Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[Numerama] La justice allemande confirme l’interdiction de partage de données entre WhatsApp et Facebook

[Numerama] La justice allemande confirme l’interdiction de partage de données entre WhatsApp et Facebook

Dans une décision très attendue, la cour administrative de Hambourg a confirmé l'interdiction de partage des données entre WhatsApp et Facebook prononcée par l'autorité allemande de protection des données personnelles en septembre 2016. Un coup dur pour l'entreprise de Mark Zuckerberg. [...]

Le litige remonte à la mise à jour, en août 2016, des conditions générales d’utilisation et de la politique de confidentialité de WhatsApp. Celle-ci autorisait l’application de messagerie instantanée à partager les données de ses utilisateurs — numéro de téléphone, opérateur mobile… — avec Facebook, alors qu’en 2014, juste avant de s’offrir WhatsApp pour 19 milliards de dollars, l’entreprise jurait, face aux soupçons de la Commission européenne, qu’elle « ne serait pas en mesure d’associer automatiquement et de manière fiable les comptes d’utilisateur des deux sociétés ». La Commission avait finalement donné son feu vert à cette acquisition. [...]

Le recours de Facebook a donc échoué, pour le plus grand plaisir de Johannes Caspar, responsable de l’autorité de protection des données de Hambourg. Il s’en est félicité dans un communiqué : « C’est une bonne nouvelle pour les [35] millions de personnes qui utilisent WhatsApp au quotidien en Allemagne. Ils ne sont pas sans défense. » Il espère aussi que cette décision, qui concerne seulement l’Allemagne, fera jurisprudence dans le reste de l’Union européenne. [...]

http://www.numerama.com/tech/252660-la-justice-allemande-confirme-linter...

[NextINpact] Pour le contrôleur européen, le projet ePrivacy ne protège pas assez les données des internautes

[NextINpact] Pour le contrôleur européen, le projet ePrivacy ne protège pas assez les données des internautes

La protection des données personnelles avance en Europe, mais ne serait pas encore suffisante. Le contrôleur européen des données personnelles, Giovanni Buttarelli, et son adjoint Wojciech Wiewiórowski ont publié leur avis sur le prochain règlement ePrivacy, qui doit protéger les communications des internautes. Un brouillon a été proposé en janvier par la Commission européenne, qui a demandé l'avis du CEDP (EDPS en anglais).

ePrivacy vient appuyer le règlement général de protection des données (RGPD), adopté l'an dernier, qui renforçe d'ici 2018 la couverture des données des citoyens. Le règlement ePrivacy doit quant à lui garantir la confidentialité des communications, notamment en contrôlant l'exploitation des métadonnées et en renforçant le consentement de l'internaute, par exemple sur les cookies. [...]

Très strict sur la vie privée, il tient à se méfier des exceptions, des définitions laissées à d'autres textes et de tous les vides juridiques qui pourraient mettre à mal cette barrière, jugée peu ambitieuse sur certains points. [...]

https://www.nextinpact.com/news/104105-pour-controleur-europeen-projet-e...

[FranceCulture] Neutralité (3/4 ) Pour un Net neutre !

Neutralité (3/4 ) Pour un Net neutre !

Aujourd'hui nous parlons de la neutralité du net, avec Jérémie Zimmermann, cofondateur de la Quadrature du Net.

Nous discutons de la neutralité du net, un principe remis en cause par les modèles économiques des opérateurs télécoms, il garantit pourtant que ces derniers ne discriminent pas les communications de leurs utilisateurs, mais restent des transmetteurs d'information. Avec Jérémie Zimmermann, co-fondateur de La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet. [...]

https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouvelles-vagues/neutralite-3...

[NextINpact] Le Congrès américain abandonne les règles de vie privée dans les télécoms

[NextINpact] Le Congrès américain abandonne les règles de vie privée dans les télécoms

La Chambre des représentants du Congrès américain a validé une résolution censée supprimer l'obligation de prévenir l'internaute quand son FAI revend ses données. Le texte doit encore passer par Donald Trump, qui a largement affirmé son opposition à la précédente régulation des télécoms. [...]

Cette décision s'inscrit dans un mouvement global de dérégulation du marché télécoms qui a débuté fin janvier, avec la nomination d'Ajit Pai à la tête du gendarme du secteur, la FCC (voir notre analyse). Ce dernier a adoubé le « zero rating » (un traitement différencié de services sur mobile), est revenu sur des mesures de transparence et a réaffirmé son opposition à la neutralité du Net. Le principe de non-discrimination est perçu comme une ingérence de l'État dans l'innovation.

Il est même revenu sur des obligations de protection des données des internautes par les FAI, perçues comme des contraintes par les lobbies du secteur. « Beaucoup d'entreprises sont très inquiètes de l'attention qu'elles attirent et de la régulation sur la vie privée. Elles s'impliquent comme jamais elles ne l'ont fait avant » affirme l'association Free Press, citée par la BBC. [...]

https://www.nextinpact.com/news/103846-le-congres-americain-abandonne-re...

[Liberation] Isabelle Falque-Pierrotin «Nos choix de société ne doivent pas être dictés par les algorithmes»

[Liberation] Isabelle Falque-Pierrotin «Nos choix de société ne doivent pas être dictés par les algorithmes»

La présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés organise un grand débat public sur les questions éthiques soulevées par les algorithmes, qui se sont immiscés dans presque tous les aspects de notre quotidien : santé, éducation, justice…

En 1974, le Monde provoquait l’émoi dans l’opinion publique en révélant l’existence de « Safari », un projet gouvernemental qui visait à interconnecter l’ensemble des fichiers nominatifs de l’administration française. Quatre ans plus tard naissait la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), chargée de veiller à la protection des données personnelles. En près de quarante ans d’exercice, le périmètre de l’institution n’a cessé de s’étendre, à mesure que le numérique pénétrait tous les domaines d’activité et que l’innovation s’accélérait. Le 23 janvier, la Cnil a ainsi amorcé une discussion autour des questions éthiques soulevées par les algorithmes, destinée à se poursuivre jusqu’à l’automne. Pour sa présidente, Isabelle Falque-Pierrotin, il s’agit de permettre à un large public de s’approprier des enjeux qui font désormais partie de notre quotidien. [...]

http://www.liberation.fr/debats/2017/03/30/isabelle-falque-pierrotin-nos...

[NextINpact] Données personnelles : les eurodéputés s'inquiètent de la solidité du Privacy Shield

[NextINpact] Données personnelles : les eurodéputés s'inquiètent de la solidité du Privacy Shield

Au travers d’une résolution adoptée au Parlement européen, les députés s’inquiètent « de l’affaiblissement de la protection de la vie privée aux États-Unis ». Un affaiblissement qui heurte l’accord Privacy Shield, censé protéger les données personnelles des Européens outre-Atlantique. [...]

Le Privacy Shield est censé offrir un meilleur niveau de protection, vérifié au surplus par un réexamen annuel afin de jauger la solidité des engagements dans le temps. Si cette étape est prévue pour septembre, la situation actuelle aux États-Unis est source de vives inquiétudes sur le Vieux Continent. En séance, Věra Jourová, commissaire européenne des affaires juridiques, a eu beau féliciter les autorités américaines pour leur collaboration dans la mise en œuvre de l’accord, les eurodéputés ont malgré tout adopté une résolution par 306 voix pour, 240 contre et 40 abstentions pour s’inquiéter de la situation. [...]

Les députés européens avaient déjà adopté une résolution critique en mai 2016, restée sans effet. Rappelons enfin que la Quadrature du Net, French Data Network (FDN) et la Fédération FDN ont lancé une procédure devant la CJUE afin d’obtenir justement l’annulation de cet accord. Plusieurs reproches ont été pointés dans leur requête notamment ces possibilités d’exploitation jugées trop floues des données collectées ou encore un droit au recours non effectif. L’affaire sera jugée dans plusieurs mois par les juges européens.

https://www.nextinpact.com/news/103964-donnees-personnelles-eurodeputes-...

[NextINpact] Face au régulateur américain, les géants du Net défendent la neutralité des réseaux

[NextINpact] Face au régulateur américain, les géants du Net défendent la neutralité des réseaux

L'Internet Association, qui représente des mastodontes comme Amazon, Facebook, Google et Microsoft, demande à l'autorité des télécoms (la FCC) de maintenir son contrôle de la neutralité du Net. Une gageure, au moment où la direction du régulateur aligne explicitement ses positions sur celles des opérateurs. [...]

Dans une lettre publiée suite à la rencontre, l'association détaille les orientations qu'elle a défendue. « L'Internet Association continue son soutien vigoureux du décret Internet ouvert de la FCC, une composante vitale de l'Internet libre et ouvert » écrit-elle. Le lobby rappelle que le texte a été adoubé par la justice, au moment où il était attaqué par l'industrie télécom. Le décret est donc assez solide pour défendre les internautes. [...]

Le groupement en profite pour s'inviter dans le débat autour des règles sur la vie privée, adoptées l'an dernier par la FCC et abolies il y a quelques jours par Donald Trump, après un passage express au Congrès. Pour les géants du Net, leur pays natal doit regarder de plus près les pratiques des opérateurs que les leurs, les groupes télécoms ayant potentiellement accès à l'ensemble des données des internautes. [...]

https://www.nextinpact.com/news/104021-face-au-regulateur-americain-gean...

[Liberation] Que peut faire votre fournisseur d'accès à Internet de vos données?

[Liberation] Que peut faire votre fournisseur d'accès à Internet de vos données?

Aux Etats-Unis, le Congrès a autorisé les opérateurs à vendre les données personnelles de leurs abonnés, dont leur historique de navigation, sans leur consentement. En France et en Europe, le cadre légal est heureusement beaucoup plus contraignant. [...]

Qu’en est-il de ce côté-ci de l’Atlantique ? Libération a demandé leur éclairage juridique à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) ainsi qu’à Alexandre Archambault, avocat au barreau de Paris et fin connaisseur du droit de l’Internet. En résumé : en France et en Europe, même si les exceptions au secret des correspondances se sont élargies, notamment en matière de sécurité, les opérateurs de télécommunications ne peuvent pas faire n’importe quoi, ni ce qu’ils veulent, avec vos données. [...]

« De plus en plus, ce sont les métadonnées qui intéressent les autorités », souligne Alexandre Archambault. La révision de la directive européenne dite « e-privacy » (vie privée et communications électroniques) devrait permettre de poser un cadre plus précis : dans le futur règlement, qui s'appliquera directement dans les Etats membres, les métadonnées « auront la même importance que le contenu des communications, elles relèveront de la sphère privée, avec les mêmes garanties procédurales ». [...]

http://www.liberation.fr/futurs/2017/04/01/que-peut-faire-votre-fourniss...

[Numerama] Le très décrié fichier TES arrive partout en France, la riposte juridique est lancée

[Numerama] Le très décrié fichier TES arrive partout en France, la riposte juridique est lancée

D'ici le 30 mars, le fichier TES sera généralisé sur tout le territoire. Cependant, la riposte juridique est en cours : un collectif vient de déposer un mémoire devant le Conseil d'État pour tenter de le contrer.

L’action juridique des Exégètes Amateurs contre le fichier TES (« Titres Électroniques Sécurisés ») vient de franchir une étape décisive cette semaine. En effet, les juristes du collectif rassemblant la Quadrature du Net, l’opérateur FDN et la fédération FDN ont transmis au Conseil d’État un « mémoire ampliatif » qui développe plus en détail les arguments contre la mise en place de cette base de données. [...]

Comme cela a été rappelé alors, le dépôt du mémoire ampliatif ne marque pas la fin des efforts des Exégètes Amateurs. Le gouvernement a maintenant la possibilité de consulter le document et d’y répondre. Ce n’est que dans plusieurs mois, après un certain nombre d’échanges entre les deux parties, que la plus haute juridiction administrative se prononcera sur le fichier TES. [...]

http://www.numerama.com/politique/244393-le-tres-decrie-fichier-tes-arri...

[LeMonde] Comment des experts traquent les dérives des logiciels de surveillance

[LeMonde] Comment des experts traquent les dérives des logiciels de surveillance

De plus en plus d’experts en cybersécurité s’intéressent aux attaques informatiques pratiquées par les gouvernements contre la société civile. [...]

Peu d’organisations traditionnelles de défense des droits de l’homme se sont intéressées de près au sujet des menaces informatiques, mais la tendance est en train de s’inverser. « C’est une bonne tendance, parce que de plus en plus de choses se passent en ligne, et que la boîte à outils d’un activiste est désormais son ordinateur », estime Bill Marczak.

Autre figure importante de ce domaine, Claudio Guarnieri se bat sur tous les fronts. Ce jeune Berlinois, collaborateur du Citizen Lab, étudie pour Amnesty International les liens entre technologie et droits de l’homme. Il a rejoint l’ONG en juin, et il a récemment lancé – avec plusieurs experts – l’organisation Sécurité sans frontières. [...]

Pour l’instant, le Citizen Lab n’a pas encore découvert de cas d’abus pratiqués par les gouvernements européens, alors qu’il dispose de preuves que certains pays comme l’Italie et le Luxembourg – par exemple – ont acheté des logiciels espions. Mais avec le vote de plusieurs lois faisant entrer l’usage de ces outils de surveillance dans un cadre légal (comme en France avec la loi sur le renseignement), ces questions vont continuer à prendre de l’importance, assure Claudio Guarnieri. « Dans le futur, les logiciels de surveillance vont devenir mainstream. »

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/03/28/comment-des-experts-traq...

Syndiquer le contenu