Données personnelles : ambigu sans équivoque