Pour le régulateur européen, les opérateurs violent la neutralité du Net et la vie privée