Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[NouvelObs] « Au moins, dans un système totalitaire, on sait à quoi on a affaire »

La loi sur le renseignement prévoit des algorithmes pour détecter les comportement suspects. Une « idéologie du big data » qui risque de nous pousser à nous autocensurer, prévient la chercheuse Antoinette Rouvroy. [...]

« Ça me pose question sur les droits et libertés fondamentaux. Parce qu’il me semble qu’ils ne sont pas là pour protéger les formes de vie, d’expression, de comportements, banales, normales, standardisées… Au contraire, ils sont là pour protéger les prises de position qui, sans être jugées illégales, sont jugées déviantes, malsaines, voyeuristes…
Les droits de l’homme jouent le rôle d’auto-subversion de la norme juridique par elle-même.
J’ai un peu peur que ce type de projet de loi érode progressivement, sans qu’on s’en rende compte, cette signification fondamentalement anti-totalitaire des droits et libertés fondamentaux.
» [...]

« Je pense qu’il y a des alternatives. Mais elles demanderaient un certain nombre de sacrifices. Parce que tout ça, c’est très confortable aussi. Cette automatisation, cette préemption, le fait de ne pas avoir à décider... » [...]

« Le droit est une machine assez magique qui peut tout faire. Donc on pourrait l’utiliser de façon plus stratégique que ce qu’on fait aujourd’hui. Je ne pense pas que l’on fasse face à une situation inéluctable. C’est une question de volonté politique. »

http://rue89.nouvelobs.com/2015/03/28/moins-systeme-totalitaire-sait-a-q...

[ArrêtsurImages] Non, Internet n'est pas une « zone de non-droit »

En 1999, Françoise Giroud déclarait que "L'internet est un danger public puisque ouvert à n'importe qui pour dire n'importe quoi". Le CSA accueillait alors à Paris le premier "Sommet mondial des régulateurs sur Internet et des services électroniques", conviant tranquillement plusieurs pays bien connus des défenseurs de la liberté d'expression (dont l'Iran et la Syrie, deux des "20 pays ennemis de l'Internet" alors identifiés par Reporters Sans Frontières). Plus de 15 ans après, et malgré l'adoption de nombreuses lois, on trouve encore des politiques et des médias véhiculant tout aussi tranquillement la rumeur voulant qu'Internet serait une "zone de non-droit". [...]

Oser avancer qu'Internet est une "zone de non-droit" alors que des milliers d'arrêtés, codes, décrets et lois en font état est tout de même gonflé. Le droit s'applique d'autant plus sur Internet que, depuis une dizaine d'années, de nombreuses lois ont été adoptées pour renforcer le contrôle, la surveillance et la régulation des "communications électroniques". [...]

Comme le soulignait fort bien Yoann Spicher, doctorant en Sciences de l'information et de la communication, à force de marteler ce mythe, "il s'est progressivement réalisé : l'accumulation de mesures législatives et pseudo-contractuelles imposées par le pouvoir politique pour les premières et par des entreprises privées pour les secondes a réussi à transformer Internet en « zone de non-droit ». Non pas que le citoyen y court un risque accru d'être victime de diffamation, de propos haineux ou de n'importe quel autre crime perpétué en toute impunité par des anonymes, mais que sa capacité à opposer ses droits à des atteintes à ses libertés diminue de manière progressive et persistante" [...]

http://www.arretsurimages.net/chroniques/2015-03-30/Non-Internet-n-est-p...

[Liberation] Les sites de prostitution bientôt censurés ?

Le Sénat a adopté hier un amendement prévoyant le blocage administratif de "sites internet favorisant la traite des êtres humains et le proxénétisme". Un dispositif de censure extrajudiciaire déjà existant pour la pédopornographie et le terrorisme. […]

Le dispositif de blocage prévu par loi sur la prostitution a déjà connu plusieurs vies. Lors de son examen en première lecture à l'Assemblée, en décembre 2013, le gouvernement s'était prononcé contre. Au nom de « l’efficacité incertaine » et du caractère « problématique » d'un mécanisme de blocage sans intervention d'un juge, relève Michelle Meunier. Le gouvernement avait obtenu sa suppression par voie d'amendement. Depuis, le gouvernement s'est rangé à l'idée du bloquer des sites sans décision de justice. […]

L'association de défense des libertés numériques, La Quadrature du Net, a déjà réagi à l'adoption de l'amendement par les sénateurs en dénonçant « un pas de plus dans la régulation extra-judiciaire du Net ». Pas sûr qu'elle soit entendue par le gouvernement, qui a érigé le blocage sans passer devant un juge au rang de solution miracle, et l'envisage déjà pour lutter contre les propos racistes ou antisémites.

http://www.liberation.fr/societe/2015/03/31/les-sites-de-prostitution-bi...

[LaTribune] Loi sur le renseignement : la société civile réclame un débat et des garanties

Amnesty International France, la Ligue des droits de l'homme, mais aussi le Syndicat de la magistrature et le syndicat des avocats de France, Reporters sans frontières et la Quadrature du Net. Ces associations ont au moins une inquiétude commune et un objectif partagé : mobiliser l'opinion publique et les parlementaires contre le projet de loi sur le renseignement, présenté la semaine dernière en conseil des ministres et qui sera examiné en commission des lois la semaine prochaine et dès le 13 avril en séance plénière à l'Assemblée nationale, dans le cadre d'une procédure accélérée. [...]

Le motif de préservation des « intérêts économiques et scientifiques essentiels » fait aussi grincer des dents, car il reviendrait à « légaliser l'espionnage économique et scientifique » alors que « la lutte contre l'espionnage industriel peut intervenir dans le cadre d'une enquête pénale » relève la Quadrature du Net, une association de défense des droits et des libertés des citoyens sur Internet, dans un document dévoilant ses pistes d'amendements. [...]

La Quadrature du Net demande aussi que soit abrogée ou encadrée la procédure « d'urgence absolue » qui permet de se passer d'autorisation préalable, par exemple en la limitant à cinq par an. [...]

« Les gens n'ont pas envie de savoir qu'ils vont être surveillés » se désole Adrienne Charmet-Alix, la coordinatrice des campagnes de la Quadrature du Net.

http://www.latribune.fr/technos-medias/internet/loi-sur-le-renseignement...

[NextINpact] Asile politique de Snowden : les États-Unis auraient menacé directement l’Allemagne

Sigmar Gabriel, ministre allemand de l’Économie et vice-chancelier, a indiqué hier lors d’une conférence que les États-Unis avaient directement menacé l’Allemagne de représailles si le pays devait donner l’asile politique à Edward Snowden. […]

L’Allemagne aurait donc été menacée directement : si elle accueillait Edward Snowden sur son sol pour lui offrir l’asile politique, elle serait écartée de précieuses sources de renseignement. Car en dépit des discours très critiques à l’égard de la NSA, l’Allemagne reste une alliée proche des États-Unis. Or, le monde du renseignement fonctionne en partie via des échanges entre nations, le plus connu des regroupements étant les fameux Five Eyes : États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Australie et Nouvelle-Zélande. Hors de question pour l’Allemagne de passer à côté d’informations si critiques. […]

Pour The Intercept, qui revient sur les déclarations du vice-chancelier allemand, il ne peut y avoir que deux explications à ces commentaires. Le gouvernement d’Angela Merkel peut ainsi avoir voulu faire taire un flot de critiques ininterrompu pour ne pas avoir accueilli Edward Snowden. […] Mais Glenn Greenwald, auteur de l’article et connu pour avoir été le premier à interviewer Snowden, donne une autre piste : un accord entre les deux pays, dont la finalité serait d’effrayer le peuple allemand pour en finir avec les questions embarrassantes sur l’asile politique. […]

http://www.nextinpact.com/news/93522-asile-politique-snowden-etats-unis-...

[Liberation] Fleur Pellerin attaque les pirates par le magot

La ministre de la Culture a reçu lundi les partenaires commerciaux des sites illégaux pour signer une charte visant à couper leurs recettes publicitaires. […]

Dès lundi, elle les a réunis pour signer une « charte des bonnes pratiques dans la publicité pour le respect du droit d’auteur » rédigée sous le contrôle de Centre national du cinéma. L’Interactive Advertising Bureau (IAB), l’Union des annonceurs (UDA), le Syndicat des régies Internet (SRI) mais aussi quelques acteurs de l’édition, de la musique, du cinéma et du jeu vidéo s’y engagent à mettre en œuvre tous les moyens pour « éviter de diffuser des publicités sur les sites contrevenants ». Quant à savoir qui exactement est considéré comme « site contrevenant », ce sera le travail d’un comité de suivi, composé à parité de professionnels de la publicité et d’ayants droit, qui établira une liste noire. Une seconde charte suivra en juin, pour obtenir cette fois la collaboration des acteurs du paiement en ligne. […]

Par ailleurs, le plan de guerre ministériel prévoit de renforcer les blocages de sites illégaux ordonnés par la justice. […]

http://www.liberation.fr/culture/2015/03/26/fleur-pellerin-attaque-les-p...

[NextINpact] Proxénétisme : nouvelle tentative d'extension du blocage administratif des sites

Au Sénat, un amendement a été déposé afin d’étendre le blocage administratif aux sites de proxénétisme et de traite des êtres humains (prostitution, etc.). Une mesure envisagée dans le cadre de la proposition de loi sur la prostitution, portée par les députés PS en 2013. […]

Cette disposition n’est pas le fruit de l’imagination débordante de l’UDI. On la retrouvait déjà dans le premier jet de cette proposition de loi, déposée en 2013 par les députés du groupe socialiste. À l’occasion, ces mêmes élus oubliaient le moratoire sur le blocage qu’ils avaient pourtant défendu en 2011, alors dans l’opposition. […]

Dans tous les cas, la proposition de loi discutée au Sénat les 30 et 31 mars engagera bien la responsabilité des acteurs du Net. Les députés avaient en effet laissée intacte une autre disposition, toujours à l’article 1, celle étendant aux sites de proxénétisme l’obligation de signalement actuellement réservée à l'apologie des crimes contre l'Humanité ou du terrorisme, à l'incitation à la haine raciale, la pornographie enfantine, etc. […]

http://www.nextinpact.com/news/93553-le-blocage-administratif-etendu-au-...

[Politis] Renseignement : De nouveaux moyens pour pister des internautes

Accès en temps réel aux données informatiques d’internautes, détection des comportements « suspects » en ligne… Un nouveau projet de loi augmente largement l’accès des services de renseignement aux données personnelles des internautes. Ceci, « pour les seuls besoins de la prévention du terrorisme », précise le texte que Le Monde et Le Figaro se sont procurés avant sa présentation devant le conseil des ministres jeudi. [...]

Autant de mesures qui ne feraient que rendre légales des pratiques déjà existantes, selon Adrienne Charmet de l’association de défense des libertés numériques La Quadrature du Net.

« C’est un grand classique de ce genre de projets de loi. Les services de renseignement demandent une sécurisation juridique de ce qu’ils font déjà. Donc on intègre ces pratiques dans une nouvelle loi, et ainsi de suite », explique-t-elle.

[...]

http://www.politis.fr/Renseignement-De-nouveaux-moyens,30442

[LePoint] Loi renseignement: les associations inquiètes de la précipitation du gouvernement

Plusieurs associations ont fait part jeudi de leur inquiétude face à la procédure d'urgence utilisée par le gouvernement pour son projet de loi sur le renseignement, qui empêche tout débat sur un texte « sécuritaire et liberticide ».

Lors d'une conférence de presse commune, ces organisations (dont le Syndicat de la magistrature, la Ligue des Droits de l'Homme, Amnesty International, Reporters sans Frontières, La Quadrature du Net...) ont répété leurs craintes sur l'instauration d'une surveillance de masse sans contrôle indépendant. « Un projet de loi dans une logique purement sécuritaire et essentiellement liberticide », a résumé le président de la Ligue des droits de l'Homme, Pierre Tartakowski.

« Ce projet de loi est mené à un rythme d'enfer qui empêche la société civile et les parlementaires de se préparer. Il n'y a pas de temps de réflexion, on noie la société civile sous la rapidité », a souligné Adrienne Charmet, de l'association La Quadrature du Net. [...]

http://www.lepoint.fr/politique/projet-de-loi-renseignement-les-associat...

[Humanite] Le projet de loi sur le renseignement mobilise contre lui

Dans l’urgence, puisque le texte doit être voté dans deux semaines, des associations et syndicats tentent d’alerter l’opinion et de mobiliser contre les dangers du projet de loi sur le renseignement. [...]

Car en l’état de la législation, certaines pratiques de ces agents sont alégale (hors du cadre de la loi) selon le député Urvoas, ou plutôt illégale selon le syndicat de la magistrature qui récuse l’argumentaire. Pour le rapporteur du texte, rien que le fait de mettre un cadre légal aux écoutes est vertueux. Même lorsque ce qui devient légal constitue une atteinte aux droits de l’homme. Un blanchiment légal en somme. [...]

C’est ainsi que plusieurs associations (LDH, Quadrature du Net, Amnesty International…) et le syndicat de la magistrature tentent de mobiliser contre ce projet qui confère l’impunité aux agents de l’état. [...]

http://www.humanite.fr/le-projet-de-loi-sur-le-renseignement-mobilise-co...

Syndiquer le contenu
Soutenez La Quadrature du Net!