Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[LeMonde] Tails, l'outil détesté par la NSA, qui veut démocratiser l'anonymat en ligne

Nous avons rencontré les développeurs d'un outil craint par la NSA, utilisé par Edward Snowden et de plus en plus d'internautes désireux de se protéger sur Internet. […]

Techniquement, Tails est un système d'exploitation installé sur un support amovible – DVD, clé USB ou carte SD –, à partir duquel on fait démarrer un ordinateur. « Amnésique », il ne laisse aucune trace sur l'appareil utilisé et ne conserve aucune donnée, sauf demande explicite de l'utilisateur. « Incognito », il utilise le réseau d'anonymisation TOR pour se connecter à Internet, embarque des outils réputés de chiffrement des communications et des données, et permet même de camoufler l'adresse MAC – l'identifiant physique – de l'ordinateur. Les choix de configuration par défaut sont conçus pour limiter au maximum les risques. […]

La NSA, de son côté, le définit comme « un dispositif de sécurité des communications préconisé par des extrémistes, sur des forums extrémistes », comme en atteste une enquête publiée début juillet sur le site de Das Erste. Elle a révélé que les internautes effectuant des recherches sur le projet ou visitant son site Web sont spécifiquement surveillés, de même que les utilisateurs du réseau TOR ou les lecteurs du Linux Journal, un magazine consacré au logiciel libre. […]

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/11/20/tails-l-outil-deteste-pa...

[Mouvements] Droit d'auteur et création dans l'environnement numérique

L’avènement d’Internet aurait dû permettre de mettre dans les mains du plus grand nombre des moyens de création et de publication sans précédent. Mais à cause des tensions autour du respect du droit d’auteur sur Internet, on constate au contraire un effritement graduel des droits culturels des individus, ainsi qu’une dégradation de la condition des auteurs. Pour exprimer le plein potentiel d’émancipation porté par le numérique, il importe de reconfigurer le droit d’auteur dans le sens d’un meilleur équilibre, ainsi que d’aborder de front les questions de financement de la création dans un contexte nouveau d’abondance des auteurs. […]

Combinée à l’architecture distribuée du Net, cette capacité de publication immédiate, sans contrôle préalable, ouvre théoriquement à la multitude la possibilité de se constituer en auteur de contenus, à même de trouver une audience sans passer par le truchement des intermédiaires classiques maîtrisant l’accès aux médias. À l’abondance des contenus, caractéristique de l’évolution du web, répond aussi une abondance des auteurs dans nos sociétés. Cette conséquence de la révolution numérique est sans doute insuffisamment prise en compte, alors qu’elle en constitue l’un des aspects fondamentaux. Dans l’environnement analogique, les auteurs restaient rares et les industries culturelles avaient pour but premier de gérer – voire d’organiser -cette rareté ; dans l’environnement numérique, la qualité d’auteur s’est répandue d’une manière difficilement contrôlable, sans que socialement on ait encore réellement tiré toutes les conséquences qu’une telle mutation implique. […]

http://mouvements.info/droit-dauteur-et-creation-dans-lenvironnement-num...

[LeMonde] Facebook met à jour sa politique d'enregistrement des données utilisateurs

Facebook a commencé à mettre en ligne, jeudi 13 novembre, une nouvelle version de ses conditions générales d'utilisation (CGU), auxquelles au moins 1,31 milliard de personne ont souscrit mécaniquement en ouvrant et en utilisant un compte. « A partir du 20 novembre,tous les utilisateurs seront avertis, par mail et dans leurs notifications Facebook. S'ils n'accceptent pas ces nouvelles conditions, ils auront trente jours pour arrêter d'utiliser nos services, avant qu'elles n'entrent en vigueur », nous précise Richard Allan, responsable européen du sujet chez Facebook à Londres. […]

Alors qu'on utilise de plus en plus Facebook en dehors des ordinateurs, et que la stratégie mobile de Mark Zuckerberg s'inscrit sur le long terme, les informations liées aux appareils et à la géolocalisation des utilisateurs sont stratégiques. « Nous sommes sûrs que les services fondés sur les positions géographiques vont gagner en importance, selon Richard Allan. Nous avons déjà lancé la fonction “Amis à proximité” plus tôt cette année, qui permet aux membres de Facebook de recevoir des informations sur ce qu'il se passe autour d'eux. » […]

« Le système d'exploitation, la version du matériel, les paramètres de l'appareil, les noms et les types de fichier et de logiciel, le niveau de la batterie et l'intensité du signal, ainsi que les numéros d'identification de l'appareil. (…) Les données d'emplacement de l'appareil, notamment les données d'emplacement géographique précises recueillies à travers les signaux GPS, Bluetooth ou Wi-Fi. (…) Des informations de connexion, telles que le nom de votre opérateur mobile ou de votre fournisseur d'accès à Internet, le type de navigateur que vous utilisez, votre langue et le fuseau horaire dans lequel vous vous situez, votre numéro de téléphone mobile et votre adresse IP. » […]

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/11/14/facebook-met-a-jour-sa-p...

[RadioCanada] La Sphère : Citizenfour — documentaire coup-de-poing sur Edward Snowden

Le documentaire Citizenfour s'avère une solide illustration de la toute-puissance de l'espionnage de masse dont nous sommes l'objet. Matthieu Dugal en discute avec Jérémie Zimmermann, défenseur des droits et libertés des citoyens sur Internet.

Il y a un an et demi, en juin 2013, le monde entier découvrait que les États-Unis espionnaient massivement leurs citoyens, tout comme les étrangers : téléphonie, messageries textes, courriels, recherches en ligne : tout était emmagasiné sur des serveurs de plus en plus puissants. C'est Edward Snowden, employé d'une firme qui faisait de la sous-traitance pour la NSA, qui a révélé tout ça, avec des milliers de documents pour appuyer ses dires. […]

http://ici.radio-canada.ca/emissions/la_sphere/2014-2015/chronique.asp?i...

[ArretSurImages] Quand un documentaire de France 5 tisse la haine de la Toile

Le texte était sans équivoque. « Sur internet, les forums, courriers des lecteurs ou encore commentaires de vidéos regorgent de messages haineux et violents. Injures, propos racistes, voire même appels au viol ou au meurtre, les « trolls » polluent les débats sur la Toile. Mais qui se cache derrière ces pseudonymes ? Internet exacerbe-t-il les pulsions les plus malsaines des internautes, ou n'est-il que le reflet fidèle de la société ? » […]

Non content d'avoir à faire à des psychiatres qui considèrent comme tout à fait normal que l'auteur de la tentative de meurtre entende des voix et déclare avoir des « liens télépathiques » avec celui qu'il a poignardé, le documentaire a donc été réalisé par un journaliste qui omet soigneusement de préciser que ni les enquêteurs, ni les journalistes sur place, n'avaient fait de lien entre la tentative de meurtre et le climat de « haine sur Internet »... […]

Dans un lapsus particulièrement révélateur, Sarkozy y parla des « internautres », révélant à quel point il était, non seulement déconnecté de ce que sont les internautes, mais donc aussi de ce que sont et font les gens sur Internet. Cette déconnexion, cette diabolisation, me servirent de « pitch » -et d’introduction- à « La contre-histoire de l’Internet », l’un des tous premiers documentaires consacrés aux défenseurs des libertés sur Internet, que j’avais co-signé l’an passé pour Arte. Bref, cette façon d'instiller la haine à l'encontre d'Internet, et d'assimiler un peu trop facilement les internautes à des barbares, trolls voire « pédonazis », est un sujet qui m'intéresse beaucoup, depuis des années. […]

http://www.arretsurimages.net/chroniques/2014-11-17/Quand-un-documentair...

[NextINPact] Au ministère de la Culture, craintes et revendications sur le chantier du droit d'auteur

Mardi, Fleur Pellerin est venue au Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique, qui tenait là sa séance plénière. À cette occasion, elle a salué les travaux du professeur de droit Pierre Sirinelli qui présentait ce jour son rapport (notre actualité) planchant sur une éventuelle révision de la directive de 2001 sur le droit d’auteur et les droits voisins. […]

Pour elle, il est au contraire temps de « se poser la question de la contribution de tous les acteurs qui bénéficient de la diffusion des œuvres » et d’ouvrir « le débat de la lutte contre le piratage et de la mise en œuvre des droits, en impliquant, ici encore, tous les acteurs, des ayants droit aux hébergeurs, des moteurs de recherche aux fournisseurs de solution de paiement ou aux professionnels de la publicité. » […]

Pour Sirinelli, Il est surtout « nécessaire, dans l’hypothèse d’une éventuelle réouverture de l’un de ces textes, que soit fermement réaffirmé le principe suivant lequel des injonctions peuvent être prises à l’encontre des intermédiaires dont les services sont utilisés par le contrefacteur dans le cadre de son activité contrefaisante, et ce, indépendamment du fait que la responsabilité de l'intermédiaire ait été ou soit mise en cause ». De même, les préconisations du rapport MIQ (chartes, listes noires, notice & stay down) devraient être amplifiées à toute l’Union Européenne. Et il n’est pas bien utile de passer par le juge car cette étape « priverait en partie de son efficacité le dispositif envisagé, notamment pour des raisons purement temporelles ou encore procédurales ». Bref, autant armer une autorité administrative. […]

http://www.nextinpact.com/news/91011-au-ministere-culture-craintes-et-re...

[NextINpact] Fleur Pellerin justifie le blocage administratif des sites terroristes

Samedi, lors d’un échange organisé par l'École de Journalisme de Sciences Po Paris et le Huffington Post, Fleur Pellerin, ministre de la Culture, a été interrogée sur le blocage des sites « terroristes ». Question simple et directe : cette restriction est-elle un « muselage » de la liberté d’information ? [...]

Mais la ministre a surtout esquivé la problématique de cette disposition votée dans le cadre de la loi sur le terrorisme. Le texte en question soulève bien deux difficultés mettant en jeu, quoi qu’elle en dise, la liberté d’information et d’expression : d’un côté, le texte gouvernemental autorise un blocage des sites faisant l’apologie du terrorisme ou incitant à ces actes. Or se pose bien la question de la frontière parfois floue entre la contestation sociale « musclée » et la vraie provocation. D’un autre côté, ce blocage sera de type administratif, en ce sens qu’il évacue l’intervention du juge judiciaire pour définir la liste noire des sites à bloquer. Ce sont donc les autorités administratives, et elles seules, qui désigneront dans leur coin les sites dont l’accès doit être empêché sans délai chez tous les intermédiaires, FAI compris. La seule garantie sera l’intervention d’une personnalité désignée par la CNIL pour jauger de la conformité de cette liste noire. Ce sera l'unique intervention externe autorisée. [...]

http://www.nextinpact.com/news/90959-fleur-pellerin-justifie-blocage-adm...

[Mediapart] Surveillance du Net : le dispositif de contrôle « n'est pas satisfaisant »

Lors d'une audition à l'Assemblée nationale, le nouveau président de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité Jean-Marie Delarue estime que « l’équilibre qui était celui des années 90 est rompu » par l'arrivée d'Internet. « Le risque est grand de voir se développer de nouvelles approches plus ou moins intrusives sans dispositions législatives et donc sans les garanties qui entourent les interceptions de sécurité », prévient-il. [...]

Le président de la CNCIS souhaite que les métadonnées bénéficient de la même protection que les communications elles-mêmes, et appelle à réformer la loi dans ce sens. « On a justifié ces différences, entre les interceptions de sécurité et les métadonnées, et donc différences de procédure, en disant : les secondes sont moins intrusives que les premières. (…) Cette façon de considérer comme des degrés de moindre intrusion la saisie de métadonnées n’est pas pour moi un très bon calcul. Et par conséquent, les choses doivent évoluer sur ce point », a-t-il déclaré lors de son audition. [...]

Le nouveau président de la CNCIS a donc également livré ses propositions sur le futur texte. « La bonne approche sera celle qui fera que la loi portera sur les libertés individuelles nécessairement redites à cette occasion dans la dimension que les technologies doivent lui donner aujourd’hui », a-t-il notamment déclaré. « La loi doit poser clairement dans quelles conditions et pour quels motifs des atteintes à la liberté individuelle peuvent être conduites », a poursuivi Jean-Marie Delarue. « Les motifs doivent être au moins aussi précis que ceux qui existent aujourd’hui et je ne me contenterai pas d’un renvoi (…) aux intérêts fondamentaux de la nation. » La future réforme devra également réaffirmer « le principe de subsidiarité, c’est-à-dire qu’il ne peut être fait recours à des atteintes éventuelles aux libertés individuelles que si et seulement si aucun autre moyen n’est possible ». [...]

http://www.mediapart.fr/journal/france/161114/surveillance-du-net-le-dis...

[NextINPact] Une étude Hadopi met en lumière l'inefficacité de la fermeture de MegaUpload

Suite à la fermeture de MegaUpload, en janvier 2012, « la plupart » des internautes pouvant être considérés comme des « pirates » sont finalement retournés vers des sites illicites afin de télécharger de la musique, des films, etc. Voilà ce qui ressort d’une nouvelle étude commandée par la Hadopi, laquelle se base cependant sur de simples échanges entre une trentaine de personnes réparties en petits groupes. […]

Le principal changement observé porte en fait sur le mode d’entrée dans la consommation illicite. Selon la Haute autorité, face à l’émergence de nombreux sites nouveaux, « on est passé de l’ère du « site réflexe » à un mode d’entrée avec recherche par nom d’œuvre + nom d’accès dans les moteurs de recherche ». Un comportement dont semblent d’ailleurs avoir parfaitement conscience les ayants droit, ces derniers ayant milité et obtenu il y a peu des efforts très importants de la part de Google sur ce terrain (voir notre article). […]

Certains regretteront enfin que ces travaux n’aient pas permis d’examiner plus en détail les effets du blocage (de la galaxie Allostreaming notamment) en France, et ses différences par rapport aux fermetures. L’étude effleure seulement la question, en indiquant que les mesures de blocage « sont peu évoquées/identifiées par les participants », en particulier du fait de l’apparition de moyens de contournement - de type sites miroirs. La Hadopi affirme brièvement que ces mêmes mesures sont « souvent jugées inefficientes et davantage préjudiciables pour le propriétaire du site que pour l’internaute lui-même, qui trouvera de toute façon une autre source illicite ». […]

http://www.nextinpact.com/news/90913-une-etude-hadopi-met-en-lumiere-ine...

[LeMonde] Une enfance sous surveillance

Les dispositifs permettant de suivre ses enfants à la trace sont à la mode. Non sans poser de lourdes questions pédagogiques, éthiques et juridiques. […]

Comment ne pas faire le rapprochement avec le bracelet qui permet aux prisonniers de ne pas être enfermés derrière des barreaux ? Pucer un enfant permet-il de le sortir de l’emprise de parents devenus des geôliers surprotecteurs, comme le souligne Nadia Daam sur Slate ? En le laissant quelques mètres sans une main dans la sienne, mais avec un fil à la patte. […]

L’historien et philosophe Michel Foucault reprend le concept du Panopticon, en 1975, dans Surveiller et punir :

« Le vrai effet du Panopticon, c’est d’être tel que, même lorsqu’il n’y a personne, l’individu dans sa cellule, non seulement se croie, mais se sache observé. (...) Pas besoin d’armes, de violences physiques, de contraintes matérielles. Mais un regard qui surveille et que chacun, en le sentant peser sur lui, finira par intérioriser au point de s’observer lui-même : chacun, ainsi, exercera cette surveillance sur et contre lui-même. » […]

« On sort aussi une balise pour les animaux à Noël », ajoute-t-elle [ndlqdn :Bénédicte de Villemeur-Vieille de Ma P'tite Balise], se réjouissant pour « les parents... euh... les propriétaires ».

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/11/12/une-enfance-sous-surveil...

Syndiquer le contenu
Soutenez La Quadrature du Net!