Fake-news : derrière l'effet d'annonce, Macron esquive le vrai débat