAfrique] Orange - DGSE : Africains, téléphonez, la France vous espionne !

Depuis cinq années, la France espionnerait les pays africains. À en croire un document interne du Centre de la sécurité des télécommunications du Canada (CSEC), dont Le Monde a pu se procurer une copie, les services secrets français auraient mis en place "une vaste opération de piratage informatique, qui aurait débuté en 2009 et se poursuivrait toujours, grâce à un implant espion".

Parmi les pays concernés par cet espionnage informatique de l'État français, on retrouve la Côte d'Ivoire et l'Algérie, croient savoir les services secrets canadiens qui ont détecté l'implant suspect français dans ces deux pays africains, mais aussi au Canada, en Espagne, en Grèce et en Norvège. […]

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140321131508/algerie-afriq...

[LExpress] Facebook nous rend-il encore plus bêtes que la télévision ?

Facebook nous ramollit le cerveau. Adeptes du réseau social, rassurez-vous tout de suite: ce n'est pas la conclusion d'une énième étude américaine mais plutôt un discours de plus en plus répandu, par exemple dans les médias américains. Slate.com s'intéressait ainsi le 18 mars à nos contacts "tellement crédules" qui croient tout ce qu'ils voient passer sur leur fil d'actualité. Y compris la dernière grosse bêtise du Gorafi. […]

Une pente glissante ? Souvent accusée d'abrutir ses spectateurs, la télévision à au moins le mérite de "toujours laisser une possibilité de découverte", juge Guilhem Fouetillou. Alors que "Facebook montre à quel point on peut réduire l'usage et la possibilité de voir du nouveau. Si vous allez vers la facilité, vous allez rester dans une zone de confort avec quelques amis et quelques médias."

"C'est une mutation assez naturelle que le site portait en son germe dès le début", renchérit Jérémie Zimmermann de La Quadrature du Net. "Certains ont pensé que ces plateformes pouvaient donner le contrôle aux utilisateurs mais on ne peut pas leur faire confiance." Selon lui, le réseau verrouille autant nos usages qu'il garde la main sur nos données personnelles. "Là-dedans, l'utilisateur est le dindon de la farce". […]

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/facebook-nous-rend-il-encore-plu...

[Reflets] LQDN pose les bonnes questions : qui pour répondre ?

La Quadrature du Net vient de publier aujourd’hui un article dénonçant les pratiques de collaboration du gouvernement auprès des services de renseignements anglais dans le cadre de la surveillance des communications de la population française. […]

L’Europe réagit aux révélations des indélicatesses de la NSA à son encontre et diligente une enquête — enquête à laquelle les parlementaires français refusent de participer ? Pourtant, qui donc d’autres que les parlementaires, dans le système actuel, peuvent demander des réponses au gouvernement sur ces questions de violation des libertés par des pratiques illégales des services de l’Etat ? Personne. Puisqu’en réalité, ni LQDN, ni les médias, ou les citoyens n’ont ce pouvoir. La démocratie représentative est ainsi faite. Il est donc temps de se demander pourquoi aucuns des élus des chambres représentatives ne veut se saisir de ce dossier, pourtant central dans la vie démocratique française. […]

http://reflets.info/lqdn-pose-les-bonnes-questions-qui-pour-repondre/

[UsineDigitale] Neutralité du Net : l'amendement européen qui fait polémique

[…] L'Europe acceptera-t-elle de remettre en question le principe de "neutralité du net" en donnant la possibilité aux fournisseurs d'accès de prioriser les flux internet en fonction d'accords avec les éditeurs de contenus ?

Après de nombreux reports, la commission Industrie, transports et énergie (Itre) du Parlement européen a adopté, le 18 mars, par 30 voix contre 12 et 14 abstentions, l'amendement "de compromis" de la députée espagnole Pilar del Castillo Vera (PPE). S'il assure renforcer le principe de neutralité du net, ce texte introduit des exceptions qui font bondir certains acteurs du numérique. […]

L'association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet La Quadrature du Net a dénoncé "de dangereuses failles" suite à ce vote. "Allons-nous laisser les gros opérateurs télécoms et les géants de l'Internet fixer les règles du jeu dans l'économie numérique, ou les législateurs adopteront-ils des principes contraignants pour garantir qu'Internet demeure une plateforme décentralisée pour la liberté d'expression et l'innovation où citoyens et nouveaux entrants peuvent rivaliser avec les acteurs les mieux établis ?" a dénoncé Félix Tréguer, co-fondateur de La Quadrature. […]

http://www.usine-digitale.fr/article/neutralite-du-net-l-amendement-euro...

[LePopulaire] Quelle protection le web garantit-il à ceux qui se connectent ?

Benjamin Bayart, expert en télécommunication, était l’invité de la BFM, hier, pour une conférence sur « la neutralité du net : liberté d’expression et données personnelles ». [...]

Les données personnelles, enfin, qui intéressent en haut lieu ne sont pas seulement l'âge ou la liste d'amis. « Leur usage commercial est d'ailleurs devenu anecdotique. Ce qui compte, ce sont les méta-données : les données sur les données : dates d'appel, durée et interlocuteur, localisation… Linky, le nouveau compteur électrique d'EDF, connaîtra vos habitudes de vie (lever, coucher, séance tv…). Ce qui pose problème, c'est qu'Edward Snowden nous a révélé que les grands groupes américains – et ce sont eux que nous utilisons – coopèrent systématiquement avec les services secrets américains ! Avant, quand on le disait, on nous traitait de paranoïaques. Maintenant, on a des preuves. Les pays riches espionnent leur population. » Est-ce légitime ? Peut-on faire ce que l'on veut avec les données personnelles des gens ? « C'est un problème politique que l'on ne résoudra pas avec des solutions techniques. La société change avec internet, et ce quelle deviendra dépend des réponses que l'on donnera à ces questions. »

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2014/03/23/quelle-protectio...

[PCINpact] ACTA : deux hauts fonctionnaires de Bercy attaquent une internaute

Vendredi dernier, un procès s’est tenu à Paris opposant une internaute, Émilie Colin, à MM. Patrice Guyot et Jean-Philippe Muller, deux hauts fonctionnaires qu’elle avait présentés sous des termes acidulés comme négociateurs français du projet de l’accord anticontrefaçon, ACTA, désormais rejeté par le Parlement européen. […]

Dans le crépitement d’ACTA, les noms de ces deux personnes n’étaient pourtant pas inconnus puisque le porte-parole de La Quadrature du Net, Jérémie Zimmermann, les avait cités sur son fil Twitter dès le 26 février 2010. On les retrouvait également à l’honneur sur le site de La Quadrature par exemple ce communiqué de mars 2010 annonçant une rencontre entre ces deux personnes, le collectif et Act Up ou celui-ci, sans évoquer plusieurs articles de presse. […]

Venue témoigner vendredi, l’eurodéputée Sandrine Bélier considère pour sa part que « ce procès fait peser une menace sur les lanceurs d’alerte en France » et « si l’on se concentre uniquement sur le fond de l’affaire, que reproche-t-on en effet vraiment à Émilie Colin et Thibault Lesage ? D’avoir réussi à rendre public [des noms] jusque-là tenus secrets, et de s’être inquiétés des positions que ceux-ci étaient susceptibles de défendre, là où nul, pas même le Parlement européen, n’était tenu informé par les États parties à l’accord tant du contenu du texte en préparation que de l’identité de ses négociateurs ? » […]

http://www.pcinpact.com/news/86523-acta-deux-hauts-fonctionnaires-bercy-...

[Mediapart] La Parisienne Libérée et Jérémie Zimmermann : « Genèse du Net »

[…] La commission industrie du parlement européen a adopté mardi 18 mars un texte important sur le marché des télécommunications, qui va servir de base au vote en plénière qui aura lieu le 3 avril prochain. La Quadrature du Net dénonce un texte qui « démontre l'influence colossale qu'exerce le lobby des télécoms sur le processus législatif européen ». Elle s'inquiète en particulier du fait que des « services spécialisés » pourraient permettre aux opérateurs de contourner la neutralité du Net.

Le concept de Net neutre est à plusieurs titres discutable et il est souvent utilisé dans des contextes (en particulier institutionnels et marketing) où les préoccupations réelles pour la liberté d'internet ne sont pas au premier plan. Pour évoquer ces questions, il vaut sans doute mieux parler d'un Net universel, d'un Net libre et d'un Net ouvert, tant la neutralité n'est ni une réalité technique, ni un principe réellement mobilisateur.

Jérémie Zimmermann l'explique clairement dans la partie de l'entretien de documentation consacrée à ce problème (voir la vidéo de l'entretien ici, premier chapitre). Mais derrière la diversité de ces expressions, les intérêts économiques cherchant à s'approprier les bénéfices du réseau sont bien réels. Et ils méritent qu'on reste attentif aux dispositifs législatifs nationaux et européens qui limitent (ou pas) l'appétit financier des grandes entreprises de télécommunications.

http://www.mediapart.fr/journal/france/200314/la-parisienne-liberee-et-j...

Les autres chansons du projet Datalove sont en ligne ici :

[citation de Jérémie Zimmermann]
En réalité la neutralité du net c’est l’universalité du net.
Ça veut dire que tout le monde connecté à internet a accès à tout internet et peut participer à tout internet.

Au commencement, l’Homme créa les 0 et les 1
Et il vit que cela était bien.
Alors pour les mettre en commun
Il fit une grande fête et créa : Internet

Comme l’Homme était infiniment sage
Il voulut qu’Internet soit ce lieu de partage
Dans lequel les humanités
Puissent s’entraider, s’exprimer
Sans distinction de sexe, de religion, ou d’âge

Mais un jour où il était sûrement d’une humeur moins bonne
Il créa l’État et les Géants Télécoms

Quelques jours plus tard, les Géants assemblés
Vinrent lui rendre visite au petit matin et lui tinrent ce prêche :
« Homme, certains de tes amis sont fort bien dotés
Mais d’autres sont clairement dans la dèche !
Désormais, nous livrerons les paquets prioritairement
À ceux qui donneront le plus d’argent »

Puis vers midi, l’homme reçut un courrier de l’État
– Qu’il avait créé pour rien, jusque-là –
Dans lequel un certain nombre de mots listés
Étaient suivis de la mention :
« Prière de censurer tous les paquets
Contenant au moins l’un de ces mots-clés »

Alors que le soir tombait
L’homme réfléchissait.

Il eut soudain une idée.
Il convoqua l’État, et lui dit :
“État, j’ai décidé de créer la Loi
et c’est toi qui t’en occuperas,
Alors grave ceci, dans la cire de ta plus belle tablette :

« Plus jamais il ne sera porté atteinte à l’universalité du net.
Plus jamais aucun paquet ne sera discriminé.
Plus jamais un Zéro ou un Un ne sera filtré ou priorisé
Par rapport à son Zéro ou à son Un voisin.
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen connecté,
Article premier. »

[citation de Jérémie Zimmermann]
Le problème aujourd’hui c’est que des intérêts industriels d’une part et politique d’autre part rêvent de porter atteinte à cette universalité. Il faut un net neutre, il faut un net universel.
Il y a déjà un certain nombre de pays au monde qui ont fait le choix d'imposer cette neutralité du net (...) qui ont donc inscrit dans la loi qu'Internet doit être neutre et que les opérateurs n'ont pas le droit de violer cette universalité.

Net neutrality
Сетевой нейтралитет
Netzneutralität
Neutralidad de red
(ad lib.)

☙❦❧

[VentsContraires] Jérémie Zimmermann : La naissance de La Quadrature du Net

Jérémie Zimmermann est le porte-parole et co-fondateur de La Quadrature du Net, une organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur le web, qui promeut une adaptation de la législation française et européenne en faveur de l'accès à un Internet libre et ouvert, le partage de la culture et des connaissances. À ce titre il intervient dans les débats concernant la liberté d'expression, le droit d'auteur, la régulation du secteur des télécommunications ou encore le respect de la vie privée. La Quadrature du Net fournit aux citoyens intéressés des outils leur permettant de mieux comprendre les processus législatifs afin d'intervenir efficacement dans le débat public.

Enregistré le 1er février 2014 dans la salle Roland Topor Théâtre du Rond-Point.

Enregistrement audio complet

http://www.ventscontraires.net/article.cfm/12792_jeremie_zimmermann_:_la...

[ITEspresso] Neutralité du Net: le Parlement européen affine sans faire l'unanimité

La Commission de l’Industrie du Parlement européen a adopté des dispositions télécoms intégrant le volet de la neutralité Internet. L’approche est-elle pertinente ? [...]

« Les entreprises pourraient toujours offrir des services spécialisés de haute qualité, tels que la vidéo à la demande ou les applications en nuage de données essentielles pour les entreprises, tant que ces services n’interfèrent pas avec la rapidité de connexion promise à d’autres utilisateurs> », précise le service de communication du Parlement européen. « Des mesures visant à bloquer ou ralentir Internet seraient autorisées uniquement dans des cas exceptionnels, par exemple sur décision d’un tribunal. » [...]

De son côté, une association militante de défense des libertés à l’ère numérique a protesté contre ce vote qui « démontre l’influence colossale qu’exerce le lobby des télécoms sur le processus législatif européen ». Elle souligne des « failles importantes qui subsistent dans le règlement » qu’il faut colmater « en dépassant les clivages politiques, afin d’assurer que l’intérêt général prime sur les intérêts commerciaux à court terme de l’industrie des télécoms », déclare Miriam Artino, en charge de l’analyse juridique et politique à La Quadrature du Net et cité[e] dans le communiqué. [...]

http://www.itespresso.fr/neutralite-net-parlement-europeen-peaufine-unan...

[PCINpact] Neutralité du Net : le vote en ITRE indigne Castex, la Quadrature et le CNNum

Ce matin, la commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie (ITRE) du Parlement européen a adopté le rapport Del Castillo à 30 pour, 12 contre et 14 abstentions. Un rapport qui laisse des failles importantes dans la neutralité du net selon l'eurodéputée Françoise Castex, ainsi que d'après la Quadrature du Net et le Conseil Nationale du Numérique. […]

Pour [La Quadrature du Net], la commission ITRE a « cédé à la pression des lobbies des télécoms, laissant subsister d'importantes failles dans le texte ». Le fait que les FAI et opérateurs mobiles puissent signer des accords avec des services spécialisés irrite particulièrement La Quadrature. « Malheureusement, lors du vote d'aujourd'hui, les membres de la commission ITRE sont restés sourds à la mobilisation citoyenne et ont refusé d'adopter une définition stricte des services spécialisés. (…) Le lobbying agressif des télécoms à l'encontre des membres de la commission semble avoir joué un rôle déterminant dans la décision finale de ces derniers. »

LQDN a d'ailleurs la dent dure envers les opérateurs, dont le poids sur les membres de la commission ITRE semble avoir été important. « Le vote d'aujourd'hui démontre l'influence colossale qu'exerce le lobby des télécoms sur le processus législatif européen. Les failles importantes qui subsistent dans le règlement devront être corrigées lors du vote final du Parlement européen, qui aura lieu dans quelques semaines. Les nombreux eurodéputés ayant proposé des amendements constructifs en commission ont désormais l'occasion d'en déposer de nouveaux, en dépassant les clivages politiques, afin d'assurer que l'intérêt général prime sur les intérêts commerciaux à court terme de l'industrie des télécoms » a ainsi déclaré Miriam Artino, en charge de l'analyse juridique et politique au sein de l'association. […]

http://www.pcinpact.com/news/86550-neutralite-net-vote-en-itre-indigne-c...

[PCINpact] Neutralité du Net : la commission ITRE de retour demain pour un vote crucial

Fin février, à Strasbourg, la commission industrie, transports, énergie (ITRE) du Parlement européen votait les dispositions du Paquet Télécom de Neelie Kroes portant sur l'itinérance et la neutralité du net. Un vote très attendu, mais qui fut finalement reporté, faute de traduction complète de tous les amendements. Demain, la commission se réunira à 10h pour un vote crucial. […]

En février dernier, la commission des libertés civiles, justice et affaires intérieures (LIBE) a par exemple proposé de nombreux amendements au texte initial, allant dans le sens d'une véritable neutralité, pour le plus grand bonheur de ses défenseurs. […] La commission ITRE, plus tournée vers l'industrie donc, n'a logiquement pas la même vision sur la neutralité du net que son acolyte LIBE. Selon La Quadrature du Net, les amendements de compromis de l'ITRE proposés par l'Espagnole Pilar del Castillo (du Parti Populaire) pourraient permettre aux opérateurs de dégrader certains types de flux (par exemple le P2P), tout en permettant à d'autres types de flux de bénéficier d'une distribution normale, ou encore de conclure des accords avec des fournisseurs de services Internet (par exemple YouTube ou Netflix), pour leur assurer un traitement privilégié en tant que soi-disant services spécialisés.

Le vote de demain confirmera ou infirmera ces informations, néanmoins, mais il est crucial de le suivre, dès lors que les députés européens s'appuieront sur la décision de l'ITRE pour débattre et voter. « L'adoption de ce rapport pourrait marquer un point de non-retour » estime même LQDN. « À ce stade, la bataille pour un Internet ouvert est loin d'être gagnée. Les membres du groupe libéral (ALDE) – dont les voix seront déterminantes pour l'issue du vote – ont juqu'ici refusé de s'associer au vote des Socio-démocrates et des Verts, préférant soutenir la dangereuse proposition de la rapporteure Pilar del Castillo » explique même l'association. Cette dernière estime d'ailleurs qui n'est pas trop tard pour influencer les députés et en appelle aux citoyens afin qu'ils contactent leur eurodéputé. […]

http://www.pcinpact.com/news/86524-neutralite-net-commission-itre-retour...

[LeMonde] Les «copy party» autorisées mais dans le cadre d'un usage privé

Faire le plein de cours, de recettes ou d'histoires pour enfants, les « copy parties » sont là pour ça, et ce n'est pas du plagiat ! Au travers d'un événement convivial organisé dans certaines bibliothèques, on peut exercer un droit méconnu : celui de copier en toute impunité. [...]

Lionel Maurel, l'un des cofondateurs de la « copy party », est juriste et bibliothécaire. Il exerce dans la bibliothèque universitaire de Nanterre où les chercheurs, travaillant sur de gros ouvrages, peuvent depuis longtemps repartir avec un double. Ils peuvent ainsi continuer leurs travaux sans avoir à se déplacer. La question de la légalité ne se pose pas, une salle est même réservée à cette pratique. Pour lui, la copie fait partie du processus de création : « Copiez un auteur et c'est du plagiat, copiez plusieurs auteurs et c'est une thèse », s'amuse-t-il. [...]

Sa première copy party a eu lieu en mars 2012, dans la bibliothèque universitaire de La Roche-sur-Yon. Olivier Ertzscheid, maître de conférences à l'université de Nantes et l'un des organisateurs, veut « sortir du traditionnel discours policier » entourant les questions de téléchargement et de copyright. « Beaucoup ne savent pas que le droit à la copie privée existe, souligne l'universitaire, ni qu'ils paient une redevance pour pouvoir appliquer ce droit. » Les 80 participants à cette première copy party ont appris, avec étonnement, qu'au prix du matériel numérique (aussi bien l'achat d'un CD vierge que celui d'un appareil photo), s'ajoute une taxe servant à rémunérer les ayants droit et à financer les actions culturelles. [...]

http://abonnes.lemonde.fr/monde-academie/article/2014/03/12/les-copy-par...

[30C3] Hacking With Care

Présentation éclaire donnée par Emily et Baba au 30C3, le 30ème Chaos Communication Congress du CCC allemand, à Hamburg, le 28 décember 2013.

Hacking (with) care est une initiative polyvalente et collaborative dont l'objectif est d'apporter l'équilibre, le bien être, l'éveil du corps et de l'âme, de prendre soin des communautés de hackers, et de partager des pratiques éthiques, enrichissantes et créatives pour tous, dans la liberté et le partage des connaissances.

Hacking (with) care s'intéresse aux questions relatives au bien être psychologique et physique des hackers, à leur santé, et à la manière dont le sentiment de liberté dans le domaine technologique peut devenir un sentiment de liberté dans le reste de la vie. Nous tentons d'encourager l'épanouissement de la vitalité et du (data)love à la fois devant et loin des claviers. Nous voulons également faire quelque chose pour ceux qui agissent, souvent derrière leurs ordinateurs, pour nous et s'engagent au quotidien dans la défense de nos libertés.

https://events.ccc.de/congress/2013/wiki/Static:Lightning_Talks

Voir ausi : http://hackingwithcare.in/

Emily : Salut. Je suis Emily et voici Baba, et nous sommes « Hacking With Care ». Hacking with Care est un projet collectif destiné à prendre soin des hackers investis dans le bien commun (hackers-who-care) et à les aider à prendre soin d'eux et des autres. Avant d'aller plus loin, nous allons nous étirer la langue et le visage pour faciliter la parole et je vous invite à nous imiter. Imaginez un gros lion et tirez votre langue aussi loin que possible en ouvrant vos yeux autant que possible. Allons-y, trois, deux, un… Ahhhhh…. Ok ! Vous pouvez faire ces mouvements chaque fois que vous avez des tensions dans la mâchoire. C'est vraiment bien pour les gens qui grincent des dents la nuit. Et aussi juste avant de donner une conférence. Et donc à présent, Baba est prêt à parler…

Baba : Par définition un hacker n'a pas de limites. Leur seule limite reste, jusqu'à présent, leur corps. Pour survivre, nous devons prendre soin de notre corps et de nos organes. Je précise que nous ne nous inscrivons pas dans la théorie trans-humaniste. C'est même plutôt le contraire : des techniques anciennes peuvent offrir des solutions aux problèmes très modernes que les hackers rencontrent. Le yoga, ou la médecine traditionnelle chinoise, sont des solutions aux problèmes habituels, ceux du quotidien. Grâce à un entraînement régulier, en s'entraînant une dizaine de minutes chaque jour, nous pouvons mieux sentir notre propre corps. Comme les ordinateurs, nous pouvons commencer chaque journée par une séquence de démarrage. Vous n'avez pas besoin d'être des super héros pour vous étirer. Les étirements sont naturels.

Emily : Nous considérons le massage et les techniques comme le yoga comme des exemples de peer-to-peer super réussis. Certaines de ces pratiques existent depuis des milliers d'années et sont des exemples d'arts libres, encore libres, en grande partie accessibles, des protocoles très ouverts, et donc d'une certaine façon nous nous identifions ici avec l'éthique des hackers c'est comme ça que nous pratiquons. Nous voulons encourager et faciliter la régénération de la résistance, des forces vitales de celles et ceux qui s'engagent pour la défense et la création des libertés, pour qu'elles/ils se sentent bien et évitent l'épuisement. Nous voulons partager nos connaissances à ce sujet. Je voulais aussi vous raconter ce que quelqu'un m'a dit dit avant que je le masse, lorsque je lui ai demandé où il avait mal, il m'a répondu que le monde entier est une douleur chronique. D'une certaine manière, c'est vrai, donc nous souhaitons vous aider, avec ce projet, à ce que cette douleur ne s'installe pas dans votre corps, afin que vous, que chacun/e puisse continuer à agir pour le bien commun sans s'effondrer.

Baba : Nous allons vous montrer quelques exercices de base que les hackers peuvent faire. D'abord, le yoga des yeux, parce que nous regardons constamment un écran… alors le yoga des yeux ressemble à ça, et nous entraînons nos yeux de cette manière. Le deuxième exercice est bon pour les muscles des bras. On peut former deux coins comme ça, et ça aide à étirer…

Emily : …les tendons, pour éviter d'avoir une tendinite à cause des clics. Celui-ci est pour les doigts.

Baba : Nous avons mis en place une enquête, nous voudrions vous inviter à y contribuer. Si vous connaissez des exercices qui vous aident au quotidien, nous aimerions les regrouper, et faire un…

Emily : …nous aimerions créer une boîte à outils du bien-être, alors nous vous invitons à ajouter vos propres trucs sur notre blog.

Baba : …et nous vous invitons aussi à venir à la tea house de La Quadrature du Net au quatrième étage, où vous pourrez vous faire masser et boire du thé.

☙❦❧

[PCINpact] Droit à l'oubli, etc. Les eurodéputés votent le Réglement Données personnelles

Hier, les eurodéputés ont adopté la résolution législative sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (ouf !). Derrière ce long intitulé, l’Union européenne veut se doter d’un même corps de règle pour gérer la manipulation des données personnelles de ses citoyens et donc des internautes [...]

Avec le vote d'hier, l’eurodéputée Françoise Castex par exemple voit « un signal fort » dans l’adoption du paquet sur les données personnelles (règlement et directive). « Après le scandale de la NSA et alors que nous négocions un accord de libre-échange avec un État qui espionne nos concitoyens, il était fondamental de redéfinir les règles du jeu » commente encore celle désormais sous les bannières du groupe Nouvelle Donne. [...]

Ce n’est pas tout. Alors qu’un bras de fer a lieu entre l’UE et les États-Unis sur l’accord TIPP (notre actualité), le dispositif devrait également permettre de multiples transferts de données en se passant de l’accord préalable de l’internaute. Il suffira en effet que le responsable y trouve un « intérêt légitime ». Une expression encore trop floue toujours pour la Quadrature du Net. [...]

Miriam Artino, analyste politique à La Quadrature du Net, prévient déjà : « les citoyens doivent exiger de leur gouvernement qu'il corrige ces failles, préserve les avancées, et n'introduise pas de nouvelles exceptions dans le texte ». Surtout, le règlement devra être finalisé par le prochain Parlement. La Quadrature espère donc que les prochaines élections européennes permettront d’accentuer l’attention des futurs eurodéputés sur ces sujets de premier ordre.

http://www.pcinpact.com/news/86460-au-parlement-europeen-donnees-cest-vo...

[Atlantico] Surveillance numérique généralisée : la capacité à protéger sa vie privée va-t-elle devenir le comble du luxe ?

La journaliste américaine Julia Angwin dit avoir dépensé 2 200 dollars et passé de nombreuses heures de travail pour protéger ses données numériques. De quoi s'interroger sur notre capacité à protéger notre vie virtuelle. [...]

Jérémie Zimmermann :

Car n'oublions pas que la protection de notre vie privée, c'est la protection de notre intimité. C'est dans cette intimité que l'on va apprendre, créer, inventer, tester des hypothèses, être nous-mêmes, sans avoir à s'exposer au jugement de l'autre. Ces espaces d'intimité sont ceux qui nous définissent au plus profond de nos êtres. L'intimité, c'est l'humanité. Nos humanités sont-elles un luxe ? L'amour est-il un luxe ? Espérons que non. [...]

A l'ère hyper-connectée, ne pas comprendre, ne pas savoir où sont ses données, ne pas être en mesure de protéger ses données, c'est l'équivalent de ne pas savoir lire et écrire au XXème siècle ou au siècle précédent. Il faut faire évoluer les mentalités pour comprendre qu'apprendre à se servir d'un logiciel de chiffrement n'est pas un truc de nerd. Ça fait partie du bagage de base pour exercer au mieux sa citoyenneté dans un environnement numérique. Il faut bien comprendre que les risques que l'on prend à exposer notre vie privée sont aussi des risques que l'on fait courir à nos correspondants. Il faut arriver à reprendre le contrôle de nos communications et de notre vie privée. [...]

http://www.atlantico.fr/decryptage/surveillance-numerique-generalisee-ca...

[Scinfolex] Pour les YouTubeurs, fin de l'âge d'or ou possibilité d'un nouveau départ ?

La semaine dernière est paru sur Rue89 un article détaillé sur les conséquences du changement de politique de droit d’auteur survenu sur YouTube en décembre 2013 et auquel j’avais consacré un billet. Pour rappel, YouTube avait subitement changé les règles du jeu sur sa plate-forme en modifiant le comportement du système de filtrage ContentID, qui repère les oeuvres protégées à partir d’une base d’empreintes fournies par les titulaires de droits. La sensibilité du robot a été augmentée, ce qui fait que des vidéos reprenant même de courts extraits de films ou de musique protégés ont subi des signalements. YouTube a aussi fait perdre leur "immunité" aux chaînes qui étaient affiliées à des "Networks", des intermédiaires faisant tampons avec les titulaires de droits et gérant la monétisation des vidéos. [...]

En combinant ces deux types de solutions, il me semble que les YouTubeurs peuvent se créer l’opportunité de prendre un nouveau départ. Et du point de vue de l’écosystème numérique tout entier, de tels principes me paraissent plus "sains" que l’ancienne dépendance complète à YouTube. La diffusion des vidéos sur un site propre va dans le sens de la décentralisation d’internet et de la reprise de contrôle sur ses propres données par le biais de l’auto-hébergement. Le recours a une plateforme comme Tipeee peut atténuer la dépendance aux revenus publicitaires, en passant par une relation directe entre le créateur et son public. [...]

http://scinfolex.com/2014/03/11/pour-les-youtubeurs-fin-de-lage-dor-ou-p...

[Senat] MCI sur la gouvernance mondiale de l'Internet : compte rendu de la semaine du 3 février 2014

Audition de M. Jérémie Zimmermann, porte-parole de l'association « La Quadrature du net » : [...]

« La gouvernance de l'internet ne peut qu'être l'affaire des internautes et des « trustees », qui sont des dépositaires de confiance et dont on peut se demander s'ils sont des acteurs privés ou publics et s'ils doivent interagir. Nous devons défendre l'internet comme le bien commun de ses utilisateurs : ce sont eux les « stakeholders » qui doivent être au centre, sous peine de transformer internet en instrument de contrôle. » [...]

« Les politiques doivent défendre nos libertés fondamentales. Le respect de la neutralité du Net en fait partie ; ils doivent à ce titre la protéger absolument. Dans sa décision n° 2009-580 DC du 10 juin 2009, relative à la loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur Internet, le Conseil constitutionnel a consacré la liberté d'accéder aux services en ligne comme une composante de la liberté d'expression. Défendre celle-ci, c'est également défendre l'innovation et la concurrence.  »

http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20140203/mci_gouvernance.ht...

[TV5] Internet : les biens culturels "libres de droits" sont-ils l'avenir ?

La Commission européenne a lancé une nouvelle consultation sur le droit d'auteur en décembre dernier : Internet reste, en 2014, un enjeu central pour la diffusion des œuvres culturelles. La suprématie commerciale des "firmes culturelles" n'est pourtant pas totalement acquise en termes de propriété intellectuelle. Pour preuve, les différents modèles de droits de propriété intellectuelle "libres" qui prospèrent sur la toile. Quel futur modèle pour la culture européenne sur Internet ? […]

La Commission européenne continue donc à chercher des moyens d'empêcher le contournement des droits de copyright via Internet, ce que des collectifs de défense des libertés numériques, comme La Quadrature du Net (ayant activement participé à permettre le rejet d'ACTA par le Parlement européen) dénoncent, puisque pour eux, "il faut défendre tous les contributeurs à la création contre l'appropriation d'une grande part des revenus issus des œuvres par les rentiers des industries culturelles, les grands distributeurs et intermédiateurs et les héritiers de stocks de droits." […]

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redact...

[Reflets] Après la cyber utopie, le cyber cauchemar ?

Les analyses à propos du réseau informatique mondial sur les 20 dernières années ne manquent pas, et nombreuses sont celles qui en ont fait l’apologie : le réseau devait nous sauver, ou presque. Une nouvelle ère s’ouvrait, faite d’accès universel à la connaissance, aux savoirs, à l’échange, au partage, à la gratuité. […] En 2014, que sont devenues les cyber-utopies, et surtout : avons-nous basculé dans un cyber-cauchemar ?[…]

Après une forme de moyen-âge survenue dans les années 90, une renaissance (?) s’opère dans les années 2000 avec l’émergence de cette notion étrange du web 2.0 —qui voudrait que l’on puisse alors (enfin) fournir du contenu en tant qu’internaute — comme si ce n’était pas possible auparavant (!)—, nous voici arrivés à l’époque de la « révolution industrielle » du réseau. Et quand l’industrie prend le gouvernail, les utopies sont souvent battues en brèche. […]

L’utopie peut être réactivée, ce n’est qu’une volonté de ceux qui la défendent, contre ceux qui poussent au cyber-cauchemar. Avec un élément à conserver à l’esprit : on ne peut pas vouloir quelque chose et agir à l’inverse. La responsabilité est collective, et si la marchandisation du réseau est telle, écrase tout, c’est qu’une majorité la plébiscite. A nous, acteurs de la cyber-utopie, de permettre à ceux qui n’ont pas connu l’âge mythique d’Internet, de les convaincre qu’ils peuvent participer à stopper le cauchemar. Et pourquoi pas, retrouver le souffle des origines ?

http://reflets.info/apres-la-cyber-utopie-le-cyber-cauchemar/

[NouvelObs] La neutralité du net, un mythe ?

Le principe d'utilisation neutre du réseau internet est mis à mal, si bien que certains affirment qu'une neutralité n'est plus possible. […]

Dans sa dernière offre Red, SFR propose un accès à YouTube en illimité, sans décompter les vidéos du quota de Go alloué chaque mois. "Il s'agit d'un extra pour nos clients", vante l'opérateur rouge. "Pas du tout", rétorque Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net, qui défend les internautes. "Ils favorisent un acteur, au détriment de tous les autres, en particulier Dailymotion qui appartient au concurrent Orange", explique-t-il. […]

"Il ne faut pas être fataliste", continue Stéphane Bortzmeyer. "La neutralité est un objectif à atteindre, qu'il faut défendre, un peu comme les droits de l'Homme. Seule la loi permettra d'affirmer ce principe." Loi qui tarde à être adoptée. […]

Ultime argument en faveur d'une loi protectrice : l'innovation. "Google existe grâce à la neutralité du net", affirme Stéphane Bortzmeyer. "Aujourd'hui, un entrepreneur qui voudrait lancer un concurrent de YouTube n'a plus aucune chance. La non-neutralité fige les positions acquises et tue dans l'œuf l'innovation." […]

http://obsession.nouvelobs.com/high-tech/20140127.OBS3918/la-neutralite-...

[VentsContraires] Jérémie Zimmermann : Comment défendre nos libertés en ligne ?

Après le scandale PRISM, une distinction claire est en train d'apparaître aux yeux de tous entre la technologie qui contrôle et la technologie qui libère. Un Internet vraiment libre devrait permettre aux individus de reprendre le contrôle sur leurs données, leurs communications, leur vie en ligne, ainsi que sur les moyens de la production intellectuelle à l'ère numérique. Mais comment reprendre la main ? Quelles activités créer via ces technologies libératoires ? Avons-nous les moyens d’agir pour rendre possible un monde numérique plus juste ?

Jérémie Zimmermann est un hacker – au sens étymologique du terme un "bidouilleur" – c'est-à-dire un enthousiaste de la technologie qui aime comprendre comment elle fonctionne pour la maîtriser et ne jamais se laisser contrôler par elle. Cofondateur de La Quadrature du Net, il milite pour les droits de l'Homme dans la société numérique. Le grand public a entendu parler de lui après qu’il a a contribué avec La Quadrature du Net, de nombreux citoyens et associations, à faire rejeter par le Parlement européen l’accord ACTA, un traité liberticide négocié en secret par 39 pays.

Enregistré le 1er février 2014 dans la salle Roland Topor Théâtre du Rond-Point.

http://www.ventscontraires.net/article.cfm/12632_jeremie_zimmermann_:_co...

[VentsContraires] Jérémie Zimmermann : Le Monde à portée de modem

Comment sont nés les hackers ? "Hacker", nom que Jérémie Zimmermann – cofondateur de La Quadrature du Net – préfère traduire par "bidouilleur" plutôt que par "pirate" informatique. Pour nous raconter leur émergence, et avant de nous faire comprendre que ce sont eux qui se portent en première ligne pour défendre nos droits (de l'Homme) numériques, il a choisi l'impudeur : nous raconter son enfance et son adolescence passées à "bidouiller" les premiers ordinateurs personnels du marché. Pour en comprendre le fonctionnement voire en améliorer les capacités.

Extrait de la conférence « Comment défendre nos libertés en ligne ? » de Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net, donnée le 1er février 2014 au Théâtre du Rond-Point.

http://www.ventscontraires.net/article.cfm/12716_jeremie_zimmermann_:_le...

[Euronews] Europarl Hackathon : 48h pour libérer les données du Parlement européen

Un hackathon fait surgir des images fantasmées de jeunes hackers shootés au café, les yeux rouges d’une nuit blanche passée à s’introduire illégalement dans des sites. La réalité est beaucoup plus prosaïque. Un hackathon réunit des développeurs avec, selon le but recherché, d’autres profils complémentaires, pour réaliser un projet dans un temps donné — 24h ou 48h en général. Certains hackathons sont de véritables compétitions avec prix à la clé, d’autres sont plus militants, comme cet Europarl Hackathon, avec le bien commun en ligne de mire. […]

A l’autre bout de la salle, Thomas Bouchet de La Quadrature du Net retourne, avec un bénévole de l’association, l’outil Memopol dans tous les sens pour l’améliorer. […]

Une préoccupation lie la majorité des participants. Elle s’affiche sur les autocollants qui couvrent les coques des ordinateurs portables et traverse toutes les conversations : l’open data. Des données accessibles au public, dans un format numérique réutilisable, sous licence ouverte. Pour ces amoureux du logiciel libre, c’est presque une seconde nature. Ils sont nombreux aussi à croire que cela est un élément fondamental et désormais possible de la transparence politique et donc de la démocratie. Qu’il s’agisse de Democracy International, Transparency International, La Quadrature du Net ou Access Info, tous expliquent que l’accès aux données publiques et notamment des institutions européennes est une question de liberté d’information. […]

http://fr.euronews.com/2014/01/29/europarl-hackaton-48h-pour-liberer-les...

[TomsGuide] Un site pour sauver la neutralité sur Internet

La Commission européenne a soumis une proposition à l’étude des députés européens, qui prévoit notamment quelques changements substantiels concernant la neutralité sur Internet et l’usage du Net en Europe. La Quadrature du Net, qui participe au site SaveTheInternet.eu, dénonce des mesures qui vont « réduire la liberté d’expression sur Internet, augmenter les prix et entraver l’innovation ». […]

Ce site dénonce plusieurs effets retors que pourrait avoir cette proposition sur l’usage d’Internet en Europe, et notamment sur la Neutralité du réseau. Parmi eux, on trouve notamment le risque de voir les frais de connexion varier en fonction des services utilisés par l’Internaute : une personne qui passe plus de temps sur YouTube ne paierait pas le même prix qu’une autre utilisant plutôt Wikipédia ou Facebook. Cela découle d’un règlement proposé par la Commission, qui prévoit d’autoriser les fournisseurs d’accès à facturer des frais supplémentaires en fonction des habitudes de leurs abonnés. […]

La commission Industrie du Parlement européen doit amender cette proposition le 27 février prochain [Note : le vote a été reporté, probablement au 18 mars]. D’ici là, le collectif invite « chaque citoyen européen soucieux de l’avenir d’Internet » à « contacter les membres du Parlement européen et faire entendre sa voix ».

http://www.tomsguide.fr/actualite/neutralite-internet,40211.html

[DivergenceFM] Jérémie Zimmermann : La Quadrature 2.0

Émission Divergence numérique diffusée le 26 janvier 2014 sur Divergence FM avec Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net.

http://divergence-fm.org/EMISSIONS-310/societe/divergence-numerique/arti...

[Atlantico] Ayrault veut garantir l'inviolabilité des correspondances électroniques

Pour prémunir la France contre de nouvelles surveillances de la NSA ou de toute autre entité, le Premier ministre compte s'appuyer sur le volontariat des entreprises. Jean-Marc Ayrault veut garantir l'inviolabilité des correspondances électroniques mais crypter nos messageries sera loin de suffire… […]

Jérémie Zimmermann : Ce terme "d'inviolabilité" est absurde, et démontre une profonde incompréhension des réalités de la cybersécurité. Tout est "violable", cela dépend des ressources investies […]. Par ailleurs, tant que les utilisateurs continueront d'aller stocker toutes leurs vies et leurs données chez Google ou Facebook, cette "inviolabilité" sera un doux rêve. […]

Il est de nombreuses choses à faire changer dans nos comportements, de nombreuses technologies a développer en ce sens, mais il ne me semble pas que c'est ce que propose Jean-Marc Ayrault. […] Certes, les pouvoirs publics pourraient aider, en promouvant et en accompagnant le développement de ces technologies qui rendent les individus plus libres et plus autonomes, en accompagnant ces évolutions de mentalités... mais cela prendrait du temps, bien au-delà d'un tel effet d'annonce. […]

http://www.atlantico.fr/decryptage/jean-marc-ayrault-veut-garantir-invio...

[ManièreDeVoir] Souriez, vous êtes surveillés

Édito du bi-mensuel Manière de voir nº 133, de février-mars 2014, consacré à surveillance.

Tout le monde le fait
Par Maurice Lemoine

Lorsque, voilà deux décennies, un Digicode a remplacé la concierge qui, cerbère embusqué derrière le rideau de sa loge, surveillait l'escalier, vous avez soupiré, soulagé : vos allées et venues et fréquentations allaient enfin passer inaperçues. Erreur funeste. Au quotidien, l'historique de l'utilisation de vos cartes de crédit, comptes en banque, dossiers médicaux, fiches de paye, casiers judiciaires, relevés d'appels téléphoniques figurent désormais dans des dizaines de bases de données sur lesquelles vous n'avez aucun contrôle - sachant qu'il est presque impossible d'y corriger des informations erronées.

Partout où vous passez fleurissent les caméras : dans des halls d'immeuble (nous y revoilà), les rues, les parkings, les transports en commun, les boutiques, voire sur des drones destinés – bien sûr ! – à « déjouer les actes terroristes »… mais aussi et surtout à surveiller les manifestations et les banlieues.

Un conseil : pour peu que vous ne soyez pas encore au chômage, demeurez soumis. D'après la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), le nombre de plaintes liées à la « vidéoprotection » et à d'autres techniques de « flicage » sur les lieux de travail ne cesse d'augmenter : pour ne citer que quelques marques connues, un centre commercial Edouard Leclerc, Ikea, Quick et Euro Disney ont été épinglés pour avoir espionné leurs salariés1.

Résolument moderne, vous vivez rivé à l'écran de votre « ordi ». Là, n'étant concerné ni par les messages à connotation terroriste ou raciste, ni par ceux qui prônent la consommation de drogue ou d'images à caractère pédophile, vous pensez ne rien risquer. Adepte de la proximité et des contacts humains, vous vous contentez de fréquenter les réseaux dits sociaux et, en consommateur avisé, de pratiquer le e-commerce, qui n'a plus de secrets pour vous. Malheureusement, vous n'en avez pas non plus pour lui.

Vos nouveaux « amis intimes » – Google, Facebook, Twitter, Amazon, eBay, etc. – stockent et traitent l'ensemble des informations liées à vos requêtes et visites de leurs sites ; ils connaissent mieux que vous vos orientations politique et sexuelle, votre confession religieuse, vos amitiés, vos lectures, vos achats, le lieu rêvé de vos vacances, votre addiction au tabac ou au whisky. Ces sympathiques partenaires de métamorphosent en lobbyistes féroces auprès du Parlement européen si d'aventure, comme le 21 octobre 2013, vous prétendez reprendre le contrôle de vos données personnelles, ou exigez d'avoir à donner votre « consentement explicite » à qui souhaite les piller2.

En citoyen informé, vous avez bien sûr suivi le feuilleton du moment : les révélations de M. Edward Snowden sur les écoutes planétaires de la National Security Agency (NSA) et des services de renseignement américains. Au nom de la lutte contre le terrorisme – et tout autant de l'espionnage des stratégies industrielles et politiques des pays ennemis et amis ! –, nul n'y a échappé : trente-cinq chefs d'État, les ministères, les ambassades, les institutions internationale – Union européenne, Nations unies, Banque mondiale – et même… vous ! À Paris, à Bruxelles, après quelques accès de « colère » et d' « indignation », nos représentants se sont tus et, à de rares exceptions près – des eurodéputés, la commission européenne à la justice Viviane Reding –, n'ont même pas envisagé de réagir en stoppant les négociations du partenariat transatlantique pour le commerce et l'investissement (Trans-atlantic Trade and Investment Partnership, TTIP).

Il est vrai qu'entre-temps, les États-Unis ont contre-attaqué avec un discours d'une grande simplicité : « Tout le monde le fait ! » Exact. Si, de notoriété publique, les services de renseignement anglo-saxons (et israéliens) collaborent avec la NSA, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) française, plus discrètement, le fait également. Promulguée le 19 décembre 2013, la loi de programmation militaire comporte un article 20 qui, traitant de l'« accès administratif aux données de connexion », prétend étendre la possibilité de se procurer les métadonnées des internautes sans passer par l'autorité judiciaire.

Mis en cause pour la complicité des géants de l'Internet dans cette surveillance globale, M. Vinton Cerf, vice-président de Google, s'est contenté de rétorquer : « La vie privée peut être considérée comme une anomalie3. »

http://www.monde-diplomatique.fr/mav/133/

[ActuaLitté] Industries culturelles : une expropriation de la démocratie

Il y a bien longtemps que les questions relatives au droit d'auteur ne peuvent plus être abordées en France avec la sérénité nécessaire à un vrai débat démocratique. Les remous provoqués par la consultation lancée par la Commission européenne à propos de la réforme du droit d'auteur constituent une nouvelle illustration de la dégradation de la situation. […]

Plusieurs associations et organisations se sont mobilisées pour faciliter la participation et la contribution des citoyens. Quoi de plus normal sur un sujet comme le droit d'auteur que des organisations agissent pour répondre à une consultation […], et n'est-il pas naturel pour intervenir dans un débat public d'exposer publiquement ses arguments, en sollicitant l'adhésion des citoyens ?

Mais cela n'a pas été l'avis des représentants des titulaires de droits et notamment de la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques). […] [qui] accuse ni plus ni moins des organisations comme le Parti Pirate ou La Quadrature du Net de "manipuler les citoyens". […] Habituées depuis des années à ce que ces question se traitent dans le confort d'une connivence feutrée avec les rouages du pouvoir, ces structures [SACD, SNE] paniquent facilement lorsqu'elles sentent que les débats se déplacent sur la place publique […]

La meilleure manière de répliquer à tant d'arrogance consiste à répondre à la consultation de la Commission. Que vous soyez ou non d'accord avec les propositions de La Quadrature du Net, à vrai dire peu importe. L'essentiel, c'est de montrer à la Commission, mais aussi aux ayants droit, que le droit d'auteur est à nouveau une question politique au sens noble du terme qui ne doit plus être traitée dans l'obscurité. […]

http://www.actualitte.com/societe/industries-culturelles-une-expropriati...

[RadioNova] The Day We Fight Back - Jéremie Zimmermann

Émission 2H15 avant la fin du monde diffusée le 11 février 2014 sur Radio Nova avec Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net.

http://www.novaplanet.com/radionova/26996/episode-the-day-we-fight-back-...

[01net] Jean-Marc Ayrault prépare son plan numérique pour la fin 2014

Le gouvernement présentera en fin d’année un projet de loi numérique qui traitera d’économie et de libertés. Ces travaux ont été confiés à Fleur Pellerin et Christiane Taubira. Le CNNum devra rendre un avis avant l’été. [...]

Pour preuve, le report du vote sur la version finale du rapport de Neelie Kroes (sur la neutralité du net au parlement européen) qui devait avoir lieu le 24 février au Parlement européen. Pour la Quadrature du Net, la version proposée avantage les opérateurs télécoms face aux internautes.
Selon l’association, les propositions vont permettre aux opérateurs de « dégrader certains types de flux (par exemple le P2P) tout en permettant à d'autres types de flux de bénéficier d'une distribution normale ». Elles pourraient aussi leur permettre de « conclure des accords avec des fournisseurs de services Internet (par exemple YouTube ou Netflix) pour leur assurer un traitement privilégié en tant que soi-disant services spécialisés. » [...]

http://www.01net.com/editorial/614846/jean-marc-ayrault-prepare-son-plan...

[PCINpact] Neutralité du Net en Europe : la commission ITRE reporte son vote

Hier soir, à Strasbourg, la commission industrie, transports, énergie (ITRE) du Parlement européen votait les dispositions du Paquet Télécom de Neelie Kroes portant sur l'itinérance et la neutralité du Net. Un vote très attendu, mais qui a finalement accouché d'une souris, puisque repoussé, probablement de deux semaines. […]

Le 12 février dernier, la commission des libertés civiles, justice et affaires intérieures (LIBE) avait proposé de très nombreux amendements au texte initial, allant dans le sens d'une véritable neutralité. La commission a ainsi explicitement rappelé que l'innovation et l'activité économique avaient pour facteur clé le « traitement égal du réseau, sans discrimination, restriction ou ingérence, indépendant de son expéditeur, du destinataire, du type, du contenu, de l'appareil, du service ou de l'application, conformément au principe de neutralité du net ». […]

Hier, c'était au tour de la commission industrie, transports, énergie (ITRE) d'entrer en scène. Selon La Quadrature du Net, le risque était grand de voir des amendements franchement différents de la commission LIBE être votés, créant ainsi un internet à deux vitesses. Il faut dire que cette dernière commission a défendu ardemment la liberté du net, alors que l'ITRE est plutôt concernée par l'industrie. Les intérêts des opérateurs sont ainsi bien plus écoutés et suivis. Selon LQDN, les amendements de compromis de l'ITRE (entre le texte initial et les amendements de LIBE) auraient notamment pu permettre aux opérateurs de :

  • dégrader certains types de flux (par exemple le P2P), tout en permettant à d'autres types de flux de bénéficier d'une distribution normale ;
  • conclure des accords avec des fournisseurs de services Internet (par exemple YouTube ou Netflix), pour leur assurer un traitement privilégié en tant que soi-disant services spécialisés.

http://www.pcinpact.com/news/86141-neutralite-net-en-europe-commission-i...

[PCINpact] Roaming : Paris craint une hausse des prix des offres nationales

Hier, la Commission industrie, transports, énergie (ITRE) du Parlement européen a finalement repoussé de deux semaines le vote des dispositions du Paquet télécom. Dans une note adressée aux autorités européennes, la France a fait connaitre ses positions et émis des réserves sur une trop rapide libération du roaming. […]

Sur le thème épineux de la neutralité du net, la France soutient les propositions de la Commission européenne « dans la mesure où elles garantissent un service d’accès à l’internet de qualité tout en permettant le développement d’offres commerciales innovantes (« services spécialisés ») ». Dès lors, « des obligations de résultat doivent être imposées à l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur sous le contrôle de l’autorité de régulation nationale (ex : fixation d’une qualité de service minimum, pouvoir de règlement des différends, etc.). En outre, les autorités françaises émettent de fortes réserves concernant certains amendements parlementaires apportées à la définition des services spécialisés qui semble restreindre la liberté de commerce ».

La version de la Commission européenne avait cependant été condamnée par La Quadrature du Net. « Ce texte biaisé prétend protéger la neutralité du Net en interdisant le blocage et le ralentissement des communications en ligne mais vide ce principe de son sens en autorisant explicitement la discrimination commerciale par le biais de priorisation  ». […]

http://www.pcinpact.com/news/86155-roaming-paris-craint-hausse-prix-offr...

[Bastamag] Le Parlement européen va-t-il instaurer l'internet à deux vitesses ?

La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, sonne l’alarme. Un vote déterminant pour la « neutralité du Net » se tiendra la semaine prochaine au Parlement européen. […]

Plusieurs commissions ont émis, ces dernières semaines, des propositions d’amendements sur ce texte, pour protéger la neutralité du net. Mais la rapporteure du projet, Pilar Del Castillo Vera, pourrait soumettre au vote de la commission ITRE un texte intégrant des « amendements de compromis », sans tenir compte des avancées des dernières discussions. Résultat : « Le principe de la neutralité du Net est en phase d’être complètement dénaturé afin de satisfaire les intérêts des opérateurs télécoms », alerte La Quadrature du Net. […]

« Correctement amendé, [ce texte] pourrait assurer l’application inconditionnelle de la neutralité du Net dans toute l’Union européenne », précise l’association, qui lance une campagne d’information et de mobilisation. Elle a choisi de cibler les députés centristes et libéraux (membres de l’ALDE) et socio-démocrates (groupe S&D), menés respectivement par le député danois Jens Rohde et la Française Catherine Trautmann, qui peuvent s’opposer à la rapporteure et influencer de manière positive l’issue du vote.

http://www.bastamag.net/La-Quadrature-du-net-association

[FranceTVInfo] Pourquoi "l’internet européen" d’Angela Merkel ne rime à rien

[...] La chancelière [allemande Angela Merkel] compte riposter lors du Conseil des ministres franco-allemand, organisé mercredi 19 février à Paris, en proposant à François Hollande de développer "un réseau de communications européen". [...]

La proposition d'Angela Merkel a fait "hurler de rire" à La Quadrature du Net. "Un internet européen n'a aucun sens techniquement par rapport à la façon dont internet est distribué, estime Benjamin Sonntag, co-fondateur de cette association de défense des libertés sur internet, interrogé par francetv info. Globalement 100% du trafic entre pays européens ne passe pas par les Etats-Unis." [...]

Problème : les internautes européens sont pour beaucoup dépendants de ces services, même si un certain nombre d'alternatives existent déjà, rappelle Benjamin Sonntag. Il cite en exemple les hébergeurs français Gandi et OVH, qui permettent à ceux qui le souhaitent d'avoir une adresse "made in France". [...]

Pour tenter de mettre un coup d'arrêt au phénomène, Benjamin Sonntag prône une solution radicale : "Il faut exiger des services secrets européens qu’ils arrêtent de collaborer avec la NSA."

http://www.francetvinfo.fr/internet/pourquoi-linternet-europeen-dangela-...

[BlogFDN] L'Europe essaye de noyer la neutralité du Net

Un projet de règlement européen est en cours de préparation. Le texte initial, proposé par la Commission était très mauvais, et assez incompréhensible. Les propositions de modifications par le Parlement améliorent un peu les choses, mais on est encore très loin du compte. […]

Pour le moment, tout laisse à penser que c'est une histoire qui risque de se finir mal. Mais ce qui est le plus inquiétant, c'est que les textes européens sont devenus tellement illisibles qu'il est difficile de mobiliser autour, ou de pointer clairement ce qui ne va pas. […]

La position défendue par Vera Pilar del Castillo est… comment dire… C'est ahurissant tellement c'est idiot. Une fois qu'on a enlevé tout le bla-bla juridique sans intérêt, et qu'on a traduit le mauvais anglais juridique en bon français, on obtient "un service géré, c'est un service que l'opérateur a rendu prioritaire sur son réseau". Et donc, du coup "la neutralité du net s'applique à tout, sauf aux services où l'opérateur ne l'applique pas, qui sont appelés services gérés". Et donc ça ne s'applique nulle part. […]

Il faut donc espérer que la commission ITRE se rapproche de l'avis rendu par la commission LIBE, et qui donnait un texte valable. Ou, au strict minimum, que Catherine Trautmann tienne ses positions, qui sont des positions de replis, et ne décide pas de céder sur ce texte-là en échange d'un accord sur un autre texte. […]

Pour filer un coup de main sur le dossier, ça se passe sur savetheinternet.

http://blog.fdn.fr/?post/2014/02/17/L-Europe-essaye-de-noyer-la-neutrali...

[Numerama] Neutralité du net : game over en Europe ?

La commission [Industrie, Recherche et Energie (ITRE)], au Parlement Européen, devra adopter lundi prochain à Bruxelles un avis déterminant sur le règlement "pour un Continent Connecté" proposé par la Commission européenne. Le texte ouvre la voie à des exceptions redoutables au principe de la neutralité du net.

[...] La Quadrature du Net prévient ce mardi que des tractations en coulisse au niveau de la commission ITRE pourraient aboutir à l'adoption d'un texte de compromis (.pdf) qui ruineraient les efforts de la commission LIBE, sous l'impulsion de la rapporteur Pilar Del Castillo Vera.

"Les négociations derrières des portes fermées entre les groupes politiques sur de prétendus "amendements de compromis" ont pris une tournure extrêmement inquiétante", assure l'association. "Le principe de Neutralité du Net est retourné pour faire plaisir aux télécoms".

Selon son analyse des amendements proposés, le texte qui serait en préparation prévoirait la possibilité de :

  • Dégrader certains types de trafics au détriment d'autres types de services ou applications (par exemple, le streaming de vidéos en HTTP serait délivré normalement, alors que le streaming en P2P serait handicapé) ;
  • Signer des accords entre fournisseurs de services et fournisseurs d'accès à internet pour délivré leurs services en priorité à travers les "services spécialisés", y compris lorsque ces derniers sont déjà proposés (ou ont déjà leur équivalent) sur le réseau Internet normal.

La Quadrature du Net ajoute que "actuellement, seuls les groupes des centristes/libéraux (ADLE) et les sociaux-démocrates (S&D), conduits respectivement par Jens Rohde (Allemand, ADLE) et Catherine Trautmann (Française, S&D), sont en position de s'opposer au rapporteur et d'influencer positivement sur le résultat du vote de la semaine prochaine".

Mais "il semble cependant que Catherine Trautmann ne soutient pas fermement les positions adoptées par la commission LIBE, et pourrait être prête à accepter les amendements de compromis du rapporteur même s'ils échouent à protéger la Neutralité du Net", prévient l'association.

http://www.numerama.com/magazine/28469-neutralite-du-net-game-over-en-eu...

[PCInpact] Inquiétudes autour de l’arrêt de la CJUE sur les liens hypertextes

[...] Dans un arrêt rendu jeudi dernier, la Cour de justice de l’Union européenne a décidé que « la fourniture sur un site Internet de liens cliquables vers des œuvres librement disponibles sur un autre site Internet » ne constitue pas un « acte de communication au public » au sens de la directive 2001/29/CE relative au droit d’auteur et aux droits voisins. En clair, la juridiction a estimé que publier un lien hypertexte renvoyant par exemple vers un article de presse étant déjà accessible à tous ne nécessitait pas d’avoir l’autorisation de son auteur. Ce dernier ne peut par conséquent prétendre à aucune indemnisation.

[...] Le juriste Calimaq, également membre de La Quadrature du Net, s’est lui aussi montré extrêmement réservé quant à cette décision. « Si la liberté de faire des liens hypertexte sort renforcée dans l’immédiat de l’affaire Svensson, il n’est pas certain qu’à plus long terme, le fait d’avoir soumis les hyperliens aux principes du droit d’auteur soit une bonne chose » note ainsi l’intéressé dans un récent billet. Il y explique que « ce qui est le plus inquiétant dans cette décision Svensson, c’est de voir l’un des dispositifs les plus essentiels au fonctionnement du Web basculer sous l’emprise du droit d’auteur, alors que jusqu’à présent il était resté dans une "zone grise" de non-régulation relative ».

[...] Les élections européennes doivent en effet avoir lieu au mois de mai [...] Quoi qu’il en soit, le chantier du droit d’auteur a bien été ouvert par la Commission européenne, qui a d’ailleurs ouvert (et prolongé) une consultation publique à ce sujet.

http://www.pcinpact.com/news/85862-inquietudes-autour-l-arret-cjue-sur-l...

[Heise][de] Three Strikes: Schläge ins Nichts

Eine französische Studie stellt die Wirksamkeit von Abschreckungsmodellen wie dem französischen Three-Strikes-Modell in Frage. [...]

Philippe Aigrain von der französische Netz-NGO La Quadrature du Net hält allgemein nicht viel vom Sperrgesetz. "Es will Internet-Nutzer einschüchtern und ihnen suggerieren, dass das Teilen von Inhalten mit Stehlen gleichzusetzen wäre." Auch von der Politik werden die Netzsperren in Frage gestellt, allerdings eher halbherzig. Als im Jahr 2012 der sozialistische Präsident Hollande an die Macht kam, versprach er eine Abschaffung der Netzsperren und der damit beauftragten und schon damals als ineffektiv geltenden Behörde Hadopi. Agrain kritisiert, dass es bis jetzt nur bei Ankündigungen geblieben ist. "Die Netzsperren sind immer noch möglich, anders als es das Kulturministerium immer wieder verkündet." Nach seiner Einschätzung ist das Three-Strikes-Modell in Frankreich alles andere als tot. [...]

http://www.heise.de/newsticker/meldung/Three-Strikes-Schlaege-ins-Nichts...

[ThinkerView] Allons nous vers une Cyber Dictature ?

Interview d'Eric Filiol et Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net, réalisée en janvier 2014 par Thinker View.

[ICTJournal] La neutralité du net et l'open source, invités surprise des élections européennes

Des responsables politiques européens misent sur la neutralité du net et la confidentialité des données pour gagner des suffrages. À l'approche des élections au Parlement européen, qui auront lieu en mai, certains parlementaires de l'UE ont signé la « charte des droits numériques ». [...]

Les élections du Parlement européen auront lieu dans tous les États membres de l'Union européenne entre le 22 et le 25 mai 2014. Ce seront les huitièmes élections européennes depuis que le premier vote direct a eu lieu en juin 1979. Sur les 751 députés européens que devront élire au suffrage universel direct les citoyens de l'UE, une trentaine de candidats se sont engagés à protéger les droits numériques. Il y a une semaine, l'European Digital Rights (EDRi), qui regroupe 35 associations militant pour le droit numérique, a lancé sa campagne WePromise. L'EDRi propose aux candidats de s'engager à respecter les 10 points de sa « charte des droits numériques ». En retour, elle demande aux électeurs de signer une promesse qu'ils voteront pour ceux qui ont pris cet engagement. [...]

Au nombre des associations accompagnant l'initiative figurent la Free Software Foundation Europe, l'April, GoVeto,Young European Federalists, la Quadrature du Net, Reporters sans frontières, Netzpolitik.org et Wikimedia Deutschland.

http://www.ictjournal.ch/fr-CH/News/2014/02/13/La-neutralite-du-net-et-l...

[20minutes] Espionnage : Des technologies pour échapper à la NSA ?

A l’automne 2013, les révélations du Washington Post ont fait l’effet d’une bombe. Depuis que le journal américain a dévoilé au monde entier que l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) interceptait de larges quantités de données téléphoniques et électroniques dans le monde, et que les smartphones n’étaient pas épargnés, tout le monde se méfie. […]

Depuis l’affaire Prism, « les gens se sont rendu compte que l’espionnage de masse était quelque chose de bien ancré dans les habitudes des États », commente Eric Filiol, chercheur spécialisé en sécurité informatique et directeur du centre de recherche de l’ESIEA. « On a l’impression que les révélations [du Washington Post] ont suscité une prise de conscience, qui booste le marché de la cybersécurité », renchérit Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net, un collectif de défense des libertés sur Internet. Selon lui, « chiffrer ses données devrait être le minimum vital ». […] Les entreprises qui proposent de sécuriser vos communications sur Internet doivent proposer à la fois un logiciel libre, des serveurs décentralisés et surtout un chiffrement point à point (les utilisateurs gèrent eux-mêmes les clés de chiffrement pour s’assurer que seuls les correspondants choisis soient capables de lire leurs messages), expliquent Eric Filiol et Jérémie Zimmermann. […]

« Si les communications passent par un serveur central, elles peuvent être surveillées », précise le premier. De son côté, Jérémie Zimmermann souligne : « On n’a aucune raison de faire confiance à un gentil vendeur qui va nous dire « chez nous c’est sécurisé ». Si le logiciel n’est pas disponible en logiciel libre, que je ne peux pas aller regarder dedans et bidouiller, on peut autant faire confiance à l’entreprise qui le propose qu’à Apple, Google ou Facebook ». […]

http://www.20minutes.fr/high-tech/1296002-espionnage-des-technologies-po...

[PCINpact] Succès de la mobilisation contre la surveillance massive

[…] Suite aux révélations d'Edward Snowden, la surveillance de masse est devenue un sujet dépassant le cadre des initiés. Afin de marquer le coup, des dizaines d'associations en ligne ont donc choisi ce mardi 11 février pour protester contre cette surveillance, ceci afin de retrouver un semblant de vie privée. Des actions hors ligne, comme des conférences, ont aussi été organisées ce même jour.

« Cette journée est l'occasion idéale pour tous de s'informer et d'agir pour la défense de notre vie privée, contre la surveillance publique et privée » explique ainsi l'association La Quadrature du Net, qui a participé à cette mobilisation. « Ensemble, nous allons agir contre les puissances qui cherchent à observer, enregistrer et analyser chacun de nos faits et gestes en ligne. Ensemble, nous affirmerons que ces comportements sont incompatibles avec la démocratie. Ensemble, si nous persévérons, nous remporterons cette bataille » est ainsi le message général que cette journée a voulu faire passer. […]

L'organisation citoyenne a profité de cette mobilisation pour mettre en ligne une vidéo nommée « Reclaim Our Privacy ». D'une durée de trois minutes, ce film explique l'intérêt majeur de la vie privée, que ce soit pour de simples citoyens, des lanceurs d'alertes et même les journalistes. Réalisée par Benoît Musereau et publiée sous licence CC BY-SA, vous pouvez donc partager et même modifier (remixer) cette vidéo si vous le souhaitez. […]

http://www.pcinpact.com/news/85909-succes-mobilisation-contre-surveillan...

[Silicon] Hollande à Obama : les écoutes de la NSA ? C’est déjà oublié

Lors d’une conférence de presse conjointe avec Barack Obama, François Hollande a mis l’accent sur « la confiance mutuelle restaurée » après le scandale de la surveillance massive pratiquée par la NSA. Circulez, il n’y a plus rien à voir ? Pour La Quadrature du Net, la surveillance globale reste « un grand bazar », auquel Paris participe largement.[...]

Alors, véritable réconciliation entre Washington et Paris ou simple mise en scène ? « Il n’y a pas besoin de réconciliation, car il n’y a jamais vraiment eu de clash ! Face aux États-Unis, la position de la France sur la NSA a toujours été ‘horizontale’  », explique à la rédaction Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net. « L’interdiction, début juillet 2013, du survol de l’espace aérien français par l’avion du président bolivien Evo Morales [ndlr : la France avait un temps soupçonné la présence d'Edward Snowden, alors en fuite vers Moscou, à bord de l'appareil] en est l’illustration sans doute la plus honteuse à l’échelle internationale », ajoute-t-il.

« Cette surveillance globale est un grand bazar dans lequel les services échangent des données en permanence, et la France y participe », assure le cofondateur de l’organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet. « Le vote de l’article 20 (anciennement 13) de la loi de programmation militaire (LPM) [ndlr : qui étend l'accès administratif aux données de connexion et de géolocalisation, sans contrôle judiciaire] prouve que la France participe, y compris sur son territoire », insiste le porte-parole de La Quadrature du Net.

http://www.silicon.fr/hollande-obama-ecoutes-nsa-deja-oubliees-92671.html

[Numerama] Droit d'auteur : les ayants droit vivent mal la concurrence des lobbys citoyens

La SACD, l'un des plus puissants lobbys du droit d'auteur en Europe, s'agace du succès des méthodes employées notamment par la Quadrature du Net et le Parti Pirate pour faire entendre leur voix à Bruxelles. Mais les organisations d'ayants droit n'ont guère de leçon de probité à donner. [...]

Rappelons à la SACD que les lobbys citoyens n'ont toutefois pas le monopole des méthodes douteuses, si tant est que la mobilisation de chaque citoyen le soit. Il ne s'agit, au fond, que d'une forme de pétition. Or que n'a-t-on vu, par le passé, de puissantes organisations de droits d'auteur réaliser des pétitions faussées, truquer des listes de signataires envoyées à Bruxelles ou, exploiter des noms d'artistes sans leur accord (voire carrément contre leur avis) ?

Sans parler des études totalement bidons, achetées à des cabinets peu scrupuleux, que les lobbys citoyens ne pourront jamais s'offrir. 

http://www.numerama.com/magazine/28368-droit-d-auteur-les-ayants-droit-v...

[FranceInter] Le bon Dieu te regarde même quand tu es aux cabinets ! (2)

Quand on passe un coup de fil, quand on reçoit un SMS, quand on envoie un e-mail, quand on achète un livre sur Amazon, quand on fait une recherche sur Internet, nous produisons des données personnelles, dont l’énorme quantité accumulée est appelée big Data. Edward Snowden, avec d’autres lanceurs d’alertes, a révélé que la National Security Agency américaine (NSA) et bien d’autres services secrets utilisaient ces big Data comme un moyen de surveillance sans précédent. On nous dit aussi que l’utilisation de ces données pourrait peut-être améliorer notre quotidien. Mais ces données numériques prennent surtout beaucoup de valeur pour de nombreuses entreprises privées, pour lesquelles la connaissance toujours plus intime du consommateur est synonyme de toujours plus de profits.

Émission Là-bas si j'y suis diffusée le 5 février 2014 sur France Inter avec Eben Moglen, et Jérémie Zimmermann, porte parole et cofondateur de La Quadrature du Net, suite de l'émission du 4 février.

http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-le-bon-dieu-te-rega...

[FranceInter] Le bon Dieu te regarde même quand tu es aux cabinets !

Google, Facebook, Twitter, Amazon. Ils en savent plus sur moi que moi-même. Ma vie sexuelle, mes idées politiques et religieuses, mes amis, mes folies, mes achats, mes maladies, mes vacances, mes rêves… Tout, ils savent tout. Ils savent tout de tous. Des milliards et des milliards de données. Data, big Data, voilà le pétrole d'aujourd'hui : les données massives. Les révélations d'Edward Snowden sur les écoutes planétaires de la NSA et des services américains ont montré la connivence avec Google, Facebook et autres "réseaux sociaux". Mais – plus discrètement – notre DGSE ne procède pas différemment. La récente loi de programmation militaire montre le bout des grandes oreilles de la Grande Muette…

Émission Là-bas si j'y suis diffusée le 4 février 2014 sur France Inter avec Eben Moglen, Jean-Marc Manach, et Jérémie Zimmermann, porte parole et cofondateur de La Quadrature du Net.

http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-le-bon-dieu-te-rega...

La deuxième partie de l'émission est en ligne ici.

[Mediapart] NSA: le jour où internet contre-attaque

Plusieurs centaines d'associations et de sites internet ont proclamé ce mardi 11 février « le jour où nous contre-attaquons ». Ils proposent une charte internationale de 13 principes pour garantir les droits des citoyens face aux programmes de surveillance de masse. [...]

À noter également, en France, l’initiative de l’association La Quadrature du Net qui a récemment mis en ligne un « Observatoire de la NSA ». Ce site propose une base de données complète sur les différents programmes et méthodes déployés par l’agence américaine et accessible via différentes entrées (« programmes », « attaques » et « compartiments »).

http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/110214/nsa-le-jour-ou-inte...

[FranceInter] Est-ce que ce qui nous relie nous ligote ?

Émission 3D, le journal diffusée le 9 février 2014 sur France Inter avec Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net.

http://www.franceinter.fr/emission-3d-le-journal-est-ce-que-ce-qui-nous-...

[LCI] Le débat : le piratage sur Internet

Émission Cinq à Sept diffusée le 5 février 2014 sur LCI, avec Benjamin Sonntag, cofondateur de La Quadrature du Net.

[ZDNet] "Rien à cacher", une p'tite chanson sur la surveillance généralisée, par Jérémie Zimmermann et la Parisienne Libérée

Le cofondateur de La Quadrature du Net pousse la chansonnette avec la chroniqueuse, à l'attention de ceux qui pensent que n'ayant rien à cacher l'espionnage tous azimuts ne les dérange pas (+ Père Noël et NSA inside). [...]

En 5 minutes 23, une version résumée qui mérite qu'on la fasse tourner. En plus étoffé, sur le même sujet, la lecture de la "lettre ouverte à ceux qui n'ont rien à cacher" de Jean-Marc Manach, en mai 2010 (donc en des temps pré-snowdiens), est vivement recommandée.

Elle commence par une citation, "Apportez-moi deux lignes du plus honnête homme et j'y découvrirai de quoi le faire pendre", suivie de ce rappel: "Il fut un temps où la peine de mort relevait elle aussi du 'bon sens', tout comme auparavant l’interdiction faite aux femmes d’aller voter, ou encore le fait que les 'nègres' et 'bougnoules' ne pouvaient pas avoir les mêmes droits que ceux qui les avaient colonisés." [...]

http://www.zdnet.fr/actualites/rien-a-cacher-une-p-tite-chanson-sur-la-s...

[Numerama] La Quadrature du Net produira une vidéo sur la vie privée financée par les internautes

[…] Lancée le 31 janvier, la campagne de financement participatif organisée par La Quadrature du Net pour soutenir la réalisation d'un clip d'animation sur la vie privée a été un vrai succès. Sur un objectif de 3 000 euros, les internautes ont apporté beaucoup plus : 3779 euros, soit 125 % du palier initial. Cependant, les retardataires ont encore la possibilité de soutenir le projet jusqu'au 10 février.

"La surveillance des moyens de communication des journalistes, des avocats, ou des médecins est une menace pour la démocratie. Elle modifie également nos comportements individuels, et nous empêche d'exprimer nos opinions, de discuter librement et honnêtement avec nos amis et notre famille, ou de lancer l'alerte lorsque nous sommes témoins de quelque chose de choquant", explique La Quadrature. […]

http://www.numerama.com/magazine/28319-la-quadrature-du-net-produira-une...

[LCI] Web : « Si le service est gratuit, c'est que le produit, c'est vous »

Benjamin Sonntag, co-fondateur de La Quadrature du Net, explique que les internautes doivent être vigilants sur le web et sur les données qu'ils y laissent. Chaque internaute se créé, sans le savoir, une empreinte numérique et laisse des informations derrière lui. Pour Benjamin Sonntag, il faut être vigilant : "Si le service est gratuit, c'est que le produit, c'est vous".

http://videos.tf1.fr/infos/2014/web-si-le-service-est-gratuit-c-est-que-...

[Mediapart] La Parisienne Libérée et Jérémie Zimmermann : « Rien à cacher »

Pourquoi est-ce si important d'assurer la protection de nos données personnelles ? Après tout, les honnêtes citoyens ont-ils quelque chose à craindre des surveillances de masse ? Réponse en chanson ! Premier volet du projet Datalove.

Les autres chansons du projet Datalove sont en ligne ici :

http://www.mediapart.fr/journal/france/060214/la-parisienne-liberee-et-j...

[Mediapart] Chansons avec Jérémie Zimmermann

A partir du 6 février, Jérémie Zimmermann sera [l'] invité régulier [de la Parisienne Libérée] dans les chroniques du jeudi pour chanter le Datalove et nos libertés numériques. Car outre ses activités de hacking et d'advocacy, vous ne le savez sans doute pas, mais… Jérémie chante ! […]

Comme les sujets sur lesquels Jérémie Zimmermann travaille sont nombreux, très actuels, et comme c'est un aussi véritable passionné de musique en général et de chanson en particulier, notre rencontre a donné naissance à un petit chantier de textes à deux voix qui seront diffusés sur Mediapart dans le cadre de mes chroniques d'actualité. Je ne sais pas encore exactement à quel rythme, mais nous essaierons de vous en proposer environ une par mois.

Pour soutenir pour notre première, rendez-vous sur Mediapart jeudi 6 février à 13h !

En attendant, voici le film de notre entretien de documentation :

MÀJ : la première chanson est en ligne ici : La Parisienne Libérée et Jérémie Zimmermann : « Rien à cacher »
la deuxième chanson est en ligne ici : La Parisienne Libérée et Jérémie Zimmermann : « Genèse du Net »

http://blogs.mediapart.fr/blog/la-parisienne-liberee/010214/chansons-ave...

[PCINpact] Fleur Pellerin dresse les grandes lignes du projet de loi sur le numérique

Suite aux vifs remous provoqués par la loi de programmation militaire, le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, ou bien encore les révélations concernant un programme de surveillance « Prism à la française », l’exécutif tente désormais de reprendre la main sur les dossiers numériques. Fleur Pellerin a ainsi dévoilé hier les premières pistes du projet de loi sur les droits et libertés numériques, qui sera finalement présenté cet été au Parlement. […]

Pas manqué ! Fleur Pellerin a sorti de son chapeau quelques grandes « pistes » du futur projet de loi sur les droits et libertés numériques, lequel devrait comprendre un « habeas corpus numérique ». […] Sauf que le texte, qui devait être présenté au Parlement « début 2014 au plus tard » n’a toujours pas pointé le bout de son nez… L’exécutif s’était d’ailleurs muté dans un étrange silence sur ce projet de loi, même si Matignon nous assurait en novembre dernier que le texte serait « finalisé au premier semestre 2014 », sous-entendu pour une présentation en Conseil des ministres d’ici au mois de juillet. L’attitude du gouvernement avait d’ailleurs choqué La Quadrature du Net. « Alors que le gouvernement fait l'autruche en plein scandale sur la surveillance, la préparation de ce projet de loi témoigne une nouvelle fois de l'hostilité de l'exécutif envers les citoyens dans tout ce qui touche à Internet » faisait ainsi valoir Félix Tréguer, co-fondateur de l’association. […]

En attendant, la locataire de Bercy a livré quelques grandes « pistes », dont voici un passage en revue. […]

http://www.pcinpact.com/news/85669-fleur-pellerin-dresse-grandes-lignes-...

[ActuaLitté] Mobilisation pour défendre, ou moderniser, le droit d'auteur en Europe

Jusqu'au 5 février, la Commission européenne consulte tous les intéressés à propos de la modernisation du droit d'auteur. […]

Si le questionnaire a l'avantage de « prémâcher » la rédaction d'un avis, il s'avère plutôt long (80 questions), tandis que le fait de proposer des questions oriente forcément le débat.

À ce titre, l'organisation de défense des libertés individuelles sur le Web, La Quadrature du Net, critique vivement le questionnaire de la Commission, qu'elle juge « biaisé et étroit » : celui-ci « n'envisage pas la question clé de la légalisation du partage non marchand entre individus, et ouvre la porte à de nombreuses aggravations du caractère répressif du droit d'auteur et de sa mise en œuvre ».

L'organisation a rédigé et mis en ligne sa propre réponse, particulièrement étoffée, et présentée selon 14 points, dont ceux qui n'ont pas été proposés à l'étude par la Commission européenne. […]

http://www.actualitte.com/justice/droit-d-auteur-en-europe-utilisateurs-...

[Numerama] NSA Observer : tout connaître des programmes de surveillance

Le site NSA Observer ambitionne de recenser et décrire la totalité des programmes de surveillance utilisés par la NSA et qui ont été révélés par la presse depuis le coup d'éclat d'Edward Snowden. 112 programmes ont déjà été classés, il en reste encore 217 à traiter. [...]

Le site NSA Observer, fondé par Alban Crommer et Guillaume Lecoquierre, propose de recenser la totalité des programmes de la NSA qui ont été mentionnés dans les médias depuis juin 2013. Hébergé par la Quadrature du Net, le projet, pour le moins ambitieux, a été présenté sur le site LinuxFr.org. Encore en cours de développement, NSA Observer sera fin prêt le 11 février. Cela étant, le site peut d'ores et déjà être exploré.[...]

Au total 112 programmes sont répertoriés, mais il y a encore 217 programmes qui n'ont pas encore été classés par NSA Observer. Outre ce travail de classement, chaque fiche nécessite d'être complétée lorsque ce n'est pas déjà le cas. L'aide d'autres contributeurs est bienvenue, que celle-ci porte sur le contenu lui-même, les fonctionnalités, le design ou d'éventuels bugs.

http://www.numerama.com/magazine/28227-nsa-observer-tout-connaitre-des-p...

[Atlantico] La NSA surveille aussi Angry Birds : mais comment parvient-elle à traiter ces informations… et toutes les autres ?

A chaque lancement d'une application comme Angry Birds, les agences de renseignement récupèrent la localisation de l'utilisateur et ses contacts. Certes, mais pour en faire quoi ?

Jérémie Zimmermann : […] A partir du moment où on est capable de collecter des données sur les moindres faits et gestes des individus du monde entier, c’est évidemment qu’on a quelque chose à en faire. […] [Les agences de renseignement] sont capables de traiter ces informations aussi parce que ce sont des traitements a posteriori qui les intéressent franchement. […]

Sans cette protection de la vie privée, les individus ne vont pas faire usage de leurs libertés individuelles de la même façon. Les comportements vont changer, les gens vont s’autocensurer, ne vont pas user de leur liberté de rassemblement ou de mouvement de la même façon. L’utilisation des données personnelles peut conduire à une forme de contrôle social et peut servir à faire changer le comportement de l’individu. […]

Il faut imaginer des alternatives à cette centralisation des données, à cet abandon au profit de ces entreprises de la confiance que nous avons dans la protection de nos communications et de reprendre le contrôle de nos données et de nos outils de communications. Ca passe évidemment par l’utilisation du logiciel libre, des services décentralisés du chiffrement point à point, et ça devrait passer par des politiques publiques qui iraient encourager ces développements et ces technologies. ça implique de bouleverser un certain nombre de nos habitudes. C’est un impératif pour la défense des libertés fondamentales et peut-être pour la sauvegarde du patrimoine économique. […]

http://www.atlantico.fr/decryptage/nsa-surveille-aussi-angry-birds-mais-...

[ZDNet] NSA-observer : un site français recense les programmes de la NSA

Le site, développé par un hacktiviste français et hébergé par La Quadrature du Net, est une mine d'information pour revenir sur les révélations d'Edward Snowden. [...]

NSA-observer, hébergé par La Quadrature du Net, est un projet lancé depuis plusieurs mois par deux hacktivistes, Skhaen et Alban_C, et développé au sein de l'association de défense des libertés numériques. Il recense "un peu plus de 100 programmes 'à jour' (71 programmes, 35 vecteurs d'attaque)", selon un message posté par Skhaen sur LinuxFr. Il précise que le site est en bêta pour l'instant, et encore en recherche de contributeurs. [...]

http://www.zdnet.fr/actualites/nsa-observer-un-site-francais-recense-les...

[PCINpact] L'Assemblée nationale adopte le projet de loi sur l'égalité femmes-hommes

Par 359 voix « pour » et 24 « contre », l’Assemblée nationale a adopté hier le projet de loi de Najat Vallaud-Belkacem « pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes ». Les députés ont maintenu l’article 17, celui qui accentue la responsabilité des intermédiaires (FAI et hébergeurs), ainsi que celui relatif au nouveau délit de cyberharcèlement. [...]

Du côté de La Quadrature du Net, vivement opposée aux dispositions de l’article 17 de ce projet de loi, la pilule a beaucoup de mal à passer. « À l'image du vote de la loi de programmation militaire en décembre dernier, l'adoption de ces dispositions n'aurait pu avoir lieu sans la discipline de groupe des élus socialistes et leur soumission au pouvoir exécutif. Le vote [de vendredi] illustre une fois encore la faiblesse institutionnelle du Parlement et le manque de pouvoir du groupe majoritaire, tant la suppression de l'article 17 semblait faire consensus au sein des députés socialistes, mais aussi auprès des députés écologistes ou de l'opposition » a ainsi regretté l’association de défense des libertés numériques. [...]

http://www.pcinpact.com/news/85607-lassemblee-nationale-adopte-projet-lo...

[LeFigaro] La fin des blagues sexistes sur Twitter a-t-elle sonnée ?

Point contesté du projet de loi de Najat Vallaud-Belkacem pour l’égalité femmes-hommes, l’article 17, qui veut obliger les opérateurs Internet à signaler tout contenu sexiste, homophobe et handiphobe, a été adopté vendredi 24 janvier à l’Assemblée. […] L’article engage ainsi leur responsabilité civile et pénale, si ces derniers manquent à signaler un contenu considéré comme illicite. […]

Les défenseurs de la liberté d'expression sur le Net, eux, s'inquiètent. Ils redoutent une censure systématique, quasi inévitable avec des acteurs privés qui décideraient du sort des contenus. La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, le déplorait dans une analyse envoyée aux députés le 15 janvier dernier. « Compte tenu de la jurisprudence qui tient les hébergeurs pour responsables dès lors qu'ils ont connaissance de l'existence de contenus sur leurs services, cette extension risque de poursuivre la transformation des hébergeurs en police privée du Net, les incitant à la censure automatique de tout contenu signalé. » […]

En 2012, sur 120 000 signalements, seuls 1 329 ont été transmis pour enquête à la police, et une dizaine d’agents, pas plus, étaient en charge de cette tâche. La question des moyens mis en œuvre quant à l’application de telles mesures continuent de se poser. […]

http://madame.lefigaro.fr/societe/fin-blagues-sexistes-sur-twitter-t-ell...

[VentsContraires] Jérémie Zimmermann : "Google et Facebook sont devenus des monstres"

Interview de Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net, publiée le 23 janvier 2014 sur le site ventscontraires.net.

"Avec le scandale de la NSA, une distinction claire est en train d’apparaître aux yeux de tous entre la technologie qui contrôle et la technologie qui libère", affirme le hacker Jérémie Zimmermann. Manière de rester optimiste malgré les révélations chaque jour plus effarantes sur la surveillance qui s'est mise en place sur le Net.

Zimmermann se bat depuis des années sur un terrain que très peu d'entre nous connaissent : celui des droits de l'Homme dans la société numérique. A son palmarès : il a contribué avec La Quadrature du Net, de nombreux citoyens et associations, à faire rejeter par le Parlement européen l’accord ACTA, un traité liberticide négocié en secret par 39 pays.

Avant sa venue au Rond-Point le 1er février prochain, il nous a reçu dans la cave de La Quadrature du Net et nous raconte en plusieurs épisodes sa vision du scandale révélé par Snowden. L'étendue du désastre. Et les quelques options qui nous restent pour nous y opposer.

http://www.ventscontraires.net/article.cfm/12542_jeremie_zimmermann_:_

La première partie de l'interview est visible ici, la seconde ici.

[Actualitté] Standards verrouillés, pression de lobbies : à qui appartient internet ?

Personne n'a oublié la célèbre phrase de Pierre-Joseph Proudhon, « la propriété c'est le vol », que l'on peut retrouve dans le mémoire Qu'est-ce que la propriété ? ou Recherche sur le principe du Droit et du Gouvernement, premier livre publié en 1840 par le journaliste originaire de Besançon. Mais dans le monde numérique, à qui appartient réellement internet ? [...]

Mercredi dernier, j'ai eu la grande chance d'intervenir à l'invitation de @Skhaen dans le cadre du cycle de conférences "Il était une fois Internet". Ce fut pour moi l'occasion de traiter un thème que je voulais approfondir depuis longtemps : comment "Code Is Law", cette phrase tirée d'un fameux article écrit par Lawrence Lessig en janvier 2000, est en train de se retourner aujourd'hui en "Law Is Code". [...]

Si "Law Is Code", alors ce n'est plus le "Code qui fait Loi", mais la loi qui est codée, potentiellement à l'intérieur même de standards autrefois ouverts, comme le montre l'intégration récente des DRM dans le HTML5, acceptée par le W3C sous la pression des industries d'Hollywood. La loi SOPA et l'accord ACTA participaient déjà de la même logique en responsabilisant les intermédiaires techniques (FAI, hébergeurs, moteurs, etc) pour les pousser à filtrer ou bloquer les contenus. Mais après les échecs cuisants provoqués par la tentative de passage en force de ces textes et devant le constat de l'inutilité des solutions de type Hadopi, ce sont à présent des systèmes automatiques de régulation que les industries culturelles tentent de mettre en place, en coopérant directement sur une base contractuelle avec les grand acteurs d'Internet. Une riposte graduée a par exemple été instaurée en 2012 aux États-Unis par simple négociation entre les principaux FAI et les titulaires de droits. "L'auto-régulation des plateformes " est devenu le nouveau concept à la mode, qui sera certainement au coeur de la future loi sur la création dont l'examen est prévu en France pour 2014. La question est alors de savoir comment préserver le Code originel, garant de l'exercice des libertés sur Internet, pour éviter cette injection robotisée d'un droit négocié entre acteurs privés, directement au coeur des protocoles et des algorithmes s'appliquant à l'essentiel de nos échanges en ligne. [...]

http://www.actualitte.com/usages/standards-verrouilles-pression-de-lobbi...

[L'Insolent] Entretien avec Jérémie Zimmermann - Comment protéger sa vie privée sur Internet ?

Jérémie Zimmermann est co-fondateur et porte-parole de La Quadrature du Net, l'association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet. Son dernier cheval de bataille : la lutte contre le traité ACTA et l'article 20 de la Loi de Programmation Militaire. Ces deux textes autoriseraient, sans contrôle judiciaire, la surveillance de nos données numériques par l'État. Ami de Julian Assange, farouche défenseur de la vie privée, Jérémie Zimmermann nous livre ses recommandations pour résister aux surveillances illégales. […]

« Gérer ses clés avec le chiffrement, c'est une forme d'hygiène de la sécurité informatique. Comme se brosser les dents deux fois par jour : c'est pénible, mais si on ne le fait pas, on perd des dents, et ça fait mal. Dans les années 50, on a fait des campagnes d'information qui disaient "USE SOAP", utilisez du savon. Dans les années 1980, avec l'apparition du VIH, on a fait le même travail d'information et d'hygiène public pour les préservatifs. Ça n'a rien d'agréable, d'utiliser un savon ou un préservatif, mais on a convaincu une large majorité de la population que le coût caché de leur non-utilisation est très largement supérieur au coût de l'utilisation. Je pense qu'on est à ce moment de l'Histoire où notre société peut être mûre pour faire la même chose en ce qui concerne les données personnelles. De plus en plus de gens se disent que c'est le moment aujourd'hui de réagir. Parce ce que l'on voit émerger en face de nous, crûment, froidement, c'est le coût caché social, démocratique et économique de la situation actuelle. » […]

http://issuu.com/linsolentmag/docs/l_insolent_9_winter_2014 (page 79)

[PCINpact] « Tout PC INpact en illimité chez SFR » : l'avenir d'un net sans neutralité

Si la neutralité du net est un sujet qui préoccupe tous les acteurs du Web depuis de nombreuses années, les choses semblent s'accélérer ces derniers mois. Entre le jugement de la Cour d'appel aux USA favorable à Verizon, les pratiques des opérateurs et plus spécialement d'Orange en France, l'offre de RED de SFR qui propose YouTube en illimité et la réglementation qui avance lentement… tout semble nous diriger vers la fin d'un concept qui fait pourtant d'Internet ce qu'il est aujourd'hui. […]

Au niveau européen, les choses bougent, mais là aussi rien n'est gagné et le fameux « paquet télécom » est au centre de toutes les attentions, notamment celles de LQDN. […]

Pour [Félix Tréguer], c'est au régulateur de faire respecter ces notions : « Il est temps que l'Arcep tape du poing sur la table pour mettre un terme à ces dérives avant qu'il ne soit trop tard. L'autre solution consiste à obtenir des garanties via l'Union européenne ». Concernant les travaux autour du marché unique des télécoms, il se veut là encore assez critique et indique que La Quadrature du Net est à l'origine d'un amendement, proposé justement de manière à éviter la mise en place de telles offres en précisant que « les fournisseurs d'accès à internet ne doivent pas restreindre les libertés énoncées au paragraphe 1 en bloquant, ralentissant, dégradant ou discriminant des contenus spécifiques, des applications ou des services » plutôt que la notion plus floue du texte en l'état actuel. Rajoutez à cela l'exception permettant la gestion de trafic afin de limiter la congestion du réseau actuellement proposée, et vous obtenez un cocktail qui ouvre la porte à quelques abus. […]

http://www.pcinpact.com/news/80826-tout-pc-inpact-en-illimite-chez-sfr-a...

[Note : la bataille pour la neutralité du Net a lieu en ce moment au niveau européen. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : http://savetheinternet.eu/ ]

[VentsContraires] Jérémie Zimmermann : "Big Data, c'est Big Brother"

Interview de Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net, publiée le 20 janvier 2014 sur le site ventscontraires.net.

"Avec le scandale de la NSA, une distinction claire est en train d’apparaître aux yeux de tous entre la technologie qui contrôle et la technologie qui libère", affirme le hacker Jérémie Zimmermann. Manière de rester optimiste malgré les révélations chaque jour plus effarantes sur la surveillance qui s'est mise en place sur le Net. Zimmermann se bat depuis des années sur un terrain que très peu d'entre nous connaissent : celui des droits de l'Homme dans la société numérique. A son palmarès : il a contribué avec La Quadrature du Net, de nombreux citoyens et associations, à faire rejeter par le Parlement européen l’accord ACTA, un traité liberticide négocié en secret par 39 pays.

Avant sa venue au Rond-Point le 1er février prochain, il nous a reçu dans la cave de La Quadrature du Net et nous raconte en plusieurs épisodes sa vision du scandale révélé par Snowden. L'étendue du désastre. Et les quelques options qui nous restent pour nous y opposer.

http://www.ventscontraires.net/article.cfm/12515_jeremie_zimmermann_:_

La première partie de l'interview est visible ici, la troisième ici.

[EstRépublicain] Le scanner qui avale le livre

Livre et numérique sont-­ils définitivement ennemis ? On dit souvent du second qu’il enterrera le premier. Et en se faisant ex­pliquer le fonctionnement de l’étrange machine présentée hier dans les locaux de la bibliothèque munici­pale, on pourrait être tenté de le croire. Imaginez : sur la base de 600 € d’investisse­ ment maximum, ce prototy­pe est capable de scanner 700 pages en une heure, avant de les traiter de telle sorte qu’elles apparaissent sous forme d’un fichier adapté à une liseuse…

On pourrait s’interroger sur cette apparition inattendue, précisément dans ce temple consacré à l’objet livre qu’est censé être une bi­bliothèque. Et pourtant, nul­ le raison d’y voir une hérésie. Moins encore une provocation. Benjamin Sonntag, informaticien chevronné, et bidouilleur de l’appareil en question, est même un grand amateur de livres, qui plus est propriétaire d’éditions originales de Jules Vernes.

Benjamin Sonntag est aus­si directeur technique à Oc­topuce et cofondateur de La Quadrature du Net (association de défense des droits et libertés du citoyen sur inter­net) et à ce titre un grand partageur. Il est de ces hom­mes et femmes qui croient en la mise en commun des savoirs et des enthousias­mes sur la toile.

Partage et sauvegarde

« Sur les forums, circulaient depuis longtemps des idées pour scanner les li­vres », explique ce militant. « Entre celui qui se contentait de faire une photo sous une plaque de verre, et le travail à la chaîne avec aspi­rateur de pages effectué par Google, il y avait des solutions intermédiaires. Un jour, l’un d’entre nous a réu­ni toutes les bonnes idées en ce scanner particulier, libre de droit. » Benjamin avait donc tout le loisir de s’empa­rer des plans, de leur appor­ter ses améliorations, et d’y ajouter un logiciel de sa pro­pre conception. « Il en exis­tait déjà un mais mis au point par des geeks. À moins d’avoir fait bac + 12, on ne s’en sortait pas. » Ce fut son apport à la communauté. Quiconque veut les plans de la machine et du logiciel n’a plus qu’à se servir à présent.

Ce prototype est d’ailleurs mis à disposition dans les locaux parisiens, où tout un chacun peut venir scanner n’importe quel ouvrage, dans la limite de la législa­tion.

Une balancelle accueille le livre ouvert à 90° (évitant ainsi d’être aplati), deux ap­pareils photos enregistrent les deux pages simultané­ment, et on passe aux sui­vantes. L’enfance de l’art.

Partage et sauvegarde, ain­si peut­-on résumer l’état d’esprit du jeune trentenai­re parisien, et de son hôtesse nancéienne, Chantal Ber­nard-­Putz, présidente de l’association Nancy Numé­rique qui a initié cette démonstration au sein de la bi­bliothèque. D’abord à l’usage des pros, puis du grand public.

Parmi les pros, des archi­vistes, mais aussi des bibliothécaires pas forcément ef­farouchés qu’on trouve moyen d’apporter le livre au lecteur, sur son écran, plutôt que de faire venir l’homme aux livres. Restera le travail de médiation, et de conser­vation. Du moins le débat est-­il ouvert, de même que ce­lui sur l’approche du livre comme bien commun. Que voilà beau défi pour l’avenir du bouquin !

http://www.laquadrature.net/files/rp/20140119%20_%20Est%20Republicain%20...

[LInformaticien] Jérémie Zimmermann planche sur les conditions d'une « cyberpaix »

Rencontré au Forum International de la Cybercriminalité, l’ancien porte-parole de la Quadrature du Net [Jérémie Zimmermann] a accepté de dévoiler davantage ses futurs projets et la changement de stratégie de communication de cette association qui défend les libertés des internautes. Aujourd'hui, son nouveau champ de réflexion : la cyberpaix.

http://www.linformaticien.com/actualites/id/31773/jeremie-zimmermann-pla...

[01net] FIC 2014: l'ombre de Snowden plane sur le petit monde des experts en sécurité

Les révélations d'Edward Snowden sont dans tous les esprits des visiteurs du Forum International de la Cybersécurité à Lille. Sécuriser l'informatique semble être devenu impossible. […]

Jérémie Zimmermann, porte-parole de l'association citoyenne Quadrature du Net, est du même avis, mais pas pour exactement pour les mêmes raisons."Oui, c'est un échec, car on a oublié de mettre le citoyen au coeur de la cybersécurité. Or, la confiance est aujourd'hui rompue, à la suite des révélations d'Edward Snowden. Il faut remettre le citoyen dans la boucle. Les pouvoirs publics ne pensent qu'à le cyber-guerre. Faisons plutôt la cyber-paix", explique-t-il. […]

http://www.01net.com/editorial/612436/fic-2014-lombre-de-snowden-plane-s...

[RMC] Journal du 18 janvier 2014 – Jérémie Zimmermann

Journal de 9h de RMC diffusé le 18 janvier 2014 avec Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net.

[PCINpact] « Police privée du Net » : les députés PS engagent un bras fer avec l’exécutif

Déjà approuvé par le Sénat en septembre 2013, le projet de loi de Najat Vallaud-Belkacem sur l’égalité femmes-hommes arrive cet après-midi à l’Assemblée nationale pour une première lecture en séance publique. Son article 17, qui accentue la responsabilité des intermédiaires, devrait faire l'objet d'importantes discussions, puisque le groupe socialiste a déposé un amendement consistant tout simplement à le supprimer. Mais les élus PS arriveront-ils à s'imposer face au gouvernement ? […]

Cet article vise à modifier le régime de responsabilité des intermédiaires, tel que protégé depuis 2004 au travers de la loi sur la confiance dans l’économie numérique (LCEN). Pour l’heure, lorsque des contenus pédophiles, négationnistes ou racistes sont signalés à un FAI ou à un hébergeur, celui-ci est tenu, sous peine de sanctions, de le transmettre à Pharos, la plateforme de l’office central de lutte contre la criminalité sur les technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC). Sur le papier, le changement opéré par ce texte est relativement simple : il s’agit d’élargir cette voie afin de permettre à quiconque de dénoncer aux intermédiaires l’incitation, la provocation à la haine, notamment fondée sur le sexe, l’orientation ou l’identité sexuelle, ou le handicap. […]

Le problème est qu’une telle évolution pourrait avoir des effets mécaniques radicaux sur la responsabilité des FAI et des hébergeurs. « Compte tenu de la jurisprudence qui tient les hébergeurs pour responsables dès lors qu'ils ont connaissance de l'existence de contenus sur leurs services, cette extension risque de poursuivre la transformation des hébergeurs en police privée du Net, les incitant à la censure automatique de tout contenu signalé » prévient ainsi La Quadrature du Net, qui tente activement d’alerter les pouvoirs publics sur les dangers inhérents à cet article. […]

http://www.pcinpact.com/news/85445-police-privee-net-deputes-ps-engagent...

[VentsContraires] Jérémie Zimmermann : "Nous n'en sommes qu'au tout début de l'affaire Snowden"

Interview de Jérémie Zimmermann, cofondateur de La Quadrature du Net, publiée le 15 janvier 2014 sur le site ventscontraires.net.

http://www.ventscontraires.net/article.cfm/12507_jeremie_zimmermann_:

La suite de l'interview est visibles ici.

[DirectMatin] Etats-Unis : la surveillance allégée

Le président américain doit annoncer une réforme des méthodes de surveillance, suite aux révélations d’Edward Snowden. [...]

«Cela relève de la communication de crise, estime Jérémie Zimmermann, fondateur de La Quadrature du Net, association de défense des citoyens sur Internet. Tant que le Patriot Act (qui facilite la surveillance des citoyens américains, NDLR) mis en place après le 11-Septembre ne sera pas révoqué, il ne s’agira que de mesures d’affichage.» [...]

«Il ne faut pas mélanger l’espionnage ciblé, impossible à éviter et qui peut être légitime, et la surveillance de masse, qui est une violation massive des droits fondamentaux des citoyens», précise Jérémie Zimmermann.

Selon lui, nous n’en sommes encore qu’à 5 % des révélations sur l’ampleur du système mis en place par les Etats-Unis.

http://www.directmatin.fr/france/2014-01-17/etats-unis-la-surveillance-a...

[Atlantico] De quoi est encore capable la NSA pour nous surveiller ?

Pirater un ordinateur non connecté à internet, c'est possible, nous dit le journal Der Spiegel, relayé par le New York Times. La NSA aurait implanté des logiciels pirates dans 100 000 appareils, qui réagissent à des ondes émises par une station relais de la taille d'une mallette, et qui n'a besoin de se trouver qu'à quelques kilomètres.

Jérémie Zimmermann : Cette information du New York Times, publiée le 14 janvier, est tirée d'un catalogue qui a été décortiqué par Der Spiegel dans un article publié le 30 décembre 2013. On y voit un inventaire qui relègue "Q" (de James Bond, NDLR) au rang d'un enfant avec une pelle et un seau dans un bac à sable : ordinateurs totalement fonctionnels tenant dans l'équivalent d'une pièce de 25 cents US, implants physiques... Cela va au-delà de ce qu'on pouvait imaginer il n'y a pas si longtemps, mais s'intègre tout de même dans une continuité. [...]

http://www.atlantico.fr/decryptage/toujours-plus-loin-au-dela-revelation...

[Mediapart] La NSA a réussi à hacker le cœur même d'Internet

Derrière l'attaque contre un important câble sous-marin, le SEA-ME-WE 4, se trouve le programme sans doute le plus inquiétant de tous ceux révélés par Edward Snowden. Son nom : QUANTUMINSERT. Il permet à la NSA d'installer, à des points névralgiques, un réseau de l'ombre quasiment invisible et indétectable. […]

En résumé, la NSA aurait mis en place l’arme ultime en prenant le contrôle de points centraux du réseau lui offrant accès à la source même du trafic d’une manière quasi indétectable. Notamment parce que les nœuds stratégiques du réseau, les « Internet Exchange Points », répartis à travers le monde, se trouvent souvent situés dans des endroits difficilement contrôlables. […]

Avec son programme QUANTUMINSERT, la NSA pourrait bien avoir franchi une limite. « Il y a deux types d’attaque, explique Stéphane Bortzmeyer. Les attaques passives, qui consistent à écouter une communication et qui passent généralement inaperçues. Et les attaques actives dont le but est de modifier les données de la cible. QUANTUMINSERT se situe entre les deux car il consiste en une attaque active, puis en une attaque passive. Au point de vue juridique, cela peut avoir des conséquences car, là, nous sommes dans le piratage pur et simple. » […]

http://www.mediapart.fr/journal/international/160114/la-nsa-reussi-hacke...

[LaTribune] Dans la bataille Internet contre télécoms, les opérateurs gagnent une manche

Le principe de Net neutralité est remis en cause par un jugement de la cour d’appel de Washington, qui a donné raison à Verizon contre le gendarme américain des télécoms. Concrètement, les opérateurs vont pouvoir favoriser les flux des entreprises prêtes à payer un surcoût, comme Netflix ou YouTube par exemple. […]

[En Europe,] le projet de cadre réglementaire européen des télécoms de Neelie Kroes ne satisfait pas non plus les défenseurs de la neutralité du Net qui s'inquiètent de la possibilité laissée aux opérateurs de créer des « services spécialisés » à qualité garantie, payants […]

Pour l'organisation SaveTheInternet.eu, ce texte risque d'aboutir à un Internet à deux vitesses et à une hausse des prix : « seules les entreprises aux poches profondes pourraient s'offrir la voie rapide », les plus petits acteurs aux moyens limités étant pénalisés. […]

Les opérateurs rêvent d'un marché « bi-face », d'un côté les consommateurs, qui paient leur abonnement, de l'autre les entreprises de services voulant toucher ces consommateurs, paieraient pour une priorité dans le trafic ou une qualité de service garantie. […] Les petits acteurs redoutent là aussi d'être défavorisés et de perdre en visibilité…

http://www.latribune.fr/technos-medias/20140115trib000809659/dans-la-bat...

Soutenez La Quadrature du Net!