[PCINpact] Une sociologue pointe l’inefficacité des avertissements de la Hadopi

Dans sa note « La consommation et le partage illégal de biens culturels : L’exemple du téléchargement, une pratique sanctionnée par le droit, une activité courante normale », la sociologue Karine Roudaut tente de cerner l’activité même du téléchargement illégal. Suite à une enquête qualitative menée entre mars et octobre 2012 auprès de 8 individus (5 hommes et 3 femmes, âgés de 27 à 55 ans, de catégories socioprofessionnelles et de formations variées), cette chercheuse du M@rsouin* trace plusieurs pistes sociologiques afin d’expliquer ces comportements jugés illicites par le droit, mais dont la perception par les justiciables peut être différente. [...]

Karine Roudaut explique ainsi que malgré les messages adressés par la Rue du Texel, les internautes affirment qu’ils ne se laissent pas impressionner par la « peur du gendarme ». L’effet des avertissements est ainsi décrit comme « jugé inefficace », et ce pour plusieurs raisons : contournement de la loi, activité poursuivie sur les réseaux P2P à cause du temps pris par le mécanisme de réponse graduée... [...]

*M@rsouin : Môle armoricain de recherche sur la société de l’information et les usages d’Internet.

http://www.pcinpact.com/news/76570-une-sociologue-pointe-l-inefficacite-...