Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[LeMonde] Les métadonnées téléphoniques révèlent des informations très privées

Le Monde - Pixels - Etude Stanford

Une équipe de chercheurs de l’université de Stanford a publié une vaste étude montrant l’étendue des informations personnelles qui peuvent être déduites des seules métadonnées de ses appels et SMS sur la vie privée d’une personne. A savoir toutes les informations qui « entourent » un message : durée d’un appel, numéro appelé, heure de l’envoi d’un SMS… En bref, tout ce qui concerne un message, à l’exception de son contenu [...].

La NSA affirme depuis 2013 que ces informations ne revêtent pas un caractère privé, mais qu’elles sont indispensables à l’efficacité de ses actions, notamment en matière de lutte contre le terrorisme [...].

Les conclusions de l’étude menée par les chercheurs de Stanford montrent tout le contraire. Pendant plusieurs mois, ils ont enregistré, avec l’accord des 823 participants à l’étude, les métadonnées de 251 788 appels et de 1 234 231 SMS. Ils ont ensuite analysé de manière automatique les tendances récurrentes dans les métadonnées [...].

Interrogé par le Guardian, l’un des coauteurs de l’étude, Patrick Mutchler, affirme que ces résultats sont bien en deçà de ce dont sont capables les agences de renseignement, qui disposent de moyens considérables. « Gardez à l’esprit que [ces résultats] ne sont que le reflet de ce que peuvent faire deux doctorants disposant de ressources limitées. »

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/05/18/les-metadonnees-telephon...

[NextINpact] Les Exégètes accentuent leur pression sur l'obligation de rétention des données

[NextInpact] Les Exégètes accentuent leur pression sur l'obligation de rétention des données

La pression s’accentue aux portes du gouvernement sur la question de la rétention des données. La Quadrature du Net, French Data Network et la Fédération des fournisseurs d’accès à Internet associatifs viennent d'adresser un nouveau mémoire pour s’attaquer à ce sujet sensible, et espérer un encadrement digne de ce nom [...].

Si leur première tentative est donc restée vaine, ces trois acteurs, réunis sur le site Exegetes.eu.org ne baissent pas les bras. Ils viennent d’adresser un nouveau mémoire (PDF) au Conseil d’État dans le cadre d’une autre procédure [...].

Dans le dernier mémoire adressé à la juridiction administrative, les associations expliquent en quoi le droit de l’Union, et consécutivement la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, est bien applicable à ce régime de conservation des données personnelles [...].

https://www.nextinpact.com/news/99939-les-exegetes-accentuent-leur-press...

[Nextinpact] [Interview] La Quadrature du Net « ne frappera plus aux portes qui ne veulent pas s’ouvrir »

Nextinpact - Interview

« La Quadrature du Net sort de l’état d’urgence ». Par ce communiqué publié hier, l’initiative annonce un sérieux changement de cap dans sa stratégie. « On est en train de s’épuiser à quelque chose qui ne fonctionne pas » nous explique en ce sens Adrienne Charmet, la coordinatrice des campagnes à LQDN. [...]

Pour les questions culturelles et sécuritaires, on est face à un blocage systématique, une « hystérisation » du débat. Nous ne délaissons pas le champ politique, simplement, on va l’investir autrement. Cela ne nous empêchera pas de dire ce que l’on pense [...] Concrètement, on a besoin de renforcer notre doctrine. Le terme est très religieux ou militaire, mais c’est un peu ça : on doit prendre du temps pour soit réactualiser soit enrichir des réflexions déjà en cours [...].

http://www.nextinpact.com/news/99888-interview-la-quadrature-net-ne-frap...

[Rue89] La Quadrature du Net ne veut plus « pédaler dans le vide »

Rue89

L’association de défense des droits et des libertés sur Internet, La Quadrature du Net – connue notamment pour sa lutte contre l’état d’urgence ou la loi renseignement – change son fusil d’épaule.

Elle l’annonce dans un texte intitulé « La Quadrature sort de l’état d’urgence ». L’association « refuse de perdre d’avantage de temps à tenter d’influencer rationnellement » les politiciens. Pour en savoir plus, on a posé trois questions à la coordinatrice de ses campagnes, Adrienne Charmet [...].

Surtout, on va continuer à sensibiliser, former, organiser des ateliers. On veut donner des compétences au plus de monde possible pour produire de l’empowerment. On préfère faire monter ces sujets dans la société civile, et se dire que les politiques de demain auront été sensibilisés en tant que citoyens, plutôt que de former les politiciens. Au moins, on fera quelque chose d’utile.

http://rue89.nouvelobs.com/2016/05/17/quadrature-net-veut-plus-pedaler-v...

[OuestFrance] La Quadrature du Net lassée de perdre son temps avec les politiques

Ouest France

C'est par un communiqué sans détours que l'association La Quadrature du Net a annoncé lundi qu'elle refusait de « perdre d'avantage de temps » à travailler dans l'espace politique institutionnel. [...]

Lundi, dans un communiqué, LQDN a fait une annonce sans mâcher ses mots : « Après des années de violence légale, de défaites et de recul des libertés fondamentales, face à une représentation politique dont la seule logique est sécuritaire, La Quadrature du Net refuse de perdre davantage de temps à tenter d'influencer rationnellement ceux qui ne veulent rien entendre et choisit de réorienter ses actions. » [...]

LQDN dénonce une « logique participative constamment instrumentalisée » et explique avoir fait le constat que la multiplication des consultations ne se traduit pas concrètement : « depuis deux ans, la société civile n'aura à la fois jamais été autant consultée et aussi peu entendue sur les sujets numériques ». [...]

http://www.ouest-france.fr/politique/la-quadrature-du-net-denonce-limmob...

[LeMonde] Des associations demandent une révision de la loi renseignement

La bataille autour de la loi sur le renseignement est loin d’être terminée. Une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) a été déposée, vendredi 6 mai, pour tenter de ramener ce texte très controversé devant le Conseil constitutionnel.

Cette QPC a été déposée par un groupe composé de l’association de défense des libertés numériques La Quadrature du Net, du fournisseur d’accès (FAI) associatif French Data Network et de la Fédération des FAI associatifs, assistés de leur avocat, Patrice Spinosi. [...]

L’article L811-5 (ex-article 20) sort la surveillance hertzienne des dispositions du code de la sécurité intérieure qui prévoit des garde-fous, comme un contrôle par la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement.

Pour les « exégètes amateurs », cela signifie que le législateur permet aux services de renseignement d’enfreindre la vie privée dans le cadre de leurs missions, sans pour autant déterminer par la loi les conditions dans lesquelles les données sont collectées, comment elles sont conservées, dans quels cas elles doivent être détruites. [...]

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/05/10/nouvelle-tentative-de-re...

[NextINpact] En France, bientôt une action de groupe contre les atteintes aux données personnelles

Screenshot

Une action de groupe (ou plutôt « action collective ») en matière de données personnelles sera bientôt une réalité en France. Le gouvernement a déposé en ce sens un amendement dans le cadre du projet de loi relatif à l'action de groupe et à l'organisation judiciaire.

Le texte, discuté par les députés à partir du 17 mai, prévoit d’adjoindre un nouvel article à la loi de 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. Concrètement, cette action concernera les seules personnes physiques « placées dans une situation similaire », par exemple des consommateurs de tel ou tel opérateur télécom.

Si cet ensemble subit un dommage consécutif à un manquement à la loi de 1978, par exemple une faille de sécurité chez un opérateur ou l’un de ses sous-traitants, alors « une action de groupe [pourra] être exercée devant une juridiction civile ou administrative ». Comment ? La clef de démarrage est confiée à une série d’acteurs derrières lesquels les victimes pourront se retrouver [...]

Avec un tel champ, l’UFC Que Choisir et la CLCV seront évidemment concernées, mais très probablement aussi la Quadrature du Net puisque l’association a pour but de « mener des actions pour la défense des libertés individuelles sur Internet » outre « d'encourager l'autonomie des usagers et leur prise de contrôle sur les données les concernant ». [...]

http://www.nextinpact.com/news/99710-en-france-bientot-action-groupe-con...

[NextINpact] 73 organisations demandent au BEREC de défendre la neutralité du Net

Dans une lettre ouverte publiée en début de semaine, 73 organisations (dont AccessNow, Greenpeace ou la Quadrature du net) demandent au BEREC de mettre une barrière aux violations de la neutralité du Net. Le groupement des régulateurs européens des télécoms, dont fait partie l'ARCEP, doit fournir dans quelques mois les lignes directrices pour l'application de la neutralité du Net dans l'ensemble des pays européens. [...]

Pour les organisations, le groupement doit être vigilant sur trois points précis :

  • les « services spécialisés », qui sortent un service du flux Internet (comme la TV aujourd'hui), devraient être réservés à des services « qui ne seraient pas techniquement possibles avec une stricte neutralité du Net ». L'enjeu : éviter qu'un opérateur facture à une entreprise le passage par un canal séparé pour obtenir un avantage sur ses concurrents ;
  • le « zero-rating » spécifique à une application, c'est-à-dire exclure un service du volume de données mensuelles, devrait lui être banni. Il s'agirait d'une « pratique dangereuse », qui pourrait mener à une distorsion de concurrence ;
  • la gestion de trafic doit être autant limitée que possible, pour éviter de discriminer certains usages. Le texte européen permet ainsi une « gestion raisonnable du trafic », qui donne une marge de manœuvre aux opérateurs, même s'ils ont interdiction de privilégier un service ou un type de contenu sur un autre. [...]

https://www.nextinpact.com/news/99733-73-organisations-demandent-au-bere...

[Rue89] Loi numérique : tout ce que les sénateurs ont changé

Screenshot

C’est fait : les sénateurs viennent d’adopter, ce mardi, le projet de loi « pour une République numérique » par 322 voix contre... une !

La chambre haute marque ce texte d’une certaine défiance vis-à-vis de l’ouverture des données publiques et tape sur les grands acteurs du Web comme Airbnb. Jusqu’à exiger d’eux de fliquer nos faits et gestes pour le compte des impôts. [...]

Le concept de neutralité d’Internet a été validé par les sénateurs. Bon, en vrai, il s’agit surtout de coller à la définition imposée par l’Europe dans un règlement adopté en octobre dernier.

Certains élus se font l’écho des inquiétudes des associations de défense du Net, qui estiment que cette version de la neutralité est loin d’être parfaite. Ainsi, Patrick Abate (PCF), qui a tenté (en vain) de limiter les dérogations possibles à ce principe : « La définition européenne autorise trop d’exceptions, comme la possibilité d’ouvrir des voies rapides contre rémunération pour des services spécialisés ou celle d’intervenir sur la bande passante pour prévenir un “encombrement imminent” – voilà qui est bien flou. » [...]

http://rue89.nouvelobs.com/2016/05/03/loi-numerique-tout-les-senateurs-o...

[Liberation] Les écoutes coûtent cher, très cher : démonstration en quatre chiffres

Screenshot

Près d’un milliard d’euros a été dépensé pour les écoutes judiciaires ces dix dernières années. Le chiffre, astronomique, figure dans un rapport publié ce lundi par la Cour des comptes, au terme d’un contrôle approfondi de plusieurs mois. La Cour a adressé à Matignon un référé se concluant par sept recommandations, auxquelles le Premier ministre a répondu. Tour d’horizon de la correspondance en quatre chiffres. [...]

Elle devait alléger le budget des écoutes et, pour l’heure, c’est tout l’inverse : la Plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ) aura coûté plus de 100 millions d’euros à la fin de l’année 2016. Ce projet, piloté par l’industriel Thales, vise à centraliser toutes les interceptions judiciaires et autres techniques d’enquête (annuaire inversé, fadettes…), aujourd’hui réalisées par une kyrielle de petites sociétés spécialisées : Elektron, Foretec, Azur, Amecs, etc. [...]

Au titre des «graves insuffisances du dispositif» actuel, la Cour fait part de ses «interrogations» sur «les garanties de protection du secret de l’instruction» et, plus largement, sur le contrôle effectif des interceptions par les juges. Une critique en écho aux récriminations de la Cnil. Saisie pour avis sur la PNIJ, la gardienne de la vie privée avait taclé en 2014 «un système hétérogène et décentralisé» dont la «sécurité et traçabilité [n’étaient] pas satisfaisantes».

http://www.liberation.fr/france/2016/04/25/les-ecoutes-coutent-cher-tres...

Syndiquer le contenu