Pour le Parlement européen, nos données personnelles ne sont pas des marchandises !