[PCINpact] Hadopi : réactions à la décision du Conseil constitutionel

Les premières réactions à la censure partielle du Conseil Constituionnel arrivent. Le CC a estimé que seule l'autorité judiciaire pouvait ordonner la coupure d'accès tuant dans l'oeuf le projet de Christine Albanel. Désavouée, celle-ci a cependant maintenu la loi Hadopi qui ne devient plus qu'une machine à envoyer des messages d'avertissements. "Une machine à Spams" selon la Quadrature du Net.

La Quadrature du net : Le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision concernant la loi HADOPI, dernière étape avant la promulgation de la loi. Les sages ont décidé que l'accès à Internet et la présomption d'innocence sont plus importantes que des dispositifs imbéciles voulus par les industries du divertissement pour prolonger leurs modèles obsolètes. Tout pouvoir de sanction (coupure de l'accès Internet) a été enlevé à la HADOPI. « C'est une grande victoire pour les citoyens qui ont prouvé qu'ils pouvaient agir ensemble pour protéger leur liberté. La riposte graduée est finalement enterrée. Il ne reste qu'une immense machine à spams pour les industries du divertissement et payée par le contribuable. Mais cela ne marque pas la fin de la volonté de Nicolas Sarkozy de contrôler Internet. La prochaine loi, LOPPSI, sera bientôt examinée et pourrait instaurer le filtrage des contenus sur Internet. Les citoyens doivent célébrer cette grande victoire mais rester vigilants... » déclare, Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net, guilleret.

Martine Billard (députée Vert)
Collectif « Pour le Cinéma »
Lionel Tardy (député UMP)
Le SNEP
Alain Suguenot (député UMP)
L'UPFI et la SPPF (qui représentent les indépendants)

http://www.pcinpact.com/actu/news/51336-hadopi-reactions-censure-conseil...