Les parlementaires vont-ils consentir à la démocrature ?