Loi de programmation militaire : une grave atteinte aux libertés et aux droits fondamentaux entérinée au Parlement