Les organisations citoyennes condamnent la proposition de loi sur la surveillance de masse