Soutenons La Quadrature du Net !

Press review about Directive anti-partage IPRED

[Español][Publico] Las críticas al tratado ACTA paralizan su entrada en vigor

La movilización en redes sociales e internet contra el tratado global antipiratería dio ayer sus frutos. La Comisión Europea, que negoció junto a los países de la UE el texto, decidió pedir al Tribunal de Justicia comunitario un estudio sobre su legalidad. [...]

[Lecourrier] Coup de filet sur la Toile

[...] Assimilés à du vol, les échanges non-marchands sont-ils condamnés ? [...] Aux Etats-Unis, il y a eu la menace de nouvelles lois répressives (les très controversées SOPA et PIPA, provisoirement abandonnées); en France, le déploiement des premiers effets de la loi Hadopi; et aujourd’hui, à l’échelle internationale, le traité anti-contrefaçon ACTA qui se heurte à une vive opposition. [...]

[Español][Publico] La UE exime a las redes sociales de perseguir las descargas ilegales

Las redes sociales no pueden ser también redes policiales. Una sentencia del Tribunal de Justicia de la Unión Europea, publicada ayer, consideró ilegal que grandes webs de internet como Facebook o Twitter instalen sistemas de filtrado para detectar cuáles de sus usuarios utilizan los servicios de la página para intercambiar o difundir material protegido por los derechos de autor. [...]

[01Net] Un appel pour en finir avec les lois irréfléchies contre le piratage

Dans une lettre ouverte au Congrès américain, 75 acteurs du Web et de la défense des droits de l'homme et des libertés ont demandé à ce que les Etats-Unis revoient leur manière de concevoir les lois sur la propriété intellectuelle, afin de mettre un terme aux dérapages liberticides comme SOPA et PIPA.

[20minutes.Fr] Acta: Après la Pologne, la République Tchèque fait marche arrière

Le pays a suspendu lundi le processus de ratification de l'accord commercial anti-contrefaçon pour «analyser les conséquences réelles du traité»...

Acta, « encore plus dangereux que Sopa »

[ActuaLitte] Les créateurs tenus à l'écart des discussions autour de SOPA

Les majors s'empoignent avec les sociétés de la Silicon Valley, Mickey refuse de rendre visite à Apple pour discuter de SOPA, et les législateurs se retrouvent pris à la gorge par les internautes et Wikipedia, qui fait de la résistance hacktive... Sans parler des Anonymous férocement décidés à ne rien laisser passer. En somme, SOPA est un échec. [...]

[Rtbf.Be] ACTA vaut bien un débat

On a parlé ici des projets de loi américains anti-piratage SOPA et PIPA. C’est un autre texte du nom de ACTA qui suscite un tollé sur internet et au-delà. L'actualité des médias et des nouvelles technologies avec Alain Gerlache. [:}

[…] il pourrait aussi constituer la plus grande entrave aux libertés individuelles des internautes ".

[LInformaticien] Deux idées pour boycotter vous-même SOPA et ACTA

D'un côté, il y a une application Android qui permet de faire ses courses en ignorant les produits commercialisés par des entreprises soutenant SOPA, de l'autre, il y a des actions militantes proposées par la Quadrature du Net, pour mettre des bâtons dans les roues à l'accord commercial anti-contrefaçon. [...]

Deux étudiants, [...] ont décidé de réagir à leur niveau, en codant puis en distribuant gratuitement "Boycott SOPA", une application Android au nom plutôt évocateur de ses fonctions. [...]

[Rue89] Sur le Web, on mobilise contre un poison nommé Acta

Négocié comme un accord commercial contre le piratage, Acta inquiète au-delà des défenseurs d'un réseau libre. La France a signé, au tour du Parlement européen. […]

Il ne reste qu'une ultime étape avant l'adoption : le passage devant le Parlement européen, pas avant le printemps. […]

Cette ratification a été immédiatement suivie par la démission du rapporteur du projet auprès du Parlement, le socialiste français Kader Arif. Il a dénoncé « une mascarade » […]

http://www.rue89.com/2012/01/28/internet-un-poison-nomme-acta-228792

[LePlus.Nouvelobs] Megaupload : Quand les majors tentent d'imposer leur propre vision de la culture

Megaupload, c'est fini depuis le 19 janvier. La plateforme de téléchargement incarnait le piratage contre lequel les majors tentent de résister. Faut-il voir dans sa disparition la main du lobby de l'industrie musicale, inquiète de voir un nouveau modèle économique émerger dont elle serait exclue ? [...]

[RTLInfo.Be] Megaupload: les projets de loi antipiratage aux Etats-Unis sont "mauvais"

La commissaire européenne en charge des nouvelles technologies Neelie Kroes a jugé vendredi "mauvais" les projets de loi antipiratage aux Etats-Unis et la décision de fermer Megaupload.com, la plate-forme controversée de téléchargement direct sur l'internet. [...]

[Futura-Techno] Sopa-Pipa : les géants américains du Web contre la loi antipiratage

Google, Microsoft, Mozilla, Wikipédia ainsi que d’autres grands sites américains se sont fortement mobilisés alors que le projet de loi antipiratage Sopa-Pipa est examiné par le Congrès. Il permettra aux ayants-droit de contraindre les prestataires américains à couper l’accès à des sites Web hébergés à l’étranger. [...]

[LInformaticien] 75 000 sites ont participé à « SOPA Strike »

L’initiative SOPA Strike a été lancée pour protester contre la loi américaine anti-piratage du même nom. Environ 75 000 sites ont joué le jeu du blackout pendant 12 heures. [...]

La protestation contre la loi SOPA aux Etats-Unis a été largement médiatisée. Dans un appel au blackout pour la journée du 18 janvier, le site SOPA Strike a recensé 75 000 participants, qui ont effectivement tiré un rideau noir durant 12 heures consécutives. [...]

http://www.linformaticien.com/actualites/id/23173/75-000-sites-ont-parti...

[FranceInfo] Sopa blackout day : Internet en grève

[...] Les nouvelles fonctionnalités de Google qui inquiètent les internautes et ses concurrents, une année en vidéo dans la vie de Madeline et surtout, le "SOPA blackout day", ou la première grande grève de l'Internet. [...]

[LExpress] SOPA: Mercredi noir sur le Web américain contre la loi anti-piratage - L'EXPRESS

Wikipedia, Google, Mozilla, WordPress... Ce mercredi, les grands acteurs de l'Internet américain ont fermé quelques-uns de leurs sites pour protester contre la loi SOPA, équivalent de la loi Hadopi française, en passe d'être votée aux Etats-Unis. [...]