Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[FramaBlog] Le Royaume-Uni traite les journalistes comme des terroristes, croyez-moi, je le sais

« Sarah Harrison est une journaliste britannique et chercheur en droit qui travaille avec l’équipe de défense juridique de WikiLeaks. Elle a aidé le lanceur d’alerte Edward Snowden à obtenir l’asile, suite à ses révélations, en 2013, sur plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britannique. »
Voici ce qu’on peut lire sur sa fiche Wikipédia et qui justifie aux yeux du gouvernement de son pays qu’on la considère plus comme une terroriste que comme une journaliste. Un témoignage accablant. [...]

Si le Royaume-Uni se met à enquêter sur nous, les journalistes, pour terrorisme en prenant et en détruisant nos documents, en nous forçant à donner nos mots de passe et à répondre aux questions – comment être sûrs de pouvoir protéger nos sources ? Mais comme il y a désormais un précédent, aucun journaliste ne peut être certain que s’il sort, entre ou transite par le Royaume-Uni, cela ne peut lui arriver. Mes avocats m’ont conseillé de ne pas rentrer chez moi. [...]

Cette érosion des droits humains fondamentaux présente de dangereux risques de dérive. Si le gouvernement peut se permettre de nous espionner – pas seulement en collusion avec, mais aux ordres, des États-Unis – alors quels contrôles et contrepoids nous sont laissés ? Peu de nos représentants font quoi que ce soit à l’encontre de cette restriction abusive pour les libertés de la presse. [...]

http://www.framablog.org/index.php/post/2014/03/31/journalisme-ou-terror...

[NextINpact] Allostreaming : les internautes pourront-ils attaquer les cas de surblocage ?

À Metz, en marge des rencontres européennes de l’Adami, nous avons appris que l’affaire Allostreaming pourrait être rejugée en appel dès le mois d’octobre. Le dossier est attendu de pied ferme par les ayants droit. Il s’agira en effet de savoir qui, des intermédiaires ou des ayants droit, doit supporter finalement le coût du blocage. [...]

En clair, selon la CJUE, le FAI doit avoir le choix des mesures de blocage, lesquelles doivent être bien ciblées. Ceci fait, le juge pourra dire si l’intermédiaire est déchargé de ses obligations, dans le respect de la liberté d’entreprendre. Cependant, la même CJUE explique aussi qu’au regard de la liberté d’information, tout internaute pourra faire valoir ses droits une fois que ces mesures de blocage seront connues.

Là est le grain de sel puisque voilà les intermédiaires pris dans une mâchoire : s’ils ne font pas assez, les ayants droit leur tombent dessus pour inexécution. S’ils font trop – hypothèse d’un surblocage - les internautes pourront engager leur responsabilité. « Les prestataires vont donc être pris entre deux feux alors qu’ils auront pour charge de placer le curseur du blocage au bon endroitnbsp;» confirme une des parties. [...]

Contacté ce matin, un FAI français nous commente que « tôt ou tard, on devra peut-être publier la liste des adresses qui seront bloquées. Chose amusante, les ayants droit voulaient mettre en œuvre ces mesures en catimini, sous le sceau de la confidentialité. Avec un tel dispositif, si quelqu’un veut avoir la main un peu lourde, cela se verra tout de suite. »

http://www.nextinpact.com/news/87102-allostreaming-internautes-pourront-...

[Libération] Le numérique plus vite que la musique

Un responsable d’Hadopi, une eurodéputée, un militant des libertés en ligne et un célèbre DJ réfléchissent à la manière, pour les artistes, de suivre l’évolution ultrarapide de la Toile sans renoncer à leurs droits. [...]

Jérémie Zimmermann, cofondateur et ancien porte-parole de la Quadrature du Net, un groupement de militants qui se bat pour les libertés en ligne, s’évertue, quant à lui, à s’opposer à cette mécanique normative européenne. Il défend un Internet libre, « fortement menacé par une vision archaïque de contrôle de la copie et de la distribution ». [...]

Pour la Quadrature du Net, le droit d’auteur devrait à nouveau remplir son rôle de pacte social entre artistes et citoyens. « Aujourd’hui pris en otage, ce droit s’est transformé en une arme pour les intermédiaires : il leur permet d’exploiter à la fois les auteurs et le public, lance Zimmermann, adepte d’un partage illimité sans but lucratif entre individus. On est face à des opérations de censure privée, alors que pour une génération entière, réinterpréter et remixer des œuvres est devenu un mode d’expression. » [...]

http://www.liberation.fr/culture/2014/04/14/le-numerique-plus-vite-que-l...

[Médiapart] Le parlement européen se réforme après le piratage de ses mails

Le Parlement européen demande une réforme du processus d'appel d'offres accusé d'avoir rendu les institutions européennes « captives de certains vendeurs de logiciels », et en particulier de Microsoft. Pour la première fois, le hacker qui avait piraté les boîtes mails des eurodéputés s'exprime. [...]

Ces votes démontrent en tout cas une réelle montée en puissance des questions relatives à la sécurité informatique, à l'indépendance numérique et aux logiciels libres au sein du Parlement. Au mois de février dernier, les eurodéputés avaient déjà adopté un rapport tirant les conséquences des révélations d’Edward Snowden et comportant un chapitre complet consacré à la « sécurité informatique dans l’Union européenne ». [...]

« Ces amendements montrent qu'il y a des parlementaires qui comprennent pourquoi le logiciel libre est important et qui savent quelles sont les bonnes procédures pour obtenir une sécurité correcte. Certains ont très bien compris le problème et, ça, c’est vraiment enthousiasmant. » [dixit le hacker auteur de cette intrusion informatique] [...]

http://www.mediapart.fr/journal/international/170414/le-parlement-europe...

[PCINpact] Hadopi : « le maintien de la réponse graduée est acté » chez Aurélie Filippetti

Hier, aux rencontres européennes de l’Adami de Metz, Aurélie Filippetti a dévoilé les grandes lignes du projet de loi Création. La ministre de la Culture est restée floue sur le calendrier alors que le projet de loi est attendu de pied ferme par les acteurs du secteur. [...]

« La loi création est aujourd’hui dans une phase qui va nous permettre, très prochainement, de vous en présenter les grands axes, pour vous concerter, recueillir vos avis sur ses différents chapitres » dira la ministre. Sur le calendrier, c’est encore le flou. Le ministère nous indique que l’ébauche du texte sera d’abord soumise dans quelques jours aux différents acteurs de la culture, mais aussi à ceux du numérique. Les conventionnements Lescure gérés par le CSA seront par exemple exposés à l’avis des intermédiaires, dont les FAI. [...]

Et le piratage ? Pour qui en douterait, « le maintien de la réponse graduée est acté » tambourine l’ancienne opposante à la Hadopi. Elle confirme par ailleurs que Mireille Imbert-Quaretta remettra son rapport sur la lutte contre la contrefaçon commerciale à la fin du mois, comme Next INpact l’avait révélé quelques jours plus tôt. « Nous allons prendre des dispositions pour améliorer cette lutte » prévient-elle. [...]

http://www.pcinpact.com/news/87130-aurelie-filippetti-esquisse-grandes-l...

[PCINpact] L'accentuation de la responsabilité des intermédiaires votée au Sénat

[…] En discussion devant le Parlement depuis juillet 2013, le projet de loi « pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes » continue sa route. Après avoir été adopté une première fois par le Sénat en septembre, puis par l’Assemblée nationale en janvier dernier, le texte vient à nouveau d’être voté par les élus du Palais du Luxembourg, cette nuit aux alentours de minuit et demi.

Depuis plus de neuf mois, ce texte suscite des inquiétudes. Et pour cause. Son article 17 vise à modifier le régime de responsabilité des intermédiaires, tel que protégé depuis 2004 au travers de la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN). […]

Le problème est qu’une telle évolution pourrait avoir des effets mécaniques radicaux sur le comportement des FAI et des hébergeurs. « Compte tenu de la jurisprudence qui tient les hébergeurs pour responsables dès lors qu'ils ont connaissance de l'existence de contenus sur leurs services, cette extension risque de poursuivre la transformation des hébergeurs en police privée du Net, les incitant à la censure automatique de tout contenu signalé » craint ainsi La Quadrature du Net. Le Conseil national du numérique a lui aussi été très clair, en affirmant dans un avis rendu en décembre 2013 qu’il ne fallait pas toucher à l’équilibre maintenu jusqu’ici par la LCEN. […]

Du côté de La Quadrature du Net, l’heure est sans surprise à la déception. « À nouveau, au nom de la lutte contre les discriminations, le Parlement vient de sanctuariser la privatisation de la censure déjà encouragée par la LCEN. Comme l'a déjà indiqué le Conseil Constitutionnel, le dispositif mis en place par cette loi comprend un risque inhérent de censure extra-judiciaire. Or, pour peu que l'on s'en donne les moyens, il existe des mesures alternatives plus proportionnées et respectueuses de l'État de droit » a ainsi réagi Félix Tréguer. Le co-fondateur de l’association de défense des libertés citoyennes regarde dorénavant vers les élus du Palais Bourbon, qui font figure de derniers remparts avant d’adoption définitive du texte : « Lors du second et dernier examen du projet de loi à l'Assemblée nationale, les députés auront l'opportunité de corriger ce projet de loi en amendant son article 17, comme l'avait d'ailleurs proposé la secrétaire d'État Axelle Lemaire lorsqu'elle était députée. » […]

http://www.pcinpact.com/news/87120-l-accentuation-responsabilite-interme...

[PCINpact] Philippe Aigrain condamne l'extension rampante du CSA sur le Net

Dans l’avant-projet de loi Filippetti consacrant ses nouveaux pouvoirs sur Internet, il est question de confier au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) la capacité de mettre son nez dans les logiciels de contrôle parental. [...]

Nous avons demandé son avis à Philippe Aigrain. Le co-fondateur de La Quadrature du Net avait en effet dans le passé dénoncé le risque d’une « télévisionnisation de l’internet » avec la mainmise du CSA sur les contenus du réseau. « Je reste effectivement d'avis que l'attribution au Conseil supérieur de l’audiovisuel de responsabilités de tutelle ou réglementaires sur internet constitue une violence symbolique, réitère l'intéressé. Ceci dit les conséquences de cette violence symbolique seront elles, bien réelles. Dans les premières annonces, on voit que le CSA ou ceux qui souhaitent lui confier de nouvelles responsabilités avancent à petits pas, en étendant la définition des services audiovisuels ou des dispositions concernant le contrôle parental. » [...]

http://www.pcinpact.com/news/86875-philippe-aigrain-condamne-extension-r...

[Framablog] FLOK Society en Équateur : et si cela changeait véritablement la donne ?

Il a été dit dans un article précédent qu’il suffit qu’un pays change ses règles du jeu pour que cela impacte tous les autres. Ce pays sera peut-être l’Équateur et son ambitieux projet FLOK Society. […]

FLOK est l’acronyme de Free/Libre Open Knowledge Society, la société pour la connaissance libre et ouverte. […] Parmi les actions prévues, il y a la mise en place d’un réseau mondial de chercheurs sur la transition, emmené par Michel Bauwens dont le point d’orgue devrait être une grande conférence internationale organisée sous peu (Jérémie Zimmerman et Bernard Stiegler sont par exemple dans la boucle, parmi les Français). […]

Nous avons voulu en savoir plus en traduisant cette interview de quelques-uns des ses acteurs. […]

http://www.framablog.org/index.php/post/2014/04/04/flok-society

[Libération] Le contrôle d'Internet, un poison pour notre société

Selon le hacker Okhin, les démocraties modernes ont tout à perdre à vouloir contrôler Internet et risquent de se faire distancer par les pays émergents. [...]

Internet est toujours un réseau de cuivre et de cerveaux connectant l’ensemble des sources d’information. C’est une formidable machine à traiter l’information, vérifiée ou pas. Certes, on peut y commander toutes sortes de choses ou se renseigner sur les dangers du monoxyde de dihydrogène, mais il y est aussi possible d’échanger avec des personnes à Bamako, des robots sud-américains ou des amatrices de toutes formes de culture. C’est un outil permettant l’émancipation des peuples, c’est le système sanguin de nos sociétés permettant de délivrer l’information nécessaire à les oxygéner. [...]

En voulant contrôler Internet et donc les idées, nos démocraties mourantes ont forcé les défenseurs de la liberté à aller ailleurs. Les pays émergés, du Brésil à l’Inde, en passant par le Ghana et l’Afrique du Sud, après avoir traversé de graves crises pour leur auto-détermination, ont enfin réussi à inventer de nouvelles formes de sociétés plus justes. L’accès et l’échange d’informations ont été aussi vitaux à ces mouvements que le sang l’est pour un organisme. Quant à nous, à vouloir contrôler un accès à l’information jugé dangereux, les politiques ont bloqué cette circulation. Et le sang a coagulé, empoisonnant notre société aussi sûrement que la gangrène.

http://www.liberation.fr/evenements-libe/2014/04/08/le-controle-d-intern...

[Numerama] Netflix devient 65 % plus rapide après un chèque à un FAI

Aux Etats-Unis, l'accord financier passé entre Netflix et Comcast a permis d'augmenter de 65 % la bande passante disponible pour le service de vidéos à la demande.[...]

Où s'arrête la pratique naturelle des accords de peering et où commence l'extorsion d'un péage portant atteinte à la neutralité du net ? Aux Etats-Unis, le géant de la vidéo à la demande Netflix a dû prendre la décision de payer le câblo-opérateur Comcast pour assurer une connectivité normale avec les abonnés du FAI — un accord du même type que celui que Free a tenté d'arracher à Google pour YouTube. Les termes du contrat sont restés secrets, mais les effets semblent extrêmement bénéfiques pour la plateforme vidéo.[...]

En France, le Gouvernement aurait l'intention de conditionner les accords de peering entre les FAI et Netflix au fait que la plateforme respecte la réglementation française sur la VOD.[...]

http://www.numerama.com/magazine/29098-netflix-devient-65-plus-rapide-ap...

Syndiquer le contenu
Soutenez La Quadrature du Net!